Bientôt le retour du mammouth?

Disparus depuis quelques milliers d’années.  Même pas de photo d’époque pour savoir précisément à quoi ils ressemblaient. On a bien des ossements, leur morphologie et leur aspect extérieur ont été reconstitués.

mammouth2.jpgGrâce à cela on peut admirer ces bébêtes dans les livres d’images et les musées. Mais depuis Jurassik Park, les appétits se sont aiguisés: pourraient-ils être clonés? Pas exclu. Pour cela il faudra séquencer le génome de l’éléphant. Et trouver de l’ADN de mammouth suffisament bien conservé, séquencer, et voir ce qui est possible.

Et bien, justement, un mammouth entier, très bien conservé, a été retiré du sol glacé de la toudra sibérienne.

Il a fallu deux ans à Bernard Buigues, soutenu par le paléontologue Yves Coppens, pour organiser l'extraction du mammouth Jarkov – quelque deux tonnes, trois mètres de haut et 47 printemps à son actif lorsqu'il mourut il y a 20 380 ans. Pour maintenir la chaîne du froid et ne pas détériorer l'ADN, notre explorateur a découpé le sol gelé autour de la bête, affrétant un énorme MI-26 soviétique pour l'hélitreuiller jusqu'à Khatanga et l'y entreposer dans d'anciennes caves creusées à même le permafrost où tout – température, hydrométrie, luminosité – s'y prête naturellement. C'est là que les paléogénéticiens du monde entier viendront prélever ce qu'ils convoitent tant : ces poils dont la kératine a préservé l'ADN et ces os dont la moelle est encore graisseuse…”

L’excellent état de conservation de ce spécimen laisse-t-il entrevoir la possibilité d’un clonage? Pas encore dit:

“Son ADN est suffisamment bien conservé pour pouvoir en reconstituer les séquences, pas suffisamment pour être reproduit à la manière de ce qui a été accompli pour la brebis Dolly à partir de cellules vivantes.”

Et pourtant: “A la Penn State University, Stephan Schuster, qui a le premier annoncé en novembre avoir complété le décryptage du génome du mammouth ("mais les pièces de son puzzle sont tellement petites qu'elles sont difficilement lisibles", disent les mauvaises langues concurrentes…), cherche à lever aujourd'hui quelque dix milliards de dollars pour entrer dans la phase de clonage.”

Alors, le retour du mammouth est-il possible, et quand? Il n’y a pas encore de réponse, mais il est permis de rêver aux vastes étendues sibériennes, à nouveau peuplées de ces magnifiques pachydermes laineux…

 

7LybieTime.jpg

Catégories : Divers 3 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • encore faudra t'il qu'il reste un elephant vivant pour servir de mere porteuse...

  • Très beau texte! Le retour dans nos contrées de l'ours, surtout s'il vient des Abruzzes (où a été tourné le film du même nom), semble encore plus irréel ...

  • Ouf, j'ai eu peur en lisant le titre ...

    " Bientôt le retour du mammouth? "

    J'ai bien cru que vous faisiez allusion à notre "mammouth" genevois, le nôtre, le "DIP", dirigé par son cornac Charles Beer, par analogie au vocable français qui désigne l'Education nationale ...

    Alors j'ai lu et trouvé votre article très intéressant !

    Merci à l'auteur !

Les commentaires sont fermés.