Marches pour la paix en pays celte

Des milliers d’irlandais ont manifesté silencieusement aujourd’hui, dans plusieurs villes d’Irlande du Nord. Suite aux assassinats récents revendiqués par une nouvelle branche de l’IRA, les citoyens des deux confessions se sont exprimés par des marches de refus de la violence.

irlande_paysage.jpgLe conflit avait fait plus de 3’500 morts dans cette région. Les accords de paix de 1998 avaient mis fin aux tueries régulières qui ensanglantaient Belfast, Londonderry et autres villes.

Dans une image exceptionnelle, le Premier ministre d'Irlande du Nord, le protestant Peter Robinson, et le vice-Premier ministre catholique Martin McGuinness sont apparus coude à coude mardi, avec le chef de la police nord-irlandaise Hugh Orde, pour dénoncer les violences.”

“Leurs auteurs sont "des traîtres" à la cause républicaine, a lancé M. McGuinness, des mots perçus comme extraordinairement durs de la part d'un dirigeant républicain, qui plus est ancien membre de l'IRA.”

Mais, dans ce pays qui a déjà tant versé de sang, nombreux sont ceux nqui s’inquiètent de la possible résurgence des luttes intercommunautaires. Dix ans de paix, c’est encore court pour cicatriser toutes les blessures.

Certains se rappellent de Bloody Sunday, ce dimanche noir où 14 manifestants furent tués par l’armée en 1972. U2 en a fait une chanson magnifique demeurée célèbre.

Puissent l’Irlande se réjouir de la beauté de ses paysages, de sa musique, de sa culture celte qui insire encore tant de créateurs dans le monde, et ne plus avoir à pleurer ses morts.

Sa musique, joyaux de la culture celte, a essaimé à travers l’Europe, en Afrique, et bien sûr en Bretagne.

Vidéo: Border of Salt, Dan Ar Braz, avec Alan Stivell

 

1964305478.jpg

Catégories : Politique 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.