Téhéran: marée humaine pour Moussavi

La manifestation interdite a bien eu lieu. Des centaines de milliers, peut plus d’un million d’iraniens sont descendus dans la rue.

 

teheran-tochal.jpgLes images montrent des quartiers remplis serré de manifestants qui dénoncent l’élection et demandent un nouveau scrutin. M. Moussavi lui-même a pris la parole.

Ces images impressionnantes contrastent avec quelques manifestations des pro-Ahmadinejad devant les ambassades. De très petits groupes envoient des oeufs et tiennent des banderolles.

Devant cette disproportion de nombre, autant pour Moussavi, aussi peu pour Ahmadinejad, on se demande vraiment où sont ceux qui ont voté pour l’actuel président, et surtout combien ils étaient. La proportion de 2 contre un annoncée il y a deux jours est difficilement crédible au vu de ces images.

Certes Téhéran n’est pas l’ensemble de l’Iran, et en l’absebce de chiffres locaux, il est difficile d’évaluer l’ampleur de la fraude, si fraude il y a eu.

Mais on est loin d’un soutien massif à M. Ahmadinejad.

Certains commentateurs disent qu’une telle manifestation peut se dérouler parce que le pouvoir suprême, celui des religieux, est divisé. Une chance pour que l’Iran sorte de la dictature? A voir. 

On apprend aussi que des coups de feu ont été entendus, et qu’il y aurait au moins un mort.

D’autres dictatures ont été éliminées depuis la chute du mur de Berlin, dont on fête cette année les 20 ans. Est-ce le tour de l’Iran?

 

1440007608.jpg

 

Catégories : Politique 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Serait-on en train de revivre ces sublimes moments,cette ivresse d'être des témoins plein d'empathie, en voyant des carcans d'oppression se dissoudre sous l'impulsion d'une peuple qui n'accepte plus d'être grugé ? Voir la vilénie s'effondrer. Comme dans les contes d'enfants, on en rêve tous et parfois cela arrive,comme à Bucarest puis peu après à Berlin.

    Je crois que l'on en profiterais tous. Après un peu de circonspection je commence à y croire! Comment dit-on "Go Rodger" en farsi ?

  • Il semblerait bien que ces élections aient été une manipulation de A à Z.

    C'est ici:

    http://www.iran-resist.org/article5430.html

    Les islamistes n'abandonneront jamais le pouvoir par la voie démocratique. Il n'y a pas d'alternance possible.

  • Je crains aussi que ces manifestations ne changeront pas grand chose. A se demander si leur relative "tolérance" n'est pas due à la présence de journalistes. Ahmadinejad se targue à tous propos d'être soutenu par son peuple qui vivrait dans une véritable démocratie. Ouvrir le feu contre des manifestants dans ce contexte ne serait pas du plus bel effet évidemment...

  • je crois que Obama lui a aussi dit de se tenir bien si non bim bam boum ...

  • @ johan- Merci pour le lien intéressant. Toutefois je ne suis pas persuadé qu'il ne s'agisse avant tout que d'une fausse opposition pour manipuler l'opinion. Où alors, à force de jouer au "poker menteur" le pouvoir est peut être en train de se perdre à leur propre jeu.
    Les observateurs s'accordent à dire que Moussavi n'est à quelques détails près pas si éloigné de la ligne d' Ahmadinedjad. Si l'hypothèse d'une fausse opposition de manipulation est plausible, il est alors aussi probable que cette manipulation allume un feu non prévu.

    D'abord le volume des manifestants parait bien trop grand
    Le pouvoir verrouille toutes les communications et interdit désormais à la presse étrangère de couvrir toutes manifestations. Le black out est imposé, ce qui est un signe de vrai désordre.
    La contestation s'étend maintenant à d'autres villes Machhad, Ispahan, Shiraz d'après le Nouvel Obs.

    Peut être que l'on se dirige vers un coup d'état par la force à défaut d'avoir pu assoir le pouvoir par des élections manipulée.
    Ce que l'on sait , c'est que les manifestations ont toutes le mot d'ordre de défiler pacifiquement. Cela rappelle l'état d'esprit des manifestations de Tien An Men. Comme ces déclarations relevées dimanche à Téhéran; " jusqu'au bout, même s'il faut mourir"

    Mais voilà que des conjectures, aucune certitudes

Les commentaires sont fermés.