Iran: deux hommes lapidés pour adultère

La justice iranienne est charmante. Ses méthodes profondément humaines. Si, si: un homme condamné à la lapidation est enterré jusqu’à la taille. Et il peut s’en sortir: “Si un condamné parvient à sortir du trou, la loi islamique le considère alors libre.”, selon une dépêche du jour.

Pierres.jpgOn remarquera juste que les hommes sont enterrés jusqu’à la taille, les femmes jusqu’au cou. Ce qui réduit singulièrement la possibilité pour les femmes de sortir du trou...

Donc deux hommes ont été lapidés récemment dans le nord-est de l’Iran, selon un porte-parole de la justice iranienne. Ils avaient été reconnus coupables d’adultère. C’est une peine un peu lourde pour un adultère, non?

Bien sûr on peut dire que l’adultère n’est pas très moral, que c’est une trahison dans le couple. Mais de toutes façons tout ce qui touche au sexe dans ce pays est tabou. Qu’une femme parle à un autre homme sans être accompagnée d’un homme de sa famille est déjà considéré comme une faute grave.

Apartheid de genre, apartheid sexuel. Les puritains et les dominateurs religieux se pavanent et tuent sans état d’âme. Réglementer la vie des autres, avoir le pouvoir sur eux, voilà ce qui les intéresse.

Quand à la lapidation, c’est assez monstrueux, une méthode barbare. Mais somme toute très écolo: pas de chimie à injecter, pas de gaspillage de courant sur la chaise électrique. Et c'est très codifié: les pierres ne doivent pas être trop grosses pour ne pas tuer du premier coup (cliquer sur l'image).

Mais bon, tuer un autre permet de se refaire une bonne conscience à bas prix. Il y a longtemps, un homme disait: “Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre”. Une façon habile de dénoncer la lapidation et cette bonne conscience collective.

Pour vos prochaines vacances, visitez l’Iran, sa théocratie, ses mollahs omniprésents, son président fou, sa justice écologique...


7LybieTime.jpg
Catégories : société 11 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Seule question posée avant de commencer la lapidation :"Tu pointes ou tu tires ?" Plaisanterie mise à part, ces barbares sont des criminels ! Et cela au nom de l'Islam qui est une religion de paix et d'amour !

  • Lapidation, pendaison, "amputation croisée", quelles horreurs...

    Pas mal d'infos à ce sujet sur ce site:
    http://www.iran-resist.org/

  • Pascale, merci pour le lien. J'ai déjà un peu regardé. Il faudra plus de temps pour voir d'où viennent toutes les infos. Mais c'est une piste d'information supplémentaire sur cette région.

  • Je dois avouer que je n'ai aucune idée de la crédibilité de ce site. Mais ils y a des infos sur les lapidations, pensaisons et autres choses du genre. Dont quelques films qui font froid dans le dos.

  • En effet!

  • Au chapitre "expressions courantes" il y a une qui s'est installée depuis un certain temps.

    Autodétermination des peuples.
    Chaque pays a des lois.

    A la déclaration universelle de 1948, l'islam oppose la sienne, celle de 1981.

    Calmy-Rey, sans doute pour revenir à la forme initiale, plaide en faveur des Droits Humains.

    Nos sociétés évoluées sont également injustes.
    Parce que nous avons fait un choix essentiel contre un autre.

    Pour des détails cliquez et surtout lisez cet article :

    www.turgot.org/sites/turgot/article/article.php/article/droit_justice

  • Mais souvenez-vous. Sous l'Inquisition, catholique, qui a duré depuis le 14ème siècle et n'a réellement été abolie que par Napoléon (eh oui, on lui doit ça de bien), on brûlait aussi les hérétiques. Qu'est-ce qui est plus grave: coucher avec la femme son voisin ou ne pas avoir les bonnes idées ?

  • @ Victor: sûr que notre passé historique n'est pas triste non plus... Mais à choisir, peut-être vaut-il mieux être moine? Ni idées politiques, ni femme du voisin (enfin, en principe...)

  • Pour ma part, je choisi le dialogue, pour la recherche d'une formule de cohabitation.
    D'autres recherchent la confrontation.
    C'est à nous d'énoncer les inconnues et résoudre l'équation.

    Nous vivons dans à une époque que l'on nomme "patriarchale".
    Le féminisme prend de l'ampleur.
    Pourquoi, comment est-ce arrivé, que faut-il faire pour y remédier ?

  • "Si vous le répétez, je démentirai": Marchandages franco-iraniens
    Le Journal du Dimanche, 8 mars 2009 - Les avocats de l'Organisation des Moudjahidin du peuple d'Iran (OMPI) joindront-ils, dans la demande de non-lieu qu'ils s'apprê-tent à déposer, un exemplaire de « Si vous le répétez, je démentirai » (Plon), de Jean-Claude Maurice ? Ils auraient tort de s'en priver.
    L'ancien directeur de la rédaction du Journal du Dimanche y dévoile les dessous de la « rafle » d'Auvers-sur-Oise en juin 2003 :
    Réunions d'échange dès 2000 entre la DST et les renseignement iraniens ; voyage du ministre des Affaires étrangères, Dominique de Villepin, à Téhéran en mars 2003 ; rendez-vous entre le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, et l'ambassadeur iranien en mai 2003.
    Principale organisation d'opposition au régime des mollahs, l'OMPI vient d'être rayée des listes des organisations terroristes de l'Union européenne.

    Le Parisien, édition Val d’Oise,Par Arnaud Baur: Dans son livre, « Si vous le répétez, je démentirai » (chez Plon), Jean-Claude Maurice, ancien directeur de la rédaction du « Journal du dimanche », fait des révélations accablantes concernant les dessous, la préparation et les conséquences de cette opération de police.
    Il relate ainsi la rencontre entre Nicolas Sarkozy et l’ambassadeur d’Iran en mai 2003. Ce dernier rassurera Téhéran à la suite de cet entretien : «Tout est prêt depuis que (nos) services ont transmis, à la DST, la liste des opposants qu’ils souhaitent voir encrister… »
    A travers le récit d’entretiens diplomatiques entre … Dominique de Villepin, Nicolas Sarkozy (alors ministre de l’Intérieur) et leurs homologues de Téhéran (entretiens auxquels il assiste parfois de manière impromptue), l’auteur raconte ainsi comment le gouvernement français répond à la « commande » de l’opération par le régime iranien.
    « Je peux vous annoncer que Nicolas Sarkozy prépare une opération à ce sujet », écrit-il, en citant Villepin s’adressant à Kamal Kharrazi, ministre iranien des Affaires étrangères, qui s’enquerrait de la situation et ce, quelques mois avant la descente musclée.
    Site de l'opposistion républicaine: http://www.ncr-iran.org/fr/

  • c'est une abomination ...c'est sur..de quel droit on tue au nom d'un dieu ?

    mais attention à ne pas confondre la "sharia" avec "le coran" et "islam" ces trois mots sont différents entre eux et ne sont pas une unique chose, ni dans le même ouvrage
    ni conteste..concernent tous l'islam mais ne sont pas mélangés entre eux..

    le mélange illicite des significations de ces mots porte aux amalgames qui génèrent du racisme et de la haine.

    autant que le catholicisme ne dois pas être mélangé au christianisme et les encycliques di vatican , même si ces mots circulent autour de l'evangile

    ou alors autre exemple croire que le talmud soit la torah , chaque mot son lieu et son conteste.

    donc tuer au nom de dieu est aussi aberrant que de dire au nome de allah et de Jahvé ..
    et pourtant on tue de partout

    bush a bien tué pas mal de monde en Iraq au nom de dieu et personne s'est rêvé de dire que il tuait les gens au nome du vaticain...ou du christianisme..

    donc l'islam est une croyance que comme le christianisme peut être utilisée et après amalgamée à quelque chose qui n'en est rien d'autre que des crimes commises par des criminels..

Les commentaires sont fermés.