Ségolène, une femme libre

Une couche de plus. Moi qui ne lis pas Match et Closer (on me l’a reproché, ça manque à ma culture) parce que mon dentiste n’a que Modes&Travaux, je suis quand-même tombé sur ça.  Un peu gnagnagna comme sujet, je vous l’accorde, mais ça fait du bien de temps en temps. Et puis elle me manquerait si elle n’existait pas...

SégoMatch2.jpgSégolène et son nouveau copain font la une, avec en gros titre: “Une femme libre”. Ah bon, parce que les autres ne le sont pas? Chez elle c’est forcément connoté “icône de la libération de la femme”. Alors qu’est-ce qui lui vaut ce qualificatif?

En sous-titre (cliquer pour agrandir l’image), sa liberté est une escapade romantique à Marbella, stations andalouse assez chic. Bon, depuis le temps que des femmes ont des élans amoureux et des escapades romantiques à Maubeuge, Crissier ou Ténériffe, elles doivent l’être toutes, libres. Rien de spécifique à Ségolène.

Deuxième sous-titre: Son engagement personnel en Guadeloupe. Elle y a presque justifié la violence en rappelant la révolution française. Qu’elle profite des carences de Sarkozy et de son gouvernement sur ce sujet, c’est de bonne guerre. Qu’elle rajoute de l’huile sur le feu dans une situation déjà très tendue, ce n’est par contre pas très responsable. Elle attise les flammes et rentre tranquillement chez elle. Pas grave, ce se sont pas ses commerces qui sont pillés et brûlés.

Mais revenons sur l’engagement personnel. L’article, disponible sur le net (je n’allais quand-même pas acheter Match, non mais...) parle de ses manières personnelles d’être au PS. Mais c’est justement ce qui lui est reproché: de la jouer trop perso, pas assez collective, de tirer sur ses amis pour se monter en épingle. Libre? Oui, au détriment de son courant politique, que son attitude quelque peu illuminée et messianique dessert passablement (voir mon billet d’hier).

Autre chose: elle veut déposer plainte pour cette photo de couverture pour atteinte à la vie privée. Ca c’est un autre problème. En effet, jusqu’où une personnalité politique ou médiatique s’appartient-elle? J’imagine que ce doit être assez insupportable de ne plus avoir d’espace tranquille, privé. D’un autre côté elle - et d’autres - font tout pour occuper le terrain médiatique. Où est la juste mesure? Débat non tranché. Personnellement je pense que les médias devraient un peu moins s’intéresser aux petites histoires des célébrités, leur vie sentimentale ne regarde qu’eux.

Sur ce point, pour une fois, je suis d’accord avec Ségolène. Tout peut arriver!

Catégories : société 2 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • La réfolution de 1789? Ja, ch'en ai écrit tôt (ah,ah!) hier! Le guillot teint! Le French Doktor! En guadeloupe? j'ai pas ça sur mon trucmachin, mon GPS (Grosse Papalagui Stupide)! Unt Paris Match est ein journal subversive! Ja, Homme Libre en majuscules! A force te montrer les égos laines en pull's au soleil, unt en bi kini's une pièce sur la tôle, les hommes humains et les Frauen humaines aussi, il sentent bien que certains se foutent leur keules, Ja! T'ailleurs Kurt Deroy tans sa jeunesse avait tistribué eine "Tract", jà, gontre la schule universitaire, mit citation de Artaud... unt Paris match, jà, ils écrivaient "se plaindre de ce que les CES brûlent, c'est oublier que tout peut brûler, à condition d'y mettre le feu", Ja! So! Texto intégralo! Ein brûlot anarjiste che vous dis! Teufel de Teufel! Brandwunden Salbei!
    (Ps: Pour traduction, appellez le police!)

  • La nouvele est tombée: «Ségolène Royal, une femme libre» ... en chute libre !?! L'ex-candidate à l'Elysée va porter plainte contre Paris-Match pour avoir publié sans son autorisation des photos d'elle au côté d'un homme à Marbella. À chaque pas, elle se sent HARCELEE, dit-elle... La pôvr'! Apparemment, le journal people en appelle à arrêter «l'hypocrisie»!

    Imaginez un peu, Hommelibre! Non, mais ...

Les commentaires sont fermés.