L’âge d’or de l’astronomie

La technologie du 20e siècle a permis de construire des instruments incroyables pour observer l’univers, tenter de le comprendre et explorer nos origines cosmiques. Nous sommes tous familiarisés avec les images du satellite spatial Hubble, qui est probablement l’une des meilleures vitrines de la recherche spatiale.

La beauté des images régulièrement diffusées dans la presse est souvent à couper le souffle.

Notre époque est certainement un âge d'or pour l'astronomie et l'astrophyiqsue. D’autres instruments de haute technologie sont disponibles. La longue-vue de Galilée, qui rapprochait les objets céleste par un grossissement optique, s’est perfectionnée et a été complétée par des “yeux” capables de voir dans l’invisible; les longueurs d’ondes, l’infrarouge.

vltiG.jpgParmi les instruments récents. le VLT ou Very Large Telescope, de l’Observatoire Européen Austral.

“Le VLT (littéralement le ''très grand télescope'') est un projet de l'Observatoire Européen Austral (ESO) dont rêvent les chercheurs depuis plus de vingt ans. L'idée est de réunir au sein d'un même site quatre télescopes géants et trois plus petits afin de combiner leurs images par interférométrie.

Pour accueillir ces instruments, un site exceptionnel a été retenu : le Mont Paranal, au Chili, qui culmine à 2600 m et bénéficie d’un ciel idéal, loin de toute pollution atmosphérique ou lumineuse.

Commencée en 1998, la construction des quatre grands télescopes est aujourd’hui terminée. Chacun d’entre eux dispose d’un miroir d’une taille exceptionnelle de 8,20 m dont la courbure peut même être corrigée par des vérins.
vlt2.jpg

À terme, la combinaison de ces instruments permettra d’obtenir une définition équivalente à celle d'un télescope d'une centaine de mètres de diamètre, et la luminosité d'un télescope de 16 m ! Elle permettrait par exemple de découvrir et d’étudier des systèmes planétaires autour d’étoiles autres que le soleil.

En attendant ce jour, le VLT a déjà à son actif la plus lointaine observation d’une novae (distante de 70 millions d’années-lumière), et la détection du plus lointain et du plus puissant sursaut gamma jamais observé situé à 13 milliards d’années-lumière.”


Le voici présenté en vidéo, avec certaines images qu’il a obtenu.


AMA2009logo.jpg

 

 

 

 

7-1LybieJoke.jpg

Catégories : Univers 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.