22 juin 2009

Vieux groupes sympas (3): Chris Rea

Pas un groupe, un chanteur, mais il fait partie de ces faiseurs de sons toujours agréables à entendre.


Chris_rea.jpgChristopher Anton Rea, né le 4 mars 1951 à Middlesbrough, est un auteur-compositeur anglais à succès. Son plus grand succès date de 1989 avec l'album The Road to Hell. Son père, Hugh Rea, était glacier dans la proche banlieue de Middlesbrough, à Guisborough. Dans cette banlieue, « Aller chez Rea's »"(prononcer « Rias ») signifiait aller manger une glace.

Après un grave cancer (et seulement 50% de chance de survie après une opération), Chris Rea se promet de revenir aux racines du blues, si sa santé le lui permet après son opération. C'est ce qu'il fait en 2002, avec l'album Dancing Down The Stony Road, résultat de séances d'enregistrement en France et en Angleterre. Une version raccourcie de cet album sortit plus tard sous le titre Stony Road. L'album est suivi d'un DVD du même nom incluant un "Making Of" et l'enregistrement du concert donné au festival de Jazz de Montreux. En 2003, Chris Rea crée son propre label "Le Jazzee Blue" afin de se libérer de la pression des maisons de disques et de leurs contraintes dans la création. Il a depuis sorti l'album de blues intitulé Blue Street (Five Guitars), un album jazz-blues instrumental contenant un impressionnant jeu de guitare). Plus récemment, The Blue Jukebox est un autre album jazz-blues. En tant que bluesman, Chris Rea est un musicien fidèle à ses racines. Il a travaillé avec David Knopfler sur deux albums, Wishbones en 2001 et Ship of Dreams en 2004. Après la sortie d'un coffret de 11 nouveaux CDs fin 2005 intitulé Blue Guitars, il entame en février 2006 la dernière tournée de sa carrière. (Wikipedia)


1440007608.jpg

15:57 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : chris rea, musique, looking for the summer | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Très beau, très touchant!

Écrit par : arkencielle | 22 juin 2009

Voix grave et chaude. Superbe. Voir toujours chez les britanniques les contemporains de Chris Rea : Chris de Burgh "Lady in Red" OU encore voir : Gary Moore également nord irlandais plus électrique ou encore ou encore Peter Green (Fleetwood Mac) "fool no more" "black magic woman" et chez les américains Chris Isaak.

Écrit par : demain | 22 juin 2009

aaaaaaaaaah, Chris de Burgh...........j'adoooooore

Écrit par : arkencielle | 22 juin 2009

@ demain: je vais explorer youtube pour trouver des titres et continuer ma petite série. Etant en stage une semaine avec peu de wifi, je le ferai dès que possible, quand une pause me laissera le temps. Merci pour les suggestions.

Écrit par : hommelibre | 23 juin 2009

Les commentaires sont fermés.