Innocenté après 27 ans de prison

Le cauchemar s’est invité dans sa vie. Un long, très long cauchemar. Dont il pensait qu’il ne verrait jamais la fin. Pourtant il s’est terminé hier.

Hodgson.jpgSean Hodgson a été condamné en 1982, à l’âge de 30 ans. Condamné à la prison à vie.

Il était accusé du viol et du meurtre d’une serveuse de 22 ans. Dans un premier temps il aurait fait des aveux à la police. De plus des traces de sang retrouvées sur place étaient du même groupe sanguin que lui. Il a plaidé non coupable lors de son procès: sans succès. Ses avocats de l'époque l'avaient même décrit comme un menteur pathologique.

En 1982 les analyse de l’ADN n’existaient pas. Le groupe sanguin identique ne permet pas d’affirmer qu’il s’agissait bien de lui.

Mais pourquoi a-t-il fait des aveux à la police dans un premier temps? Qu’est-ce qui lui a pris? Et bien, cela se passe et ce n’est pas exceptionnel. Un innocent accusé ne comprend pas ce qui lui arrive, n’a aucune défense, est souvent harcelé et soumis à une pression terrible. Sans défense, écrasé par l’absurdité, il peut passer des aveux uniquement pour que cela s’arrête, pour que la pression s’arrête. Il ne se rend pas compte que l’engrenage est lancé. Il pense que la vérité triomphera. Mais il est pris au piège.

Son avocat actuel s’est battu pour obtenir l’analyse de l’ADN des traces trouvées sur la victime et sur les lieux. Résultat: Sean Hodgson est mis totalement hors de cause.

“Dans leur arrêt de mise en liberté, les autorités judiciaires britanniques appellent de leurs voeux une généralisation des analyses ADN pour tous les cas similaires de meurtre commis avant que la technique ADN ne soit pas disponible.”

Bienvenue chez les vivants, Sean.

 

7LybieTime.jpg

Catégories : société 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • "Mais pourquoi a-t-il fait des aveux à la police dans un premier temps?" Aux USA, admettre un meurtre fait normalement partie d'un "deal": tu admets le crime et on te condamne à la prison à vie, sinon tu risques la peine de mort prononcée par les jurés.
    Ces cas sont trés fréquents:
    http://www.innocenceproject.org/Content/154.php

    Aux USA, on peut même refuser l'analyse ADN à des condamnés: http://www.reason.com/news/show/131995.html

  • Merci pour ce lien benpal. Impressionnant: 25% des condamnés innocentés par la suite grâce à l'ADN avaient fait de faux aveux!

  • Justice corrompue. Le système judiciaire anglican donne tout le pouvoir au juge, même le pouvoir de faire la loi.

  • c'est bien ton blov toujours aussi interfessant! :)

Les commentaires sont fermés.