Journée mondiale contre l’exploitation sexuelle

Cette journée de sensibilisation s’est tenue hier pour la première fois. En France plusieurs associations se sont groupées à cette occasion et ont organisé un colloque à Paris.

StopExploitSex.jpgL’une des associations est le Groupe International de Paroles de Femmes (GIPF). Cette asso a été fondée par Abysse Bjelinka, jeune femme qui a subi l’esclavage sexuel et la prostitution forcée. Elle a connu l’enfermement dans une maison de “dressage”, a subi viols et violences. Certaines de ses camarades ont été tuées par les réseaux mafieux qui utilisent les femmes pour leur profit, parfois dès l’âge de 13 ans, et même des enfants.

Elle s’en est sortie et a le courage d’en témoigner à visage découvert. Elle a co-écrit un livre avec Swan Falandry: " Exploitation Sexuelle : Crime Sans Frontières ". Ces jeunes femmes sont envoyées dans toute l’Europe et rapportent à leurs exploiteurs et tortionnaires jusqu’à 30 milliards d’euro par année, selon les estimations de l’ONU. Elles sont plusieurs centaine de milliers à subir cet esclavage moderne en Europe de l’ouest.

Action à soutenir sans réserve.

 

 

7LybieTime.jpg

Catégories : société 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.