Swiss Can-Can et Bubblegum

Meuuuuhhhhh!

Quoi meuuuuhhhhh?

Meuuuuhhhhh. Il y en a qui font Cocorico! Moi je fais meuuuuhhhh. Chacun son animal. Suisse je suis, meuuuuhhhhh je fais. J’exprime mon plaisir. J'aime le beau spectacle. Et le Swiss Can-Can est un spectacle formidable. Lever la jambe, baisser la jambe, monter l’autre jambe, baisser l’autre jambe.

Ca vous a une classe! Et ces gros plans sur les jambes qui montent et qui descendent. Sur scène on n’en voit pas autant, les artistes sont trop éloignés. Mais à la télé, on voit tout: des pieds aux cuisses, des fesses à la nuque, et ces épaules, et cette sueur qui perle sur le visage, et cette coiffe aérodynamique si lisse qu’on penserait presque à des plumes de paon gominées.

cancellara3.jpgNotre Swiss Can-Can a encore tenu la vedette hier. On l’a vu dans les chaumières les plus reculées de l’hexagone, on va le voir à la une des French Newspapers. A moins que ceux-ci ne nous passent d’abord un de leur nombreux perdants habituels en supputant ses chances d’arriver 14ème à Paris.

Bon, d’accord, on ne sait pas si Cancellara, notre Can-Can national, sera sur le podium final. Mais hier il était sur la plus haute marche, nous gratifiant d’une course impeccable comme il sait si bien les faire: puissance, technique, audace, détermination. Meuuuuhhhhh!

Bah oui, en sport on a le droit d’être un peu chauvin. Et il ne manque plus que Fe-Fe cet après-midi à Bubblegum - euh, pardon, à Wimbledon, pour que notre bonheur national soit parfait.

Il faut savoir apprécier à leur juste valeur les plaisirs que nous offrent nos représentants. Après tout, s’il y en a qui font Cocorico! quand ils ont les pieds dans la merde, nous avons bien le droit de faire Meuuuuhhhhh! quand nos étoiles s’accrochent dans le ciel!

Catégories : sport 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.