Cézanne peint

La peinture impressionniste m’a toujours beaucoup parlé. J’aime cette manière de rendre une image floue-précise à partir de touches, parfois d’effleurements du pinceau. L’impressionnisme décrit moins le monde qu’il ne suggère un ressenti chez celui qui regarde.

Cézanne2.jpgPaul Cézanne fait partie de l’école de l’impressionnisme, de même que Monnet, Van Gogh Renoir, Manet et quelques autres. Ils se sont mis en rupture avec le classicisme, tant sur les thèmes que sur la technique picturale. Poussant plus loin le chemin ouvert par les romantique, ils ont contribué à la première vague de révolution culturelle de la fin du 19e siècle et début du 20e, qui a ouvert la porte à des mouvements plus radicaux comme le dadaïsme, le surréalisme, jusqu’à l’incarnation sociétale de cette révolution de l’individu dans mai 68.

Il est intéressant de savoir que la rupture des impressionnistes s’est manifestée sur plusieurs plans:

- politique : la plupart des peintres réalistes ou naturalistes sont républicains et opposants au Coup d'Etat de Napoléon III.

- esthétique : ils détestent les "grandes machines" historiques ou mythologiques des peintres académiques, et souhaitent exprimer les beautés simples de la nature, la vie de leurs contemporains les plus humbles.
Cezanne3.jpg
- sociologique : les nouveaux venus sont issus de milieux populaires et ne sont plus liés à l'aristocratie au pouvoir

- géographique : ils sont en quête de sites préservés de la révolution industrielle (Barbizon, Normandie)

La musique a suivi ce mouvement, en particulier par Ravel, Debussy, Satie, puis Stravinsky et le cheminement vers la musique concrète ou Messiaen, qui cherchaient le coeur du sens du son plus que la forme élaborée.

Cézanne n’est pas le peintre impressionniste que je regarde le plus volontiers. Van Gogh et Monnet ont mes préférences.

Mais son rôle dans l'école impressionniste est très important. Il a été considéré par ses descendants comme le père de la peinture moderne et du cubisme. Il a peint entre autre la région d’Aix-en-Provence, en particulier la montagne Sainte-Victoire qui deviendra son sujet principal à la fin de sa vie. Il existe ainsi un tryptique où il peint la montagne à trois moments différents de la journée, et où elle apparaît différente selon les éclairages et la lumière.



1440007608.jpg

Catégories : Art et culture 1 commentaire Lien permanent

Commentaires

  • En fait, il s'agit autant de peindre les choses que ce qui se trouve entre les choses.. peindre ce qui existe et qu'on ne voit pas, lire entre les lignes, écouter la part de silence entre chaque note..

Les commentaires sont fermés.