25 juin 2009

Iran: la déchirure

Quelle que soit la suite de la contestation et de la révolte populaire en Iran, le régime n’en sortira pas indemne et ne sera plus le même.


iran2.jpgLa répression peut certes encore s’aggraver. On voit un régime fascisto-théocratique à l’oeuvre: museler l’information, voler les portables et caméras, arrêter les opposants par centaines, tuer, mépriser le peuple, utiliser un bouc émissaire. Bref, la panoplie habituelle des dictatures politiques ou religieuses.

Mais si le régime théocratique avait su se faire une relative légitimité à la chute du chah, il l’a perdue ces derniers jours. Et la contestation va peut-être s’essouffler, finir en bain de sang, ou dans les prisons secrètes du régime, le coeur et l’esprit d’une immense foule d’iraniens ne sera plus jamais dupe.
iran3.jpg
Dans le silence de la dictature que les vociférations du gnome Ahmadinejad ne sauront parer d’une parodie de démocratie, la révolte va continuer, faire des petits, s’organiser, fermenter. Elle rejaillira dès que l’occasion se présentera, plus forte probablement, plus sévère, et c’est le régime qui vacillera, et espérons-le tombera.

Le régime fascisto-théocratique sait maintenant qu’il est sur un volcan. Et qu’un volcan n’est pas maîtrisable par des paroles mensongères ni par la seule police ou par les exécuteurs de basses oeuvres qui n’ont aucun scrupule à contrôler ou tuer leurs frères.
iran_execution-b9ed7.jpg
L’Iran ne sera plus le même. La déchirure qui s’est produite annonce déjà la fin d’un régime malade de la tête. Et les têtes sévères d’épouvantails des tyrans religieux ne saurait faire illusion: la liberté n’est pas de leur bord.

Espérons que le temps sera le plus court possible, car dans l’attente de cette révolution, les iraniens souffrent, sont emprisonnés, meurent.

 

 

1440007608.jpg

09:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : iran, téhéran, révolte, dictature, ahmadinedjad, liberté | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Cet odieux régime ne courra vraiment à sa perte que lorsque certains nez occidentaux seront devenus totalement insensibles au parfum du pétrole.
Pour l'instant, il marche d'un pas encore trop lent vers sa fin inéluctable.

:o)

Écrit par : Blondesen | 25 juin 2009

Les commentaires sont fermés.