Mes bonnes résolutions pour 2069

J’apprécie de tenir ce blog. Il participe à ma reprise de possession de ma vie après en avoir été dépossédé pendant 7 ans. Communiquer, échanger, cela me nourrit et me dynamise. Je sais gré à la Tribune de m’y avoir invité. J’y consacre en moyenne une heure par jour, écrivant souvent mon billet aux aurores, et mon activité indépendante me permettant parfois de suivre le fil pendant la journée sans trop m’interrompre, parfois entre deux consultations, ou pendant que je corrige des travaux ou rédige des documents. J’apprécie cette interactivité.

Toyloy5.jpgBien. Après avoir examiné l’année écoulée, et pour 2069, j’ai décidé de prendre quelques bonnes résolutions. (Hum hum...)


1. Comme 2069 sera l’Année mondiale érotique, je mettrai moins de jolies femmes en photo: elles seront si belles partout et naturellement que ce serait réducteur de n’en avoir que des images. Par exemple, notre adorable Miss Suisse, Whitney Toyloy, vous pouvez la voir dans les magazines de mode ou dans les pages people du Matin, il est inutile que je mette sa photo ici! De plus, pour cette Année mondiale érotique, je ne voudrais pas vexer le dernier quarteron de féministes intégristes dont la croisade pour le puritanisme s’éteindra avec elles.


2. Je ne traiterai plus les féministes radicales-marxistes-idéologues-anti-hommes de talibanes. Plus besoin, d’autres s’en chargent...






3. Je ne parlerai plus de politique française, surtout pas de Ségolitude, de fraternitude ou de bravitude. Vu que Ségo va nous faire de nouvelles sorties dans les mois à venir, je pourrai me renouveler.


4. Quand un long débat - comme ces derniers jours à propos de Gaza et du Hamas - contiendra trop de termes disgrâcieux, je smiley3.jpgcouperai la parole en remplaçant les mots désagréables par d’autres plus poétiques, et j’enverrai un smiley terrifiant à l’auteur du délit.


5. Je serai d’accord avec tout le monde et ne contrarierai personne (pour autant que tout le monde soit d’accord avec moi et que personne ne me contrarie).










6. Comme le débat sur le cannabis est (provisoirement) terminé, je n'y ferai plus aucune allusion, promis.smiley2.jpg












Voilà. Et si je ne tiens pas mes résolutions, pas la peine de me le faire remarquer: je vous gratifierais d’un coup de smiley terrific!


Quelques mots sur le long débat à propos d’Israël et de Gaza: Mère suggérait de demander aux participants à ce débat d’envoyer moins de termes agressifs ou d’insultes. Je synthétise la réponse que je lui ai faite:

“Je comprends votre suggestion. Je suis parfois perplexe de voir combien il faut de détours pour arriver à un petit bout de lumière, y compris des détours agressifs.

D'autres que moi sur d'autres blogs auraient peut-être tranché plus vite. Mais je suis thérapeute, et je sais ce qu'il faut parfois de temps et de palabre pour trouver une piste solide. Comme animateur de groupes et coach aussi, je laisse souvent sortir les tensions avant de trouver un pallier plus calme où enfin on s'écoute. Comme humain (plutôt hypersensible) et humaniste en travail, je ne peux rester indifférent devant aucune souffrance, et je reconnais aux humains les mêmes droits pour tous. Mais cela, avant d'y arriver, il faut passer parfois par des chemins escarpés.

Ce que j'entends de ces échanges est multiple. La souffrance des uns, la crainte des autres, le désir de tous d'exister sans être menacé, la défense des cultures (la nôtre et les autres), le sentiment de la difficulté à être entendu, sont les points communs de la plupart des interventions, même celles qui sont plus agressives.

C'est pourquoi je ne me permets pas d'interrompre ce débat difficile. Les paroles doivent être dites. Je sais que les stigmatisations comme les insultes sont dérangeantes, et je sonne le rappel parfois (je l'ai fait plus haut), mais pour ma part j'accepte quelques montées d'adrénaline si elles ne deviennent pas la seule teneur des échanges.”

Voilà pour l’instant.

Et bonne année à tou-te-s!



7LybieTime.jpg
Catégories : Humour 30 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • En tout les cas, nous avons vu arriver une excellente commentatrice, qui a son propre blog, Neibad.
    Comment fut votre promenade matinale ?

  • Désolé, mais je viens de lire votre nouvelle rubrique, qui fait référence à une de mes interventions, alors que je venais de vous interpeller un peu ironiquement dans l'ancien. Si je peux me permettre une suggestion, pourquoi ne pas essayer d'accuser réception d'un envoi inconvenant ou stérile par une formule aimable, tout en reportant sa publication à un moment où elle vous parviendra sous une forme acceptable. Mais si cela complique trop les choses, il suffit de ne plus répondre après quelques tentatives infructueuses, comme je le suggère par ailleurs.
    NB Si vous n'étiez pas thérapeute je ne me permettrais pas de mettre moi-même votre patience à si rude épreuve.

  • Commentaire sur la photographie: Tenue de corps plus molle que sexy, à mon humble avis. Aïe, aurais-je trahi quelque secret de Polichinelle?
    P.S. Il n'y a pas de jeu de mot dans Polichinelle.

  • Commentaire sur vos résolutions: excellentes dans l'ensemble. Félicitations, merci pour votre blog intéressant et Bons voeux à vous aussi!

  • et........pourquoi grands dieux 2069?????????????????? Hihihi.....
    à passé 100 ans, vous aurez peut-être d'autres résolutions à formuler, la ravissante jeune fille en photo aura bien 89 ans, et vous paraîtra peut-être moins séduisante....
    2069....drôle d'idée....

  • Bonne année à tous et longue vie à ce blog interessant.

    D.J

  • @ Mère: c'est notre Whitney nationale le soir de son élection! Un peu fatiguée sans doute... (:o)... Et merci à vous, dont la présence sur les blogs est toujours utile et réfléchie. Que du bonheur!

    @ D.J. : Merci également pour vos contributions!

    @ Victor et Ark: jolie promenade, mais il y avait un peu plus de voitures que d'hab...

    @ Ark: 2069... pour l'année érotique... je n'allais quand même pas faire comme tout le monde!!! mdr... (;o)

  • Vous je sais pas, mais quant à moi c'est décidé:
    en 2069 je résolutionnerai plus rien !

    Bonne Année !

    ;o)

  • Mouais, Blondesen... seriez pas devenu un peu feignant en 2069?...

    (:o)...

  • Ah bah... selon les pronostics de ce bon docteur Rielle, en 2069 je devrais contempler les turpitudes fumantes de ce bas monde du haut d'un siège-couchette dans l'une ou l'autre succursale du Père Lachaise.

    :o)

    Tiens !?
    Je m'demande si on se retourne encore sur les jolies filles, dans ces cas-là ?

  • Bof, s'il fallait suivre vos comms, messieurs, l'année érotique ne serait que pour les filles érotiques définies comme telles par vos têtes blanchissantes?

    J'espère voir plein de beaux jeunes hommes érotiques aussi, afin de ne plus avoir à contempler les calendriers de joueurs de rugby et autres....

    Ou alors , si vous êtes prêts à la comparaison, je veux bien vous rencontrer cet été en maillots sexys....

    Car, sûr, vous n'êtes pas des "talibans", vous faites tout pour plaire aux dames , en cette année érotique.....

    Blondesen, j'espère vous voir en talons aiguilles, épilé, musclé, huilé, et tout et tout pour être érotique....

    Bon, bon....

    BONNE ANNEE EROTIQUE A TOUS. je me réjouis de voir ce que vous allez concocter pour plaire à ces dames.....

  • Arkeuh ! Moi en talons aiguilles ?
    Mon petit, vous avez des perversions que je savais même pas que c'est qu'elles pouvaient exister !

    mdr!

    :o)

  • Mais, mon cheeeeeeeeeer Blondesen, vous ne croyez quand même pas que c'est plus naturel pour les femmes ? !!! Les hommes de la Renaissance portaient bien des talons! et les cheveux longs.... et au Moyen-Age, de magnifiques sortes de collants qui mettaient bien en valeur leurs attributs....

    :=))))

  • Mmmmhhh oui! Les collants des jolis petits pages...

    Cher hommelibre, je vous souhaite une excellente année et je vous remercie pour votre blog (et votre admirable patience, quelle patience!), c'est toujours un plaisir de le lire!

  • Raaaahhh, Pascale... Va falloir que je trouve quelque chose pour vous et ark... J'y pense, j'y pense, il ne sera pas dit que 2069 ne sera l'année érotique que pour les hommes! Sacré nom d'une pipe! (Hum hum... sans allusion aucune, bien sûr...) ):o))))))....

    Cela dit, Pascale, en tant que femme, n'appréciez-vous pas de voir le désir dans le regard de votre homme? De le sentir monter en lui? Voyez, vous ne serez pas perdante.

    Merci pour le compliment, et merci d'intervenir aussi. Cela me motive bien. J'apprécie beaucoup. Et une très bonne année pour vous aussi.

  • > Mais je suis thérapeute,

    Argh ! ...toujours pas guéri ?

    > et je sais ce qu'il faut parfois de temps et de palabre pour trouver
    > une piste solide

    Traduisons : vous avez voulu « dialoguer » avec un floodeur (un peu comme les américains avec les mollahs iraniens), et vous avez appris ce que c'est que le flood.

    > les féministes radicales-marxistes-idéologues-anti-hommes de talibanes

    Faisons bref : des FBDP ! (et, remarquons, au passage, que ces lopettes gaucho-gnangnans sont les premières à s'applatir et à faire la carpette devant le machisme musulman)

    > Comme humain (plutôt hypersensible)

    Tenez, puisque c'est le temps des étrennes ..cadeau pour vous !
    (sans compter mon lien)
    http://www.youtube.com/watch?v=JQ1AuuWoemE

  • @hommelibre: Je vois que vous avez vous aussi subi les amabilités du ou de la dénommé(e) Naibed. Soyez assuré de ma sympathie. Il est rare de rencontrer une agressivité aussi grossière dans un esprit dont je reconnais qu'il est aiguisé. Vous n'aurez pas trop de vos qualités de générosité démontrées sur votre blog pour en faire quelque chose de valeur.

  • Bonjour Mère,

    J'admire tous les jours comment vous prenez le temps de soupeser vos commentaires, comment vous les argumentez avec sensibilité et le plus d'objectivité possible, et une élaboration nourrissante. Vous ne craignez pas d'être en contradiction s'il le faut (je crois que vous l'avez déjà été avec moi) mais il n'y a jamais d'agressivité de votre part. Je ne sais pas si djilani prendra ce que vous écrivez sur l'autre billet.

    Pour Naibed, j'apprécie de voir une féministe active qui fait bouger les lignes et qui n'est pas inféodée au marxisme, et qui n'est pas anti-hommes. Elle a de l'humour. Je ne la prends pas mal. Mais j'ai vu votre réaction, c'est vrai qu'elle écrit dans un style assez peu nuancé. Par contre je n'ai pas compris son allusion avec la vidéo de "Allo maman bobo", parce que je me définis comme hypersensible. Bon, cela lui appartient. Je ne prends pas tout.

    Je travaille depuis des années sur cette belle liberté: prendre ou ne pas prendre.

  • @hommelibre: Une fois de plus vous savez mettre du baume sur les coeurs meurtris. Vous avez donc perçu mon ressentiment à l'égard de celle que vous appelez une "féministe", ce qui est après tout bien plus élégant que une "brute"; femme ou homme. Je crois pouvoir traduite son allusion: elle signifie, selon moi, qu'une personne qui se dit hypersensible est une sorte de "lopette", comme les "gaucho-gnagnans", mais j'espère me tromper.

  • Mère (dans une tentative de psycho-trucmucherie) : « Je crois pouvoir traduite son allusion: elle signifie, selon moi, qu'une personne qui se dit hypersensible est une sorte de "lopette", comme les "gaucho-gnaNgnans", mais j'espère me tromper. »

    Hébé dites-donc !
    (c'était bien la peine de nous faire le coup des phrases d'un km de long, avec froufrous, vieilles dentelles et compagnie, pour nous pondre ensuite pareille ...enclume !)

    Je vous signale que ce que j'écris entre parenthèses est, ...une parenthèse, justement ! Parenthèse qui se rapporte - fort logiquement - à ce qui précède immédiatement (j'espère que je ne vous apprends rien). Autrement dit, dans l'exemple ci-dessus, des FBDP, autrement dit, des « Féministes » (notez les guillemets) Bas-De-Plafond.
    D'ailleurs, de ce que j'en ai lu jusqu'à présent, la dernière chose qui me viendrait à l'idée serait de considérer hommelibre comme un homme sans courage (ce qui est le sens précis de "lopette") ni de gauchiste spécialisé dans l'appel au pathos et aux bons sentiments qui puent (gaucho-gnangnan). Ceci étant posé, si Homme (libre) n'est ni FBDP, ni lopette, ni gaucho-gnangnan, je n'exclus pas par ailleurs qu'il ait pu être victime d'une, deux, sinon des trois catégories ci-dessus. Pour paraphraser les musulmans : « hommelibre sait mieux !»

    Bref ! en résumé, mère, ...vous récoltez 2/10 pour votre tentative psycho-trucmuche.
    (je vous ai donné 1 point pour l'orthographe, et un autre pour les pixels de votre message)

    (la suite dans quelques instants)

  • @ Naibed:

    Pas d'accord, vous êtes injuste avec Mère. Elle tente une piste au vu de votre comm un peu questionnant. Moi-même je n'avais pas compris où vous alliez. J'aime beaucoup Mère et ce qu'elle écrit (raaahhh, je m'étais promis de ne pas la défendre, considérant qu'avec 5 enfants, elle doit avoir appris à se défendre elle-même... bon, j'assume... )

    (:o)

    En effet, j'ai subi les catégories FBDP et gaucho-gnangnan - ce qui semblerait être un amalgame assez tendance...

    (O:)

  • @hommelibre: Il semble donc que je me sois effectivement trompé(e) et le soupçon n'était que dans ma tête (il est vrai que je ne me suis jamais fait à l'usage très répandu en France d'utiliser les abréviations à tout va et je n'en tiens donc pas compte en général). Vous vous êtes donc fait une admiratrice (si c'est une femme, ce que le ton ne semble pas indiquer) et ardente défenderesse. Tant mieux, vous le méritez et, étant donné la nature de certains des combats que vous menez et le niveau de certains de vos adversaires, le soutien de la très grosse artillerie peut vous être utile.
    Bonne chance pour la suite.
    P.S. Ne vous donnez pas la peine de répondre à ce message, qui ne vous concerne que secondairement. Je me suis fixé pour règle de ne plus communiquer avec les personnes n'utilisent les mots que comme des armes, et je vous promets de ne plus vous utiliser comme intermédiaire.

  • @hommelibre: Croisement de message. Désolé. Merci.

  • @ Mère: J'espère que vous ne nous priverez pas de vos commentaires!!!

    J'ai appris à fonctionner avec des gens différents, à accueillir les qualités différentes des uns et des autres, sans pour autant tout prendre. Le chemin n'est pas fini...

  • Donnons quelques pistes (même si celles-ci ont l'inconvénient de briser le charme du texte elliptique et de dispenser les paresseux de chercher à comprendre par eux-mêmes)

    1. L'assimilation de l'art de soigner à une maladie n'est pas fortuit : il n'y a pas que l'acharnement thérapeutique qui est une forme de maladie : vouloir soigner à toute force peut se retourner contre le soignant. Surtout si ce dernier apporte la mauvaise réponse.

    2. L'exemple d'amine le floodeur est une bonne illustration du 1. La compassion à l'égard d'un floodeur tue le fil (ce qui est le but recherché du flood : noyer la discussion sous le flot de copier/coller).
    A fortiori si le floodeur est un musul venu pousser sa taqqiyya.

    Ou, pour le dire façon Dilbert, le personnage de BD: « Never argue with an idiot. They drag you down to their level then beat you with experience.»

    3. les FBDP sont un autre exemple du 1. Quand on confond « soigner l'égalité des sexes » avec « soigner les hommes », on ne peut que faire fausse route : d'une part, le sexe discriminé n'est pas toujours celui qu'on croit (et on transforme ainsi le féminisme en lobby pro-femmes, ce qui lui enlève non seulement toute crédibilité, mais est en contradiction avec le sens même de féminisme), d'autre-part parce que le patriarcat n'avait pas que des inconvénients pour les femmes: ce qui fait que ce sont souvent des femmes pré-féministes - qui entendent bien ne pas renoncer aux avantages du patriarcat - qui sont les ennemies les plus virulentes des féministes

    4. « Comme humain (plutôt hypersensible) et humaniste en travail, je ne peux rester indifférent devant aucune souffrance »

    Ma réponse, en envoyant « Allo-Maman-Bobo » est bien sûr d'abord un clin d'oeil humoristique (comme hommelibre - qui n'est pas une enclume - l'aura noté).

    Mais ma réponse est aussi une leçon de féminisme: elle signifie « Attention ! Danger ! La souffrance d'autrui peut parfois être dangereuse pour votre propre intégrité: à chacun de penser à s'en protéger, selon le bon principe que charité bien ordonnée commence par soi-même (surtout si on est hypersensible!). Maman-Bobo ne sera pas là pour vous ramasser en cas de pépin !

    (et ceci vaut, e.a. pour la souffrance de musul, qui peut être aussi dangereuse que le SIDA)

  • Yes, j'y reviens demain, là je suis en train d'écrire un chapitre (roman bientôt fini). Mais j'aime bien quand vous présisez!

  • mère : « je me suis fixé pour règle de ne plus communiquer avec les personnes n'utilisent les mots que comme des armes »

    Vous dites que j'utilise les mots comme armes : c'est assez exact. J'écris souvent dans l'urgence : « to the point » et sans finasser. Ce qui ne veut pas dire jamais sans une certaine compassion ou une certaine chaleur.

    J'ai noté que vous aviez tendance à vous prendre pour cible, alors que ce n'était pas le cas de mon point de vue : je prenais pour cible que certaines de vos idées (ou de leur formulation). Donc (sincèrement) désolée pour les dommages collatéraux.

    Petit point en passant : vous semblez considérer qu'il y a une manière particulière qui sied mieux à une femme de s'exprimer (pour moi, c'est de l'essentialisme crasse, mais passons). Là aussi, désolée, mais j'ai mon style. Un style de combat !

  • Mère : Vous vous êtes donc fait une admiratrice (si c'est une femme, ce que le ton ne semble pas indiquer) et ardente défenderesse

    [Mode Mauvaise-foi_et_humour_caustique = "ON"]

    Mais non, mère, je ne vous le disputerai pas. Surtout que j'ai appris que vous aviez cinq enfants. Ce serait cruel de ruiner vos espoirs de refaire votre vie avec hommelibre (qui, du coup risque de perdre son qualificatif !) :P

  • Progrès, puis rechute. Soyons optimiste(s).
    P.S. "vos espoirs de refaire votre vie avec hommelibre": pour certains ce sera de la grossièreté, pour d'autres de l'humour et pour d'autres enfin, ceux qui me connaissent, de l'ironie dramatique (désolé d'utiliser un terme pédant, mais c'est parfois utile).

    Philippe Roth, auteur américain qui fait partie d'un groupe (autrefois du moins) qualifiés de juifs new yorkais, auteur entre autres du célèbre, irrévérencieux (pornographique pour certains), très drôle en tout cas, "Portnoy's Complaint", décrit une scène dans laquelle son jeune héros adolescent, issu d'une famille juive dans laquelle tous se traitent sur un mode de combat, se trouve invité chez les parents de sa petite amie, famille typique bourgeoise et chrétienne de la classe moyenne, et découvre avec stupeur l'usage qu'ils font des mots. Il entend ainsi le père de famille donner à la question "Est-ce que vous avez bien dormi?" la réponse "Comme une souche." Cela l'amène à la constatation que le langage pouvait servir à toutes sortes de choses, notamment à faire l'échange de petits cadeaux en lieu et place des tirs de mortier auxquels il était habitué.

  • @hommelibre (tardivement...)

    Pour sûr que j'apprécie, et plus que ça, le désir est le fondement (si j'ose dire...) des jeux de l'amour
    :-)

Les commentaires sont fermés.