La contamination porcine n'est qu'une ballade dominicale...

Envie de revenir sur une grande avancée pour l’humanité: la capacité à réécrire le passé pour le rendre conforme aux besoins du présent.

PipeMagritte.jpgCe n’est pas entièrement nouveau. La réécriture des informations de la veille est monnaie courante dans le “1984” d’Orwell. C’est même une politique d’Etat inspirée de feu l’Union Soviétique. Mais les politiques ne sont pas seuls à pratiquer la désinformation. C’est en fait un fonctionnement courant de l’esprit humain: reconstruire le passé. Soit parce que notre souvenir est en partie effacé, soit parce que notre perception n’en était que partielle, soit pour correspondre à l’image que l’on veut donner au présent.

Rien que de très normal, au fond. Les surréalistes, les sémanticiens, ont mis en évidence que ce que nous disons du réel n’est qu’une vision recomposée. Magritte avait illustré cela avec son tableau: “Ceci n’est pas une pipe”. Bill Clinton avait également développé le thème à sa manière, en prenant cette fois un cigare pour modèle…Tati1-3.jpg



Ne soyons donc pas étonnés si les responsables de l’exposition sur Jacques Tati à Paris ont escamoté la pipe de Monsieur Hulot sur les affiches. Sous l’emprise du politiquement correct actuel, les fumeurs du passé doivent être revus et corrigé. Jacques Tati ne fumait pas la pipe, il inventait l’éolienne comme moyen de traction pour son vélo. C’est un bien meilleur exemple pour notre jeunesse! Et surtout, cette réécriture du passé révèle manifestement nos origines démentes: nos parents qui ont cru voir une pipe étaient simplement en pleine hallucination.


Dans le même ordre d’idée, l’objet que porte à ses lèvres le Commissaire Maigret n’est pas une pipe. Ce pourrait être un mini haut-parleur (vu sa manière de ne jamais hausser le ton, c’est assez PipeClinton.jpgvraisemblable), ou un appareil d’assistance respiratoire (Maigret était peut-être asthmatique), à moins que ce ne soit un trombone à coulisse replié (après tout il a bien de droit de jouer dans un big band après avoir solutionné un crime).


Pour repasser ses films sans heurter les culs-bénis de la bienpensence actuelle, il suffirait de mettre au début de chaque générique, et par intervalles, des mentions occupant la moitié de l’image et précisant: “Ceci n’est pas une pipe. Toute ressemblance avec des objets ayant existé ne peut être que fortuite”.

TatiMaigret.jpg
Quand aux astronomes, perdu dans les volutes de fumée des galaxies, il faut rapidement les remettre à l’ordre. Ils ont répandu le mauvais exemple dans le ciel et contaminé l’univers. Si, si. Je veux parler de la Galaxie du Cigare. “L'objet astral M82 (ou NGC 3034) est une galaxie irrégulière située dans la constellation de la Grande Ourse. Également appelée galaxie du Cigare, elle fut découverte par Johann Elert Bode le 31 décembre 1774, en même temps que M81.” (Wikipedia)


Décidément, à qui se fier? Heureusement, les censeurs sont parmi nous, prêts à éviter à nos esprits infantiles le douloureux spectacle de la dépravation du fumeur de pipe. Car nous pourrions être contaminés. Ségolène Royal devrait présenter ses excuses parceque la France a laissé Jacques Tati faire ainsi de la pub pour le Mal. Elle ferait encore un tabac!

CigareGalaxie3.jpg
Et question contamination, à côté de l’image diabolique de la pipe de Monsieur Hulot, de son influence perverse sur la santé des citoyens-moutons, pas de doute: la grippe porcine fait figure de ballade dominicale…

Otons la mémoire aux humains, formatons-les, rendons-les conformes à la volonté des ayathollas du politiquement correct. Une population qui ne pense plus, qui est mise hors d’état de décider de ce qui est bon ou non, qui n’a plus le libre choix, à coup sûr, c’est une grande avancée démocratique.

Le détournement de cette affiche n’ayant pas vocation surréaliste, la seule conclusion est que les décideurs prennent les gens pour des cons. Et qu’à tout le moins ils ont raté le coche: car à cacher ainsi ridiculement l’objet du délit, ils le rendent paradoxalement encore plus visible. En effet, depuis Clinton, on n’a jamais autant parlé de pipe dans l’Hexagone!

 

7-1LybieJoke.jpg

Catégories : Humour 1 commentaire Lien permanent

Commentaires

  • De nos jours, le nerf de la guerre, c’est le flux.
Afin de rentabiliser celui-ci, la politique du pire et du point non retour est l’unique moyen d’alimenter les psychoses.
    La confusion générale et les interrogations personnelles construisent la mythologie de la panique numérique.
    Le chaos est le meilleur moyen de contrôle des masses, il est à la fois invisible et omniprésent.
    De la téléphonie mobile 3G la plus banale à la toxicomanie du clic, en passant par le rituel de la télécommande, tout est bon pour se tenir au courant de tout et de rien.
    Une contagion inconnue passionne davantage les foules qu’une maladie maîtrisable.
Le nombre de morts configure la couverture médiatique.
    La suite ici :
    http://souklaye.wordpress.com/2009/04/27/bloc-note-psychose-mediatique/

Les commentaires sont fermés.