Sexualité et intelligence font bon ménage

Ainsi donc, il paraîtrait que les personnes intelligentes obtiennent plus facilement des orgasmes que les autres? Mais il ne suffit pas de lire Lacan pendant l’acte pour que cela marche… Le Matin du jour propose un article de Vincent Donzé sur le sujet.

Psyché.jpgEn fait il s’agit de l’intelligence émotionnelle. Une psychologue zurichoise, Andrea Burri, a réalisé une étude sur l’orgasme.

«Je voulais savoir pourquoi 40% des femmes n'atteignent pas ou rarement le point culminant», explique-t-elle.

Elle précise d’emblée: «Tout dépend de l'objectif: une femme intelligente n'est peut-être pas terrible pour une aventure d'un soir, mais, pour une relation, c'est nettement mieux.»

L’intelligence émotionnelle se mesure par des tests dits de Quotient Emotionnel, ou QE. Vous pouvez en passer gratuitement sur le net, mais franchement ils sont assez quelconques. Personnellement j’en ai testé plusieurs, chacun donnant une appréciation différente, avec des résultats du pire au meilleur.

Toujours est-il que l’on peut définir l’intelligence émotionnelle comme la faculté de ressentir, d’être en empathie, de naviguer aisément dans ses relations, d’exprimer ses besoins, entre autres.

On peut dès lors comprendre que cela joue un rôle dans une relation tant sentimentale que sexuelle. L’attention à l’autre, l’écoute de ses besoins et de son plaisir, l’ambiance sensible du moment, l’expression de son propre ressenti - par mots, gestes ou signes du visage - favorise un partage et une intimité plus grands, et une possible plongée sans retenue dans le plaisir.

Faire l’amour n’est pas une simple fonction physiologique ou mécanique: c’est d’abord une relation à deux. La qualité de la relation, la sensibilité partagée, sont certainement de meilleurs boosters du plaisir que la lecture du kamasutra et que les positions acrobatiques vues dans le dernier magazine à la mode.

Catégories : société 23 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Oui enfin... j'aimerais bien savoir ce qu'une étude semblable donnerait si on devait faire la mm expérience sur les mâles...
    Parce qu'il me semble que pour atteindre l'orgasme, un homme n'a besoin ne de se sentir à l'aise, ni aimé, ni compris, ni cajolé, ni de partager de la sensibilité (sensiblerie...)... ni rien du tout... si ce n'est d'un trou humide... lool :)

  • Boo, avec moi, c'est goal à chaque coup ! (Si j'ose m'exprimer ainsi !) Le lustre va difficilement résister ! Le "trou humide" va dégouliner ! ça ve être le pied géant ! Mais, si l'intelligence entre en considération, notre ami Djinius ne doit jamais prendre son pied ! Bisous !

  • @ Boo: Raaaahhhh.... Evidemment, si vous parlez des brutes... ou des hommes fous de désir pour la femme! Mais je peux vous assurer que pour beaucoup d'hommes, plaisir partagé = plaisir augmenté.

    Et puis, le pendant du trou humide est le bâton dur, dont on décline de nombreux modèles et variantes, jusqu'au canard de bain. Je n'ai pas entendu que les femmes qui utilisent ces objets aient besoin d'un homme pour faire vaciller le lit...

    Raaahhhh... Grrrr...

    =:o))

  • «Tout dépend de l'objectif: une femme intelligente n'est peut-être pas terrible pour une aventure d'un soir, mais, pour une relation, c'est nettement mieux.»

    Ou comment colporter d'absurdes clichés!

    Je trouve tout cela d'une bêtise crasse.
    De plus ce n'est pas très cohérent, si les facultés d'une femme en intelligence émotionnelle sont fortes, elle devrait justement être empathique et tout le toutim aussi bien lors d'une première rencontre que par la suite. Et c'est sans doute plus facile d'exprimer ses envies sans tabous avec un inconnu, sans vécu ni préjugés.
    Mouais, pas convaincue...

  • Bien vu Pascale!

    ;)

  • Accesoirement si les histoires de bâtons et de trous peuvent susciter des jouissances diverses, ils ne suffisent pas forcément à atteindre des orgasmes de grande qualité, pour lesquels la qualité de la relation à l'autre me semble essentielle. Qualité qui peut varier avec le temps et toutes sortes d'éléments extérieurs ou personnels.
    Bref, prendre son pied peut recouvrer une gamme de sensations allant de la trotinnette à la Maserati Quattroporte. Voire à la capsule spatiale !

  • Au risque de passer pour un pisse-froid, est-il vraiment nécessaire (utile) de commenter toutes les conneries que vous lisez dans la presse? §:o)

  • "On a fait l'amour comme des bêtes !"

    Albert Einstein, métallo chez Renault

    :o)

  • @ Azrael: ben, mieux vaut pisse-froid que chaude-pisse... Non mais sans blague, vous n'allez quand-même pas me faire la leçon???!!! Grrrrr... je sais que vous auriez voulu être pasteur, mais quand-même... GRRRRrrrr.

    %o(

  • eh bien, Pascale a déjà fait le boulot sur les stéréotypes sexistes! ;-)

    pour ma part cette partie est certainement celle qui m'a fait le plus rire:

    «Je voulais savoir pourquoi 40% des femmes n'atteignent pas ou rarement le point culminant», explique-t-elle."

    Peut-être pourrait-on lui suggérer quelques cours de biologie qui rendent compte d'un certain dimorphisme, pas toujours compris par tous les partenaires, pour le dire de manière neutre ;-) A moins qu'elle ne rejoigne Freud sur cette question évidemment...

  • Manque un bout:

  • Mais qu'est-ce qu'il y a? Il me saute le meilleur:

    @ Azrael encore: Ca fait quand même discuter, c'est un peu le but. Demain je vais commenter une grosse connerie, une TRES GROSSE, déjà parue en ligne sur les sites des quotidiens.

    =):o)

    @ Philippe: Ah, la capsule spatiale... Au démarrage on s'enfonce, après on plane... après... "Houston, we have a problem" - et là, personne pour nous faire redescendre. Le pieds géant`! La main cosmique!

    Quand je cite "Houston", je ne pense bien sûr pas à Whitney. Et quand j'écris Whitney, je ne pense pas plus à Toyloy...

  • Aber, même en franzosichmancheurdegrenouillekuite, éjaculation n'est pas semble-t-il synonyme d'orgasme masculin, à défaut de dico des syno, quelqu'un à-t-il les oeuvres complètes de Reich sous la main? Danke shonbiteshon... J'aurais en horrrrrrreur de répandre des rumeurrrrs, Ja, Teufel!

  • «Je voulais savoir pourquoi 40% des femmes n'atteignent pas ou rarement le point culminant»
    Encore des stéréotypes, que des stéréotypes. Et personne ne peut vérifier les chiffres avancés.
    Un peu d'imagination et une main suffisent. On n'a pas besoin de relation pour ça, ni d'intelligence, et chaque femme dispose de deux mains. Et si même ça ne marche pas, quelle importance? Est-ce que tout le monde doit aimer le chocolat?

    Et encore des platitudes stéréotypiques:
    "une femme intelligente n'est peut-être pas terrible pour une aventure d'un soir, mais, pour une relation, c'est nettement mieux"
    Quel rapport avec l'orgasme de la femme? Et quel rapport entre intelligence et "intelligence émotionnelle"? Un amalgame de terminologies ... voulu. L'orgasme n'a rien à voir avec l'intelligence.

    Et hommelibre d'ajouter: "Faire l’amour n’est pas une simple fonction physiologique ou mécanique: c’est d’abord une relation à deux. La qualité de la relation, la sensibilité partagée, sont certainement de meilleurs boosters du plaisir"
    Est-ce que l'orgasme est nécessaire pour faire l'amour? Non, l'orgasme peut être une (!) des cerises sur le gâteau. Tous les gâteaux n'ont pas de cerises, mais on peut quand-même apprécier le gâteau (moi, je préfère le gâteau au chocolat). De toute façon, faire l'amour peut durer des heures, un orgasme quelques secondes, voir - chez une femme - quelques minutes (quelle discrimination flagrante, n'est-ce pas, Audrey?).

    Est-ce que faire l'amour est nécessaire pour atteindre un orgasme? Ne peut-on pas atteindre un sublime orgasme sans sensibilités partagées? Allons, hommelibre, c'est le Pape qui vous insuffle les paroles? Je ne sais pas, peut-être que je partage trop de sensibilités avec moi-même ....

    Faire l'amour est une expérience partagée, avoir un orgasme est une réaction physique propre à chaque individu.

  • Beaucoup appprécié la contribution de benpal! Les stéréotypes de ce genre font du mal à l'humanité car ils tendent à crééer des normes (techniques du comment il faut faire) bien plus que des valeurs (respect, partage, plaisir, plénitude).

    Le drame des sexes se joue aussi au niveau du désir : si 40% des femmes (selon le sondage cité) n'éprouvent pas d'orgasme, c'est peut-être aussi parce qu'elles manquent de désir; c'est là que le bât blesse; beucoup de femmes de qualités allongées sur un divan de psychanalyste avouent même n'avoir pas envie d'avoir envie ...

    Une chose reste vraie : des femmes ne connaissent aucune jouissance avec certains hommes empressés et indifférents à elles mais découvrent le plaisir érotique avec le partenaire qui sait les découvrir en partageant les émotions vécues par les deux corps, ce jusqu'à l'apogée.

    À moins de croire comme Sacha Guitry, "Les femmes ont un redoutable avantage sur nous : elles peuvent faire semblant - nous, pas" ...

    à mettre en parallèle avec le mot mystérieux de Redbaron, "éjaculation n'est pas semble-t-il synonyme d'orgasme masculin".

  • Un homme peut éjaculer sans voir de vrai orgasme et un homme peut même (semble-t-il seulement à partir d'un âge certain, genre la cinquantaine - à quoi est-ce du ?) avoir un vrai orgasme sans éjaculer.
    Le plaisir solitaire peut procurer de vrais orgasmes mais il y a orgasme et orgasme. De même qu'un homme peut avoir un vrai orgasme tout à fait agréable et satisfaisant avant ou après sa partenaire. N'empêche que quand c'est en même temps, c'est encore meilleur.
    Parce qu'il s'échange à ce moment là, très vraisemblablement, d'autres ondes que de simples mouvements mécaniques. En dehors du fait aussi que les sexes masculins et féminins sont tout de même conçus par quelques centaines de millions d'années d'évolution pour s'imbriquer et que lorsqu'ils sont l'un dans l'autre c'est autre chose que dans un trou lambda. Même si pour des raisons de fantasmes, d'aucuns peuvent préférer les trous lambda, beta ou gamma. Et qu'un canard en plastique peut fort bien remplir son office de base.
    Quand à la simulation, il y a des signes physiologiques qui ne trompent pas. Comme par exemple les grosses lèvres qui se gonflent et durcissent ou le visage qui rougit, que la meilleure simulatrice du monde ne parviendra pas à imiter sauf à être un caméléon.
    Mais personnellement, moi Wilhem, je n'ai jamais fait l'amour avec un caméléon.

  • Selon mon dictionnaire la discrimination est un processus résultant d'une action humaine visant à traiter différements des catégories. Vous m'excuserez donc, Benpal, de ne pas voir où est la discrimination dans la durée des orgasmes... Mais merci d'avoir pensé à moi :-)

  • D'accord avec Micheline: "c'est peut-être aussi parce qu'elles manquent de désir". Et qui n'a pas de désir ne regrette en général pas de ne pas pouvoir assouvir ce désir inexistant. Les raisons pour ce manque de désir peuvent être multiples, comme p.ex. l'éducation, la peur, la pression sociale, ou comme l'explique Micheline, une (des) expérience(s) décevante(s).

    Mais il n'y a pas d'age pour (re-)découvrir "le plaisir érotique avec le partenaire ... en partageant les émotions vécues par les deux corps, ce jusqu'à l'apogée".

    Audrey, vous et votre dictionnaire avez certainement raison, peut-être que je n'ai pas choisi le bon terme. Mais je pensais plutôt à la discrimination entre homme et femme par la nature, dans le sens d'inégalité. Et cette inégalité se traduit par une discrimination sociale: un homme qui n'a pas de désir (et par conséquent pas la réaction physique qui s'en suivent) n'est pas considéré comme un homme normal.

  • @Wilhelm, Ach, Teufel! Das ist! Je l'avais lu, mais si tout ce que j'ai lu était dans mein DR1... Je skrypterais depuis un souterrain... Jaaa, unt en plus faut feuilleter,unt piloter, unt... Bref. Je tiens encore à remercier (c'est l'effet Cannes)ici Wilhelm d'avoir aussi écrit "écoute petit homme", déçu et ulcéré de voir l'hédonisme débilitant dont firent usage ceux qui se réclamèrent comme disciples/adeptes de ses théories... So ça che recommande comme lecturen à tout le monde... Plutôt que les enquêtes et publireportages dééééébiiiiiiles sur le sexe et les dinkytoys... Sinon je vais devoir OCRé, et comme disait Moiselle Jeanne "je ne peus pas penser à tout car je n'ai que deux pieds", ce qui fait que parodié (mais peut-on parodier la parodie, comédier la comédie, Genevois, Genevoise?).. parodié par le redbaron donne: Teufel! je ne peus pas rafaler partout, car je n'ai que deux jumelles!
    Donc encore merciii
    Nachste

  • @Micheline, Miiiicheliiiine, Kein mystérieuzenen! Cela dépend de la manière de définir l'orgasme... Jaa, Teufel, nicht flipped Micheline, mais jaa, ein man peut éjaculer unt nicht ressentir mit soviel intensitiert la vague qu'il peut appeller orgasme, ce qui ne veut pas dire qu'il ne ressente rien, il n'est point d'orgasme qui se ressemblent (tant mieux d'ailleurs!).
    Unt inversément, comme dans le tantrisme, l'orgasme peut être ressenti sans éjaculation.
    Ich bin extremistismus, aber ich glaube nicht l'homme et la femme differetenten! Et je prend l'entière responsabilité de ce ke je skrypte! Aber les hommes disent-ils TOUT? hmmm.hmmm...
    Unt ja, Teufel! Touchours la question par ex. prostituée ou actrice films X (kode kondmniert? le redbaron?...?) jouissent-elles? Aber jamais me semble-t-il la question se pose sur les prostituEs ou les acteurs... Bizzarre, pizza..re
    Unt tiens, pendant que j'y pense, mais je vais séparer... Aber je ne vous exclu point Miiicheliiine, a toute...

  • Ja, une question peu abordée, mais dans le film X "hétéro", les scène saphistes pour erklarung le propos, sexe entre femmes, no problem, neiiin? (Che ne suis pas un spécialisten) Aber, JAMAIS, JAMAIS, on ne verra de scène de sexe entre hommes dans un film "hétéro" (je répétirung pour faire entrer dans kopf)...
    HIN,HIN! So, Warum? Hommelibre reconstitué écrire billeten?
    Explication redbaron ist: dans une scène saphique entre femmes :-), jaaa, un mâle hétéro peut être "troublé" sans problème, voire se dire qu'il y a JUSTEMENT, voire LEGITIMEMENT une PLACE pour lui! HIN!HIN! Mais ein mensch vraiment mensch supporterait-il une scène homosexuelle entre hommmes? Hin, hin, hiiiin, des fois qu'il soit "troublés"... Neineinein... Il casse cinéma, vidéo ou DVD, ou natel portable, jaaa, Kartofeln chips!
    So, les femmes doivent EXIGER des scènes de parités, ou elle puissent être troublée par... voire se dire que... Aber, les femmes,que pensent-elles des scènes homosexuelles entre hommes (ouarf, cette précision... hin,hin)... Mesdames, si d'ici demain HL reconstitué ne vous pose pas la question, je reste curiösen de connaître vos points de vue, Teufel!
    Neiiin, je ne suis pas... Les gars, dommage mais trouvé ein andere...
    Soooo, Nachsteeeee, je reviendrais voler sur ce blog... impassible, pour voir... enfin pour lire...

  • Question fort intéressante, cher Baron. Mais relativisée par le fait que les films pornos sont faits pour les mecs. Qu'ils soient Mensch ou homos d'ailleurs. Parce que les femmes ne s'y intéressent pas. Et plus c'est hard, moins cela les intéresse. Même si les femmes ou des femmes peuvent être excitées par la vue de corps nus, voire de virilités dressées, il semble que cela ne produise pas le même effet, pas de la même façon que sur un homme (le sexe en général, pas forcément la virilité dressée :-). Et c'est là sans doute le symbole d'une forte divergence entre les sexes. Même si je vous l'accorde ils peuvent se ressembler infiniment plus en d'autres moments.
    Ainsi après s'être soulagé ou satisfait devant une image, un homme aura quasi instantanément l'envie de passer à autre chose (je ne parle pas là, justement d'orgasme partagé avec la partenaire qu'il aime) et surtout de ne plus voir ces images qui soudain le dégoûtent un peu. Pas par remords moral, mais par rejet et incapacité physique, hormonale. Idem après une séance de jambes en l'air avec une partenaire qu'il n'aime pas sincèrement. Même si avant l'éjaculation, il pourra être super excité. A noter que chez l'homme, l'état de dégoût pour les choses du sexe dure rarement plus de 5' ou 10'.
    Les femmes au contraire donnent le sentiment d'être en temps normal généralement dégoûtées, sauf lorsqu'elles tombent amoureuses, ou que plus rarement et de manière plus moderne, elles se retrouvent à s'exciter parmi entre copines devant des chippendale par exemple.
    Vu que tous les hommes de ma connaissance adoreraient coucher avec deux jolies filles, je me demande si la question à poser à ces dames ne serait pas plutôt." Aimeriez-vous coucher avec deux beaux mecs ?". Parmi les rares copines avec qui j'en ai parlé, les goûts semblaient très partagés. Pour une, à la plume acérée, dont le fantasme était carrément le gang-bang (la tournante en français) les autres étaient plutôt du genre: "Non juste mon chéri". Sans compter que certaines sont aussi dégoûtées par l'idée de coucher avec une copine que nous autres Mensch avec un autre type. Alors vérité ou mensonge ?

  • @GR, Danke!, j'ai lu l'entier de votre réponse, je diverge (sic) par-ci par-là, mais d'accord dans l'ensemble... Bon, d'accord, c'est le w-end, et les dames ci-dessus, n'ont peut-être pas le temps, mais il eut été intéressant d'avoir leur avis... y compris sur vos ajouts, notemment leur interêt sur les films/vidéo... dont... Mais, tiens, je vais en faire un "sujet" sur mon blog, pas le prochain, qui est en cours, mais sûrement le suivant...
    Qui sait, à vous relire Guillaume...
    pas de Teufel? je dois couver quelque chose, genre rhume, les DR1 ne font pas d'oeufs, Teufel!

Les commentaires sont fermés.