L’excommunication de la fillette violée au Brésil

L’affaire, déjà commentée dans la presse et sur les blogs, est reprise ce matin dans Libération. Cette excommunication met nombre de brésiliennes hors la loi de l’église catholique.

Crucifixion.jpgIl faut savoir, selon le quotidien, que la moitié des femmes victimes de viol sont... des fillettes de moins de 12 ans. Ainsi, celle qui a servi de prétexte à l’archevêque scandaleux a 9 ans! Neuf ans...

L’équipe médicale a justifié l’IVG non seulement par l’âge et le viol subi, mais aussi par la santé de la fillette qui, selon les médecins, aurait succombé à la grossesse dès la 15e semaine.

Au Brésil, l’avortement est interdit sauf cas de viol ou de danger pour la vie de la mère. Ce qui était le cas. Mais l’archevêque estime que la loi de Dieu est au-dessus la loi civile. C’est bien le discours même de l’intégrisme, de quelque religion qu’il vienne. Le prélat estime même que “le viol est un péché moins grave que l’avortement”.

Depuis l’accession au trône du pape Ratzinger, on voit l’église suivre la pente douce vers l’intégrisme et l’extrême-droite. L’excommunication ne doit donc pas nous surprendre de la part d’une institution aux abois et à l’idéologie trouble. Il faudrait pouvoir poursuivre cette église devant la justice, aux chefs de mise en danger de la santé d’autrui, de manipulation mentale comme les sectes, etc.

Quand à l’IVG, le gouvernement brésilien ferait bien d’élargir le cadre légal. Car on compte dans ce pays environ 1 million d’IVG clandestines, avec les dégâts terribles sur la santé des femmes. Ces IVG clandestines sont la quatrième cause de mortalité maternelle.

L’église continue à reproduire symboliquement la crucifixion des humains, sourde à la souffrance, raide dans ses bottes.

 

7LybieTime.jpg

Catégories : société 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • @homme libre

    Cette affaire est un pur scandale, surtout qu'elle intervient quelques semaines seulement après la réabilitation de prêtres négationnistes...allez y comprendre quelque chose. Cette affaire n'est pourtant malheureusement pas un cas isolé. Un Temps Présent sur le costa rica il y a environ 2 ans avait déjà montré le cas similaire d'une petite fille prénommée rosa je crois, violée à 11 ans, susceptible d'être mise en danger par sa grossesse et sur laquelle l'Eglise avait mené une campagne nationale, prônant la supériorité de la vie de l'enfant à naître sur celle de la femme qui le porte. Au Guatemala l'avortement thérapeutique a également été ré-interdit il y a quelques temps cela ne changeant rien aux chiffres des avortements comme vous le précisez qui continuent à se faire, dans la souffrance et les conditions d'hygiènes déplorables... preuve s'il en est encore besoin que la capacité des femmes à porter des enfants, si elle peut conduire à des dérives dans nos civilisations, reste pour une majorité de femmes une véritable épée de Damoclès. Quant on sait qu'en d'autres temps un pape jugé progressiste avait du mal à tolérer le préservatif parce qu'empêchant la conception "naturelle", tuant de pauvres spermatozoïdes, je crains que, progressiste ou intégriste, l'Eglise catholique ait encore du chemin à faire, notamment en intégrant des femmes dans son clergé. L'intolérance n'ayant pas de sexe on imagine bien que cela ne changerait pas forcément la donne, les femmes de l'association "oui à la vie" en sont un bon exemple, mais permettrait peut-être au long des années d'infléchir quelque peu cette tendance qui se campe dans un mépris total de la compassion et de la "justice" vis-à-vis des femmes, notamment. Pas parce que les femmes sont "naturelllement" plus douées de compassion, mais parce qu'elles connaissent peut-être mieux cette thématique et ses enjeux de par le fait même que ce genre de choses pourrait arriver à n'importe laquelle d'entre nous.

    Incroyable qu'on puisse encore croire à une institution si dogmatique, si éloignée des textes de l'Evangile qu'on se demande bien de quel droit ils peuvent encore tirer de telles décisions...en tous cas certainement pas de Dieu, d'un dieu, si tant est qu'il en existe.

    Et les jeunes continuent à aller aux rassemblements du pape, ça nous promet une belle continuation...

    Bon après-midi à vous

  • Bonjour hommelibre,

    Il ne faut pas oublier que dans certains cas l'Eglise est pour l'avortement... Souvenez-vous des rapports de Maura O'Donohue,
    (extrait de l'article sur l'express :
    http://www.lexpress.fr/informations/pretres-violeurs-des-religieuses-accusent_642705.html)

    "Au Malawi, la supérieure générale d'une congrégation dont 29 religieuses ont été mises enceintes par des prêtres s'en est plainte auprès de son archevêque: elle a été démise de ses fonctions. Ailleurs, 20 nonnes également enceintes des oeuvres d'ecclésiastiques ont été renvoyées de leur couvent. Maura O'Donohue dénonce l'hypocrisie d'une institution qui renvoie les nonnes enceintes et se contente, dans le meilleur des cas, de tancer le fautif: «La religieuse doit assumer seule la charge de l'enfant, souvent dans un climat de grande honte et dans des conditions socio-économiques "misérables. Dans plusieurs pays, ces femmes ont été forcées de devenir la deuxième ou la troisième épouse dans une famille en raison de la perte de leur statut. L'autre solution, pour survivre, est de faire le trottoir.» Dans d'autres cas, les prêtres concernés tentent de faire prendre la pilule aux jeunes femmes, ou les forcent à avorter."

  • Pour ceux qui imaginaient encore que l'église catholique romaine était dotée de valeurs de réelle compassion et d'amour, la réponse est désormais claire. Il vaut mieux être violeur que violée, négationniste que médecin, bien portant et riche que souffrant et pauvre...

    Plus rien d'autre à dire, sinon que l'on ne peut guère s'étonner que leurs lieux de culte se vident davantage, semaines après semaines.

    Tout cela est honteux.

  • Impensable, incroyable, inimaginable : je n'aurais jamais pensé entendre ou lire une telle phrase "le viol est moins grave que l'avortement". Moi qui ne suis pas fan des religions de manière générale, ça me conforte dans mes pensées.

    Comment peut-on laisser son jugement être obscurci par des croyances d'un autre âge ? Comment des hommes censés être des hommes de foi qui dispensent des paroles d'amour de son prochain peuvent-ils ne pas penser en premier lieu à une fillette de 9 ans violée et enceinte ? Avant de vouloir sauver 2 petits êtres pas encore nés, pensons d'abord à "sauver" (cela est-il encore possible ?) cette petite fille. Quid de sa vie à elle ? A l'âge où l'on joue à la poupée, elle aurait du jouer à être maman pour de vrai ?

    Après avoir subi toutes ces horreurs de la part de son beau-père (qui mérite un châtiment indescriptible), il aurait fallu qu'elle mène cette grossesse à terme (du moins qu'elle essaye, elle aurait pu y rester mais quelle importance ?). Sa vie à elle ne compte apparemment pas : je me demande (dans le cas où la petite Franzina aurait succombé à sa grossesse) si l'archevêque de Recife aurait ex-communié la mère et les médecins pour ne pas l'avoir sauvé. Probablement pas : cette mort-là aurait été "naturelle" ou "la volonté de Dieu" (c'est au choix).

    Je reste sans mot et épouvantée de voir que ces soi-disants hommes de Dieu raisonnent encore de manière dogmatique et irréfléchie : eux qui professent l'amour, la tolérance, le don de soi, etc ... manquent par-dessus tout d'humanité.


    Reyko

  • Ce qui est certain c'est que dans le monde musulman les petites filles sont souvent marier très jeunes,à l'image du mariage d'un certain prophète???,AÎCHA marié au prophète à l'âge de 6ans,et que pour 1.3 milliards de musulman/es cela paraît tout à fait normal,c'est une des raisons qui fait que l'on entend jamais parler de pédophilie ou de viol dans ces pays,et cela concerne des dizaines de millions de petite filles,imaginons le nombre sur les plus de 1400 ans d"existence de cette"doctrine",mais à l'évidence et à cause du"politiquement correct"ce genre d'informations ne transparait jamais en Europe ou en Occident,pourtant l'Europe compte suffisamment de communauté musulmane sur son territoire,y aurait-il auto-censure sur tous ce qui touche à l'islam???,rien n'est moins sûr,...

Les commentaires sont fermés.