Ségolène Royal désavouée

Les excuses de Ségolène ne passent pas vraiment chez les Français. Elle qui se veut la Madame Propre de la politique française et spécialiste de l’auto-flagellation ne trouve pas grâce.

segofigaro.jpgSelon un sondage paru dimanche, 68% des français déplorent les excuses faite à M. Zapatero pour des propos attribués à Nicolas Sarkozy. 68%, c’est beaucoup. Il n’y a que 22% qui l’approuvent. “Que sont mes 47% devenus, que j’avais de si près tenus…” doit-elle chanter le matin en se rasant devant la glace.

Beaucoup de commentateurs se demandent si ces excuses sont sincères, fondées, appropriées. Selon quelle légitimité parle-elle au nom de la France? On voit surtout une stratégie d’occupation du terrain médiatique. Mais à ce jeu, n’est pas Nicolas Sarkozy qui veut! Il faut lui reconnaître un talent dans l’hyperprésence (même si cela pourrait un jour se retourner contre lui).

Sarko ne pensait qu’à la présidence. Ouvertement. Sans vergogne. Ségo aussi. Mais d’une manière qui ne veut pas le dire. Cela passe mal. Sa supposée sincérité est bien ébréchée.

Elle va continuer, dit-elle. Gageons que l’effet désastreux de ses dernières excuses vont faire réfléchir son entourage et son conseiller en communication.

Dans l’hebdo Marianne du 24 avril, Elie Arié n’est pas tendre:

“Royal, c'est notre punition, c'est le résultat des années de dérive politique de la gauche. Royal, c'est la créature qui a jailli de la faillite du socialisme français, assassiné en ce qui concerne mon courant de pensée (chevènementiste) dans les années 90 lorsque Jospin a concédé le match nul face à la « deuxième gauche ». Du vide sidéral qui a succédé à « la fin des idéologies », rien de politique ne pouvait émerger. Ce « rien politique », nous avons, c'est Ségolène Royal.“

Au final, en voulant tacler Sarko, elle n’a fait qu’attirer sur elle l’attention, mais d’une manière peu valorisante. Elle est la risée des commentateurs et humoristes de tous poils. Il pourrait y avoir pire. Personne n'a pastiché cette phrase curieuse? Je vous propose un petit extrait d’un discours pas piqué des vers si on le prend à double sens…

 

7-2LybieGame.jpg

Catégories : Politique 7 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Rooooh là vous êtes franchement méchant, hommelibre !
    "... doit-elle chanter le matin EN SE RASANT devant la glace."
    Qui vous dit, hein ? qui vous dit qu'elle n'utilise pas une crème épilatoire !?

    Oups! Je m'excuse...

    :o)

  • Et puis elle n'a pas assez de classe pour avoir une barbe! M'enfin!

    J'ai appris l'autre jour (grâce au scarabée) que les Pharaons, lorsqu'"ils" étaient femmes, portaient une barbe postiche (les pharaons à la barbe malingre aussi d'ailleurs).

    Mais je suis d'accord avec vous qu'à vouloir trop en faire, elle se grille la Ségo. Déjà qu'elle n'était pas très convaincante, elle sonne de plus en plus creux. Une cloche quoi.

    Un peu tendancieux son discours, je vous l'accorde!

    :-)

  • @ Pascale

    Nom d'une barbe ;-) mais nous ne l'accueillerons pas dans notre sacro-saint club! N'a pas une barbe qui veut après tout...

    Pour ce qu'il en est des femmes pharaons (Hatschepsout en fait en est l'unique représentante connue) il est vrai qu'elle était représentée en homme dans toute ses représentations en tant que pharaon (pas seulement la barbe, mais l'absence de poitrine, unique pagne, et barbe postiche), par contre cette barbe particulière, insigne des pharaons, est toujours qualifiée de barbe postiche (vu l'origine supposée des pharaons il est possible qu'ils n'aient pas eu un fort système pilleux). On ne saura dès lors jamais si ceci était une simple représentation symbolique de la masculinité du pouvoir, où si en tant que pharaon hatschepsout a du véritablement se travestir.

    Remarquez que ceci n'avait rien à voir avec le sujet original...mais ayant été passionnée par ce sujet dans l'enfance vous m'avez fait remonter une foule de questions.

    Pour en revenir donc au fond du post, bien que regrettant l'agitation médiatique inutile opérée par Mme. Royale, je vous trouve un peu dur homme libre lorsque vous parlez d'hypocrisie dans le fait qu'elle aurait caché son ambition personnelle derrière la volonté d'apporter du bien-être au français. Il me semble que dans cette "hypocrisie", les deux candidats avaient la même ligne. M. Sarkosy n'aurait certainement pas été élu si tous les électeurs avaient compris que son but était d'avoir le pouvoir...pour avoir le pouvoir. Si son ambition transparaissait clairement, comme chez Mme. Royale, et comme toute personne briguant ce genre de fonction, il reste que les deux candidats ont tenté de faire aussi passer le projet qu'ils avaient pour la France. Il y a donc toujours une manière de ne pas vouloir le dire: mon but est d'avoir le pouvoir pour avoir le pouvoir fait toujours relativement tâche, et les deux l'avaient compris... D'où une sur-enchère dans le "je me bats pour les Français".

  • Ségolène Royal, c'est la nullitude et la ridiculitude de la politique française. Fort heureusement, les Français ont eu la bravitude de voter pour Sarkozy au 2ème tour en 2007.

  • "tache", pas "tâche"...l'accent genevois sûrement :-)

  • @ Blondie et Pascale: elle se rase peut-être, à force de nous raser (et gratis, qui plus est...). Je pensais au ti Nico qui y pensait en se rasant... Ca le barbait d'être seulement mi-nistre...

    @ Audrey: Par la barbe de bichette, si elle vous avait demandé d'écrire ses discours, elle n'aurait pas besoin de postiches! (C'est un compliment). A part cela, c'est vrai qu'elle me plaît à force d'être crispante. Entre ses expressions, ses discours, sa transparence décalée, sa posture corporelle, son ton de libératrice missionnaire, sa voix mal posée ou forcée, ses regards souvent flippés, je me demande qui peut lui dire que ça passe mal... A part cela elle a un charisme certain, et elle est même séduisante et jolie sur les photos retouchées, quand elle n'a pas oublié l'élastique à ses coins de lèvre... Raaahhh, oui Audrey, je vous le concède, un peu méchant avec elle. Mais elle s'y prête de si bonne grâce...

  • Je ne l'aurais pas compris autrement ;-)

    C'est vrai qu'elle s'y prête bien, c'est toujours le risque quand on sur-joue ainsi, quoique si elle n'avait rien retouché, m'est avis que certains auraient aussi pu l'attaquer sur son physique...je reste donc dans une position entre deux chaises, entre l'envie de rigoler, et l'attention à ne pas trop charger. Il y après tout assez à dire pour ne pas avoir besoin de parler trop du physique:-)

Les commentaires sont fermés.