Le four de transe

Je suis toujours admiratif devant l’effort produit par ces hommes. 3‘400 km à faire, la montagne, la stratégie, la foule qui crie, et eux concentrés et tenaces.

TdF.Chaleur-du-Sud-2.jpgLe Tour de France est une épreuve mythique dans le cyclisme. Elle le vaut bien: grimper le Ventoux est un enfer pour certains, les chutes, les cols de légende, les longues plaines où l’on peut un peu s’économiser.

Entre 180 et 280 km par étape, cela demande une abnégation hors du commun. Et j’estime autant le dernier que le premier, car tous ont fait des mois et des années de préparation, par tous les temps, afin d’être prêts pour cette épreuve - épreuve sportive mais surtout épreuve personnelle.

Car il faut tenir. Chaque étape est une course en soi. J’admire les stratégies d’équipe, mais aussi les envolées individuelles, les exploits d’un jour où un coureur lâche tout pour être au moins une fois dans la lumière.

Et aujourd’hui, en Provence, le Tour traverse une première épreuve majeure bien connue: la chaleur. 35 degrés à l’ombre, l’asphalte surchauffée, le goudron qui devient un piège en mollissant. Les visages dégoulinants, le souffle court pour tenter de capter les rares molécules d’oxygène alors que la région est en pic de pollution.

A les voir ainsi, presque hors d’eux-mêmes, en état second pour beaucoup, on dirait une transe collective, une transe hypnotique, une transe moderne où même la douleur devient un moteur.

35 degrés. Ils entrent dans le chaudron, dans le four. Le four de transe.

 

1440007608.jpg

Catégories : sport 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Ah, Teufel! Homme-libre mit ein tirette, quel lyrisme! Grimpez le mont ventoux sans sirop sur un pic de pollution, survivre au dopage dans les plaines eneigées, Tout lâcher, même le guidon et manger la noirceur du goudron et des plumes de journalistes... Ces héros Survivor à un monde Terminator me redonne la foi, si, si, en l'Homme avec une bombe H... Nous nous en sortirons donc... Teufel!

  • @ redbaron: grimpez le mont Ventoux... Je l'ai tenté à une époque où je sillonnais la Provence en vélo mit motor (non électrique). P... ça montait, ça montait, et ça n'avançait pas. Je me suis arrêté avant le sommet, mon moteur frisant une température proche de celle du coeur du soleil!

  • PS redbaron: j'espère que vous aurez apprécié ma contrepèterie! Hé hé... J'ai fait ce billet autant pour le plaisir du titre que pour exprimer l'admiration réelle que ces fous m'inspirent.

  • Homme-libre mit tirette, une Bicyclette Motor Werke! Jaaaa... Le Mont Ventoux teheu, teheu! (c'est mékanik!) en BMW donc! so, je note!... Unt on conprend d'ou kommt jetzt les teufelerei Klimate à tization! Le Motor Werke de Tchernobyl au Mont Santoux! Mit benzin de mais...Teufel!
    Ps: jaaa, ch'ais vu le chose que vous dites, aber... Le four de rance? Nicht il manquen le T, le... Flûte!
    Nachste

Les commentaires sont fermés.