Attention: cet été, 40% des blogs passent à la trappe

La restructuration dans les médias, qui voit Edipresse reprise par un groupe zürichois, ne fera sans doute pas que des heureux. Il devrait y avoir un recadrage dans plusieurs grand titres romands.

Le recadrage vise toutes les rubriques et supports touchant à des thèmes dits sensibles: la politique, la sexualité, la finance. L’objectif est de “lisser” les informations, d’en enlever toute vision partisane ou dérangeante. Certains responsables financiers en particulier  en ont semble-t-il assez d’être désignés et vilipendés dans les colonnes de nos quotidiens.

Blog1.jpg

Les blogs aussi sont visés

L’information m’est venue de bonne source d’un cadre d’Edipresse que je connais personnellement et sera confirmée officiellement dans les jours prochains: un coup de balai est prévu dans les blogs de la Tribune et de 24H.

Sont visés: les blogs à caractère politique - on estime que certains partis ou mouvements sont plus représentés que d’autres, déséquilibrant le volume d’information à disposition du public. Plutôt que de limiter le nombre de blogs à la représentation proportionnelle, il semble que la préférence sera donnée à la suppression pure et simple des blogs politiques, qui sont considérés comme de la propagande et non comme de l’information.

De même, les blogs polémistes, traitant de sujets de société sensibles comme l’avortement, l’homosexualité et autres, prennent semble-t-il trop de place et ne sont pas assez politiquement corrects.
Blog2.jpg
Seront gardés et privilégiés: les blogs culturels, ceux d’informations locales non politiques, l’humour, certaines informations santé, soit les blogs complétant l’information donnée par les quotidiens. Bref, notre petite communauté va se trouver amputée.

Environ 40% des blogs actuels vont disparaître dans le courant de l’été, pendant les vacances. Et dans la mesure où l’hébergeur dispose du droit de décision sur son média, nous ne pouvons pas nous opposer à cette amputation. Les statistiques mensuelles ne signifient aucunement d’être préservé. D’ailleurs, les appels du pied vers de nouveaux blogueurs sont destinés à préparer la relève.

Voilà. L'aventure des blogs va en partie s'achever dans trois mois. Ce ne sera peut-être plus la même ambiance.

Pour certains d’entre nous (et ce n'est sans doute pas par hasard que ce cadre d'Edipresse a tenu à me prévenir), il reste trois mois pour s’exprimer. Et les yeux pour pleurer.

J'ai conscience de trahir une confidence, mais puisque cela sera annoncé officiellement, je prends les devants. Histoire de faire face au destin.

Il reste trois mois pour préparer une fin festive et joyeuse!

 

PS: Khalid passe en audience aujourd’hui pour sa demande de libération dans l’attente de son procès en appel. Je serai présent au rassemblement prévu à Dijon dès 9h00. J’espère  revenir ce soir avec une bonne nouvelle.

 

7LybieTime.jpg

Catégories : société 14 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Il fallait bien que la blogosphère tombe elle aussi dans la trappe de ce fichu poisson d'Avril!...

  • Comme c'est dommage. Je ne pourrai plus écouter "Femmes, je vous aime" sur votre excellent blog!

  • Merci Alexis, j'étais déjà prête à râler!

    :-)

  • @ oceane: raaaaaaahhaaaaahh.... blblblblblblb.... gzzzgzzzgzzzgzzz...

    Voyez l'effet que me fait rien que votre pseudo?! Alors le reste, une petite phrase comme ça l'air de rien et je vais avoir 3 jours à m'en remettre...

    (:o)

    Je vais essayer d'en dire deux mots à la charmante épouse de ce non moins charmant cadre...

  • Nouvelles de Khalid Naji - De retour de Dijon, j'apprends que la libération conditionnelle lui est refusée. Incompréhensible. Je n'ai pas encore les motifs de la Cour. J'y reviendrai. Mais il est traité comme un grand criminel, et l'acharnement du Procureur Beney pose de sérieuses questions.
    Son procès en appel est prévu pour fin juin, soit très rapidement par rapport à l'usage (délai plus court pour se préparer) et dans une juridiction connue pour être la plus répressive de France.

    J'y reviendrai.

  • Vraie ou pas, la nouvelle sur la suppression de 40% des blogs resterait une bonne nouvelle. Les blogs deviennent pour la majorité d'entre eux comme les spams, aussi inutiles que nombreux, sans compter ceux jamais ou bien peu mis à jour...

    Concernant Khalid Naji, je vous conseillerais de prendre un peu de recul et de cesser de vous identifier à ce type d'affaire pour régler vos propres comptes. Comme si vous n'aviez pas assez souffert de tout celà. Ne serait-il pas temps de passer à autre chose ?

    Salutations

  • Bonsoir xx, je comprends votre questionnement et votre suggestion. Il est clair que cela a prix des années précieuses de ma vie. Votre question est bonne: est-ce que je règle des comptes avec la justice? Un expérience comme celle-ci est d'une violence morale assez extrême, et cela m'a éveillé sur bien des choses. Je ne souhaite pas que cela arrive et arrive encore à d'autres. En faire une cause est un prolongement de mon travail de thérapeute, mais avec une implication plus sociale qu'individuelle.

    Très franchement et égoïstement, passer à autre chose serait plus léger. Mais je suis un homme de convictions et de causes, à tort ou à raison. Cette implication me paraît normale et juste, dans la ligne de mon idéal de vie. Je suis fait ainsi: j'aurais de la peine à rester de marbre devant certaines injustices. Complexe du Saint-Bernard, peut-être... (:o)

    Cela dit, je fais aussi d'autres choses: je prépare le programme d'automne de l'école que j'ai fondée, avec du renouvellement. La situation n'est pas facile parce que mon affaire a fait des dégâts. Je reste thérapeute et je continue à coacher par exemple des ados, et c'est très sympa et utile. Je termine un livre, j'écris et compose des chansons, je me passionne toujours de philosophie et de poésie.

    Mais c'est gentil à vous de vous préoccuper de moi, je vous en remercie.

  • Bonsoir Hommelibre,

    Quand je dis "passer à autre chose", je veux dire "penser égoïstement à vous". Des affaire comme celles que vous avez vécu, il y en a et il y en aura toujours, c'est un combat sans fin. Vous avez pu traverser la vôtre, non sans conséquences certainement mais cette affaire est maintenant derrière vous.

    Autant que je sache, Khalid Naji a un avocat qui ne manquera pas de mettre en avant les arguments que vous défendez. Je ne vous connais pas mais je reste avec le sentiment que vous courrez maintenant après quelque chose que vous n'obtiendrez jamais. Quoi donc ?

    A vous de trouver.

  • "Je ne vous connais pas mais je reste avec le sentiment que vous courrez maintenant après quelque chose que vous n'obtiendrez jamais. Quoi donc ?"

    Et vous, après quoi courez-vous? C'est quoi cette psychologie à même pas deux balles?

    L'essentiel est peut-être de courir, d'avoir un idéal, par exemple de justice. Et de toute façon la fin de la course est la même pour tout le monde.

  • CA-NU-LAR... Oui, Alexis avait raison: je suis tombé dans la trappe, irrésistiblement, attiré par ce 1er avril comme une sardine par la bouche d'un thon...

  • Idéal de justice ?
    Johann, il est temps de vous reveiller ou alors de mettre un terme pour arrêter votre propre course...

  • "CA-NU-LAR... Oui, Alexis avait raison: je suis tombé dans la trappe, irrésistiblement, attiré par ce 1er avril comme une sardine par la bouche d'un thon..."

    Ben merde alors!!! Moi qui croyait que c'était un canulare inventé de toute pièce par notre tôlier Hommelibre.

    D.J

  • @ D.J.: Si si, c'est bien moi qui l'ai inventé! Non mais...

    Je voulais dire que je suis tombé dans l'envie d'en faire un...

  • Bravo,joli coup.

    D.J

Les commentaires sont fermés.