Justice: l’affaire Jean-Claude Lüthi

J’ai connu Jean-Claude en 2003. A cette époque nous nous réunissions chez lui avec quelques personnes ayant eu des problèmes avec la justice, soit pour fausse accusation, soit en tant que pères vivant des situations d’aliénation parentale, soit pour des questions ayant visiblement été traitées à la légère par un magistrat.

FausseMémoire2.jpgA la demande de Jean-Claude, je vous fais part de quelques éléments de son histoire. Enseignant, père de plusieurs enfants, il a mené une croisade pendant plus de 20 ans contre les kidnappings d’enfants, en particulier des enfants enlevés par l’un des parents après séparation. Il a donné de sa personne, allant parfois dans des pays lointains pour retrouver un enfant kidnappé et le ramener.

Il s’appuyait sur un réseau international qui lui permettait d’obtenir des informations de nature à localiser l’enfant. La justice pouvait alors intervenir.

Lors de nos réunions, j’ai eu l’occasion de croiser plusieurs fois l’une de ses filles qu’il avait eue avec une ex-épouse. Je les ai vus complices, riant, sans tension ni signe particulier. J’ai donc été très surpris d’apprendre qu’en 2006, cette fille avait déposé plainte contre lui pour abus sexuels dans l’enfance.


Instruction et procès

L’affaire fut instruite par la juge d’instruction Isabelle Cuendet: garantie d’acharnement et de partialité anti-hommes. Puis son procès aux Assises fut mené à charge par le procureur adjoint M. Claudio Mascotto. Deux personnages que je connais hélas bien, pour lesquels j’ai des doutes légitimes sur leur gestion de ce genre de dossiers.

La peine demandée fut de 12 ans, le jury lui infligea 6 ans. Signe que les jurés avaient pour le moins une perplexité face à cette affaire qui n’était que parole contre parole. Jean-Claude Lüthi a fait appel, ce qui normalement aurait dû lui faire bénéficier d’une suspension d’exécution du premier jugement. Cela lui fut refusé.


Faux souvenirs?

Les informations que j’ai eues sur le déroulement du procès montrent des biais inacceptables. Divers documents pourraient être fournis et publiés le cas échéant.

Aujourd’hui, Jean-Claude lutte depuis sa cellule, alors que professionnellement et financièrement il est brisé. Personnellement, ayant vu sa fille avec lui, et d’après les éléments que j’ai, je pense qu’il n’est pas coupable. Je reconnais vite les signes d’un dossier mal traité ou d’allégations fausses.

Je n’ai pas les dates de son procès en appel. Je vous suggère d’aller visiter le site de l’association contre les fausses accusations, pour laquelle nous serions heureux d’avoir des soutiens, et des relais à travers les pays francophones. Vous y trouverez des informations concernant les faux souvenirs induits.

Pour visiter le site: www.sos-fausses-accusations.ch

 

7LybieTime.jpg

Catégories : société 14 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Il est certain que s'il a été vu avec l'une de ses filles "riant, sans tension ni signe particulier" c'est qu'il n'a jamais pu faire de mal à aucune de ses nombreuses autres filles... raccourci absurde et stupide.
    Et bien entendu, s'il est professeur et que par-dessus le marché il a lutté contre le kidnapping d'enfants, il est encore impensable qu'il puisse être coupable de ce dont on l'accuse. Encore un raccourci stupide et absurde.(il ne devrait pas non plus y avoir de pédophilie dans l'église...ceux-ci sont si dévoués aux enfants)
    Monsieur Goetelen,vous avez eu gain de cause dans l'affaire qui vous concernait,mais ne mélangez pas tout et ralliant tout à votre cause. Respectez les victimes d'affaires qui ne vous concernent pas.

  • Ce qui est tout à fait inadmissible, c'est qu'on peut condamner quelqu'un sans preuves.
    Je ne comprends pas cette justice, qui n'en est pas une pour moi dans ce cas. C'est une parole contre l'autre. On ne peut prouver un abus sexuel commis il y a dans ce cas plus de 40-50 ans. C'est abérrant et je suis outrée !

  • Prudence Hommelibre, votre expérience n'est que votre expérience et ne peut prétendre être un exemple ou un alibi vous donnant la saine faculté de déceler le vrai du faux.
    Que vous vous battiez pour une justice équitable, c'est tout à votre honneur, mais de là à rendre vous même un verdict, vous allez un peu trop loin.

  • @ Laura: Ce genre d'affaires est particulièrement difficile à traiter. Mais quand il y a des contradictions et invraisemblances dans un dossier, il faut être encore plus circonspect, au vu des dégâts qu'une telle accusation produit dans la vie de l'accusé. Or ce dossier en contient, des contradictions et invraisemblances.

    @ xx: je ne peux en effet prétendre avoir la science infuse, mais j'ai appris à lire les failles d'un dossier et d'une accusation. Pas seulement dans mon dossier mais aussi dans d'autres. J'exprime certes ma conviction, qui n'a aucune valeur juridique, mais qui se fonde sur des éléments assez troublants pour que je sois très méfiant vis-à-vis de cette condamnation.

    Il faut démonter les injustices par des cas concrets. Cela dit, je suis régulièrement sollicité pour ce genre d'affaire, et je ne donne pas suite à tout - je ne rallie pas tout à ma cause comme l'écrit Laura.

    Au moins le débat est ouvert sur un cas "de plus" suis-je tenté de dire, sur la manière dont ces affaires sont gérées et par qui, et sur les "dommages collatéraux" que ce genre d'affaire entraîne dans une société qui vit plus sur du virtuel et des psychoses que sur du réel ou du démontré. Je comprends parfaitement la violence que représente un abus sur un enfant, et je reconnais qu'il est difficile de se départir d'une émotion légitime. Mais par rapport à une époque d'omerta, on est passé à une chasse aux sorcières.

    J'admets pouvoir me tromper, j'essaie d'être vigilant, et au moins j'espère susciter un débat de société qui me paraît important, important par rapport à la justice mais aussi par rapport au fonctionnement d'une époque.

  • Il est difficile d'avoir un réel avis à distance et sans connaissance du dossier sur cette affaire.
    Encore que l'expérience d'homme libre avec cette juge d'instruction ...
    Cependant,la manipulation des souvenirs existent, c'est un fait !
    D'autant plus facilement, quand il s'agit de souvenirs d'enfances. car c'est en effet une période où la frontière entre rêves, fantasmes et réalité n'est pas très nette. Même pour un adulte la mémoire est constamment réarrangée et j'imagine que chacun a pu en faire l'expérience un jour ou l'autre.
    Ceci provient de la nature respective des hémisphère gauche et droite du cerveau. En effet, les choses perçues avec l'hémisphère droit sont de l'ordre du ressenti, voir du sentiment d'un élément réel ou non. D'un autre côté l'hemisphère gauche réarrange ces éléments pour pouvoir définir quelque chose dans une forme rationnelle et logique. C'est bien cela le problème !

    Le monde de la sexualité, des tendances troubles en clair-obscur relatifs aux sens prend justement sa source dans le monde plus irrationnel du cerveaux droit. Comme le démontrent beaucoup d'études l'enfant est très tôt extrêmement réceptifs et réactif à la sphère sexuelle, mais de manière totalement inconsciente et confusionnelle. C'est d'ailleur, plus tard que les parents, mettent une distance toujours plus grande dans la sphère intime afin que l'enfant prenne conscience de sa propre intimité.
    Les sensations de la petite enfance s'enfoncent progressivement au fond de l'inconscient murés par le tabou de l'inceste.
    Ces matériaux inconscients servent également à construire une relation à son corps et à sa sexualité de manière saine chez un individu normal, mais peuvent facilement être réactivés, lors de séances thérapeutiques.
    Si, comme cela est le cas dans les problèmes de toxicomanie, la structure de la personnalité est très perméable, ces matériaux psychiques émergent avec beaucoup de confusion et de flou. Un thérapeute aguerri restera toujours très prudent quant à l'interprétation de ce genre d'émergences.
    Mais si le thérapeute appose négativement sa propre rationnalité sur ce genre de cas, il va orienter le cerveau gauche d' une personnalité vulnérable, à valider indûment ces souvenirs comme une réalité effective.
    Créant par son incompétence des conflits et des drames familiaux, là où il n'y avait rien que de très normal.

    J'en ai vu de ces cas , heureusement chez des personnes saines qui n'ont pas prêter foi aux allégations de thérapeutes en mal de réussite.

  • *Hommelibre, lutter contre l'injustice est tout à votre honneur, mais nous impliquer sans connaître les détails du dossier n'est pas gérable. Moi aussi je m'offusque contre l'injustice, contre les abus, mais je suis très prudent quant à me prononcer sur un sujet que je ne connais pas à fond, spécialement dans ce cas. Pour les 2 otages de Tripoli, c'est plus limpide, quoi que je ne sais toujours pas s'ils n'ont pas transgressé aussi une loi locale.
    Dans un pays étranger, il faut s'adapter au pays (je parle Libye) et non le pays à nous. Ceci est la même chose en Suisse, d'où je critique certains émigrés qui veulent nous imposer leurs coutumes, comme à New York, ou les "ghettos", dit quartiers italiens, polonais, juifs etc. existent.
    Wir wollen sein ein einzig Volk von Brüdern, citait Schiller! Bientôt nous serons envahis par les noirs, les jaunes, les rouges de différentes nationalités, de différentes réligions, sans qu'ils ne s'adaptent et ne s'intègrent chez nous. Ne me comprenez pas mal, car je suis aussi pour le mélange des peuples qui a toujours convenus à la Suisse, mais je n'aime pas qu'on nous impose leurs lois, leurs coutumes en nous narguant. Je parle bien sûr d'une minorité, p.ex. qui trouvent nécessaire de se couvrir d'un voile, d'un képi. Je ne vais pas non plus en Arabie, en me couvrant d'un képi Suisse comme un armailli pour montrer que je suis de la rasse des "bras noueux". Donc, loin est ma pensée du racisme, mais parcontre de la justice. Voilà le mot est lâché. Bientôt, nous allons voir fleurir les minarets, symbole des Musulmans. Ai-je protesté quand j'ai visité Istamboul quand j'étais réveillé par le premier appel à la prière du matin par le muezzin du haut de son minaret ? Non, car j'étais visiteur. Alors, malgré la liberté que nous bénéfissons, il faut aussi respecter notre environnement. Bientôt on va nous forcer d'accepter la Turquie dans l'espace Schengen et l'EU. Qu'est-ce que les Turcs ont a faire dans notre Europe-Unie ou devrais-je dire Désunie ??? Obama a beau parler, car il ne voit que le bénéfice stratégique (dresser un obstacle contre l'Iran). Suisse, soyons pas plus petits que nous le sont déjà. Car accepter tout me dépasse, et cela a commencé avec les fonds en déshérence. On aurait mieux fait de refuser tout net toute discussion en créant un fonds en faveur des enfants déshérités et souffrants en Israël et Paléstine, au lieu d'abreuver les avocats juifs, les voraces de NY. On ne peut pas toujours céder - et si c'était pas très limpides les actions de nos banques - les actions des autres pays ne le sont pas non plus. Nous imposer une guerre économique pour détuire notre place financière c'est aussi de l'INJUSTICE. Les Américains ne sont pas très reconnaissants, car ils ont exporté leurs problèmes - subprime etc. et s'attaquent aux "faibles" pour s'en sortir. Qu'Obama aille se faire voir, bienque je trouve qu'il a fait déjà de bonnes actions (Irak, Afghanistan). Cela sort un peu du sujet, mais traite toujours la même chose - la JUSTICE. Sur le blog, je vois toujours affiché Tripoli. Pourquoi 3 mois, pourquoi Bernois.
    C'est la police qui a crée l'incident diplomatique et ce faible Mou-mou- Moutinot n'a pas eu les Tripes d'aller à Tripoli pour s'expliquer et de s'excuser non pas pour le fond mais pour la façon scandaleuse d'avoir investie une hôtel 5-étoiles. Justice dans l'injustice, et Coluche aurait" Quels beaux enfoirés, ces rambos de Genève. Et savez-vous combien cela a coûté en énergie et argent, juste pour claironner "la justice est là même pour tout le monde". Quelle naïveté d'un magistrat Genevois. Plus vite qu'ils se retire, plus vite cela vaut. Nous le payons assez cher. Nullité, je ne sais pas, mais le scandale des heures supplémentaires de la Police me le confirme. Nul canton en Suisse agit ainsi, avec 35 h par semaine et à 52 ans à la retraite. Un syndicaliste, Schlechten je crois veut nous appitoyer en disant, qu'ils ont une lourde tâche et sont souvent au bout de la chaine (pour annoncer un décès ou rappatrier un suicidé. Je le veux bien pour un petit %, mais le reste ? On les voit jamais quand on le devrait. Allez vous promener en ville. On voit des policiers? Non, mais des centaines de contractuels. Cela rapporte plus. Alors bon Dieu, dans quels trous se cachent-t-ils avec des salaires supérieurs à Fr. 100'000.--. A mon avis ... non je ferait un jour un billet là dessus, sur cette injustice criarde. En attendant, je me félicite que Moutinot se retire bientôt, car il faut un chef police - un vrai chef, à la trempe de Jean-François Duchosal, qui sait ce qu'est la fermeté et la discipline, tout en étant humain. Vous connaissez pas? C'est un piéton assidu (Saint-Jean-de-Compostelle et Paléstine sauf avis), mais a fait ses preuves dans l'Armée Suisse et à l'Aéroport de Cointrin près de Genève n'est-ce-pas. Il a dit une belle phrase à l'intention de notre Jeunesse douillette : "Que chacun donnes un peu de son temps à notre mère PATRIE" en pensant au service civil et militaire. Voilà c'est la JUSTICE, que tout le monde donne un peu de son temps pour le bien d'autrui et n'oublie pas le respect. Voilà, la Justice est pour toute le monde la même, quel enfoiré (ce n'est pas moi qui le dit, mais jadis Coluche).
    Hugh

  • De Jean-Claude Lüthi, faites-vous une affaire personnelle? Ce n'est pas parceque vous l'avez cotoyé, que vous le connaissez! Avez-vous eu accès au dossier ou entendu seulement un son de cloche. C'est dans ce cas toujours dangereux de se former une opinion, car 2 cloches valent plus qu'une et 2 sons également !

  • Je ne connais pas ce Monsieur LUTHI mais apparemment il fait l'objet d'accusations graves de la part de sa fille.
    Je rejoins tout à fait l'avis de la personne qui dit qu'il faut entendre les deux sons de cloche.
    Prendre parti dans ce genre de dossier sans avoir entendu la prétendue victime est délicat...effectivement les arguments de rires, bonne entente, moralité supposée etc...ne tiennent pas la route.
    La jeune fille se drogue...oui beaucoup hélas d'anciennes victimes d'abus sexuels sombrent parfois dans la drogue, la prostitution, le suicide....ceci n'est pas une fatalité attention...beaucoup s'en sortent avec un réseau professionnel compétent.
    Mme Cuendet fait son travail et Monsieur Mascotto aussi et puis si la peine est réduite ce n'est pas forcément que le doute est là mais aussi peut-être que ce genre de délits est encore malheureusement sanctionné un peu trop légèrement...
    connais-toi toi-même avant de prétendre connaître l'autre....
    Votre affaire Monsieur s'est soldée d'un acquittement...peut-être même d'un non lieu....cela fait-il de vous un innocent? vous seul le savez. Si tel est le cas, c effectivement une épreuve bien grande à traverser que je ne souhaite à personne, pour le cas contraire.....tout vient un jour à la lumière du soleil.

  • @ vali:

    Sans vous en rendre compte, vous exprimez exactement ce qui se passe après une affaire comme celle-là. Je vous cite:

    ".cela fait-il de vous un innocent? vous seul le savez. Si tel est le cas, c effectivement une épreuve bien grande à traverser que je ne souhaite à personne, pour le cas contraire.....tout vient un jour à la lumière du soleil."

    "Cela fait-il de vous un innocent? Vous seul le savez"

    C'est bien cela, n'est-ce pas, moi seul le sais, vous ne le savez pas. Donc vous gardez un doute. Mon acquittement ne vous sert à rien. Même total, rapide, et sans appel. Vous garderez le doute. Pire même: vous insinuez subrepticement, vous laissez ouverte la possibilité de ma culpabilité:

    "Si tel est le cas.... pour le contraire, tout vient un jour à la lumière du soleil."

    Vous laissez ouvertement les deux possibilités. Le mal est fait à vie: "...tout vient un jour à la lumière". On pourrait rajouter à vos propos: "il n'y a pas de fumée sans feu", ou bien"C'est une accusation grave que l'accusatrice a fait". Donc... Et puis comment aurait-elle pu faire cela si ce n'était pas vrai, n'est-ce pas?

    Mais figurez-vous, vali, qu'il n'y a pas que moi seul qui sait la vérité, celle qui m'a fait acquitté: il y a elle, il y a sa meilleure amie et confidente avec qui nous passions parfois du temps et à qui elle disait combien elle était heureuse, il y a les amis avec qui nous passions du temps, il y a les mensonges démontrés, il y a des lettres d'elles que j'ai retrouvées, il y a des photos qui montrent sans équivoque son enthousiasme, il y a un enchaînement: affaire d'argent où elle a échoué, avant de déposer sa plainte. Il y a ses amant d'après moi venus témoigner, alors qu'elle avait affirmé dans sa mise en scène de "traumatisée" qu'elle ne pouvait plus avoir de relation, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc.

    Le soleil peut se lever mille fois, vali, dix fois, cent mille fois, je le regarderai en face chaque jour sans ombre dans ma conscience, et ce sera toujours la même vérité qui sera face à ce soleil: la vérité qui m'a fait acquitter totalement, rapidement et sans appel, avec en plus les poignées de main des jurés à la sortie, et d'autres choses encore que je ne peux révéler.

    Le soleil me verra toujours droit dans ma conscience, et transparent.

    Alors, vali, laisser ouvert le doute c'est prolonger le crime et être complice.

    Votre doute vous rend complice de son crime.

    Il n'y a rien d'autre à dire: vous venez exactement de montrer l'horreur d'un tel mensonge.

  • *Cher John, tout d'abord bravo pour l'initiative avec vos amis pour "nos" deux amis délaissés en Libye. Je pense que dans les coulisses de Berne on pourrait faire davantage. Je tâche d'être présent vendredi prochain et si possible serrer votre main. Je viendrai non cagoulé, car ceux-là, il faudrait pouvoir les arrêter avant qu'ils sèment ... Nos lois laxistes et nos politiciens mous ne le permettent pas, dommage ! Nous pouvons dire, après moi le déluge et constater les dégâts, en plus de frais causés dans le mouvement noble engagé.

    Quant à la culpabilité ou non de Jean-Claude Lüthi, encore un Swiss Toto comme moi, je dis simplement :"tant qu'on peut se regarder dans le miroir, la conscience tranquille, tout espoir n'est pas perdu"!

  • et d'ajouter que revenant des montagnes, je n'ai pas eu le temps de lire tous les commentaires. Peut-être, je vais m'y atteler bientôt, malgré les protestations de ma chère épouse, qui trouve que je la délaisse au profit du PC. Et pourtant, je la laisse un peu en paix, ma douce moitié, dont mon voisin la convoite en disant:" si elle avale un noyau de cerise, on la croirait enceinte". Oui, le temps des cerises est pour bientôt et, à part les belles, douces, soumises, honnêtes et intelligentes (femmes), j'en raffole. Mais, n'étant pas non plus tout à fait parfait, n'est-ce pas trop demander ???

  • Monsieur GOETELEN,

    Comme il est plaisant de vous lire. Vous avez un réel talent pour l'écriture et je dois dire que c'est très agréable.
    J'entends votre souffrance et je la reçois.
    Bien sûr le doute est et sera. Pour ma part, je ne vous connais pas. Comment pourrais-je prendre position, me faire une opinion sur quelqu'un que je ne connais pas. C'est la seule raison qui me fait dire que vous seul savez.
    Je ne voulais pas dire lorsque j'ai dit que tout venait un jour à la lumière du soleil qu'il n'y a pas de fumée sans feu. Je n'apprécie pas du tout cette expression car bien sûr que parfois ily a de la fumée sans le feu. Loin de moi l'idée de prétendre que toute accusation est fondée sur du vrai....Non je sais qu'il existe des fausses accusations et les dégâts occasionnés sont terribles et je vous prie de croire que je suis, de ce point de vue, pour que ces actes mensongers soient punis comme ils se doivent.
    Je ne connais pas non plus personnellement la jeune femme qui vous a trainé en justice...je ne puis donc valider vos propos à son sujet sans une certaine prudence.
    Mais, Monsieur, vous qui êtes indubitablement intelligent, vous savez très bien comme moi qu'indépendament de votre affaire, le prononcé de la culpabilité ne fait pas forcément un coupable et à l'inverse l'acquittement ne fait pas forcément un innocent. C'est juste ce que je voulais dire par rapport à cet ami que vous défendez bec et ongles contre son accusatrice.
    Je n'ai absolument rien contre vous en particulier et je vous souhaite naturellement de regarder le soleil (attention les yeux quand même) et de baigner dans sa lumière etc etc...(je n'ai pas votre aisance rédactionnelle)

  • Cher hommelibre.
    J'ai trouvé votre article au sujet de Mr Luthi par hasard via un moteur de recherche.
    Vous ne pensez pas d'aller un poil trop loin avec affirmations?
    Déjà vous ne connaissez pas le dossier et en plus vous traitez (injustement) la victime une droguée? Vous ne croyez pas qu'elle a déjà entendu assez d'horreurs au tribunal?
    Je vous demande de bien vouloir prendre contact avec moi, car nous avons à discuter en privé.
    C'est tout simplement que je connais bien la cause de l'affaire, c'est à dire tout le dossier, car je suis le compagnon de la victime.
    J'ai sauvegardé votre article et les réactions et les transmettrai aux autorités compétentes si nécessaire.
    Veuillez m'excuser d'intervenir aussi violent, mais je suis de l'avis qu'en étant le compagnon de la victime, c'est mon devoir de la protéger par tous les moyens. Elle est encore fragile et des diffamations pareilles l'affectent énormément.
    Merci de votre compréhension.

  • Hommelibre, Je suis un amis d'enfence de des filles de se monstre de luthi!je ne suporte pas de vous voir en parler comme d'une victime! j'ai eu vent de cette affaire bien plus tard, mais cela explique beaucoup de chose.
    je ne peut tout dire, car cela releve de la sphere privee, mais un homme qui attache son chien au radiateur, interdit a sa femme de frequenter des gens en son absemce et de sortir sans autorisation, est une ordure qui cache quelque chause et demandez vous pourquoi sa premiere femme a chercher a cacher ses filles ?
    il n'y a pas grand chause d'autre a dire sur cette sous merde !!!!!!

    Salut Vali si tu veux me contacter appel moi au 078 855 93 34 merci.

Les commentaires sont fermés.