L’aspirateur peut rendre créatif, pour peu que…

Suite à mon récent billet sur les délices de l'achat d'un aspirateur, j'ai découvert un document d'une haute importance éducative. Tout est bon aux mâles pour démontrer leur intelligence naturelle innée. Dès leur plus jeune âge, ils inventent des jeux amusants et sympathiques sans avoir besoin de professeur. Enfin, pour peu qu’on les laisse faire.

aspi 09 090.jpgLe document vidéo ci-dessous est exceptionnel. Pris en cachette dans un centre de dressage des jeunes garçons à l’égalité des tâches ménagères, il montre bien comment on casse une vocation artistique et ce qu’il en résulte...

Martin a 17 mois. Très en avance pour son âge (comme souvent les garçons), il est déjà plein d’idées pour détourner un bête avaleur de poussière et en faire une possible trompette, un instrument pour rincer la bouche, ou une baguette de chef d’orchestre.

Observez au passage le pragmatisme du mâle: un objet dérange sur la table, on le fait tomber et on le laisse à terre dans l’attente de sa germination qui donnera un très bel arbre à objets, décoratif dans la maison. Plus décoratif que ce stupide sapin de Noël banal à pleurer qui mériterait de passer à la trappe s’il n’était pas la matrice de tant de beaux cadeaux, comme un tracteur, un camion, un jeu vidéo ou un pull bleu, des cadeaux de garçon quoi!

(Note de la rédaction: Pour les arbres à chaussettes cela ne marche malheureusement pas: le garçon a beau les laisser au sol éparpillées dans sa chambre, il y a toujours une mère qui vient les ramasser avant qu’elles aient développé des racines.)
aspirateur.jpg
Observez dans ce document comment l’éducatrice - la dresseuse devrais-je dire - casse les élans créatifs du petit Martin et ramène ce magnifique instrument à vent à un simple rôle d’aspirateur. Ecoutez les ordres donnés, et voyez le résultat: brisé, dénié, moqué dans sa créativité, le petit Martin s’en prend d’abord au chien sur lequel il tente de passer sa frustration, avant de se retourner intelligemment contre sa tortionnaire.

On peut comprendre que plus tard, une fois marié, le simple bruit de l’aspirateur donne à l’homme une crise d’allergie proche du choc anaphylactique, quand cela ne le rend pas carrément violent.

On devrait réfléchir à deux fois avant de dire à un petit garçon: “Ceci est un aspirateur” quand lui-même dit: “Ceci est une trompette”. Je n’ose imaginer Miles Davis maniant les infâmes tuyaux en place des pistons de son instrument. Et ne nous étonnons pas quand, une fois adulte et marié, l'homme fera du partage des tâches ménagères un motif de rupture...

 

 

9LybieOubli.jpg

Catégories : Humour 1 commentaire Lien permanent

Commentaires

  • @ hommelibre

    "Et ne nous étonnons pas quand, une fois adulte et marié, l'homme fera du partage des tâches ménagères un motif de rupture..."

    tout à fait, il a été traumatisé dans sa prime jeunesse !!!! (humour)

Les commentaires sont fermés.