26 mai 2009

Le sens moral des animaux

La croyance dominante a longtemps été que seule l’espèce humaine savait distinguer le Bien du Mal, et donc était dotée d’un sens moral supposant des émotions plus complexes que la fuite ou l’agressivité.


animal1.pngUne étude récente semble démontrer que certaines espèces ont un ensemble de codes moraux avec des mises en contraintes pour le faire respecter si besoin, et qu’ils développent des comportement qui vont au-delà des émotions primaires ou de l’instinct de domination.

“Le professeur Marc Bekoff, de l'université du Colorado, croit que les "bonnes moeurs" sont ancrées dans le cerveau de tous les mammifères, au même titre que l'instinct. Par exemple, les loups dominants font preuve d'équité : ils échangent leurs rôles avec des loups de rangs inférieurs, montrant de la soumission et leur permettant de mordre. Ils sont habitués à ces « jeux » très jeunes.”

La possibilité de changer de rôle suppose une forme d’abstraction dans la relation et une mise en jeu de sa place initiale. A ce niveau on n’est plus dans les instincts primaires.

“Les chimpanzés montrent aussi un sens de la justice en attaquant ceux du groupe qui transgressent les codes. Comme l'Homme, les dauphins et les baleines ont des cellules fusiformes dans leur cerveau, ce qui fait qu'ils montrent un intérêt envers les autres espèces. “


Pour autant, il y a selon certains une différence:

“Le professeur Frans de Waal, qui étudie le comportement des primates à l'université Emory d'Atlanta, déclare : « Je ne pense pas que les animaux aient une morale au même sens que celle que nous avons, nous les hommes, avec un sens développé et raisonné du bien et du mal ».

Encore que nous ne soyons pas dans la peau des animaux pour en juger.

La neuro-biologie peut-elle apporter plus de réponses, par l’étude comparée des cerveaux et des cellules et organisations qui les composent? On commence à savoir par exemple que nos émotions atteignent une certaine complexité grâce à des zones précises du cerveau. Qu’en est-il pour les autres espèces animales, et quelle est la distance réelle qui nous sépare d’eux?

On peut aussi remarquer que les humains, malgré leur conscience morale, sont les pires prédateurs de toutes les espèces. Comment serions-nous sans la morale pensée, avec uniquement une morale naturelle fondée sur la préservation de soi et donc de l’espèce? Car si nous ne voulons pas subir de préjudice de quelqu’un d’autre, un premier pas dans la morale naturelle est ne ne pas lui en causer.

Sommes-nous vraiment si différents des animaux? Sur le plan du langage et de l’habileté manuelle, certainement. Pour le reste?

7LybieTime.jpg

17:43 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : animaux, morale, pensée, humain, loup, singe | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Non, nous sommes différents, preuve en est: les macaques s'asseyent fréquemment.

:-)

Écrit par : Pascale | 26 mai 2009

Teufel, Pascale! "One shot, one kill".... Mdr,pe4dr!lol! championne du kommentatur! Wikiiii t'es nulllle!

Écrit par : redbaron | 27 mai 2009

Le sens moral des animaux semble être démontré aussi par Darwin: des oiseaux capable d'altruisme réciproque (réciprocité/symétrie de miroir ?)
Ci-dessus les loups auraient un sens de l'égalité (symétrie gauche/droite)en reconnaissant les droits de leurs semblables. D'autre animaux ont le sens des proportions (l'ours ne tue que pour satisfaire sa faim) (symétrie d'échelle)

Marc Hauser (Moral minds) décrit comment la nature a développé notre sens du bien et du mal. C'est comme si la nature connaissait de manière inconsciente les règles fondamentales: la recherche du bien s'apparenterait-elle à une recherche de symétrie ? La nature aurait-elle en mémoire les symétries originelles perdues lors du big bang ? Cela mérite une recherche. Cela démontrerait que l'éthique ne dépend pas des religions dans un premier temps.
JJ Pernet - www.pernethique.ch

Écrit par : Pernet JJ | 08 août 2009

En France & en Europe.

Absentez-vous sereinement tout au long de l'année.


L'association ANIMALDOM organise la garde d'animaux domestiques au
domicile de leurs propriétaires.

Ce système tel que nous le concevons vous permet de
vous absenter sereinement en laissant la garde de vos animaux dont le
bien-être est garanti par nos séniors-homesitters.

Nos membres assurent également la sécurité de votre maison par leur
présence diurne et nocturne, tout en rendant de petits services
(relevé du courrier, arrosage des plantes, etc).

L'inscription et la publication de votre recherche sont entièrement
gratuites et sans engagement de votre part.
C'est l'association qui participe aux défraiements des homesitters.

Vous trouverez sur le site de l'association tous les renseignements
utiles, le formulaire d'inscription et la possibilité de calculer
votre participation aux frais de fonctionnement de l'association: http://animaldom.free.fr
Page propriétaires, rubrique inscription
Page propriétaires rubrique"participation"(seulement pour le nombre de
jours d'absences, mais pas pour le nombre d'animaux ( raisonnable),

Nous restons à votre écoute et nous vous souhaitons une bonne journée.
Nelly.
________________________________________


Si ce message vous a importuné, nous vous prions de bien vouloir
nous excuser.Pour ne plus recevoir de message,il vous suffit de nous
en avertir par mail à l'adresse suivante : ici@animaldom.fr
______________________________________________

Écrit par : soleilmiel | 17 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.