09 juin 2009

Coup de coeur: Alela Diane

Il y a parfois, comme ça, des sons qui viennent aux oreilles juste pour descendre dans la poitrine et faire du bien. Des sonorités qui trouvent instantanément leur place, sans effort.


Alela+Diane5.jpgC’est pour moi le cas d’Alela Diane, de son nom complet Alela Diane Menig. Née le 20 avril 1983 en Californie, issue d’une famille de musiciens (son père a joué dans le Gratful Dead), Alela compose, écrit et chante des textes et musiques folk, teintés d’une touche irlandaise.


Son premier album sorti en 2004, “The Pirate’s Gospel”, a connu le succès et lui a permis d’enchaîner les tournées. Elle ne joue pas le look et semble sortie du jardin de ses parents, directe et naturelle.


Voici un exemple de ce qu’elle dit se son inspiration, dans une interview de 2008:


“Pour 'Pieces of String', je me suis inspirée d'un détail que ma mère m'a raconté. Après l'enterrement Alela+Diane2.jpgd'une dame âgée, elle a dû aider à ranger sa maison et a trouvé un sac en papier sur lequel était écrit "Bouts de ficelle trop petits pour servir". Cette chanson parle de ce qu'on laisse comme petits détails derrière nous quand on meurt.”


Son nouvel album s’intitule “To be still”. La chanson ci-dessous, “White as Diamonds”, en est extraite.


 

9LybieOubli.jpg

08:53 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : alela diane, musique, folk, diamonds, pirate's gospel, irlande, etats-unis | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Wouah ! Je retrouve des sensations super agréables de quand j'avais à peine 20 ans. Surtout je retrouve des parfums enivrants, des connivences sensorielles avec une amie. Nous étions très attirés l'un par l'autre, sans jamais en parler explicitement, mais en goûtant intensément les moments partagés à faire de la musique voix et guitare.
28 ans plus tard et des trajectoires familiales différentes, ce lien est resté intact, le plaisir reste délicieusement le même quand nous nous croisons de temps à autre.
Cette chanson d'Alela me rappelle aussi un album de ballades irlandaises par Joan Baez.
Alela véhicule tout ceci tout en étant de son temps.
Jolie découverte ! Merci

Écrit par : aoki | 09 juin 2009

@ aoki: plaisir que vous aimiez aussi! Jolie évocation dans le fond et la forme, j'imagine ces moments, la convergence des voix... Cette musique ne me rappelle pas des moments aussi précis, mais une proximité de feeling, comme si j'étais chez moi dans l'univers de cette chanteuse. Quelque chose où je me retrouve et qui fait du bien.

Bien à vous.

Écrit par : hommelibre | 09 juin 2009

Elle me prend aux tripes et me fait des frissons. En toute simplicité.

Des envies de chanter et de danser. Une voix pleine de générosité et de chaleur.

J'adore!

:-)

Écrit par : Pascale | 09 juin 2009

Oui Pascale, comme je comprends, de la beauté claire et forte, du bien à l'âme et au corps, comme quand les choses se remettent à l'endroit.

Écrit par : hommelibre | 09 juin 2009

J'adddorrre Alela Diane, elle est fraîche, naturelle, ses chansons un peu folk sont de vraies balades et sa voix est profonde. Sur Youtube, tâpez "Age Old Blue", c'est superbe. A entendre aussi Gary Jules dans Falling awake, c'est très mélodieux.

Écrit par : sirène | 15 juin 2009

@ sirène: yes, décidément trèèèès beau, Alela. Et merci de faire découvrir Gary Jules, je ne connaissais pas.

Le folk c'est beau, sensible, simple, j'aime.

Écrit par : hommelibre | 16 juin 2009

Les commentaires sont fermés.