Les liens entre l’islamisme et le nazisme

Dans les différents débats qui se déroulent sur les blogs depuis une semaine, une question est parfois abordée dans les commentaires: celle des liens entre l’islamisme et le nazisme. Je ne parle pas de l’islam en tant que religion, mais bien de l’islamisme en tant que mouvement politique. J’ai fait une petite recherche. Voici ce qu’il en ressort, et regardez bien la vidéo en bas de l’article.

LiensBoualem.jpgJe citerai d’abord l’écrivain algérien Boualem Sansal , auteur du “Village de l’allemand”. Voici quelques-un de ses propos tenus dans une interview donnée cette année au Nouvel Observateur:

“...la Shoah était totalement passée sous silence en Algérie, sinon présentée comme une sordide invention des Juifs.”

“... j'avais de plus en plus le sentiment d'une similitude entre le nazisme et l'ordre qui prévaut en Algérie et dans beaucoup de pays musulmans et arabes. ... parti unique, militarisation du pays, lavage de cerveau, falsification de l'histoire, exaltation de la race, vision manichéenne du monde, tendance à la victimisation, affirmation constante de l'existence d'un complot contre la nation...”

- “Nous vivons sous un régime national-islamiste et dans un environnement marqué par le terrorisme, nous voyons bien que la frontière entre islamisme et nazisme est mince. L'Algérie est perçue par ses enfants eux-mêmes comme une «prison à ciel ouvert», disent les uns, et comme «un camp de concentration», disent les autres qui meurent à petit feu dans les cités. “


Puis l’écrivain Par Matthias KÜNTZEL:Liens-SS_musulmans2.jpg

“Contrairement à une croyance répandue, le mouvement politico-religieux islamiste n’est pas né pendant les années 60 mais pendant les années 30. Le succès de ce mouvement n'a pas été inspiré par l'échec de Nassérisme, mais par la montée du Nazisme. Jusqu'à 1951, toutes les campagnes visant à mobiliser le peuple n’étaient pas dirigées contre des puissances coloniales, mais contre les Juifs. C’est l'organisation des « Frères musulmans », fondée en 1928 (par le grand-père de Tariq Ramadan NDLR), qui a établi l’Islamisme comme un mouvement de masse.”

“Ce ne fut toutefois que le 8 mai 1945, que le rapprochement entre l'idéologie des frères musulmans et les Nazis atteignit un sommet. Ceci devint évident dès novembre 1945. Pendant ce même mois, les Frères musulmans commirent le plus sanglant des pogroms anti-juifs dans l'histoire de l’Égypte : l’épicentre de l'antisémitisme avait commencé à se décaler de l’Allemagne vers le monde arabe. Les manifestants pénétrèrent dans les quartiers juifs du Caire lors de l’anniversaire de la déclaration Balfour. Ils pillèrent les maisons et les magasins, attaquèrent les non-Musulmans, dévastèrent les synagogues et y mirent le feu. Six personnes furent tuées, et environ une centaine furent blessées. Quelques semaines plus tard, les journaux islamistes appelèrent à une attaque frontale contre les Juifs égyptiens, les décrivant comme sionistes, communistes, capitalistes et suceurs de sang, comme souteneurs et fauteurs de guerre ou, en général, comme autant d’éléments subversifs dans tous les Etats et Sociétés, ainsi que Gudrun Krämer l'a mentionné dans son étude au sujet des Juifs d’Égypte entre 1914 et 1952. “


Il y aurait de quoi faire un livre, d’ailleurs de nombreux ouvrages ont été édités sur cette question. Cela aidera peut-être à faire comprendre à quoi non seulement Israël fait face, mais tout l'occident démocratique.

Je vous suggère de taper “islamisme nazime” dans google, et bonne lecture...

Et le lien d’où j’ai tiré la photo du mufti.




7LybieTime.jpg
Catégories : Politique 44 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Bonjour,
    Il y a d'autres liens qui eux relient le nazisme à la politique d'Israël....on trouve ce que l'on veut trouver...
    Quand aux dictatures, il y en a d'autres qui mériteraient l'appelation aussi selon les critères évoqués par ton article....
    C'est dangereux et biaisé, ce genre de posts.
    La question est: que cherches-tu à prouver et qui espères-tu convaincre?

  • Quel sujet, c'est tellement le moment, ecoeurante propagande....Vous n'avez rien d7autre a faire de votre vie??? et la tribune de publier ce genre de conneries.....PATHTETIQUE!

  • Hé oui comme je l'écrivais dernièrement dans traduction de la charte du Hamas, les relents antisémites de ce genres de mouvements sont très apparentés (voir) cousin du nazisme ! Avec notamment comme idée non seulement la destruction Totale d'israél et des Juifs mais aussi de l'Occident tel qu'il existe aujourd'hui ! Petit rappel : "Poursuivez les sacrifices jusqu'à ce qu'Allah annonce la victoire sur les Juifs et leurs alliés occidentaux" (Hamas Charter of Beliefs)!


    Extrait du prêche de Muhammad Salah (Hamas) lors de la conférence Islamic American University à Kansas city en 1998 :"Israél sera votre perte,les gentils ne signifie rien pour nous.Tue juifs et non-juifs. si tu croises un non-juifs aux abois, ne lui tend pas la main, main rend lui la vie pire encore, parce que c'est agréable au seigneur..(..)"!!

    Aujourd'hui cette homme est en prison ! mais ce genre de précepte ignoble est repris dans l'ensemble des appels au Djihad des emebres du HAMAS comme ceux du Hezbollah !

    Ce genre de propos haineux sont parfois très semblable aux discours d'un certain Heinrich Himmler !! CQFD !

  • @ ark: j'ai recherché des liens comme tu dis, reliant la politique d'Israël au nazisme: je n'ai pas trouvé. Oui, il y a des commentaires, des discours, des blogs.

    Mais a-t-on à ce point oublié ce que fut le nazisme? Régime militaire, économie de guerre, milices paramilitaires semant la terreur dans le pays, un führer indiscutable, plus de partis politiques, une théorie (la race aryenne), la solution finale écrite visant à éliminer une race entière, la déportation de toute l'Europe vers des camps où les prisonniers n'avaient pas d'arme pour se défendre, un régime constamment expansionniste, etc. Bref, rien à voir avec Israël.

    Les infos que je cite, en particulier sur le Mufti, sont historiques. Il y a réellement eu des liens forts entre Hitler, le nazisme, et le chef des Frères musulman (fondateur de l'islamisme). Cela, c'est l'histoire, ce sont des faits, c'est une idéologie, c'est une volonté affichée d'éliminer une race. L'islamisme est né de cela, imprégné de cela.

    Et alors que l'on parle de génocide ou d'holocauste qui serait fait à Gaza par Israël, je crois qu'il faut recadrer.

    @ burgeaud: oui, c'est tellement le moment. On entend des accusations de génocide contre Gaza. Personne ne se gêne pour l'écrire, ou le citer dans la presse. Croyez-vous que nous soyons dans un moment raisonnable? Pas du tout. Nous sommes dans le déraisonnable.

    Il semble que le Proche-orient catalyse des positions mondiales extrêmes. Que l'irrationnel prime, et cela est particulièrement dangereux. J'ai exprimé ailleurs ma solidarité avec ceux qui souffrent. Ils sont palestiniens, israéliens, africains. La souffrance n'a pas de drapeau.

    Si je cite ces éléments historiques dans mon billet, c'est parce qu'il semble que bien des gens n'ont aucune idée de l'idéologie qui se développe à travers le courant islamiste. Aurait-il été malvenu de dénoncer la montée de la dictature marxiste ou nazie? Certes pas. Et bien là aussi il faut dénoncer quel est l'arrière-plan idéologique dans le discours anti-israélien. Il ne s'agit pas de propagande, mais d'un complément d'information pour réfléchir en essayant d'être le moins manipulé possible.

    L'époque privilégie l'émotion immédiate sur la réflexion: cela me paraît dangereux.

    Comme je l'ai dit ailleurs, je ne suis pas un défenseur farouche d'Israël. Je défends le droit à cet Etat d'exister, et le droit aux palestiniens d'avoir un Etat. Cet Etat, ils auraient pu le créer si les pays arabes les avaient soutenus plutôt que d'attaquer Israël.

    L'ambiance délétère dans laquelle nous sommes fait que presque tout le monde crie avec ceux qui crient le plus fort. Pour ma part j'essaie d'être plus réfléchi sur cette question israélo-palestinienne. Après, on peut être pour ou contre l'existence de l'Etat d'Israël. Mais il faut savoir que l'islamisme a fait un tort considérable aux musulmans. Ceux que je connais de longue dates sont sidérés de ce qui se passe depuis une dizaine d'années.

    Il y a une haine profonde, viscérale, qui circule contre l'occident en général. Je ne crois pas que nous la méritions. Il y a donc des gens qui ont intérêt à la cultiver.

    Il ne faudrait quand même pas être dupe: le Hamas est armé, il tire tous les jours. Il a choisi cette confrontation. Il l'a voulue. Gaza n'a pas à manger mais regorge d'armes: il faut se réveiller. Ce n'est pas être anti-palestinien ni anti-arabe, ni anti-musulman que de dire cela. C'est justement ne pas se laisser prendre par l'irrationnel et les manipulations émotionnelles qui nous feraient même oublier l'Histoire.

    Cela dit, j'ai plein de choses à faire de ma vie, mais je me sens concerné par ce qui se passe dans le monde. Je n'ai pas l'habitude de faire l'autruche.

    J'ai simplement rappelé un petit bout de cette Histoire, et cela me semble approprié. Libre à vous de penser le contraire, et je le respecter.

  • Nazisme et islamisme,

    http://www.drzz.info-6399117.html

    D.J

  • rectification:

    http://www.drzz.info/article-6399117.html

    D.J

  • Un article très bien conçu et qui tombe très bien.

    www.maison-islam.com/article.php?id=144

    L'islam condamne fermement toute forme de racisme.
    A ce titre, un musulman ne peut que condamner également l'antisémitisme (antijudaïsme).

    Dieu a envoyé aux fils d'Israël de nombreux Messagers et leur a révélé la Torah et d'autres messages.
    Dieu, dans le Coran, invite les fils d'Israël à apporter foi en Son dernier Message, bien que le porteur de celui-ci, Muhammad, soit fils d'Ismaël et non pas fils d'Israël : "Ô vous à qui a été donné l'écriture, croyez en ce que Nous avons fait descendre, qui approuve ce qui se trouve auprès de vous…" (4/47).

    Dans le Coran, Dieu rappelle que le fait qu'Il ait auparavant nommé comme Messagers de nombreux hommes appartenant à la lignée des fils d'Israël ne signifie qu'Il ne puisse pas avoir nommé comme Messager un homme appartenant à une autre lignée, en l'occurrence la lignée des fils d'Ismaël.

  • A noter que jusqu'à sa mort, Yasser Arafat ne cessa de se réclamer du grand Mufti, et entreteint lui-même des liens avec des groupuscules de l'extrême-droite européenne...

  • Tout comme sa cousine Leïla Chahi (Shahid).

  • Très bon billet qui éclaire la réelle face cachée de ce que certains néo-hippies en manque de causes à défendre prennent pour de gentilles organisations alter-mondialistes.

    De la même manière que les mouvements islamo-fascistes causent un tort terrible aux populations palestiniennes, libanaises, iraniennes etc.. quelles prennent en otages elles nuisent aussi également à l'islam dans son ensemble. Les musulmans "modérés" (même si je ne crois pas à ce terme) devraient se manifester un peu plus s'ils veulent éviter que l'opinion publique fasse un amalgame.

    Ce qui est malheureux actuellement avec l'islam c'est que ceux qu'on entend ne sont que des manipulateurs qui utilisent cette croyance et ses fidèles pour atteindre leurs objectifs de conquêtes avec la bienveillance de nos gouvernements lâches et corrompus.

  • Votre démarche qui consiste a "démontrer" l'infréquentabilité d'une des parties d'un conflit en le qualifiant de nazi est une position asser habituelle de l'Etat d'Israël qui a régulièrement, lorsque les négociations de paix lui devenait trop défavorable (c.a.d. lorsque cela devenait trop voyant qu'il n'ont aucune volonté de faire des concessions significatives) décrète qu'il n'y a plus de personne valable avec qui négocier en face.

    Rappellez-vous Arafat, qui tout à coup fut décrété infréquentable (puis empoisonné très probablement ...) alors qu'il avait des positions tout à fait acceptable du point de vue de la communauté internationale pour réaliser une vraie paix ....

    Mais voila, les faucons de la guerre et leur chien de garde sur ce triste blog sont passés par là ... quelle honte.

  • Merci pour ces informations bien documentées.
    Afin d'avoir une vue d'ensemble la plus objective possible, j'espère que vous nous amènerez les points de vue des autres groupes musulmans palestiniens.

  • Sacré Dji, toujours a dire n'importe quoi pour tenter de défendre l'indéfendable.

    Si jamais tu fais de l'hors-sujet: le titre de ce billet est "les liens entre l'islamisme et le nazisme" et non pas entre le hamas et le nazisme.

    Tu sors Arafat de son mausolé?? tu peux aussi nous dire ce qu'il a fait des milliards d'aide internationale qui ont été détournés par son régime au-lieu d'aider "son" peuple?

    "alors qu'il avait des positions tout à fait acceptable du point de vue de la communauté internationale pour réaliser une vraie paix ...."

    ah oui.. la sacro-sainte "communauté internationale" la même à l'origine de tout le problème depuis son origine, celle qui a promis le même territoire aux deux peuples, la même qui n'est jamais intervenue pour mettre fin à ce conflit.

    Si jamais Dji dans le cadre d'une négociation il faut que les positions soient acceptées par l'autre partie et non pas par des tiers.

    Vas-y continue à t'enfoncer dans ton déni de la réalité et de la vérité et à gober les manipulations de tes "amis".

  • Patrice, je ne te connais pas, mais tu fais un bon caniche de garde, mais ne répond guère à mon argument central : quid de la manie du gouvernement hébreux à déclarer unilatéralement qu'il n'a pas de partie crédible en face avec qui négocier la paix ?

    (dans le genre arguments imparables de caniche de garde, tu as oubliés de critiquer mon orthographe).

  • @ Marie-France: les positions de quels groupes voulez-vous? Pour le Hamas, une partie de ses informations sont transmises sur le site des brigades Alquassam, sur le site: www.alqassam.ps/english/ (pas toujours accessible).

    Pour la charte du Hamas, j'ai donné le lien dans un précédent billet, je le remets ici: http://aval31.free.fr/charte_hamas/charte_hamas.htm.

    L'Etat hébreux et les occidentaux sont définis comme l'ennemi. Or le très utile article mis ci-dessus par Victor, affirme que l'Islam ne doit pratiquer aucune intolérance. Cet article vient d'un site musulman. Très utile de le lire, pour comprendre que l'Islam est utilisé par des groupes pour justifier une politique d'élimination des juifs.

    Je ne suis pas juif, Djinius, ni fan aveugle de l'Etat d'Israël. J'ai écrit que c'est une erreur d'avoir installé des colons dans les territoires occupés suites aux 3 guerres qui ont été faites à Israël. Et je n'oublie pas qu'ils ont eu leurs groupes terroristes au début de leur installation.

    Maintenant, il faut se rappeler aussi qu'au moyen-âge, lors des épidémies de peste, qui offrait-on en sacrifice pour apaiser dieu?

    .... des juifs...

    Je ne vais pas refaire l'histoire, mais on peut aussi comprendre que maintenant qu'ils ont un Etat, et dans le climat de haine anti-juive qui date de bien avant leur installation, et avec les mouvements qui affirment ouvertement vouloir les détruire, ils soient très méfiants. Et on ne sait probablement pas tout.

  • "caniche de garde" vaut mieux que mouton niais.

    "quid de la manie du gouvernement hébreux à déclarer unilatéralement qu'il n'a pas de partie crédible en face avec qui négocier la paix ?"

    crédible?

    Arafat le manipulateur qui a détourné l'aide internationale durant des décennies et qui condamnait les attentats perpétrés par ses propres forces (brigades d'al aqsa)?

    Les islamo-nazis du hamas ou djihad islamiques qui appellent à la destruction d'Israël?

    Le Fatah qui ne contrôle que ses fidèles corrompus avec l'aide internationale et qui ne contrôle plus Gaza?

    Franchement on a déjà vu plus crédible.

    Mais vas-y insulte moi.. je m'en fiche royalement.

    Tu crois vraiment que tu soutiens les palestiniens en défendant les actions menées par ceux qui les prennent en otage? Le hamas n'en a rien a faire des palestiniens. Tout ce qu'il veut c'est détruire Israël.

  • Hého, d'accord c'est un sujet hyper clivé, tendu, émotionnel, rageur. On le voit bien. Mais, sans vouloir vous offenser ni vous limiter, est-il possible d'éviter les nom d'oiseaux (en l'occurrence de canidés et d'ovin...)?

    Parce que c'est clair que les positions sont tendues. Mais si nous faisons la guerre ici dans les mots, comment voulez-vous que là-bas ils fassent la paix? Ok, nous ne sommes pas d'accord, et chacun pour des raisons qu'il pense bonne, et je ne dourte de la sincérité de personne, croyez-moi. Djinius, je sais que nous avons des vues assez opposées sur différentes choses, j'ai pu le constater. mais reconnaissez que je vous prends en compte, je vous respecte (possible qu'il y ait eu un petit mouvement d'humeur il y a quelques mois) mais j'ai vraiment le souhait de parler vrai.

    Il est peu probable a priori que les positions évoluent beaucoup, en tous les cas pas rapidement, mais nous devons continuer quand-même dans les meilleures conditions. Peut-être l'une ou l'autre thèse se vérifiera un jour. Si je m'étais trompé, je le reconnaitrai ouvertement.

    Mais voilà, si on se stigmatise tout de suite, il n'en sortira assurément rien. Et là, Djinius, je dois dire que c'est vous qui avez commencé avec les chiens de garde.

    Moi je ne m'estime le chien de personne. C'est même la première fois que je dénonce si fermement l'islamisme et le droit à l'existence d'Israël, car j'ai évolué. Il y a 20 ans, au vu des images, et peut-être par un reste de rébellion mal digéré (je ne dis pas que c'est votre cas, je parle seulement de moi), j'aurais pu soutenir les palestiniens. Entendons-nous, les palestiniens civils qui souffrent ont mon respect, mais le Hamas pas du tout!

  • Quelques lignes, ici et là, dans ce blog, touchent le fond du problème. La communauté internationale, ou plutôt l'Empire Britannique puis l'ONU d'avant la décolonisation a quasiment promis le même territoire aux deux peuples. Sauf que l'un y habitait déjà et que l'autre n'y était plus, en dehors de quelques familles résiduelles, depuis plus de 1000 ans.
    L'arrivée des colons sionistes en Palestine a commencé au début du XXème siècle, bien avant la promulgation de l'Etat d'Israël et bien avant les premiers pogroms égyptiens et les délires effectivement hitléro-fascistes des Frères musulmans et autres intégristes islamistes. Que j'ai tendance à mettre dans le même sac que ceux qui hurlent haro sur l'étranger, quel qu'il soit, où qu'ils soient. Si vous voyez à qui je pense, cher John. Avec cette précision que les sionistes n'arrivaient pas en simples immigrés, plus ou moins désireux de s'intégrer, mais bel et bien en conquérants, organisés et prêts à s'emparer des terres et à instaurer leurs propres lois et coutumes.
    Les intégristes islamistes et le Hamas sont effectivement des terroristes, et leurs dirigeants doivent être mis hors d'état de nuire, mais cela fait des décennies qu'on ne leur laisse guère d'autre choix. Voire même qu'Israël stimule leur développement pour contrer Arafat à l'époque. Les intégristes veulent effectivement la destruction de l'Etat d'Israël. S'ils ne l'obtiennent pas eux-mêmes, leurs enfants ont de fortes chances de l'obtenir, car Israël est devenu une véritable machine à générer la haine.
    L'Etat Sioniste ne pourra pas éternellement tenir en joue des populations arabes cent fois plus nombreuses, qui peu à peu, montent en puissance au plan militaire. Israël doit changer de paradigme. Soit chercher à se fondre dans un état véritablement laïc et dépourvu de références ethnico-religieuses, mais le pari parait risqué, tant la haine est solidement ancrée... Soit créer pour de bon l'Etat Palestinien, unifié, sans mur, avec une capitale digne de ce nom. Mais là encore, les chances de succès semblent assez minces.
    Reste la solution de l'Exode, qui me paraît la plus raisonnable à long terme, la moins sanglante et accessoirement la plus conforme aux traditions qui ont forgé le peuple juif face à l'adversité: dissoudre l'Etat d'Israël et laisser ses citoyens gagner en famille des contrées plus pacifiques, partout ailleurs dans le monde, où ils seront bien davantage en sécurité.
    Administrativement c'est la solution qui parait le plus farfelue. Mais c'est la seule qui évitera le bain de sang qui pend au nez des habitants.

  • @patrice Tu crois vraiment que tu soutiens les palestiniens en défendant les actions menées par ceux qui les prennent en otage?

    Remarque intéressante, je me souviens être partie acheté un ûd à Ramallah et du reste au retour sur la route de Jérusalem, j'ai failli me faire tirer dessus avec mon instrument sur le dos dans sa housse. Les soldats croyaient que je me promenai avec une arme.
    A Ramallah, j'ai donc discuté avec un Palestinien qui émettait un avis intéressant et il s'indignait en ces termes : Qu'on nous foute la paix, que les pays arabes cessent de régler leurs problèmes sur notre dos (pendant que les gens manifestent, ils ne se préoccupent pas de leur propre gouvernement à la dérive) que les beurs en perte d'identité ne viennent pas s'en fabriquer une sur notre dos. Qu'on nous laisse enfin trouver le chemin de la paix, que les intégristes israéliens et arabes se désintègrent qu'ils aillent se battre entre eux dans une arène. Foutez-nous la paix et laissez-nous vivre !
    trop de haine, trop d'uniforme, trop de religion, trop de machisme. Espérons que les intellectuels, les artistes, les écrivains, les hommes et femmes de paix et juifs et arabes arriveront encore à se faire entendre dans ces bruits de canon et de bombes de militaires intégristes assoiffés de sang. Ceci n'a jamais été une réponse, parce qu'à un moment donné, il faudra s'asseoir et discuter de la paix. Alors faites-le moins de morts possibles, ce sera toujours ça en moins sur les consciences des damnés !

  • @ Philippe Souaille :

    D'accord avec votre synthèse de la situation, mais pour ce qui en est de la dissolution de l'Etat d'Israël et de la solution de l'Exode, cela relève de l'utopie ...

    Je ne vois pas Israël renoncer à ses droits sur ses terres actuelles et ancestrales, droits qui lui ont été accordés par la résolution 181 adoptées par les Nations-Unies le 29 novembre 1947 laquelle prévoyait le partage de la Palestine en deux états distincts, l'un juif, l'autre arabe.

    C'est cette résolution qui n'a pas été acceptées par les pays arabes qui a provoqué les guerres de 1948, celle des "6 jours" en 1967 puis celle du "Kippour" en 1973, toutes gagnées par Israël qui en tira profit en aggrandissant son territoire au passage. La guerre de 1948 a chassé des centaines de milliers de Palestiniens de leurs terres.

    C'est sur cette base que se sont développés les ressentiments, les frustrations, puis la haine que l'on connaît aujourd'hui.

    Si cette résolution 181 de l'ONU portait probablement en elle les germes de la situation actuelle, il faut croire qu'elle était mal ficelée, mais elle a été votée et porte donc le sceau de la communauté internationale qui la légitime. En 1947, soit trois ans après la fin de la seconde guerre mondiale, alors que l'on venait d'apprendre l'horreur de la Shoah, la communauté internationale a probablement été influencée par un sentiment de culpabilité à l'égard du peuple juif, ce faisant elle a créé une injustice en voulant en réparer une autre.

    Israël se prévaut de cette résolution 181 pour justifier son droit à l'existence et je ne vois comment on pourrait aujourd'hui le déposséder de ce droit, sauf à vouloir créer une nouvelle injustice ...

    Je suis très pessimiste quant à l'avenir de cette partie du monde.

  • @Jean d'Hôtaux et Philippe Souaille !

    Vos analyses ne parlent pas du fanatisme crasse des tenants de cette secte ultra-raciste à l'égard de tout ce qui n'est pas eux, qui ne supportent pas un Etat non-musulman dans le Dar al-islam, et qui mènent une guerre sans merci ni relâche depuis quatorze siècle contre les infidèles.

    Israël est le canari dans la mine.
    Que ce soit l'exode ou la destruction d'Israël, ça ne résoudra rien quant au fond du problème. Une fois Israël disparu commencerons les VRAIS PROBLEMES pour le monde face à cette lèpre, cette abjection raciste anti non-musulmans qu'est l'islam. Une fois Isrun cinquième de l'humanité (si tant est qu'ils méritent cette qualification) menace les quatre-cinquième de l'humanité qu'ils ont désigné comme étant leur ennemi.

    C'est donc aux musulmans de prendre la décision de cesser de soutenir cette secte abjecte. Et nous devons les menacer, comme on a menacé la secte militaro-religieuse du Japon,d'extermination pure et simple, après nucléarisation d'un certain nombre de villes par exemple.
    Le fanatisme disparu, on peut commencer à démonter tous les mensonges de cette

  • @Jean d'Hôtaux et Philippe Souaille !

    Vos analyses ne parlent pas du fanatisme crasse des tenants de cette secte ultra-raciste à l'égard de tout ce qui n'est pas eux, qui ne supportent pas un Etat non-musulman dans le Dar al-islam, et qui mènent une guerre sans merci ni relâche depuis quatorze siècle contre les infidèles.

    Israël est le canari dans la mine.
    Que ce soit l'exode ou la destruction d'Israël, ça ne résoudra rien quant au fond du problème. Une fois Israël disparu commencerons les VRAIS PROBLEMES pour le monde face à cette lèpre, cette abjection raciste anti non-musulmans qu'est l'islam. Une fois Israël disparu, un cinquième de l'humanité (si tant est qu'ils méritent cette qualification) continuera à menacer les quatre-cinquièmes de l'humanité qu'ils ont désigné comme étant leur ennemi. On n'imagine pas les quatre cinquième continuer indéfiniment à supporter l'extension de cette lèpre qui les menace. Il faudra donc bien, à ce moment que le conflit éclate.

    C'est donc aux musulmans de prendre la décision de cesser de soutenir cette secte abjecte. Et pour les y inciter, pour les inciter à CESSER D'ETRE MUSULMANS, nous devons les menacer, comme on a menacé la secte militaro-religieuse du Japon, basée sur le national-shinto, d'extermination pure et simple, après nucléarisation d'un certain nombre de villes, par exemple.

    Le fanatisme disparu comme « religion » d'état des pays (ex)islamistes, on peut commencer à démonter tous les mensonges de cette secte, et désislamiser le monde musulman. Notamment en permettant aux anciens musulmans de prendre la mesure de l'abjection de la secte à laquelle ils ont été soumis, et en les encourageant à reprendre possession de leurs civilisations et de leurs cultures pré-islamiques, avant qu'elles ne furent atteintes par cette infection absolue, à refermer comme une sinitre parenthèse de quatorze siècles.

    Il n'y a pas d'alternative à défendre Israël. Et il n'y a pas d'alternative au fait que nous devons venir à bout de l'islam.

  • Et depuis,ça n'a visiblement pas cessé! J'avais découvert ce site après l'attentat d'attiocha, et il comporte non seulement l'histoire entre le grand mufti et hitler, de la division ss bosniaque, mais des photos et vidéos contemporaines de "jihadiste's" faisant le salut hitlérien, etc.
    le 1er
    http://aval31.free.fr/shahid/leila_shahid.htm
    Quand à Leila Shahid, qui vit dans le luxe à Paris, un rappel de sa filiation avec ce grand mufti.
    http://aval31.free.fr/shahid/leila_shahid.htm#Leila_famille
    Bref, très intéressant... avec une chanson "inédite" de Serge Gainsbourg.

  • @Naibed Merci, sincèrement! Vous brisez un mur, de silence...

  • @ Philippe Souaille

    Allez vous demander aux irlandais (Sinn Fein) et aux écossais de céder aux britanniques et partir ?

    La présence des empires européens ont vu naître des nationalismes un peu partout.

    Allez vous demander la reconstitution de l'Inde aux pakistanais ?
    La fin de l'Empire Ottoman a vu naître tout plein de pays arabes, maintenus sous la coupe des turcs ottomans.

    Voudriez vous reconstituer l'Empire Ottoman ?

    Que doivent faire les kurdes pour obtenir enfin un pays ?

    Allez vous demander à la France de rétrocéder l'Alsace et la Lorraine ?

  • Cher Victor, je voudrais juste vous faire remarquer que précisément les Irlandais (gaëliques) étaient en Irlande avant les Anglais et qu'ils n'en sont jamais partis, de même que pour les Ecossais en Ecosse. Je ne vois pas en quoi il faudrait leur demander d'abandonner le terrain ?
    Je ne veux pas refaire l'Histoire, au contraire. C'est la création d'Israël qui constituait un saut dans le temps (en arrière !) de plusieurs siècles. Tout vient effectivement de cette résolution 181, provoquée par le mouvement sioniste qui est le dernier acte du colonialisme à l'agonie. Pour racheter un drame horrible... et évacuer ce qui était un problème européen, on a créé, hors d'Europe non seulement une injustice, mais une zone d'instabilité fondamentale et éminemment dangereuse. Pour le peuple juif, et même pour le reste du monde.
    Bien qu'athée, je ne peux m'empêcher de penser que certaines prédictions se réalisent parfois et si je me souviens bien il est fortement question dans la Bible d'une arche d'alliance qui explose dans une sorte d'holocauste nucléaire...
    A long terme, un petit Etat ne peut pas exister contre son immense voisinage. C'est cela, la leçon de l'histoire. Rappelez-vous le Royaume Franc d'Antioche. Par ailleurs, prétendre qu'Israël est le canari anti-grisou de la mine est mensonger. Israël est un symbole provocateur, qui pour TOUS les arabes et musulmans symbolisent leur humiliation. Celle de 1947, lorsque la communauté des Nations (dont ils ne faisaient pas vraiment partie, car beaucoup d'entre eux encore sous le joug de la colonisation) a pris la décision de ne pas les considérer comme maîtres chez eux. Décision inique et unique dans l'histoire de l'ONU.
    Je connais suffisamment le monde arabe pour savoir que l'intégrisme musulman est un épiphénomène et que la majorité des musulmans souhaitent vivre en paix avec le reste du monde et voir disparaître les intégristes. Mais cette même majorité rêve aussi de voir la fin de cette injustice fondamentale, en tout cas sous sa forme actuelle.
    Il ne s'agit même pas de les satisfaire, mais simplement d'être réaliste et de mettre fin à un déséquilibre fondamental. Même si le Hamas est anéanti, demain, d'autres se lèveront et reprendront le flambeau. Israël ne s'en sortira pas par la violence, car les imbéciles heureux, vrais nazis, qui prônent ci-dessus le génocide des arabes et la vitrification nucléaire oublient juste un détail: Israël est au coeur de la zone.

  • Israël, Grand corps malade ?

    A mon avis c'est de l'ordre de la pathologie et de la psychiatrie, Israël tout entier devrait se retrouver sur un divan pour une psychanalyse. L'enfant battu qui à son tour devient bourreau du peuple palestinien. Qui se croit élu de Dieu, entend des voix, se sent menacé, c'est de la schizophrénie.
    Israël a été créer dans un mouvement de haine, de peur, de crainte, de repli. Et non soigné, le traumatisé appelé Israël fait de la parano, se sent menacé de partout et par tous, si c'était un individu on le mettrait dans une ambulance d'urgence pour l'unité de crise psy. Oui ! C'est de l'ordre de la pathologie, Sartre parlait de la névrose juive et bien d'autres écrivains encore.
    A qui la faute ? L'Europe mauvais parent, qui laissé détruire et exterminé sciemment un de ses enfants : chassés, exterminés, frappés, brûlés devant les regards indifférents des pays européens. Israël s'est construit dans un mouvement de psychose (justifiée) et qui n'a jamais réussi à retrouver son équilibre. Comme un grand malade, Israël frappe, tance, menace, extermine à son tour, se sent mal aimé, entend des voix menaçantes sans cesse. L'Europe doit prendre ses responsabilités, elle est entièrement responsable de ce qui se passe aujourd'hui, aboutissement de l'histoire de peuple qu'on a voulu exterminer de la manière la plus odieuse et la plus systématique qui soit, il faut assumer !
    Les peuples de Palestine et d'Israël devraient demander des compensations à une Europe qui a été lâche, à une Allemagne nazie maudite. Que l'humanité toute entière tel un médecin devrait se pencher sur Israël, la grande malade ! Et ce n'est pas au peuple Palestinien de payer pour la lâcheté du monde et de se retrouver seul face aux crises de delirium d'Israël!

  • @ Philippe Souaille

    Vous oubliez que de la Palestine Mandataire, en 1922, les britanniques ont découpé plus de 75% du territoire, pour créer la Jordanie, pays (le seul d'ailleurs) qui octroie la nationalité jordanienne aux "réfugiés palestiniens".

    Quelle a été la réponse arabe à la proposition de paix :

    En 1947, lors du plan de partage : non !

    En 1967, à Khartoum : non, 3 fois non !

    Le véritable problème de la région est que deux pays sont démocrates le Liban et Israël et que le reste sont soit des dictatures (Syrie, Égypte) soit des monarchies.

    Le Hamas, comme le Hezbollah sont deux organisations de fondamentalistes religieux, qui veulent instituer le même régime abject que celui de l'Iran, avec une police religieuse dans les rues, que nous, occidentaux nous en voulons pas, pour chez nous.
    Tout comme celui des talibans en Afghanistan.

    La religion est en perte de vitesse de puis longtemps en Occident aussi, y qu'à voir la venue du Pape en 2008, en France.

    Ce qui m'étonne d'un utopiste comme vous, c'est de ne pas avoir lu une quatrième proposition.

    Suite aux conquêtes arabes et musulmanes, que ces mêmes là, fassent un effort de décolonisation et rentre chez eux, dans leurs foyer national, l'Arabie.
    Que la région se désislamise, petit à petit, pour que tout rentre dans l'ordre naturel des choses.

    Les kabyles d'Algérie n'attendent que cela, la désarabisation du Magreb.

    En 1970 quand Hussein de Jordanie propose à Arafat de devenir son Premier ministre d’une Jordanie palestinienne : non ! suivi du massacre de Septembre noir.

    En 2000, à Camp David, non !

  • Victor, je suis parfaitement d'accord sur votre définition du Hamas et du Hezbollah, tout en rappelant encore une fois qu'Israël avait trouvé malin de les soutenir à leurs débuts, pour contrer le Fatah.
    Mais utopiste ne signifie pas totalement déconnecté de la réalité. Les conquêtes arabes datent de 14 siècles. Et si les poches de résistance culturelle kabylles et berbères sont une réalité, les peuples du Maghreb sont tout de même sacrément mélangés. Personne ne songe à bouter les arabes (où plus exactement leurs descendants d'environ... 300 générations) hors d'Algérie ou du Maroc.
    Par ailleurs en 1922, les Britanniques ont plutôt enlevé 25% de son territoire à ce qui allait devenir la Jordanie pour créer ce qui allait devenir Israël. De même qu'ils avaient enlevé le riche Koweït gavé de pétrole à l'Irak. Sauf que le Koweït avait été laissé à ses habitants légitimes, tandis que ce qui restait de la Palestine a été offert à des immigrés.
    Franchement, comment croyez-vous que réagiraient les Suisses, si l'ONU, demain, décidait de séparer le Tessin, Saint-Gall et les Grisons du reste du pays et de l'offrir à des immigrés venus d'ailleurs, de très très loin, en leur offrant un pouvoir de domination sur les autochtones, sous prétexte que jadis il y a 2000 ans, certains de leurs ancêtres y avaient habité ?
    Dernier détail, reprocher à Leïla Chahid, qui est une vraie humaniste, d'avoir des liens de parenté avec le grand mufti, c'est comme si l'on accusait Blocher d'être nazi sous prétexte que son père a eu des sympathies pour ce régime et la Grande Allemagne, dans les années 30...
    A part ça, excellente année à vous.

  • duda merci pour votre réaction constructive à mon propos.

    Le même problème se retrouve en Iran où la majorité de la population souhaiterait vivre normalement sans le contrôle de la clique au pouvoir. Cette clique fondamentaliste qui contrôle l'industrie toute entière du pays et qui le ruine en utilisant toutes ses richesses non pas pour le bien de son peuple mais pour s'armer et développer son programme de conquête régionale et mondiale.

    Les palestiniens et les israéliens sont les malheureux otages de tensions qui les dépassent.

    Ceux qui dans nos pays croient soutenir les palestiniens en soutenant le hamas ou tout autre organisation terroriste ne font qu'au final les enfoncer plus dans les problèmes. On peut très bien manifester pour soutenir les palestiniens sans parader sous les drapeaux du hamas ou du hezbollah.

  • Au fait:

    A quand un pays pour les Roms, un autre peuple sans patrie, exterminés dans des camps aussi par le nazisme, traités de manière douteuse dans tous les pays où ils sont, hébergés aujourd'hui encore dans des conditions inhumaines même dans certains pays des "Droits de l'Homme", méprisés depuis des siècles?

    Pourquoi n'avons nous pas de sentiment de culpabilité envers eux?

    peut-on leur proposer les territoires alternatifs qu'on offre à Israël?

    Ils sont entre 12 et 15 millions sur le continent européens, et quelques millions d'autres ans le reste du monde....

    ?

  • "Les kabyles d'Algérie n'attendent que cela, la désarabisation du Magreb."

    Qui vous dit ça?

    Je suis Berbère et toute ma culture en arabe.

  • Qui nous dit ça?

    Les médias objectifs.

    Nombre de kabyles se sont convertis ou souhaitent se convertir au Christianisme.

    C'est très mal vu par le pouvoir algérien.

    Si tu es vraiment kabyle tu saurais qu'ils sont différents des arabes.

  • @ Philippe Souaille

    La Grèce est devenu indépendante en 1830, l'obtenant du même Empire Ottoman.
    Qui conteste la légitimité de la Grèce d'avoir son propre territoire ?
    Pourtant, sous Alexandre le Grand, les grecs sont allés jusqu'en Afghanistan.
    Des villes nommées Alexandrie, il y en a un peu partout.
    Pourtant, les grecs, n'ont jamais revendiqué des territoires conquis.

    Les romains, c'est pareil, ne revendiquent pas les territoires qu'ils avaient conquis, il y a des siècles.

    Les juifs (hébreux) n'était pas un peuple guerrier, perdant à plusieurs reprises des guerres, gagnant aussi parfois quelques unes.
    Qui peut reprocher aux juifs d'avoir plutôt pris la fuite devant l'envahisseur que de se battre ?

    Pensez aux juifs d'Égypte, quand vous énoncez votre idée d'une nouvel exode.
    Ils ont vécu en Égypte pendant 2'500 ans et ont été encore considérés comme juifs et non pas comme égyptiens.
    Alors qu'en même temps, les arabes vivaient en Égypte que depuis 1'400 ans.

    Pensez en même temps à la logique de Tariq Ramadan, qui disait sur France 2, devant Nicolas Sarkozy : "les enfants de troisième génération d'immigrés maghrébins sont français".

    Votre utopie est totalement aberrante.
    Après tant de massacres, de pogroms et la Shoah (la cerise sur le gâteau), comment voulez-vous que les israéliens se disent : d'accord, on va partir encore une fois ?

  • Surtout quand on voie la poussée de l'antisémitisme partout dans le monde et particulièrement en Europe.

  • Victor, elle est si peu aberrante, mon utopie, et même si peu utopique, que le nombre de juifs qui quittent Israël est aujourd'hui supérieur au nombre de ceux qui y arrivent... En réalité, l'exode a déjà commencé.

  • Une fois que le problème avec le hamas sera reglé le flux risque bien de changer de sens.

    Une autre bonne raison pour douter de votre utopie est ce que représente l'état d'Israël dans la région pour les USA. Avec le canal de Suez et les réserves pétrolières des environs je les vois très mal laisser tomber ce territoire hautement stratégique aux mains des islamistes.

  • Mais M. Patrice, au cas où vous ne seriez pas au courant, les réserves pétrolières des environs en ont encore au mieux pour une petite cinquantaine d'années. Par ailleurs, mais vous ne l'avez peut-être pas remarqué non plus, l'omnipuissance des Etats-Unis est très nettement sur le déclin.
    Evidemment qu'Israël a servi de bastion avancé de l'Occident dans la région. Mais la combinaison du déclin des Etats-Unis et de la fin de l'ère pétrolière fait que dans deux générations au plus, Israël se retrouvera seul face à son destin.
    Et à ce moment là, mieux vaudra être juif en Europe, en Amérique ou en Australie, qu'au Proche-Orient.
    D'ailleurs ce n'est certainement pas par hasard qu'Israël s'est dépêché de mener son offensive avant l'investiture d'Obama, avec ou sans Hillary en secrétaire d'Etat.

  • Par ailleurs, je peux certes me tromper, mais je suis intimement persuadé que le jour où l'Etat d'Israël sous sa forme vindicative actuelle disparaitra (car c'est selon moi et la loi du nombre inéluctable) le fondamentalisme islamiste redeviendra ce qu'il n'aurait jamais cessé d'être sans l'existence d'Israël: un ramassis de groupuscules extrémistes sans plus d'emprise sur le peuple que n'importe quel secte populiste de par le monde...

  • @ Philippe Souaille

    Vous donnez ainsi raison aux groupes fondamentalistes religieux théocrates, qui déclare haut et fort que tout est la faute aux juifs et à Israël, sans autre forme de procès.

    Bientôt, très bientôt, on lira et on écoutera que le Coran lui-même est l'invention des sionistes, c'est pour cela qu'il y a tant de judéophobie dedans, n'est-ce pas ?

    Tout comme la Shoah est un mensonge (vous savez bien qui véhicule ce genre d'affirmations) pour pouvoir conquérir par la ruse un territoire biblique.

  • Un vif merci, Philippe Souaille, de prendre le temps et la peine de nous apporter beaucoup d'éléments dont plusieurs sont souvent ou trop vite occultés.
    Je désire vous poser deux questions: Comment se fait-il que l'Etat d'Israël soit aussi frais et dispos pour s'engager dans autant de guerres qui se suivent, avec un nombre suffisant d'avions, de bombes, de blindés, d'uniformes, etc?
    Comment en arrive-t-il à étouffer et étrangler une population de 1 million et demi d'habitants, sans se douter qu'ils vont attirer par là haines et ripostes?

  • 2000 ans sont passés depuis, mais l'on refuse encore et toujours aux juifs le droit de se défendre.

    L'histoire de Ponce Pilate, Jésus-Christ et Barabbas se répète.

    Ainsi, en 2008 et 2009 on condamne encore les juifs de "disproportionnalité".

    C'est vrai quoi, les juifs, devraient faire comme Jésus-Christ, tendre l'autre joue, non ! ?

  • Victor nous parle "des juifs" quel concept vague, qui prête d'ailleur à tous les phantasmes. On peut être plus précis en demandant à l'Israël - la fameuse seule "démocratie" du moyen orient - de respecter les 35 résolutions de l'ONU qu'elle enfreint actuellement.

    Et avec la guerre en cours, je pense que le compte va augmenter.

  • je met des guillemets sur le mot démocratie en parlant de cet etat, car dans un etat ou il n'y a pas de séparation de l'église et l'Etat et où des discriminations entres citoyens ont lieux selon leur religions n'est pas pour moi à proprement parler une démocratie.

Les commentaires sont fermés.