Affaire Maddie: un livre accuse

Ainsi donc un ancien inspecteur portugais, celui qui avait dirigé l’enquête, accuse les parents de Maddie d’avoir caché la mort de leur fille et d’avoir inventé un faux enlèvement.

Maddie.jpgA l’appui de sa thèse, les traces de sang semblables au profil ADN de la petite fille et les contradictions dans les déclarations des parents. Il affirme qu’il faut rechercher un cadavre. Rappelons qu’au Portugal l’enquête est close.

Pourquoi les parents auraient-ils inventé un faux enlèvement? Parce que si leur fille est morte accidentellement hors de leur surveillance, ils peuvent être traduits en justice pour négligence ayant entraîné la mort.

Ce genre d’affaire est typiquement propice à toutes les spéculations. Chacun peut tirer ses conclusions sur la base d’informations contradictoires, et le jugement porté dans nos têtes sur ces parents ne tient pas aux faits - que personne ne connaît - mais aux croyances que l’on a, à la sympathie que l’on éprouve ou non pour les parents, bref, à des éléments subjectifs sans fondement.

Si j’en parle c’est justement pour cela: il n’y a aucune conclusion à tirer en l’état des choses. L’inspecteur portugais ne fait que dire sa propre conviction, sans preuve. Et du coup la suspicion contre les parents est réalimentée.

Sans preuve d’une chose ou d’une autre, sans moyen de vérifier nos éventuelles affirmations, nous n’avons rien à penser, rien à dire. Tout au plus pouvons-nous nous poser des questions, qui n’engagent que nous-mêmes. Il est possible à partir d’une situation d’extrapoler, mais pas d’affirmer sur la situation elle-même.

Affaire Maddie: nous n’en savons rien.

 

7-2LybieGame.jpg

Catégories : société 10 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Ce qu'il y a d'assez décoiffant, c'est que ce flic ait le droit de faire un livre sur ce sujet. Il n'y a pas de secret professionnel dans la police ?

  • Contrairement à ce qui est présenté, il y des faits, il y a un état de choses dont nous pouvons tenir compte. Le fait que les parents soient partis au restaurant en laissant leurs enfants en bas âge sans surveillance. Le fait que les parents, tous deux médecins, aient bourré leur fille de médicaments à plusieurs reprises pour être tranquille.

  • @ Olivier: On reste dans les spéculations, cela ne démontre rien, ce sont seulement des éléments de présomptions, pas des éléments de preuve.

  • Si ce qu'écrit Olivier est exact, je ne connais pas l'affaire plus que ça, cela démontre que les parents sont coupables de maltraitance. Pour le moins.


    "bref, à des éléments subjectifs sans fondement."

    Tout au contraire il semble y avoir, si ce qu'écrit Olivier est exact (bis), des éléments objectifs bien fondés, au moins pour la maltraitance.



    "Si j’en parle c’est justement pour cela: il n’y a aucune conclusion à tirer en l’état des choses. [...]
    Sans preuve d’une chose ou d’une autre, sans moyen de vérifier nos éventuelles affirmations, nous n’avons rien à penser, rien à dire."

    Tiens, ça me fait penser au 911...

  • @ Johann: je m'en tiens à la suspiçion de mort accidentelle et d'invention d'un enlèvement, c'est sur ce point que je ne veux faire aucune spéculation.

    Pour le reste, si en effet cela est démontré, il y a maltraitance.

  • Tout de même aller diner au restaurant en laissant leurs enfants en baa age seuls ? excusez moi mais même au Portugal il existe des babysitters...moi je suis ahurie devant de tels faits pis comment expliquer que les 2 autres enfants n'aient pas disparu (+petits) ????

  • Triste affaire encore que celle de la disparition de cette petite fille.
    Etranges circonstances autour de celle-ci en effet.
    Le nombre de disparitions inquiétantes est énorme et malheureusement pour la plupart on ne retrouve jamais les enfants/ados/jeunes gens qui disparaissent.
    De là à penser à certains réseaux...j'espère que cette petite est morte très vite et n'a pas trop souffert.
    Les parents sont-ils coupables? de négligence? nous le sommes tous un jour sans pour cela devoir être taxés de parents maltraitants....pour le reste s'il est d'intérêt de ne pas révéler lqa vérité elle ne le sera pas et ce policier s'il continue aura de gros problèmes.

  • Il n'y a rien à faire sur la base de suspicions? Certes nous ne pouvons pas faire un procès d'intentions aux parents. Pour les condamner et les juger, il faut des preuves, c'est net, il n'y a pas photo. Mais tous ces éléments d'information sont intéressants car ils ouvrent à un questionnement, ils nous font comprendre le contexte, la situation et à partir de là, des preuves peuvent être recherchées. Je pense que si cet inspecteur est allé jusqu'à démissionner de ses fonctions, à l'issue de cette affaire, c'est qu'il doit avoir davantage qu'une intime conviction. Il doit certainement être révolté que la police se soit entêtée dans la direction qu'on leur donnait, ne cherchant pas d'autres pistes. Bref, son livre peut être utile et il a eu raison de l’écrire. Après tout, qu’est-ce qu’il aurait a gagner à raconter des blagues?

  • dixit : L’inspecteur portugais ne fait que dire sa propre conviction, sans preuve.

    Pensez-vous que les traces de sang retrouvée dans la voiture de location, que les chiens spécialement entraînés pour retrouver des cadavres ont aboyés devant la voiture ne sont pas des preuves ?

    votre blog est nullissime, vous essayez d'écrire comme un journaliste, vous ne lui arrivez même pas à la cheville.

  • "Pensez-vous que les traces de sang retrouvée dans la voiture de location, que les chiens spécialement entraînés pour retrouver des cadavres ont aboyés devant la voiture ne sont pas des preuves ?"

    Des éléments de preuve, voui, tout-à-fait.

    Toute ressemblance avec une affaire récente serait-elle une pure coincidence? Ou pas?

    Là où il n'y a pas ressemblance, c'est au niveau socio-culturel des personnes impliquées. Comme quoi.

Les commentaires sont fermés.