Navette Atlantis: des impacts sur les tuiles thermiques

Lors de leur sortie d’inspection, hier, les astronautes ont découvert des traces d’impacts sur le fuselage de la navette en mission de maintenance pour Hubble.

DébrisNavette1.jpgCes débris se sont apparemment détachés du réservoir de carburant externe, lors des premières minutes de vol. Des impacts ont été relevés sur quatre à cinq tuiles thermiques, sur une longueur de 53cm du côté droit de la navette, à la jonction entre l'aile et le fuselage.”

On sait que l’accident de la navette Columbia avait été causé par une entaille dans l’aile, suite à un débris de mousse l’ayant percuté au décollage.

Sur l’incident actuel, la Nasa se veut rassurante: "Cela n'a pas l'air très grave", selon le centre de contrôle de la mission. "Ces tuiles sont plutôt épaisses, et les impacts plutôt petits". Des analyses des données recueillies seront effectuées avant un éventuel examen complémentaire, a précisé la NASA.”
DébrisNavette2.jpg
On sait qu’une navette de secours est prête au décollage pour aller chercher les astronautes en cas de dégât strop importants.

“La mission Hubble est considérée comme délicate par la NASA. Hubble est en effet sur une orbite, à 563km d'altitude, où les risques de collision avec des débris divers (fragments de satellites, de peinture, etc) sont accrus. Et la station spatiale internationale (ISS), qui peut servir de refuge en cas de "pépin", est hors de portée, sur une autre orbite plus basse. Les risques sont jugés assez grands par la NASA pour qu'Endeavour se tienne prête à décoller de Cap Canaveral, pour aller récupérer l'équipage en cas d'urgence.”

 

Images d'archives Nasa: impact sur un hublot de la navette et tuile thermique du nez endommagée.

 

7LybieTime.jpg

Catégories : société 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.