28 décembre 2008

Gaza: quel but le Hamas poursuit-il?


Le sang coule à Gaza, et c’est la même histoire qui recommence. Le Conseil de sécurité enjoint à déposer les armes, quelques pays appellent à la paix, et rien, rien ne change.


Gaza.jpgOn regrette que les négociations entre israéliens et palestiniens n’aient pas encore abouti à la création d’un Etat aux côtés d’Israël. Mais depuis le temps qu’ils discutent, cela aurait déjà dû être fait. Un pays pour les palestiniens est la moindre des choses, humainement et historiquement.

Mais tirer des rockets sur Israël ne fait rien avancer. Le Hamas sait bien qu’il ne peut mener de guerre contre l’Etat hébreux. Il n’a aucun moyen pour le faire, pas plus que le Liban ou la Syrie. Israël se défendra jusqu’au bout.

Donc le Hamas fait de la provocation, sachant très bien que le gouvernement israélien ripostera, et qu’ensuite il pourra se poser en victime aux yeux de l’opinion internationale.

Et ainsi jusqu’à une nouvelle trêve, et cela recommencera. On peut discuter de la force de la riposte israélienne. Mais depuis la fin de la trêve, c’est le Hamas qui a relancé les hostilités.

C’est donc le Hamas qui est initialement responsable des morts palestiniens. C’est lui qui sacrifie ses populations au profit de sa stratégie. On peut s’émouvoir des morts civils. Les civils paient un lourd tribut aux folies guerrières des dirigeants. Gengis Khan avait fait plus de 1 millions de morts civils quand il a conquis l’Asie et une partie de l’Europe. Les dirigeants qui ouvrent les hostilités savent donc très bien ce qu’ils font.

Si le Hamas veut la paix, qu’il le dise clairement et qu’il agisse dans ce sens. Alors il deviendra crédible.


7LybieTime.jpg

18:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (236) | Tags : gaza, israël, liban, guerre, conseil, sécurité | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Cher John,

"Un pays pour les palestiniens est la moindre des choses, humainement et historiquement."

J'ai un point de vue historique, justement.
En 1922, les britanniques, ont crée et découpé de la Palestine mandataire, la Transjordanie.

Ensuite, ils voulaient encore morceler ce territoire, pour ne rien laisser aux juifs.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 28 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Relisez l'histoire de la Palestine mandataire, John.

fr.wikipedia.org/wiki/Palestine_mandataire

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 28 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Sûr qu'il y a eu un foutu désordre. Mais aujourd'hui il me semble que l'on doive accepter de redéfinir les choses, sans quoi ils ne s'en sortiront jamais, et les morts s'ajouteront aux morts.

Écrit par : hommelibre | 28 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Redéfinir les choses ... encore en faveur des arabes ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 28 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Je veux dire qu'Israël est là, la Palestine doit être là, avec un pays et la sécurité de vie. L'histoire a changé, ainsi que les anciennes répartitions territoriales. Il y a un moment où la situation doit se stabiliser telle qu'elle est. Ce n'est probablement pas simple mais le Hamas jette de l'huile sur le feu. Il y a des manifestations pour Gaza aujourd'hui en France. Il n'y en a pas eu contre les tirs de rockets du Hamas.

Écrit par : hommelibre | 28 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"Redéfinir les choses ... encore en faveur des arabes ?"

... j'y crois pas mes yeux ...

Écrit par : Djinius | 28 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Il est tout simplement légitime que les palestiniens disposent d'un pays, comme les israéliens.

Écrit par : hommelibre | 28 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Bof, il n'y a AUCUNE justification pour une réponse aussi disproportionnée face à l'offense. Provoque ou pas, on continue d'admettre que pour un juif tué, on se venge sur 100 civils palestiniens. Hommelibre! c'est indéfendable!!! On ose encore dire que si le Hamas ne les avait pas provoqué, on n'en serait pas là???? Mais où est-on??? c'est grave, de tuer 290 personnes, femmes, enfants, etc, sous pretexte que le Hamas les a provoqué!!!! C'est un scandale! c'est indéfendable!!! C'est barbare! Ce n'est même plus la loi du talion, mais de l'extermination! Quelle horreur!
Révoltée
Ark

Écrit par : arkencielle | 28 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Nous avons affaire là, à mon sens, à une lutte de pouvoir inter palestinienne!
N'oubliez pas que le Hamas a fait quasiment un coup d'état dans la bande de Gaza.
L'autorité palestinienne "légale", élue, n'a pas droit de cité dans la bande de Gaza. Si le Hamas a parfaitement réussi son coup militairement, il s'avère que politiquement et économiquement c'est une faillite totale. Les dirigeants du Hamas sont prêts à tous les sacrifices de civils palestiniens. Ces pauvres gens manipulés depuis 1948 et la création d'Israël. Dès les premiers jours de la création de l'état juif, les arabes ont fait la guerre pour que l'état juif disparaisse avant d'avoir exister. Ils ont perdu leur guerre militairement mais ne l'ont jamais admis! Ils continuent donc de faire de la "résistance".
De plus, l'aide financière de l'Europe particulièrement ne fait qu'attiser les envies. Pour mémoire, personne ne sait où est passé le milliard de dollars qu'avait "économisé" Yasser Arafat.... Si l'aide financière cessait, la plupart des problèmes se règleraient d'eux-mêmes. En cessant cette aide à fonds perdus, les contribuables européens arrêteraient dans le même temps de payer plusieurs fois les mêmes infrastructures...

Écrit par : salegueule | 28 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

C'est marrant tous ces braves gens qui réagissent immédiatement face aux 300 morts (dont la grande majorité sont des terroristes) et qui s'en foutent royalement des dizaines de milliers de mort congolais qui eux sont totalement innocents...

Écrit par : Sélafet | 28 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

En effet. Il y a là quelque chose de disproportionné. En fait beaucoup de choses sont disproportionnées, ou plutôt sont proportionnées aux émotions qu'elles mobilisent. Lesquelles émotions sont liées aux croyances, aux conditionnements reçus, etc, bref à des éléments qui n'ont parfois plus grand chose à voir avec les faits. Les gens du Hamas ne sont ni des enfants de choeur ni des victimes.

Écrit par : hommelibre | 28 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Le fait que les médias soient beaucoup plus présent en Israël et en Palestine qu'au Congo provoque cette différence. Que les palestiniens aient dans un temps pas si éloigné usé du terrorisme aussi.

Écrit par : salegueule | 28 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Selon une étude récente (une de plus), la vie sur Terre au niveau plus complexe que bactérien, en aurait encore pour environ 500 millions d'années (si tout va "bien", sans catastrophe naturelle planétaire majeure) avant que les conditions minimales de son existence aient disparues. A ce moment-là les conflits entre les hommes auront aussi disparus. Avant cela, deux hommes, fussent-ils les derniers, enterrés jusqu'au cou à quelques mètres de distance se cracheront encore au visage si leurs convictions diffèrent sur quelques broutilles.

Écrit par : Mère | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Mère, vous voilà bien pessimiste! Il faut faire confiance à l'évolution: à cette époque les glandes salivaires se seront taries, nous n'aurons plus d'ongles ni de cheveux, bref l'avenir de l'humanité peut encore être radieux, loin de cette agressivité que d'aucuns traiteraient encore de pulsion de vie (l'envie de se battre) et d'autre l'instinct de domination et de mort...

...... allez, Mère, chantez avec moi: "Ya d'la joie, au Congo, à Gaza, à Hébron, à Bagdad, à Lhassa, à Harare, au Darfour, à Théhéran, à Kaboul t'es maboul, ya d'la joie, mais oui, ya d'la joie!...

Écrit par : hommelibre | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Y ... (sob) ... a ... (sob) ... d'la ... (sob) joie (sob) ...

Écrit par : Mère | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous,

Cela ne me semble pas disproportionné d'en parler. On peut parler de plusieurs problèmes et la situation israelo-palestinienne n'a rien à voir avec le Congo. Cette impasse est effrayante et déséspérante.

C'était en 2007, un rapport du CICR:

http://www.icrc.org/web/fre/sitefre0.nsf/html/palestine-report-131207?opendocument

Écrit par : Pascale | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

En effet Pascale, il est utile de rappeler ce rapport terrible sur la vie des palestiniens à Gaza. La souffrance n'a ni drapeau, ni race, ni religion ni sexe. Le déni du minimum d'humanité dont ils souffrent est très choquant.

Certes on peut dire que l'attitude d'Israël est dure, c'est même un euphémisme. Mais ce peuple a aussi droit à l'existence, et je soutiens cette existence par l'Etat hébreux. La menace est permanente contre eux, et la mémoire de la shoa mettra des siècles avant de se diluer quelque peu.

Ce qui est criticable c'est l'attitude du Hamas. Ces gens savent très bien ce qui se passera en tirant des rockets contre Israël. Ce matin ils parlent d'holocauste contre les palestiniens. Voilà, ils se posent en victimes, alors qu'ils tiennent en otage la population civile et qu'ils ont eux-même déclenché les hostilités. Ils cultivent et maintiennent la haine et la tension, car c'est leur fond de commerce, c'est qui les fait vivre et les maintient en place.

Il est possible comme l'écrit salegueule qu'il s'agit d'une question interne aux organisations palestiniennes. Quoi de mieux que de se poser en victimes pour ressouder la population autour de soi? Mais ces gens du Hamas sont simplement des criminels. Alors que l'on manifeste en faveur des populations civiles palestiniennes oui, mais en même temps que l'on manifeste pour le droit d'Israël à vivre en paix et en sécurité.

Écrit par : hommelibre | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

bonjour a vous tous
je tiens a dire que les propos tenues dans cet article sont désolants et vide de tout sens ,vide totalement vide d'humanité et de compassion .
le mr qui a ecrit ça veux dire que c'est la faute des palestiniens si ils sont occuppés ,assassinés ,massacrés ,deposédés ,,honteux ces propos
en plus faire un comparaisons vide de sens hisotrique et actuelle

Écrit par : amine | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour amine,

Il me semble plutôt qu'il est dit que le Hamas sacrifie les Palestiniens pour défendre leur cause. D'où la question sur leur motivation.

Le Hamas ne veut clairement pas la paix, c'est des fous sanguinaires et obscurantistes...
De penser ceci, ne m'empêche pas, bien au contraire, d'être pleine de compassion pour les Palestiniens qui souffrent.


http://www.guysen.com/articles.php?sid=8751

Écrit par : Pascale | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

J'apprends cette info grâce au lien que vous mettez Pascale. Et bien voilà... Terrible. Honte au Hamas.

Amine: en effet comme l'écrit Pascale, il faut faire la différence entre les dictateurs islamistes du Hamas pour qui tout est bon à faire valoir leur idéologie islamo-totalitaire, et le peuple palestinien qui en souffre. Le Hamas n'a pas été élu par le peuple, qui n'a donc rien eu à dire. Et qui aura encore moins à dire avec cette nouvelle loi: puisque "Démoraliser le peuple, ou n’importe quel mouvement de résistance, " sont passibles de la peine de mort désormais à Gaza, il n'y aura plus aucune opposition si elle parle de paix. Seule la surenchère dans la violence sera possible.

Écrit par : hommelibre | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Autre question que posait Blondesen sur le billet de Pascal Descaillets: qui arme le Hamas? Qui a intérêt à entretenir la région dans la souffrance?

Écrit par : hommelibre | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

L'Iran...

Écrit par : Pascale | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Pourquoine pas avoir invoquer le blocus imposer par Israel depuis des mois.
Ils empêchent toute livraison à Gaza, que se soit alimentaire, medicaments ect...sans parler de l'aeroport, du port,des routes tous les myoens de transport détruit par Israel. S'il y a des débats, ne doit-il pas être équitable.
Se défendre oui, mais pourqoui ne pas lancer également des roketts sur Gaza, plutôt que des avions des bombes des chars...

Écrit par : fatiha | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

pour finir messieurs je vous écrirais ce que le tres regreté mr harlod pinter qui est un écrivain, dramaturge et metteur en scène britannique. prix Nobel de littérature en 2005.il disait :à propos d’israël : "l’objectif politique n’est rien moins que la liquidation de la nation palestinienne." Et ajoutait : "c’est un devoir, à notre avis, que de lui résister et de la dénoncer sans cesse et toujours pour ce qu’elle est."
et aussi Dans un article de 2006, co-signé avec John Berger, Noam Chomsky et José Saramago, et intitulé "C’est Israël le vrai responsable", il écrivait : "Le dernier épisode du conflit entre Israël et la Palestine s’est ouvert avec l’enlèvement à Gaza de deux civils, un médecin et son frère, par les forces israéliennes. Un incident mentionné nulle part, sauf dans la presse turque. Le lendemain, les Palestiniens capturèrent un soldat israélien, puis proposèrent d’en négocier l’échange contre un certain nombre de prisonniers palestiniens - ils sont environ 10 000 dans les prisons israéliennes. Que l’« enlèvement » d’un soldat israélien soit considéré comme un scandale alors que l’occupation militaire illégale de la Cisjordanie et l’appropriation systématique de ses ressources naturelles - en particulier de son eau - par les forces de défense ( !) israéliennes sont acceptées comme un fait certes regrettable mais objectif : voilà qui est typique de la politique du deux poids, deux mesures que l’Occident pratique de façon systématique devant ce qu’endurent, depuis soixante-dix ans, les Palestiniens sur des terres qui leur ont été allouées par des accords internationaux. "



alors mrs avant de sortir votre vomis haineux vide de sens,et limite raciste lisez l'histoire comprenez que la colonisation barbare ne peut avoir comme résultat que la résistance même si elle peut paraitre elle aussi sanglante .
le Hamas est un parti élu démocratiquement sous le regard attentif de l ONU .;
et pour nos freres du congo ,rwanda ,zimbawe, et darfour c'est le meme combat pour eux qui se deroule en palestine (combat pour l'independance et liberté).
lisez les propos du clergé de suède sur la colonisation israelienne en Palestine ;ou encore cels de richard folk envoyer de L ONU POUR LE MOYEN ORIENT
MERCI A VOUS ET A PLUS

Écrit par : amine | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"l’objectif politique n’est rien moins que la liquidation de la nation palestinienne."

La nation palestinienne en tant que tel n'a encore jamais existé, dès lors il semble difficile de la liquider...

Quand à Pinter, après avoir défendu Castro et Milosevic, on peut en déduire que c'est un dramaturge inutile de plus.

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"pour nos freres du congo ,rwanda ,zimbawe, et darfour c'est le meme combat pour eux qui se deroule en palestine"

Sauf que le musulman responsable des massacre aux Darfour n'a pas été jugé, et que le nombre de mort dans ce conflit est sans commune mesure avec ce qui se passé à Gaza. Et que le conseil des droits humains dominé par les Etats arabes a passé son temps à condamner israël, sans bien se soucier de ce qui était en train de se tramer en Afrique.

Et finalement j'ajoute qu'au Moyen-Orient on considère encore les noirs comme des esclaves et on les réduits d'ailleurs encore en esclavage. Associer la cause palestinienne à l'Afrique noire minée par les islamistes de tout bord amis du Hamas c'est particulièrement débile.

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

cher homme libre apparemment vous n'êtes pas si libre que ça !!!!!
dire que le hamas n'a pas été démocratiquement élu est aberrant ce n'est pas parceque ils sont barbues ,qu'ils ne peuvent pas être démocratique !!! soyons sérieux mrs.
ne laissez pas vos sentiments islamophobes submergers votre humanité
faite plutots comme les sages:le porte-‎parole du Vatican, le Monseigneur Federico Lombardi, à ‎l'antenne de Radio Vatican. « Les crimes commis par les ‎sionistes ne font qu'augmenter la répugnance mondiale envers ‎les Israéliens et que réduire l'espoir en la paix », a constaté le ‎porte-parole du Vatican, qui s'est dit surpris par l'ampleur des ‎raids, déplorant le bilan lourd de ces attaques sauvages. « Israël ‎poursuivra les opérations manu militari conte le peuple ‎palestinien », a-t-il prévu. ‎

Écrit par : amine | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Au sujet du blocus, je pense que personne ne peut imposer ni à Israël, ni à personne de vivre en bon voisinage.
Regardez les USA et le Mexique.
Si Israël ne veut pas avoir de relations avec la bande de Gaza, libre à eux.
On ne va tout de même pas les obliger, non ?
Et puis, que fait l'Égypte, le grand frère arabe et musulman ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ fatiha: le blocus n'est pas sans failles: les armes arrivent bien au Hamas non? Etrange étrange... Les chef du Hamas ne font rien pour nourrir la population, mais ils trouvent des armes... D'autre part l'ONU apporte une aide alimentaire.

La situation dramatique de Gaza est actuellement due principalement au Hamas.

Écrit par : hommelibre | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@fatiha
Je suis d'accord avec vous, les moyens sont démesurés. Mais ce harcèlement dure depuis des mois et sans cautionner, pour une fois je crois que l'on peut comprendre.

Pour le blocus et ses effets sur les Palestiniens, j'ai mis un lien sur un rapport du CICR, il est éloquent.

@amine
Je ne suis pas d'accord avec vous, l'opinion publique occidentale est plutôt en faveur des Palestiniens mais certainement pas du Hamas, que vous présentez comme les défenseurs de la liberté! Beuark, quelle horreur, pour moi c'est ça du vomi haineux, d'écrire des infamies pareilles.

Vive la liberté dont voici un tout petit exemple:

"Par crainte du Hamas, un Palestinien s'inscrit dans une école talmudique (yeshiva). II a été arrêté à Tsfat (Safed) après avoir étudié un an dans une yeshiva locale. Il a expliqué au policier sa présence pour le moins inhabituelle : il cherchait à se convertir au judaïsme pour fuir le Hamas qui lui avait demandé de perpétrer un attentat-suicide. Il risque la mort s'il retourne dans les territoires. "

Écrit par : Pascale | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"ne laissez pas vos sentiments islamophobes submergers votre humanité"

Quelle humanité en Islam?... Vous considérez humain de prévoir la mort pour les apostats? Rangez vos accusation d'islamophobie, l'islam prôné par le Hamas est tout ce qu'il y a de plus inhumain.

"Les crimes commis par les ‎sionistes ne font qu'augmenter la répugnance mondiale envers ‎les Israéliens et que réduire l'espoir en la paix"

Et bien, regardez les sondages, en ce moment c'est plutôt le Hamas qui est en baisse de popularité sur le plan international...

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ amine,

C'est faux. Le Vatican ne parle pas de "sionistes", c'est votre invention.

www.radinrue.com/spip.php?article4681

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ amine: le hamas a gagné les élection en 2006. Mais en 2007 il a éliminé les représentants de l'administration Palestinien et pris le pouvoir total par les armes. C'est comme si en Suisse un parti éliminait toute force publique par les armes et prenait tout le pouvoir.

Etes-vous un islamiste pur et dur, un membre du Hamas, un défenseur de la peine de mort telle que votée par le Hamas, pour vous exprimer ainsi?

Écrit par : hommelibre | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Pascale

Il faudra peut-être un jour parler aussi des homosexuels palestiniens.

www.casafree.com/modules/news/article.php?storyid=1957

J'écris ce commentaire, par rapport à votre dernière partie :

"Par crainte du Hamas, un Palestinien s'inscrit dans une école talmudique (yeshiva). II a été arrêté à Tsfat (Safed) après avoir étudié un an dans une yeshiva locale. Il a expliqué au policier sa présence pour le moins inhabituelle : il cherchait à se convertir au judaïsme pour fuir le Hamas qui lui avait demandé de perpétrer un attentat-suicide. Il risque la mort s'il retourne dans les territoires."

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

et pour le vrais saleguele je dirais si vous penser vraiment que les 300 morts et 1500 blessés sont des tous terroristes vous êtes bel est bien un neonazis ou plutot un sioniste !!!!!!!!
et ceux qui veulent voirs autre choses que les mensonges des médias français rois des intox liser ca :http://www.alterinfo.net/index.php
merci au justes

Écrit par : amine | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@Amine

Sur les 300 morts recensés, 250 sont bien liés au Hamas selon un rapport de l'ONU... Celà nous fait donc 50 victimes civiles. Et le correspondant arabe de France24 à Gaza a confirmé hier soir que les civiles avaient été avertis et enjoints à quitter les lieux susceptibles d'être frappés par les bombes...

Votre blog de merde annonce 320 martyrs, moi je n'en vois que 50 autentiquement innocents, les autres sont des soldats, miliciens, policier appartenant à l'appareil répressif du Hamas.

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@Amine

Sur les 300 morts recensés, 250 sont bien liés au Hamas selon un rapport de l'ONU... Celà nous fait donc 50 victimes civiles. Et le correspondant arabe de France24 à Gaza a confirmé hier soir que les civiles avaient été avertis et enjoints à quitter les lieux susceptibles d'être frappés par les bombes...

Votre blog de merde annonce 320 martyrs, moi je n'en vois que 50 autentiquement innocents, les autres sont des soldats, miliciens, policier appartenant à l'appareil répressif du Hamas.

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@Amine

Sur les 300 morts recensés, 250 sont bien liés au Hamas selon un rapport de l'ONU... Celà nous fait donc 50 victimes civiles. Et le correspondant arabe de France24 à Gaza a confirmé hier soir que les civiles avaient été avertis et enjoints à quitter les lieux susceptibles d'être frappés par les bombes...

Votre blog de merde annonce 320 martyrs, moi je n'en vois que 50 autentiquement innocents, les autres sont des soldats, miliciens, policier appartenant à l'appareil répressif du Hamas.

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@Amine

Sur les 300 morts recensés, 250 sont bien liés au Hamas selon un rapport de l'ONU... Celà nous fait donc 50 victimes civiles. Et le correspondant arabe de France24 à Gaza a confirmé hier soir que les civiles avaient été avertis et enjoints à quitter les lieux susceptibles d'être frappés par les bombes...

Votre blog de merde annonce 320 martyrs, moi je n'en vois que 50 autentiquement innocents, les autres sont des soldats, miliciens, policier appartenant à l'appareil répressif du Hamas.

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Pascale

Il faudra peut-être un jour parler aussi de l'inceste commis par les palestiniens.

www.liberaux.org/index.php?showtopic=6209

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

D'accord avec Carlitos, je me méfie de ce que vous appelez de l'info: où les morts ne sont plus des morts mais des martyrs, avec des photos de bébés ensanglantés, moi j'appelle ça de l'intox...
Re-beuark

Écrit par : Pascale | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

((Carlitos de Unmauno)) encore de l'intox vous êtes fort très fort en calomnie vous croyez qu' a coups de mensonges répétés vous aller changer l'histoire ,décréditer des personnes de grand talents les accuser d'être des antitermites ?!!!
et pour les sondages voyez vous ils font partie de l'arsenal du manipulateur(reste a confirmer leurs verités ).
et pour resumer la mentalitée des sionistes je vous laisserais lire cela:
Il y a quelques jours, la même "justice" israélienne acquittait Julien Soufir qui a avoué le meurtre, en mai 2007, d’un chauffeur de taxi de Jérusalem, coupable d’être "arabe".

Soufir, un Juif possédant la double nationalité française et israélienne, a déclaré à son arrestation qu’il ne se sentait pas coupable parce qu’il pensait que les Arabes n’étaient que du bétail et qu’il en avait égorgé un.
et je pourrais vous donner des centaines comme ca et moi je donnerais leur source ((pascale)).
pour les non sionistes je me permets de donner un site qui pourra les éclairer sur tout ca .car en suisse il n'ya pas que des banquiers il y beaucoup de gens justes et humains

Écrit par : amine | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

le voici mesdames et messieurs bonne lecture


http://www.europalestine.com/

Écrit par : amine | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@amine
Ah ben pour les sources j'avais laissé tomber vu que vous ne sembliez lire que ce qui vous intéressait.
En tous les cas, vous n'auriez pas parlé de "vomi haineux" si vous aviez lu le lien sur le rapport du CICR.
Mais vu que vous le réclamez, l'info vient de ce site: http://www.guysen.com/articles.php?sid=8751

Et pourquoi diable pensez-vous que l'on défendrait votre Soufir si nous sommes contre le Hamas?

Écrit par : Pascale | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ amine,

Pour Julie Soufir, c'est un déséquilibré, rien de plus.
C'est un arabe israélien et non pas un palestinien qui est mort, le chauffeur de taxi.

www.infolive.tv/fr/infolive.tv-5388-israelnews-lepouse-de-julien-soufir-se-confie-infolive-tv

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Amine

"des antitermites ?!!!"

C'est quoi ce lapsus? Juifs = Termites maintenant?...

Pauvre Amine, si tu crois qu'un site dont un des rédacteurs principaux est Thierry Messian va m'impressionner tu te fous gravement le doigt dans l'oeil. Dans le genre intox et révisionnisme tu sembles déjà bien engagé sur la mauvaise voie.

"car en suisse il n'ya pas que des banquiers il y beaucoup de gens justes et humains"

Mais si, il n'y a que des banquiers, des juifs au doigts crochus (Puisque il est bien connus que touts les banquiers sont juifs et que les juifs dominent le monde en un vaste complot millénaire, d'ailleurs les juifs ont aussi inventé l'esclavage, l'argent et le capitalisme), et il y a aussi des marmottes qui trient les noisettes pour le chocolat.

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Au fait, un banquier ça peut pas être "juste" ou "humain"? Depuis quand? C'est comme les juifs alors?... Inhumains par nature? C'est ça aminounet?

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"et pour le vrais saleguele je dirais si vous penser vraiment que les 300 morts et 1500 blessés sont des tous terroristes vous êtes bel est bien un neonazis ou plutot un sioniste !!!!!!!!"

Ce sont les islamistes comme le Hamas,le Hezbollah et le président Iranien,qui vouent un culte pour mein kampf et l'idéologie nazi.Avec en prime une solidarité de Chavez.Et après ce sont les gauchos qui traitent de fachos les sionistes .Vraiment n'importe quoi.

D.J

Écrit par : D.J | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Et pour les statistiques citées plus haut, une vraie source journalistique:

http://www.tdg.ch/actu/monde/onu-offensive-israelienne-gaza-fait-51-morts-civils-2008-12-29

Celà prouve sans l'ombre d'un doute que le but était bien de viser le Hamas, et non massacrer gratuitement des civiles comme je l'ai lu sur un autre blog.

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

ohhhhhhhhhhhhhh apparemment je suis face a un comité de soutiens de l'état sioniste et terroriste( Carlitos de Unmauno +Pascale +Victor DUMITRESCU )!!!!!!!!!
vous êtes méprisable votre racisme et votre haine des arabes vous fait oublier les vérités celles d'une peuplade amenée de l'Europe et du Maghreb pour la grevée en Palestine sur la terre des palestiniens
lisez cet article sur un livre paru sur la question par illan papé un ecrivain israelien : « Le nettoyage ethnique de la Palestine », parue chez fayard

Écrit par : amine | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Amine, je vous admire!

Vous avez TOUT compris, vous êtes vraiment très très fort. D'une fine intelligence qui sait allier subtilité, nuances et ouverture d'esprit.

Ah! Comme je regrette parfois de n'être qu'une pauvre adepte du Comité de Soutien(s) de l'Etat Sioniste et Terroriste. Je vous envie cette ouverture d'esprit.

Je vais me flageller ce soir un bon coup! Oui! Oui! Oui!

Écrit par : Pascale | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

pascale ))oui faite le !!car c'est le propre des facho

Écrit par : amine | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

http://video.google.com/videoplay?docid=4826951211229784553
sur les femmes et les enfants les plus démocrates de l'orient

Écrit par : amine | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@Amine

ça vous brise la langue de dire simplement "Israël" au lieu de parler "D'Etat sioniste"...? Et vous, quel rapport avez-vous donc avec Israël? Vous êtes palestinien? Non? Alors "What's da Fuck"?

"la question par illan papé un ecrivain israelien : « Le nettoyage ethnique de la Palestine », parue chez fayard"

Oui, incroyable, figurez vous que cette question est débattue en Israël! Incroyable non? En Israël les historiens travaillent librement (avec quelques menaces des ultras, c'est vrai), oui, mais ici il est question du maintenant et du futur, pas du passé, donc restez-en au Hamas, à Gaza, aux tires de missiles, etc.

Et dites-moi: Vous voulez aussi rayer Israël (pardon: L'entité sioniste) de la carte? Vous voulez que le Hamas rétablisse une grande Palestine islamique?

"vous êtes méprisable votre racisme et votre haine des arabes"

A aucun moment je n'ai prononcé la moindre insulte à l'égard des arabes. je me suis contenté de parler du Hamas, des islamistes, des Etats arabes, de la mort de l'apostat en Islam (inhumain à mes yeux, parfaitement avéré, donc en rien diffamatoire, mais vous n'avez rien rajouté là-dessus, j'en déduis que vous approuvez), etc.

Et ne mélangez pas racisme anti-arabe avec hostilité envers l'islamisme, qui pour moi est du même ordre que ma méfiance naturelle envers la scientologie. En effet, à mes yeux, un courant religieux qui en vient à menacer ses fidèles de mort si ils la quitte se rapproche plus d'une secte totalitaire que d'une religion universaliste et ouverte (Voir l'Ordre du Temple Solaire). Tout ça pour un misérable Hâdit qui prône la mort des apostats et quelques juristes bornée et fanatiques! C'est un argument très objectif. Le Hamas EST une secte totalitaire. Le Salafisme et le Wahabisme sont des sectes tolitaires et dangereuses (Contre lesquelles Averroes aka Ibn Rushed aurait certainement écrit des traités de raison contre l'obscurantisme et la logique biaisée). Mais je suppose que vous avez votre carte des Frères Musulmans, pas vrai?...

Et je n'ai pas traités les arabes de termites comme vous l'avez subtilement sugéré pour les juifs... Pardon: pour les sionistes, euh, les juifs, euh non, les sionistes... les juifs.. Par contre comparer les islamistes à des chiens et à des rats, je n'a aucun scrupule à le faire.

Au fait: Vous vivez où? En Algérie comme Ftelina? On va parler des persécutions anti-chrétiennes en Algérie pour voir qui vit dans la pays le plus tolérant?

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ amine.

Sacré technologie !
Comme j'aurais aimé qu'elle, la technologie soit parue bien avant, pour qu'on puisse voir ce même genre de film, fait par des juifs, maltraités par tout le monde et spoliés.

Les derniers juifs d'Égypte sont repartis juste avec une valise.
Leurs maisons et fortunes ont été abandonnées pour sauver leurs vies.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@Amine,
Bonjour,
Je sens un tel engagement émotionnel dans vos mots que je suis certain que si vous vous rendiez compte que vous avez plus d'ascendants juifs qu'arabes, ce qui n'est pas impossible, vous auriez la même hargne vis-a-vis des palestiniens que celles que vous avez aujourd'hui envers les israéliens. Vos deux communautés viennent de la même terre. Celle de la Palestine ou d'Israël. Et ce qui vous est insupportables, à vous comme aux juifs, c'est de l'admettre.
Le Hamas que vous le vouliez ou non a pris de force la bande de Gaza. Jusqu'à preuve du contraire, le représentant officiel de la communauté palestinienne, c'est Monsieur Mahmoud Abbas. Le Hamas ne peut se prétendre démocratique s'il ne reconnait pas le président que ce sont donnés les palestiniens.
Un peu de bonne foi vous ferait admettre que si Israël a imposer un blocus commercial à la banque de Gaza, c'est avant tout parce que le Hamas s'appropriait toute l'aide et ne la distribuait (contre paiement?) qu'à ses "amis". Si l'Egypte n'accorde pas de soutien à la population civile de Gaza, c'est par qu'elle s'est rendu compte que c'était la seule façon de faire tomber le Hamas. Le Hammas dont le seul but est de rester en guerre, tout sauf la paix!
Tel est le slogan du Hamas. La paix ferait perdre aux dirigeants du Hamas le pouvoir qu'ils ont "volés" aux palestiniens de la bande de Gaza.
Ingterrogez les palestiniens du Fatah, ils ne diront pas autre chose!
Vous êtes aveuglé par la haine, cette haine que vous nous accusez d'avoir vis-à-vis du peuple palestinien.

Écrit par : salegueule | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

a Carlitos de Unmauno

c'est sidérant comme même qu'a chaque fois qu'ont parle de l'occupation israélienne des exactions ,des meurtres ,embargo sur des populations civiles ,du vols programmé des terres et de la destruction des habitations arabes la réponse des sioniste et leurs supporteurs, c'est vous êtes des islamistes ,des antisemites et pourquoi pas des gens de l'extrême droite?!!! foutaise!!
cette affaire n'a rien a avoir avec l'islam parce qu'elle est purement est simplement une affaire de colonisation point.
un projet d'implantation qui n'a rien n'a envier au projet des conquistadors en Amérique latine d'ailleurs ce pays raciste devait s'installer la bas !!!!!apparemment.
et en ce qui concerne les résistants du Hamas car ils le sont même si 'ils sont religieux et c'est leurs choix,les résistants au nazismes en Europe et du totalitarisme en union sft ,les auraient considéraient surement comme des braves .

et je trouve déplacé de comparer le Hamas a une secte totalitaire même ce n'est pas impressionnant vu que pour vous l'occupation c'est bien et résistance c'est mal!!!et pour vincre tout est bon comme disait bengourion (a peu pres)

et pour finir je pense avoir lu que dans l'histoire de l'islam il n'ya jamais eu de mise a mort pour des apostats je parle de avant la chute des othomans bien sur.

Écrit par : amine | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

En 10 ans les attentats suicides ont fait 400 morts civils israéliens. La proportionnalité n'est pas le problème. Le problème est que le Hamas ne veut surtout pas de la paix, comme le dit salegueule plus haut.

Écrit par : hommelibre | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

saleguele et âme sale je tiens juste a montrer que pour moi le débat est clôt avec vous car le pire de ce que je m'attendais a lire de vous ici est fait:
c'est a dire et corriger moi si je me trompe pour faire tomber un régime tout est bon même affamer ,massacrer sa population civile ;et ca c'est la devise des sionistes et de leurs ascendants ou devrais je dire leur descendants nazis et facho.

Écrit par : amine | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@Amine,
Israël n'a jamais dit qu'il voulait faire tomber le régime palestinien. Au contraire, il dialogue avec Monsieur Abbas. Je crois plutôt qu'il ne faut pas perdre de vue que c'est le Hamas qui bloque le ravitaillement! Pourquoi ne voulez vous pas l'admettre? Pourquoi ne reconnaissez-vous pas que le Hamas a tenté (et réussi qu'à Gaza) un coup d'état contre l'autorité palestinienne! Le Hamas est en fait en guerre avec le Fatah pas avec Israël. Pour le Hamas la lutte contre Israël n'est qu'une façade. Les roquettes envoyées sur Israël ne sont la que pour provoquer des réactions armées et ainsi consolider un certain soutien populaire que le Hamas a à Gaza. Mais pas ailleurs en Palestine.
Le Hamas se moque totalement du peuple de Gaza puisqu'au lieu de le protéger, les membres du Hamas se cachent derrière ce peuple! Et vous Amine, dites nous qui arme le Hamas, avec quel argent? pourquoi cet argent ne sert pas au peuple palestinien pour acheter des vivres et des médicaments? Pourquoi ne répondez-vous à aucune question? Vous ne faites que lancer des affirmations gratuites, sans arguments, sans rien. Peut-être parce qu'il n'y a rien à défendre...

Écrit par : salegueule | 29 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@Amine

"cette affaire n'a rien a avoir avec l'islam parce qu'elle est purement est simplement une affaire de colonisation point."

Ben, désolé, mais c'est bien ce qu'est le Hamas! Du coup, voyez, comme vous nous traitez de facho parce qu'on défend Israël, du coup je vous traite volontiers d'islamiste (Pour soutenir le Hamas il faut lêtre un brin tout de même) et d'antisémite, c'est con, mais visiblement on est deux cons alors!

"cette affaire n'a rien a avoir avec l'islam parce qu'elle est purement est simplement une affaire de colonisation point."

Cette affaire a été panarabe avant de devenir pan-musulmane: C'est bien au nom de la solidarité entre musulmans que les réactions sont si vives dans tous les Proche-Orient, non? Et la logique du martyr tire aussi ses sources de l'Islam, en passant bien sûr par le vieux Al-Banna qui est l'inspirateur primordial du Hamas:

http://www.recherches-sur-le-terrorisme.com/Documentsterrorisme/freres-musulmans.html

Impossible dès lors de lier le Hamas au Frères, et les Frères à l'Islam. La dimension religieuse du conflit est primordiale! Le culte des shaids est purement irrationnel: Qui se ferait sauter s'il ne pensait pas ainsi atteindre le paradis?

Maintenant, parlant de "colonisation", tout dépend si vous étendez la notion de fait colonial à l'ensemble de l'Etat d'Israël, auquel cas vous le jugez illégitime et appelez à sa dissolution, ou si vous le limitez à la colonisation des territoires, point auquel je suis également opposé dans une optique de paix à moyen terme. Et c'est là toute l'ambiguité... Car je défends le droit à l'existence d el'Etat d'Israël tout en appelant de mes voeux la création d'un territoire palestinien sous autorité responsable. Et vous?

"les résistants du Hamas"

Je ne considère pas le Hamas comme un mouvement de résistance, mais comme un usurpateur dont la cause fondamentale est le jihad global proclamé par les Frères Musulmans.

"Hamas car ils le sont même si 'ils sont religieux et c'est leurs choix"

Sheik Yassin était un Frère Musulman, alors certes, c'est son choix, mais le Hamas est simplement une antenne salafiste, donc fondamentalement intégristes, en Palestine.

Et "intégriste" c'est un peu plus concret que "religieux", car si tous les intégristes sont religieux, tous les religieux ne sont pas intégristes.

"les résistants au nazismes en Europe et du totalitarisme en union sft ,les auraient considéraient surement comme des braves."

On ne recrutait pas des enfants dans la résistance française, et on visait des soldats, pas des civiles. La nature du terrorisme moderne l'éloigne totalement de ce que furent les résistants au nazisme.

"vu que pour vous l'occupation c'est bien et résistance c'est mal!!!"

Archifaux, j'ai dénoncé le manque de stratégie politque du Hamas et son entêtement. Les palestiniens ont droit à un Etat, qui ne se réalisera que lorsque'ils auront renoncé au terrorisme (bref: je rêve!!)

"et pour finir je pense avoir lu que dans l'histoire de l'islam il n'ya jamais eu de mise a mort pour des apostats je parle de avant la chute des othomans bien sur."

Disons que dans certains pays la peine est maintenue telle quelle (Arabie Saoudite, Iran, Afganistan), dans d'autres elle prend d'autres formes:

Egypte, 2005, un récent converti au christianisme (Gasir Mohammed Mahmoud) fut interné dans un asile psychiatrique et ne dut sa liberté qu'aux pressions de la communauté internationale.

En Arabie saoudite, l'apostasie est passible de la peine de mort par décapitation au sabre

De tradition chiite, l'Iran punit de mort (ou d'emprisonnement à vie) l'apostasie.

En Malaysie: La majeure partie des états ont adopté la Loi de contrôle et de restriction qui prévoit une amende de 10 000 ringits ou une peine d’un an de prison pour ceux qui induisent un musulman à changer de religion.

Maroc: Jamaâ Aït Bakrim (musulman devenu chrétien) a été condamné fin 2003 à quinze ans de prison pour prosélytisme (article 220 Code Pénal, entre six mois et trois ans) et pour destruction des biens d'autrui (article 581 CP, entre dix et vingt ans).

Soudan: Le 15 juillet 1998 Mekki Kuku est emprisonné à Khartoum et attend son jugement pour l'acte d'apostasie de l'islam vers le christianisme. Le Soudan condamne à mort ceux qui « abandonnent l'islam.

Afghanistan: La constitution afghane appelle au respect de la liberté de religion, tout en déclarant la peine de mort légale pour les apostats, comme en témoigne l’affaire Abdul Rahman.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Apostasie_dans_l'islam

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Impossible dès lors de NE PAS lier le Hamas au Frères, et les Frères à l'Islam

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Voilà ce qui se passe quand on donne aux Palestiniens un Etat

Par Ashkel citoyenne israëlienne.



En l’été 2005, Israël se retire de Gaza. Il n'y était pas obligé; Gouch Katif aurait pu continuer à exister et à prospérer. Pour des raisons diverses, certaines bonnes et d'autres beaucoup moins, Ariel Sharon décide qu'il est temps de faire sortir les juifs de la bande de Gaza et de laisser ce territoire de près de 400 km² aux mains des Azziates ; qu’ils le gèrent à leur façon. Peut-être nous surprendront-ils, en bien ?




Cette terre devenue de facto palestinienne aurait pu prospérer, ne serait-ce que grâce aux tombereaux de Dollars et d'Euros qui étaient déversés de tous côtés. Les Azziates auraient pu:




- Enlever les barbelés qui cernaient les Yechouvim, bâtir des maisons des immeubles en utilisant les infrastructures laissées par les israéliens.




- Développer l'agriculture, sur la base des serres que les juifs leur ont laissées intactes.




- Créer des industries, à partir de la zone industrielle de Neve Dkalim abandonnée.




- Agrandir le port et développer une flotte de pêche, commerciale…




- Développer leurs échanges commerciaux avec l'Égypte, et au-delà, avec d'autres pays arabes




- Intensifier le commerce avec Israël, notamment dans le secteur du textile. Du jour au lendemain les ateliers de confection qui travaillaient avec les israéliens ont cessé de produire ; et plus généralement, fonctionner économiquement avec l'État hébreu




- Devenir autonomes en matière énergétique.




- Développer leur système éducatif




Tout cela était possible et bien d'autres choses. Au lieu de cela, ils n'ont su produire que haine, pauvreté, incurie et misère.




L'État indépendant de Gaza aurait pu devenir un exemple pour les Arabes du Proche-Orient, et il l'est devenu: un exemple de ce qu'il ne faut surtout pas faire.



Je ne prétends pas que les Arabes en sont incapables. Je prétends simplement que cela ne rentre pas dans leurs priorités. Pourquoi ? A mon sens, pour deux raisons:




La haine et la colère, comme disent nos sages, obscurcit le cerveau et empêche de réfléchir avec sa tête. 'Ham, l'ancêtre des Plishtin, lire Aazziates, était un impulsif, qui plus est, vicieux et sanguinaire (lire mes articles sur les trois fils de Noé). Qu'à cela ne tienne, on peut se relever d'une malédiction plusieurs fois millénaire et prendre son destin en main. Ils ont décidé de se conformer à l'image de leur ancêtre au lieu de s'en détacher.




Deuxième raison plus prosaïque: les Plishtin, fondamentalement, ne veulent pas d'un État, prospère ou pas prospère. Ehoud Barak, celui là même qui leur donne la leçon aujourd'hui, avait offert à Arafat sur un plateau d'argent, en présence de Bill Clinton, un État qui aurait réuni Gaza et plus de 90 % de la Cisjordanie. Arafat a sciemment refusé de donner une patrie à son peuple.




Les Plishtin veulent demeurer fidèles à l'étymologie de leur nom qui provient de Liphlosh, envahir. Se procurer ce qu’il leur est nécessaire par des razzias ou par l’aumône.




La conclusion de ces constats est limpide: Il est interdit aux israéliens de penser même à un État palestinien. Ils n'en veulent pas, et tout territoire qui passerait aux mains des Palestiniens, en Cisjordanie ou ailleurs, deviendrait une poudrière, où la seule production se résumerait à des Quassam, Grad et autres missiles sol-sol.




Gaza a été un champ expérimental. L'expérience est concluante, il n'y a pas lieu de la renouveler ailleurs.

Posté par D.J

Écrit par : D.J | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

vue que le comité sioniste du blog est toujours aussi haineux et manipulateur
je voudrais poster pour les suisses justes et pour ceux qui ne connaissent pas:Résolutions de l’ONU
Voici trois résolutions de l’ONU (Organisation des Nations Unies) concernant ISRAEL et la PALESTINE qui ne sont toujours pas appliquées :

RESOLUTION 181
RESOLUTION 194
RESOLUTION 242

RESOLUTION 181

Première partie

Constitution et gouvement futurs de la Palestine

A. Fin du mandat, partage et indépendance

1. Le mandat pour la Palesitne prendra fin aussitôt que possible, et en tout cas le 1er août 1948 au plus tard.

2. Les forces armées de la puissance mandataire évacueront progressivement la Palestine ; cette évacuation devra être achevée aussitôt que possible, et en tout cas le ler août 1948 au plus tard.

La puissance mandataire informera la Commission, aussi longtemps à l’avance que possible, de son intention de mettre fin au mandat et d’évacuer chaque zone.

La puissance mandataire fera tout ce qui est en son pouvoir pour assurer, à une date aussi rapprochée que possible, et en tout cas le 1- février 1948 au plus tard, l’évacuation d’une zone située, sur le territoire de ]’État juif et possédant un port maritime et un arrière-pays suffisants pour donner les facilités nécessaires en vue d’une immigration importante.

3. Les États indépendants arabe et juif ainsi que le régime international particulier prévu pou la Ville de Jérusalem dans la troisième partie de ce plan commenceront d’exister en Palestine deux mois après que l’évacuation des forces armées de la puissance mandataire aura été achevée et en tout cas, le 1er octobre 1948 au plus tard. Les frontières de l’État arabe, de J’État juif et de la Ville de Jérusalem seront les frontières indiquées aux deuxième et troisième parties ci-dessous.

4. La période qui s’écoulera entre l’adoption par l’Assemblée générale de ses recommandations sur la question palestinienne et l’établissement de l’indépendance des Étatsjuif et arabe sera une période de tratisition. (...)

RESOLUTION 194

L’Assemblée générale,

Ayant examiné de nouveau la situation en Palestine,

9. Décide qu’en attendant que les Gouvernements et autorités intéressés se mettent d’accord sur des dispositions plus détaillées, l’accès le plus libre possible à Jérusalem par route, voie ferrée et voie aérienne devrait être accordé à tous les habitants de la Palestine ;

Donne pour instructions à la Commission de conciliation de signaler immédiatement au Conseil de sécurité toute restriction de l’accès de la Ville que pourrait tenter d’imposer l’une quelconque des parties, pour que le Conseil prenne les mesures appropriées ;

10. Donne pour instructions à la Commission de conciliation de rechercher la conclusion, entre les gouvernements et autorités intéressées, d’accords propres à faciliter le développement économique du territoire, notamment d’accords concernant l’accès aux ports et aérodromes et l’utilisation de moyens de transport et de communication ;

11. Décide qu’il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent, de rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins, et que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leurs foyers et pour tout bien perdu ou endommagé lorsque, en vertu des principes du droit international ou en équité, cette perte ou ce dommage doit être réparé par les Gouvernements ou autorités responsables ; Donne pour instructions à la Commission de conciliation de faciliter le rapatriement, la réinstallation et le relèvement économique et social des réfugiés, ainsi que le paiement des indemnités, et de se tenir en liaison étroite avec le Directeur de l’Aide des Nations unies aux réfugiés de Palestine, et, par l’intermédiaire de celui-ci, avec les organes et institutions appropriés de l’Organisation des Nations unies ;

RESOLUTION 242

Le Conseil de sécurité,

Exprimant l’inquiétude que continue de lui causer la grave situation au Moyen-Orient ;

Soulignant l’inadmissibilité de l’acquisition de territoire par la guerre et la nécessité d’œuvrer pour une paix juste et durable permettant à chaque Etat de la région de vivre en sécurité ; Soulignant en outre que tous les Etats membres, en acceptant la Charte des Nations unies, ont contracté l’engagement d’agir conformément à 1’article 2 de la Charte.

1. Affirme que l’accomplissement des principes de la Charte exige l’instauration d’une paix juste et durable au Moyen-Orient qui devrait comprendre l’application des deux principes suivants :

(i) Retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés lors du récent conflit ;

(ii) Cessation de toutes assertions de belligérance ou de tous états de belligérance et respect et reconnaissance de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance politique de chaque État de la région et leur droit de vivre en paix à l’intérieur de frontières sûres et reconnues à l’abri de menaces ou d’actes de force.

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

VOICI POUR LES CITOYENTS SUISSES HUMANISTES CET ARTICLE DE ALAIN GRESH JOURNALISTE DU MONDE DIPLOMTIQUE PARU LE 29 DECEMBRE :



Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
ALTER INFO
Gaza, « choc et effroi » par Alain Gresh

Samedi 27 décembre, l’aviation israélienne a mené des raids meurtriers contre Gaza. Selon les autorités israéliennes, les lieux visés étaient des centres de commandement du Hamas et de ses forces armées. Le bilan de cette journée s’élève à plus de 270 morts et plusieurs centaines de blessés.


Alain Gresh - Le Monde Diplomatique


Gaza, « choc et effroi » par Alain Gresh

De nombreux civils ont été touchés, comme le rapporte le correspondant du New York Times à Gaza, Taghreed El-Khodary (« Israeli Attack Kills Scores Across Gaza ») :

« A l’hôpital de Shifa, de nombreux corps gisaient devant la morgue, attendant que leur famille vienne les identifier. Beaucoup étaient démembrés. A l’intérieur, la famille d’un bébé de cinq mois qui avait été grièvement blessé à la tête par un éclat d’obus. Débordé, le personnel de l’hôpital semblait incapable de fournir une aide. A la station de police de Gaza, au moins quinze agents de la circulation qui s’entraînaient ont été tués sur le coup. Tamer Kahrouf, 24 ans, un civil qui travaillait sur un site de construction à Jabaliya, dans le nord de Gaza, explique que ses deux frères et son oncle ont été tués sous ses yeux quand l’aviation israélienne a bombardé un poste de sécurité aux alentours. Kahrouf est blessé et saigne de la tête. »

Victime depuis plusieurs semaines d’un blocus total, Gaza (et ses médecins bien sûr) est dans l’impossibilité de soigner les blessés dans des conditions normales.

Le site Free Gaza a recueilli de nombreux témoignages d’étrangers et de Palestiniens sur place qui donnent une idée de l’ampleur des attaques.

Le Hamas a riposté en tirant plusieurs dizaines de roquettes sur Israël. Un Israélien a été tué et plusieurs ont été blessés à Netivot et Ashkelon.

Le dimanche 28 au matin, les agences de presse annonçaient que l’armée israélienne massait ses troupes terrestres autour de Gaza. Les bombardements avaient repris, les raids israéliens ayant cette fois touché notamment une mosquée et une station de télévision. Selon le ministre de la défense Ehoud Barack, il ne saurait être question d’un cessez-le-feu : « Il faut changer les règles du jeu » (« Israel resumes Gaza bombardment », Al Jazeera English, 28 décembre).

Vendredi, Israël avait de manière exceptionnelle rouvert brièvement trois points de passage et laissé passer plusieurs dizaines de camions. Selon un commentateur israélien qui défend le point de vue de son gouvernement, cette ouverture faisait partie d’actes de « diversion et de camouflage mis en place par le gouvernement ces derniers jours » pour prendre le Hamas par surprise. Le choix d’un jour de shabbat aussi. Le même commentateur, Ron Ben-Yishal, explique le 27 décembre sur le site Ynet la stratégie israélienne : « Shock Tretment in Gaza ».

« Ce qui a commencé à Gaza samedi matin est apparemment une action limitée visant à obtenir un cessez-le-feu à long terme entre le Hamas et Israël selon des termes favorables à Israël. Ces termes comprendraient la fin des attaques au mortier et à la roquette ; la fin des attaques terroristes à travers la frontière de Gaza ; des négociations sérieuses pour la libération de Gilad Shalit ; et un arrêt du renforcement militaire du Hamas.

Le moyen pour garantir les objectifs mentionnés est, littéralement, un “traitement de choc”. Ainsi, le Hamas ne sera plus capable d’être à l’initiative, et c’est Israël qui prendra l’initiative et montrera au Hamas qu’il répondra de manière “disproportionnée” chaque fois que les résidents du Negev occidental seront frappés. A ce stade, nous ne parlons pas de renverser le régime du Hamas, mais plutôt de formuler de nouvelles règles du jeu et d’un effort pour pousser le Hamas à accepter un nouveau cessez-le-feu. »

Sur le site en ligne du quotidien Haaretz, Amos Harel signe un commentaire intitulé « IAF strike on Gaza is Israel’s version of ’shock and awe’ ».

« Les événements le long du front sud qui ont commencé à 11h30 samedi matin ressemblent fort à une guerre entre Israël et le Hamas. Il est difficile de dire où (géographiquement) et pour combien de temps la violence va se poursuivre avant une intervention de la communauté internationale pour l’arrêt des hostilités. Toutefois, la salve d’ouverture israélienne n’est pas une opération “chirurgicale” ou une frappe limitée. C’est l’assaut le plus violent sur Gaza depuis que ce territoire a été conquis en 1967. »

Cette offensive se place aussi dans le cadre, si l’on peut dire, de la campagne électorale israélienne. Des élections générales auront lieu le 10 février 2009 et chacun des candidats fait de la surenchère. Même le parti de gauche Meretz a appelé, avant le déclenchement de l’attaque israélienne, à une action de l’armée [1]. En revanche, Gush Shalom, l’organisation d’Uri Avnery, a fermement condamné l’action israélienne et les soi-disant partisans de la paix, comme Amos Oz, qui la soutiennent. Rappelons qu’en février 1996, le premier ministre d’alors, Shimon Pérès, avait lancé une offensive contre le Liban (« Raisins de la colère ») - restée célèbre pour le massacre de Cana, une centaine de réfugiés libanais tués - dans l’espoir de gagner les élections qui se préparaient. Résultat : Benyamin Netanyahou avait remporté le scrutin et était devenu premier ministre. Samedi soir, un millier de personnes ont manifesté à Tel-Aviv contre les attaques israéliennes.

Il est intéressant de noter que les commentateurs israéliens, comme la plupart des commentateurs de la presse occidentale, omettent de signaler la raison la plus importante de l’échec du cessez-le-feu de six mois, qui a duré du 19 juin au 19 décembre. Comme nous l’a confirmé Khaled Mechaal, chef du bureau politique du Hamas la semaine dernière, l’accord comprenait, outre le cessez-le-feu, la levée du blocus de Gaza et un engagement de l’Egypte d’ouvrir le passage de Rafah. Or, non seulement Israël a violé l’accord de cessez-le-feu en lançant une attaque qui a tué plusieurs personnes le 4 novembre, mais les points de passage n’ont été rouverts que très partiellement, et le blocus s’est même renforcé ces dernières semaines. La population, qui était largement favorable à l’accord en juin, exige aujourd’hui une clarification : ou la guerre, ou l’ouverture inconditionnelle des points de passage et l’arrêt du chantage permanent qui permet à Israël d’affamer à petit feu (et de priver de soins) la population. Celle-ci ne s’y trompe pas, qui accuse Israël, ainsi que le rapporte le site d’Al-Jazeera en anglais : « Gazans : Israel violated the truce » (Mohammed Ali).

Le président Nicolas Sarkozy a réagi par un communiqué. « Le président de la République exprime sa plus vive préoccupation devant l’escalade de la violence dans le sud d’Israël et dans la bande de Gaza. Il condamne fermement les provocations irresponsables qui ont conduit à cette situation, ainsi que l’usage disproportionné de la force. Le président de la République déplore les importantes pertes civiles et exprime ses condoléances aux victimes innocentes et à leurs familles. Il demande l’arrêt immédiat des tirs de roquettes sur Israël ainsi que des bombardements israéliens sur Gaza, et il appelle les parties à la retenue. Il rappelle qu’il n’existe pas de solution militaire à Gaza et demande l’instauration d’une trêve durable. »

Dans un communiqué publié à la suite de son entretien avec Aboul Gheit, ministre égyptien des affaires étrangères, Bernard Kouchner a réitéré les mêmes positions, ajoutant toutefois que la France demandait « la réouverture des points de passage », un point ignoré par M. Sarkozy.

La sénatrice Nathalie Goulet, membre de l’UMP, membre de la commisssion des affaires étrangères, a publié la déclaration suivante : « Comme toujours, Israël fait un usage excessif de la force dans l’indifférence de la communauté internationale, qui laisse se dégrader la situation à Gaza depuis des mois et des mois. Il ne faut blâmer ni l’Iran ni le Hamas, mais l’inertie de la communauté internationale, le soutien sans faille de la politique américaine à Israël et l’intolérable “double standard” des organisations internationales. Israël viole depuis quarante ans des dizaines de résolutions onusiennes, sans embargo, sans sanctions et en toute impunité.

La situation est insupportable pour les habitants civils de Gaza depuis des années. La situation n’a fait que se dégrader, avec son cortège d’humiliations et une soif de vengeance. Œil pour œil rendra le monde aveugle, disait Gandhi. Cela fait trop, trop longtemps que nous sommes aveugles et sourds aux souffrances du peuple palestinien. »

Les attaques ont aussi suscité les habituelles condamnations des pays arabes. Une réunion urgente de la Ligue arabe devrait avoir lieu dimanche. L’Egypte a déclaré qu’elle tenait Israël pour responsable ; cette affirmation est peut-être une réponse à des informations de la presse israélienne affirmant que Le Caire aurait donné son feu vert à une opération limitée à Gaza visant à renverser le Hamas (« Report : Egypt won’t object to short IDF offensive in Gaza », par Avi Issacharoff, Haaretz, 25 décembre). Un autre article de Haaretz publié le 28 décembre, et qui décrit la campagne de désinformation du gouvernement israélien avant l’offensive contre Gaza, explique que Mme Livni, la ministre des affaires étrangères, avait informé le président Moubarak de l’attaque (« Disinformation, secrecy and lies : How the Gaza offensive came about », par Barak Ravid). La complicité du Caire est confirmée par un rapport de Y-net, « Egypt lays blame on Hamas », par Yitzhak Benhorin (27 décembre), qui reprend les déclarations du ministre égyptien des affaires étrangères Aboul Gheit, expliquant que son gouvernement avait prévenu le Hamas et que ceux qui n’avaient pas écouté ces mises en garde portaient la responsabilité de la situation (sur les raisons de la politique égyptienne, lire sur ce blog l’entretien avec Khaled Mechaal).

Dans ces conditions, il est douteux que ces condamnations arabes aboutissent à des résultats. La seule initiative spectaculaire et efficace que Le Caire pourrait prendre serait de rouvrir le point de passage de Rafah, ce qu’elle ne veut faire à aucun prix - pour l’instant, elle s’est contentée d’ouvrir le passage aux blessés palestiniens. Et, selon l’agence de presse Maan, aucun blessé ne s’est présenté, les médecins palestiniens affirmant que le transport des blessés graves est impossible, à moins que l’Egypte n’envoie des hélicoptères (« Not one Gazan at Rafah crossing despite Egyptian promise to treat wounded, country to send medical supplies instead », 27 décembre).

Au-delà du blocus, il faut rappeler que :

- le refus de la communauté internationale de reconnaître le résultat des élections législatives de janvier 2006, qui ont vu la victoire des candidats du Hamas, a contribué à l’escalade israélienne ; ainsi que le refus d’entériner réellement l’accord de la Mecque entre le Fatah et le Hamas ;

- l’Union européenne et la France en particulier, quelles que soient leurs prises de position, encouragent concrètement la politique israélienne, notamment en récompensant Israël par le rehaussement des relations entre Israël et l’Union européenne, malgré les violations répétées par Israël de tous ses engagements (diminution du nombre de check-points, démantèlement des colonies « illégales », etc.)

- enfin, rappelons cette vérité d’évidence trop souvent occultée : la Cisjordanie, Gaza et Jérusalem-Est sont maintenant occupés depuis plus de quarante ans. C’est cette occupation qui est la source de toutes les violences au Proche-Orient.


[1] « Leftist Meretz issues rare call for military action against Hamas », par Roni Singer-Heruti, Haaretz, 25 décembre.

28 décembre 2008 - Les blogs du Diplo
Vous pouvez consulter cet article à :
http://blog.mondediplo.net/2008-12-...

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Gaza, « choc et effroi » par Alain Gresh

Samedi 27 décembre, l’aviation israélienne a mené des raids meurtriers contre Gaza. Selon les autorités israéliennes, les lieux visés étaient des centres de commandement du Hamas et de ses forces armées. Le bilan de cette journée s’élève à plus de 270 morts et plusieurs centaines de blessés.


Alain Gresh - Le Monde Diplomatique


Gaza, « choc et effroi » par Alain Gresh

De nombreux civils ont été touchés, comme le rapporte le correspondant du New York Times à Gaza, Taghreed El-Khodary (« Israeli Attack Kills Scores Across Gaza ») :

« A l’hôpital de Shifa, de nombreux corps gisaient devant la morgue, attendant que leur famille vienne les identifier. Beaucoup étaient démembrés. A l’intérieur, la famille d’un bébé de cinq mois qui avait été grièvement blessé à la tête par un éclat d’obus. Débordé, le personnel de l’hôpital semblait incapable de fournir une aide. A la station de police de Gaza, au moins quinze agents de la circulation qui s’entraînaient ont été tués sur le coup. Tamer Kahrouf, 24 ans, un civil qui travaillait sur un site de construction à Jabaliya, dans le nord de Gaza, explique que ses deux frères et son oncle ont été tués sous ses yeux quand l’aviation israélienne a bombardé un poste de sécurité aux alentours. Kahrouf est blessé et saigne de la tête. »

Victime depuis plusieurs semaines d’un blocus total, Gaza (et ses médecins bien sûr) est dans l’impossibilité de soigner les blessés dans des conditions normales.

Le site Free Gaza a recueilli de nombreux témoignages d’étrangers et de Palestiniens sur place qui donnent une idée de l’ampleur des attaques.

Le Hamas a riposté en tirant plusieurs dizaines de roquettes sur Israël. Un Israélien a été tué et plusieurs ont été blessés à Netivot et Ashkelon.

Le dimanche 28 au matin, les agences de presse annonçaient que l’armée israélienne massait ses troupes terrestres autour de Gaza. Les bombardements avaient repris, les raids israéliens ayant cette fois touché notamment une mosquée et une station de télévision. Selon le ministre de la défense Ehoud Barack, il ne saurait être question d’un cessez-le-feu : « Il faut changer les règles du jeu » (« Israel resumes Gaza bombardment », Al Jazeera English, 28 décembre).

Vendredi, Israël avait de manière exceptionnelle rouvert brièvement trois points de passage et laissé passer plusieurs dizaines de camions. Selon un commentateur israélien qui défend le point de vue de son gouvernement, cette ouverture faisait partie d’actes de « diversion et de camouflage mis en place par le gouvernement ces derniers jours » pour prendre le Hamas par surprise. Le choix d’un jour de shabbat aussi. Le même commentateur, Ron Ben-Yishal, explique le 27 décembre sur le site Ynet la stratégie israélienne : « Shock Tretment in Gaza ».

« Ce qui a commencé à Gaza samedi matin est apparemment une action limitée visant à obtenir un cessez-le-feu à long terme entre le Hamas et Israël selon des termes favorables à Israël. Ces termes comprendraient la fin des attaques au mortier et à la roquette ; la fin des attaques terroristes à travers la frontière de Gaza ; des négociations sérieuses pour la libération de Gilad Shalit ; et un arrêt du renforcement militaire du Hamas.

Le moyen pour garantir les objectifs mentionnés est, littéralement, un “traitement de choc”. Ainsi, le Hamas ne sera plus capable d’être à l’initiative, et c’est Israël qui prendra l’initiative et montrera au Hamas qu’il répondra de manière “disproportionnée” chaque fois que les résidents du Negev occidental seront frappés. A ce stade, nous ne parlons pas de renverser le régime du Hamas, mais plutôt de formuler de nouvelles règles du jeu et d’un effort pour pousser le Hamas à accepter un nouveau cessez-le-feu. »

Sur le site en ligne du quotidien Haaretz, Amos Harel signe un commentaire intitulé « IAF strike on Gaza is Israel’s version of ’shock and awe’ ».

« Les événements le long du front sud qui ont commencé à 11h30 samedi matin ressemblent fort à une guerre entre Israël et le Hamas. Il est difficile de dire où (géographiquement) et pour combien de temps la violence va se poursuivre avant une intervention de la communauté internationale pour l’arrêt des hostilités. Toutefois, la salve d’ouverture israélienne n’est pas une opération “chirurgicale” ou une frappe limitée. C’est l’assaut le plus violent sur Gaza depuis que ce territoire a été conquis en 1967. »

Cette offensive se place aussi dans le cadre, si l’on peut dire, de la campagne électorale israélienne. Des élections générales auront lieu le 10 février 2009 et chacun des candidats fait de la surenchère. Même le parti de gauche Meretz a appelé, avant le déclenchement de l’attaque israélienne, à une action de l’armée [1]. En revanche, Gush Shalom, l’organisation d’Uri Avnery, a fermement condamné l’action israélienne et les soi-disant partisans de la paix, comme Amos Oz, qui la soutiennent. Rappelons qu’en février 1996, le premier ministre d’alors, Shimon Pérès, avait lancé une offensive contre le Liban (« Raisins de la colère ») - restée célèbre pour le massacre de Cana, une centaine de réfugiés libanais tués - dans l’espoir de gagner les élections qui se préparaient. Résultat : Benyamin Netanyahou avait remporté le scrutin et était devenu premier ministre. Samedi soir, un millier de personnes ont manifesté à Tel-Aviv contre les attaques israéliennes.

Il est intéressant de noter que les commentateurs israéliens, comme la plupart des commentateurs de la presse occidentale, omettent de signaler la raison la plus importante de l’échec du cessez-le-feu de six mois, qui a duré du 19 juin au 19 décembre. Comme nous l’a confirmé Khaled Mechaal, chef du bureau politique du Hamas la semaine dernière, l’accord comprenait, outre le cessez-le-feu, la levée du blocus de Gaza et un engagement de l’Egypte d’ouvrir le passage de Rafah. Or, non seulement Israël a violé l’accord de cessez-le-feu en lançant une attaque qui a tué plusieurs personnes le 4 novembre, mais les points de passage n’ont été rouverts que très partiellement, et le blocus s’est même renforcé ces dernières semaines. La population, qui était largement favorable à l’accord en juin, exige aujourd’hui une clarification : ou la guerre, ou l’ouverture inconditionnelle des points de passage et l’arrêt du chantage permanent qui permet à Israël d’affamer à petit feu (et de priver de soins) la population. Celle-ci ne s’y trompe pas, qui accuse Israël, ainsi que le rapporte le site d’Al-Jazeera en anglais : « Gazans : Israel violated the truce » (Mohammed Ali).

Le président Nicolas Sarkozy a réagi par un communiqué. « Le président de la République exprime sa plus vive préoccupation devant l’escalade de la violence dans le sud d’Israël et dans la bande de Gaza. Il condamne fermement les provocations irresponsables qui ont conduit à cette situation, ainsi que l’usage disproportionné de la force. Le président de la République déplore les importantes pertes civiles et exprime ses condoléances aux victimes innocentes et à leurs familles. Il demande l’arrêt immédiat des tirs de roquettes sur Israël ainsi que des bombardements israéliens sur Gaza, et il appelle les parties à la retenue. Il rappelle qu’il n’existe pas de solution militaire à Gaza et demande l’instauration d’une trêve durable. »

Dans un communiqué publié à la suite de son entretien avec Aboul Gheit, ministre égyptien des affaires étrangères, Bernard Kouchner a réitéré les mêmes positions, ajoutant toutefois que la France demandait « la réouverture des points de passage », un point ignoré par M. Sarkozy.

La sénatrice Nathalie Goulet, membre de l’UMP, membre de la commisssion des affaires étrangères, a publié la déclaration suivante : « Comme toujours, Israël fait un usage excessif de la force dans l’indifférence de la communauté internationale, qui laisse se dégrader la situation à Gaza depuis des mois et des mois. Il ne faut blâmer ni l’Iran ni le Hamas, mais l’inertie de la communauté internationale, le soutien sans faille de la politique américaine à Israël et l’intolérable “double standard” des organisations internationales. Israël viole depuis quarante ans des dizaines de résolutions onusiennes, sans embargo, sans sanctions et en toute impunité.

La situation est insupportable pour les habitants civils de Gaza depuis des années. La situation n’a fait que se dégrader, avec son cortège d’humiliations et une soif de vengeance. Œil pour œil rendra le monde aveugle, disait Gandhi. Cela fait trop, trop longtemps que nous sommes aveugles et sourds aux souffrances du peuple palestinien. »

Les attaques ont aussi suscité les habituelles condamnations des pays arabes. Une réunion urgente de la Ligue arabe devrait avoir lieu dimanche. L’Egypte a déclaré qu’elle tenait Israël pour responsable ; cette affirmation est peut-être une réponse à des informations de la presse israélienne affirmant que Le Caire aurait donné son feu vert à une opération limitée à Gaza visant à renverser le Hamas (« Report : Egypt won’t object to short IDF offensive in Gaza », par Avi Issacharoff, Haaretz, 25 décembre). Un autre article de Haaretz publié le 28 décembre, et qui décrit la campagne de désinformation du gouvernement israélien avant l’offensive contre Gaza, explique que Mme Livni, la ministre des affaires étrangères, avait informé le président Moubarak de l’attaque (« Disinformation, secrecy and lies : How the Gaza offensive came about », par Barak Ravid). La complicité du Caire est confirmée par un rapport de Y-net, « Egypt lays blame on Hamas », par Yitzhak Benhorin (27 décembre), qui reprend les déclarations du ministre égyptien des affaires étrangères Aboul Gheit, expliquant que son gouvernement avait prévenu le Hamas et que ceux qui n’avaient pas écouté ces mises en garde portaient la responsabilité de la situation (sur les raisons de la politique égyptienne, lire sur ce blog l’entretien avec Khaled Mechaal).

Dans ces conditions, il est douteux que ces condamnations arabes aboutissent à des résultats. La seule initiative spectaculaire et efficace que Le Caire pourrait prendre serait de rouvrir le point de passage de Rafah, ce qu’elle ne veut faire à aucun prix - pour l’instant, elle s’est contentée d’ouvrir le passage aux blessés palestiniens. Et, selon l’agence de presse Maan, aucun blessé ne s’est présenté, les médecins palestiniens affirmant que le transport des blessés graves est impossible, à moins que l’Egypte n’envoie des hélicoptères (« Not one Gazan at Rafah crossing despite Egyptian promise to treat wounded, country to send medical supplies instead », 27 décembre).

Au-delà du blocus, il faut rappeler que :

- le refus de la communauté internationale de reconnaître le résultat des élections législatives de janvier 2006, qui ont vu la victoire des candidats du Hamas, a contribué à l’escalade israélienne ; ainsi que le refus d’entériner réellement l’accord de la Mecque entre le Fatah et le Hamas ;

- l’Union européenne et la France en particulier, quelles que soient leurs prises de position, encouragent concrètement la politique israélienne, notamment en récompensant Israël par le rehaussement des relations entre Israël et l’Union européenne, malgré les violations répétées par Israël de tous ses engagements (diminution du nombre de check-points, démantèlement des colonies « illégales », etc.)

- enfin, rappelons cette vérité d’évidence trop souvent occultée : la Cisjordanie, Gaza et Jérusalem-Est sont maintenant occupés depuis plus de quarante ans. C’est cette occupation qui est la source de toutes les violences au Proche-Orient.


[1] « Leftist Meretz issues rare call for military action against Hamas », par Roni Singer-Heruti, Haaretz, 25 décembre.

28 décembre 2008 - Les blogs du Diplo
Vous pouvez consulter cet article à :
http://blog.mondediplo.net/2008-12-...

Écrit par : AMINE | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

aussi au citoyen suisses qui ne connaissent pas sharon l'ex premier ministre de l'etat sioniste :
QUI EST SHARON ?

Publié le 10-08-2005

S’il en était besoin, voici un rappel, partiel, des faits et gestes de ce criminel de guerre en exercice.


- SHARON LE CRIMINEL, SHARON LE TERRORISTE

Militaire comme beaucoup d’Israéliens de sa génération, Ariel Sharon a personnellement participé à des massacres de civils, utilisant lui-même la grenade et la mitraille contre des femmes et des enfants : des crimes dont il s’est d’autant moins repenti qu’au cours de sa longue carrière de militaire, il a ensuite ordonné à maintes reprises à ses troupes d’en faire autant.

En 1953, le lieutenant Sharon crée l’“ Unité 101 ”, qui se spécialise dans les raids destinés à terroriser les Palestiniens et à leur faire quitter leurs maisons ou leurs campements. En septembre 1953, il attaque même des Bédouins dans la zone démilitarisée de Al Auja à la frontière entre le désert du Negev et le Sinaï, en tuant un nombre qui reste inconnu aujourd’hui encore.

Le 14 octobre 1953, son escadron de la mort attaque de nuit le petit village de Qibya en Cisjordanie et se livre, maison après maison, au massacre de 69 personnes, dont une majorité de femmes et d’enfants. Même les troupeaux de vaches sont tués. La consigne donnée par Sharon a été “ massacres et dégâts maximum ”.

En 1956, pendant l’attaque anglo-franco-israélienne contre l’Egypte, les unités commandées par Sharon et son compère Rafael Eytan assassinent des prisonniers de guerre égyptiens et des civils soudanais capturés. Plus de 200 prisonniers auraient été exécutés et jetés dans des fosses communes.

En 1971, il se distingue par des opérations “ très spéciales ” qu’il dirige personnellement dans la bande de Gaza, à l’aide d’unités surnommées les “ caméléons ” parce qu’elles se déguisent en Arabes pour mieux s’infiltrer. Des centaines de “ suspects ” sont assassinés, arrêtés et déportés dans le désert du Sinaï, en Jordanie et au Liban.

C’est lui qui dirigera l’invasion du Liban en 1982 et la fameuse opération “ Paix en Galilée ” où le général Sharon prêtera main forte à la boucherie des phalangistes maronites qui pendant deux jours, du 16 au 18 septembre violeront, tortureront, mutileront et tueront des milliers de Palestiniens dans les camps de Sabra, Chatila et Burj El Barajneh, proches de Beyrouth. Entre 800 et 3000 personnes (selon les diverses estimations) dont une majorité de femmes, d’enfants et de vieillards, sont abattus à coups de hache ou de balles dans la tête, alors qu’une grande partie des hommes de ces camps venaient de quitter le Liban. C’est tellement énorme que Sharon est mis en cause et jugé responsable dans son propre pays. Il est obligé de démissionner en fin 1983 de son poste de ministre de la défense.

Sharon, qui justifie en permanence ses agissements par “ le terrorisme palestinien ”, a également joué un rôle déterminant dans la fondation du Hamas en 1988, en donnant des autorisations préférentielles aux islamistes pour la création d’écoles et de programmes sociaux, espérant ainsi réduire l’influence de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), une organisation laïque.

Et cela, au moment même, 1988, où l’OLP opérait un tournant historique, en reconnaissant le droit à l’existence d’Israël, sur 78% du territoire de l’ancienne Palestine britannique, et acceptait qu’un futur Etat palestinien se contente des 22% restants (Jérusalem-Est et la Cisjordanie, bande de Gaza, c’est-à-dire les territoires occupés par Israël à partir de juin 1967).

Avril 2002 : le massacre de Jénine et celui de Naplouse sont des opérations calquées sur les précédents exploits de Sharon. Rues éventrées, maisons rasées par centaines au bulldozer géant, fabriques, mosquées et bâtiments classés patrimoine culturel historique par l’UNESCO détruits. Plus de 150 Palestiniens tués en quelques jours dans ces deux villes, et un grand nombre de blessés morts d’hémorragies, en raison du refus de laisser les secours pénétrer. Un résultat dont le Premier ministre israélien, qui se permet de refuser toute commission d’enquête internationale, se déclare “ très satisfait ”.

Non content d’avoir détruit aux trois quarts le quartier général de Yasser Arafat (l’armée a pour cela utilisé soixante habitants de Ramallah comme boucliers humains ; 6 de ces civils trouveront ainsi la mort, dont une jeune femme de 21 ans), le président de l’Autorité palestinienne, démocratiquement élu par les Palestiniens, et d’emprisonner ce dernier dans les ruines de la Muqata’a, Sharon déclare à un journaliste de Maariv : “ Je regrette de ne pas l’avoir liquidé ”. Pour se consoler, il affirme : “ Il sera complètement isolé du monde, claquemuré dans sa cage ”.

- SHARON LE COLON, LE VOLEUR DE TERRES

Sharon a non seulement milité pour que les Israéliens puissent acquérir des terres en Cisjordanie à une époque où la loi israélienne ne le permettait pas encore (jusqu’en 1973), et quand il a obtenu satisfaction, le premier achat a concerné la construction d’une résidence en Cisjordanie pour retraités de l’armée israélienne !

En 1974, Sharon a personnellement pris la tête d’un groupe de colons pour établir un “ avant-poste illégal ” près de Naplouse. Expérience qu’il a ensuite renouvelée maintes fois, afin de “ judaïser les territoires ”.

Ministre de l’agriculture de Begin en 1977, il permit l’expansion massive des “ implantations agraires juives ” en Cisjordanie et à Gaza. Sous sa houlette, entre 1977 et 1981, plus de 25.000 colons s’installeront dans les territoires occupés sous les doux noms de “ Jumbo ”, “ Judée et Samarie ” ou “ Météor ”. Les colons, pour la plupart membres des religieux fascistes du Gush Emunim (le “ Bloc de la Foi ”) seront entraînés à former des équipes de tueurs sur le modèle de l’ancienne “ Unité 101 ” de Sharon.

En 1980, Sharon forme avec Yuval Neeman l’organisation “Prevention of Emergence of another Arab Country in Eretz Israel ” (prevention de l’émergence d’un autre pays arabe en Eretz Israel). Ce qui donne le sigle PEACE ! Cette association milite pour l’annexion permanente des territoires occupés.

Maintenant, sous prétexte de “ sécurité ”, Sharon fait construire des murs de 8m de haut à l’intérieur de la Cisjordanie, non seulement pour isoler les Palestiniens dans des ghettos, et les martyriser sans témoins, mais aussi pour annexer davantage encore de terres. Le Mur de la Honte, avec ses miradors et barbelés, qui fait déjà plus de 180 km de long et qui doit en faire plus de 600 à l’arrivée, va annexer près de la moitié de la Cisjordanie. Des milliers d’hectares fertiles sont ainsi confisqués, privant de leurs ressources des centaines de milliers de Palestiniens qui commencent à souffrir de malnutrition. Et quand les Palestiniens et les pacifistes internationaux, y compris israéliens, protestent contre ce mur, il fait tirer sur eux.

- SHARON LE CORROMPU

Ariel Sharon, qui ne cesse de fustiger la “ corruption d’Arafat ” peut commencer par balayer devant sa porte. Propriétaire de la plus grande ferme privée d’Israël, Ariel Sharon est en effet également un champion de l’argent sale : il cumule les “ affaires ”, fonds occultes pour financer sa campagne électorale, magouilles avec des promoteurs immobiliers grecs, chantage pour obtenir à son fils Guilad un poste de conseiller à 30.000 dollars par mois ......

- SHARON LE HORS LA LOI

Ce vandale se soucie des lois et du droit international comme de sa première chemise. Conventions de Genève ou pas, il exerce des châtiments collectifs, détruits des biens privés, mais aussi des hôpitaux ou des écoles. Il bloque l’accès aux soins, à l’éducation, prive les Palestiniens d’eau, de nourriture et d’éducation.

Il ne se contente pas de briser les ordinateurs, de détruire les registres d’état civil, ou encore l’aéroport de Gaza, il fait dynamiter des tonnes de nourriture envoyées aux Palestiniens par des organismes internationaux,.comme à Gaza en 2003.

Comme le dit la journaliste israélienne Amira Hass (Haaretz, 24 avril 2002), “ Ce n’est pas par caprice ou vengeance, ce sont des instructions précises que donne Sharon à l’armée israélienne pour qu’elle détruise les institutions civiles et ruine toute chance de constitution d’un Etat palestinien indépendant et pour faire régresser la société palestinienne ”.

Il fait emprisonner sans charges des milliers de Palestiniens. Cela s’appelle la “ détention administrative ”. Il autorise la torture non seulement à l’abri des regards dans les geôles israéliennes, mais aussi dans les camps et à tous les check-points où les soldats israéliens ont le droit de donner libre cours à leur sadisme, puisque les Palestiniens ne font pas partie du genre humain.

“ L’objectif de Sharon, explique le pacifiste israélien Uri Avnery, est de transformer les Palestiniens en épaves humaines dont il pourrait faire ce qu’il veut : les enfermer dans des enclaves ou les chasser du pays ”.

Il incite les soldats à se servir de “ boucliers humains ” lors des “ incursions ” israéliennes. Et les Israéliens qui refusent de “contrôler, expulser, affamer et humilier un peuple tout entier ” (lettre du mouvement des refuzniks) sont jetés en prison. Car Sharon, le grand démocrate, ne va tout de même pas reconnaître le statut d’objecteur de conscience.

En dépit des conventions internationales sur la libre circulation des personnes, Sharon bloque l’entrée en Palestine. Des interrogatoires policiers à l’aéroport de Tel Aviv sont là pour s’assurer que les étrangers n’ont pas l’intention de se rendre en Palestine. Les missions humanitaires sont refoulées et les Palestiniens de plus en plus isolés, sans même la possibilité de bénéficier de la solidarité internationale.

- SHARON L’ENNEMI DE LA PAIX

Il a toujours combattu toutes les initiatives de paix israélo-arabes, et en particulier israélo-palestiniennes.

Lorsque sont signés les accords d’Oslo en 1993, il monte une grande campagne d’opposition contre leur artisan israélien, le Premier ministre Yitzhak Rabin, qui se terminera par l’assassinat de ce dernier. Il appelle les colons à la “ résistance ”et fait en 1993 une tournée aux Etats-Unis pour combattre les accords et récolter des fonds en faveur des colons les plus fanatiques, ceux de Kyriat Arba à Hébron. Quelques mois plus tard, le 25 février 1994, l’ancien réserviste de l’armée israélienne et leader de Kyriat Arba, Baruch Goldstein, massacre trente Palestiniens en train de prier dans le Caveau des Patriarches.

Un mois plus tard, le 31 mars 1994, pas gêné pour autant, Sharon organise un rassemblement de 10.000 israéliens contre Oslo et contre le démantèlement des colonies.

Sharon se rend à nouveau à Kyriat Arba, dont était également originaire l’assassin de Rabin, en janvier 1997, alors qu’il est ministre des infrastructures, pour encourager les colons à la “ résistance ”.

Tout est bon pour empêcher tout processus de paix. Le 28 septembre 2000, alors que les pourparlers sont encore en cours entre le gouvernement d’Ehud Barak et les négociateurs palestiniens, Sharon, encadré par des policiers israéliens, effectue sa désormais tristement célèbre “ promenade ” sur l’Esplanade des Mosquées, lieu de culte des Musulmans. La provocation (que les dirigeants palestiniens, Yasser Arafat, avaient cherché à conjurer, suppliant dans les jours précédants Ehud Barak de ne pas laisser faire Sharon) aura le résultat escompté : manifestations et jets de pierres violemment réprimés, 28 morts et 500 blessés palestiniens en trois jours, et enterrement du processus de paix.

La tactique de Sharon n’a d’ailleurs jamais varié d’un pouce : provoquer et rechercher des réactions violentes au sein de la société palestinienne pour pouvoir justifier des “ représailles ”, et détruire en fait toute perspective de paix et toutes les potentialités d’édification d’un Etat palestinien.

Pas question d’accepter une force internationale de paix. Pas de témoins gênants : circulez, il n’y a rien à voir.

La paix, il n’en veut à aucun prix. Il traite par le mépris l’initiative du prince saoudien Abdallah qui propose à la fin mars 2002 l’instauration de relations normales entre Israël et tous les pays arabes en échange des 22 % de leur terre initiale (la Cisjordanie et Gaza) dont les Palestiniens sont prêts à se contenter.

Et quand Arafat obtient du Hamas et du Jihad islamique un cessez le feu unilatéral le 22 juillet 2002, Sharon s’empresse de devancer le communiqué de presse prévu pour le lendemain en larguant une bombe d’une tonne sur un quartier très peuplé de Gaza. Bilan : 21 morts et 150 blessés dont de nombreux enfants. Adieu la trêve. Sharon respire. “ C’est l’une de nos opérations les plus réussies ”, déclare-t-il.

La “ Feuille de route ” : c’est niet. L’ “ Accord de Genève ”, c’est encore pire : il faut jeter en prison les “ traîtres ” Israéliens qui ont signé un tel document.

Voici la petite annoncée publiée par le mouvement pacifiste Gush Shalom dans le quotidien Haaretz du 13 juin 2003, sous le titre “ Invitation au terrorisme ” :

“ Cinq généraux ont pris la décision d’assassiner Abdel Aziz Al Rantissi, le leader du Hamas : Le premier ministre, le ministre de la défense, le chef d’état major et les responsables du Mossad et du service de Sécurité. Cette junte militaire dirige Israël - en lieu et place du groupe de nains dénommé Gouvernement, et du groupe de clowns et de délinquants qui se sont emparés de la Knesset. Le but en était d’enterrer la Feuille de route dès le départ, de détruire Abu Mazen (Mahmud Abbas, Premier ministre palestinien à l’époque, NDR) et d’empêcher la trêve prévue, dans le but de sauver les colonies, continuer l’occupation et empêcher la création d’un Etat de Palestine. Sharon & Co ont cherché la violence et nous avons la violence Quiconque croit que Sharon veut apporter la paix avalera n’importe quoi. Sharon est un homme de guerre, et la guerre le suit partout où i l va. ” Tout est dit.

- SHARON LE RACISTE, SHARON LE FAUTEUR DE GUERRE CIVILE

Sharon est raciste. La haine qu’il voue depuis toujours aux Palestiniens s’étend depuis toujours aussi à tout le monde et à tous les peuples et individus arabes, de l’Egypte au Liban, et à ... la France. C’est notamment lui qui déclare, tandis que nos propres gouvernants font mine de se boucher les oreilles : “ Il y a 6 millions d’Arabes en France. Les Juifs de France vont se trouver en grand danger. Il est grand temps qu’ils fassent leurs valises pour venir en Israël”.

Outre qu’elle est spécifiquement une déclaration de guerre aux millions de nos concitoyens arabes et d’origines arabes, l’arrivée annoncée de la brute en France a également pour objet d’exciter la frange la plus belliciste -la plus “ sharonienne ”- des Juifs de France, sans considération aucune pour tous les Juifs qui ne se reconnaissent pas en lui.

Avec l’objectif, avoué, d’exacerber les tensions communautaires en France, surtout si cela devait se traduire par une extension des sentiments antisémites dans notre propre pays, que Sharon appelle au contraire de ses vœux.

Méprisant les Arabes, méprisant ses propres concitoyens auxquels sa politique criminelle apporte et continuera d’apporter des attentats-kamikazes, Sharon méprise tout autant les Juifs du reste du monde, pas assez “ courageux ”, à ses yeux, pour venir casser de l’Arabe au Proche-Orient.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Ariel Sharon est en effet lui-même un beau spécimen d’antisémite, comme vient de le démontrer un épisode récent, anecdotique peut-être, mais très significatif : bien peu de gens savent (parce que les médias ne s’y sont pas intéressés) que le conseiller en communication de Sharon, un certain Eyal Arad, vient de se mettre au service, en Roumanie, du candidat à l’élection présidentielle Vadim Tudor, un politicien ouvertement négationniste et antisémite !

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

VOICI LE LIENS DE TOUTES LES ASSOCIATIONS HUMANITAIRES LIBRES FREE GAZA ET POUR LA majorité d'entre eux ils sont des non musulmans :le pense que c'est une preuve claire pour les non sionistes car les sionistes sont trop névrosés pour l'admettre
voici le liens:il ya meme la belle soeur de tony blair
http://www.freegaza.org/uploads/media/french.pdf
un grand salut au juste
et pour répondre au comité de sionistes qui voit des islamistes par tout :tout homme intègre et juste prefera un hassan al banna chez lui qu'une bande de sionistes en suisses
merci

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

album photo de militants de gaza free ou plutot des rares justes et humaniste sur cette terre
http://www.flickr.com/photos/ href="mailto:29205195@N02">29205195@N02/page23/

Écrit par : AMINE | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Amine, c'est bien difficile de dialoguer avec vous. Vous traitez vos contradicteurs de sionistes névrosés et facho, on ne va pas aller loin. Défendre le droit à l'existence d'Israël n'est pas être sioniste ou anti-palestinien, encore moins anti-arabes. Pas plus que défendre les droits du Tibet n'est être bouddhiste anti-chinois. Pas plus que défendre le droit à un Etat palestinien n'est être contre Israël.

Par contre les lois de la charia promulguées par le Hamas à Gaza, c'est de l'islamisme. Et l'islamisme est une idéologie religieuse extrêmiste dont le but est le jihad total, soit l'extermination des non-musulmans. Le Hamas est islamiste, dans le sens où il y a confusion entre l'Etat et la religion.

Je comprends en vous lisant le stress émotionnel où vous êtes, car vous êtes forcément choqué par ce qui se passe à Gaza. Mais cette attitude n'encourage pas à envisager une paix dans cette région.

Quand on voit l'armement du Hezbollah (d'ailleurs curieusement modéré sur les événements de Gaza), la préparation à la guerre, et quand on sait que le Hezbollah et le Hamas sont très proches, on comprends qu'Israël ne soit pas naïf.

A propos du Hezbollah, voici les déclaration du ministre des affaires étrangères égyptien hier:

"En visite en Turquie, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, a déclaré que le chef du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, cherchait à semer le trouble en Égypte pour le bien d'intérêts étrangers, en référence visiblement à l'Iran, qui soutient le mouvement chiite.

"Les forces armées (égyptiennes) sont capables de défendre leur patrie contre des gens comme vous. Vous voulez créer le chaos dans la région au service d'intérêts qui ne veulent pas le bien de cette région", a déclaré Aboul Gheit, cité par l'agence égyptienne Mena.

Selon lui, Nasrallah "a demandé au peuple égyptien de descendre dans la rue et de créer un état de chaos en Égypte comme (les activistes du Hezbollah) ont provoqué le chaos dans leur pays. Il s'est aussi adressé aux forces armées égyptiennes, en leur intimant de se mutiner. Cette personne ne comprend rien à rien".

L'Iran manipule et arme les groupes de la région afin d'y installer son hégémonie. Et les palestiniens sont victimes de ces manipulations.

Écrit par : hommelibre | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

L'énergie mise dans les confrontations à ce sujet semble être la même que celle que certains mettent à poursuivre la guerre coûte que coûte. Je doute fort que les femmes et enfants de chaque côté de la frontière aient autant de haine les uns envers les autres que celle qui s'exprime dans les actes de leurs dirigeants politiques, militaires et religieux. Je suis même convaincu du contraire, et pour savoir cela il n'est pas nécessaire d'être arabe ou israélien; il suffit d'avoir une famille et d'être à l'écoute des femme qui élèvent des enfants, lorsqu'elles ne sont pas en train de refléter les sentiments et les discours de leurs maris par amour ou allégeance. Il se trouve, hélas que le chefs politiques, militaires et religieux sont dans une écrasante majorité des hommes, à qui leur histoire génétique et culturelle dicte autre chose que l'écoute directe de leur famille, qui leur demande une seule chose avant tout: la paix.

Écrit par : Mère | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Une chose est sûr, les Palestiniens se sont vue voler leur terre, par la colonisation européenne et c'est ces même pays qui on crue avoir l'autorité de donner cette terre à leurs amis sionistes. L'Etat d'Israël à été installé illégitimement et injustement c'est pourquoi ce sentiment d'injustice ne peut apporter que des conflits sans fin.

Pour le Hamas, ils ont au moins la ligitimité d'être chez eux et de résister contre l'occupant. Après et ça on le sait dans une guerre et surtout quant-elle dure depuis 60ans il y a des choses horrible et inhumain qui se passe et on ne sait plus qui et qui.

Moi ce qui me révolte le plus c'est la diabolisation qui est faite sur le dos de l'islamisme. Dés qu'on prononce ce mot c'est le laissé passé à toutes les atrocités.

Ce qui ce passe à Gaza depuis c'est derniers jours, est une honte et un génocide.

Enfin pour finir, j'ai vu que l'on a fait allusion à Hassan Al Banna, ce grand homme ne peut être que salué pour son courage.

Écrit par : Madame | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"Moi ce qui me révolte le plus c'est la diabolisation qui est faite sur le dos de l'islamisme. Dés qu'on prononce ce mot c'est le laissé passé à toutes les atrocités."

Vous avez raison: L'islamisme c'est cooool...


"Enfin pour finir, j'ai vu que l'on a fait allusion à Hassan Al Banna, ce grand homme ne peut être que salué pour son courage."

C'est celà oui...

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

réveiller vous messieurs vos discours sont plein d'amalgames islamisme,idéologie,extrémisme ,jihad total,extermination des non musulmans et vous dite ensuite , ''Le Hamas est islamiste, dans le sens où il y a confusion entre l'État et la religion'',alors que la confusion est dans votre tête a vous .(même si je pense que c'est une confusion volontaire et diriger a la consommation des non sionistes ,car rien de mieux que de manipuler les opinions
vous réfléchissez en fanatique car pour vous la position juste est celle de l'état sioniste ,celle décrite par vos rabbins extrémistes et ils sont en majorités,même si il ya des rabbins de grande justice comme les rabbins de ((neturei karta))
vous accusez des gens qui défendent leur liberté ,leurs indépendance d'extrémistes ce n'est pas étrange de la part de personnes qui veulent justifier la spermatie d'un peuple sur un autre qu'il considère d'ailleurs comme des goyim ( def :mécréant dans la torah )!!!!!c'est le propre de intégriste.comme le disait le grand sanguinaire "Si l'on possède le livre de la Bible, si l'on se considère comme le peuple de la Bible,
on devrait posséder toutes les terres bibliques."
Général Moshé Dayan. Jerusalem Post, 10 août 1967.dite moi ou est la paix soisdisant voulue mrs

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"La culture israélienne : une culture d’occupation" par Aharon Shabtai

Publié le 5-05-2008

Voici le texte de l’intervention que fera Aharon Shabtai ce mardi 6 mai en Italie, à l’occasion d’un séminaire intitulé "Les démocraties occidentales et le nettoyage ethnique de la Palestine". Traduction de Carole Sandrel.

Israël : une culture d’occupation

(Intervention du poète israélien Aharon Shabtai lors du séminaire qui se déroulera les 5 et 6 mai à l’Université de Sciences Politique de Turin).

La fermeture de la culture israélienne

Trois facteurs ont radicalement transformé la culture israélienne.

1° Comme l’a si bien perçu Hannah Arendt en 1961, la manipulation nationaliste de la Shoah (l’Holocauste), institutionnalisée en Israël aussi bien qu’en Europe et en Amérique, a eu pour résultat de profondes distorsions et une profonde démoralisation. Elle est devenue l’objet d’un étonnant culte d’état dans l’éducation, la culture et la propagande. Dans la culture israélienne, la Shoah n’appelle pas à la solidarité humaine. Elle sert (comme la Grande Guerre sous la République de Weimar) à mobiliser le peuple pour une revanche apocalyptique (comme l’a si bien démontré Zygmunt Bauman). C’est un outil idéologique pour justifier le militarisme de l’état et inspirer la nouvelle croisade anti-musulmane. Et c’est typique d’un Claude Lanzman, le réalisateur du film « Shoah », que d’avoir ensuite produit ( avec l’argent du régime) un film de propagande consacré à l’armée israélienne (Tsahal).

2° Avec l’escalade de l’occupation, Israël a progressivement perdu son apparence d’Etat démocratique, comme il a perdu son système politique qui s‘est vidé et corrompu, son système de Justice, et ses options politiques, comme un pays vivant normalement et respectant la loi. Israël est en réalité une sorte de colonie bizarre, dirigée par les généraux et les oligarques. Une colonie qui sert activement la guerre impériale de l’Amérique, et dans laquelle tout un peuple, près de 4 millions de gens, vit emprisonné. La société israélienne est aussi, en fait, en prison. Et le ciment qui maintient ensemble cette société socialement fragmentée, claustrophobe, le cerveau lavé, c’est le nationalisme extrémiste, l’avidité, la peur, la haine et le militarisme.

3° Dans les sociétés contemporaines néolibérales, la culture perd son sens authentiquement politique et sa morale stimulante, pour servir d’instrument idéologique à la privatisation. Ce n’est plus une culture de la Politique (citoyens libres et actifs) mais une culture qui amène les individus à ne s’intéresser qu’à eux-mêmes, c’est-à-dire des « idiotai » (NdT : « idiotai » citoyens qui ne s’intéressent qu’à leurs intérêts personnels grec, par opposition aux « politai », citoyens qui participent à la vie de la cité).

L’intérêt pour soi-même implique la psychologisation de la morale et du politique. Tous les problèmes politiques, comme la pauvreté croissante, les agressions et l’injustice, ne sont pas pris en compte, pensés, et résolus sur l’Agora public, mais transformés en traumatismes personnels d’un ego dilaté qui recherche la vérité dans la Thérapie. L’individu reçoit sa privatisation comme un cadeau – étant un patient, et en trouvant sa place dans la Grande Clinique.

La psychologie se répand comme la culture d’un art thérapeutique. La culture comme thérapie et la Clinique ont un rôle quelque peu similaire comme celui de l’Eglise et des Jésuites dans la France de Stendhal.

La culture d’Israël en temps d’Occupation

1° Après les cohortes de réfugiés en souffrance de 1948, le pauvre peuple persécuté est arrivé dans ce pays. Maintenant, au bout de 60 ans, leurs petits-enfants sont devenus des persécuteurs surveillant le ghetto, commettant au quotidien des crimes de guerre, ou vivant, indifférents aux horreurs qui se commettent à 30 minutes de chez eux.

Les soldats font quotidiennement leur sanglant boulot à Naplouse ou dans le secteur de Gaza assiégée et qui meurt de faim, et le soir, à Tel Aviv, ils remplissent les bars et consomment de la culture. Après leur service militaire, beaucoup complètent leur raffinement spirituel dans les habituels pèlerinages en Inde. Dans l’histoire juive, l’Occupation est une maladie morale, mentale et déshumanisante.

2° Dans cette situation de barbarie institutionnalisée, les vrais monuments culturels sont le Mur, les barrages routiers, la prison de Gaza, les maisons bombardées, les vergers rasés, le jargon de l’Armée, etc.

La culture est obligatoire, soit pour s’annuler elle-même, ou pour être absolument révolutionnaire et dissidente – en se tenant clairement du côté des persécutés.

La culture libre en Israël n’est possible désormais qu’en tant qu’anti culture, anti poésie, anti art, anti psychologie. Complètement Anti. La culture doit devenir activement et explicitement politique. Ce sont les militants qui produisent de l’art et de la documentation anti-occupation, les jeunes Anarchistes qui filment les luttent à masha et à Bili’n, les cinéastes engagés comme Eyal Sivan et Avi Mugrabi, les photographes and correspondants qui passent les checkpoints pour rapporter des témoignages quotidiens. En litératture, il y a le trimestriel radical MIta’am, publié par Itshak Laor, qui écrit d’importants essais et poèmes politiques. Et nous plaçons notre espoir dans les jeunes, ceux qui, comme disaient Hannah Arendt "possèdent la capacité de faire table rase". Il y a ainsi le magazine Ma’ayan, publié par Roy Chicky Arad, qui regroupe les jeunes ressentant, un peu comme les Dadaistes, l’absurde du nationalisme et de la xénophobie israélienne. Ils créent une nouvelle anti culture de joie et de défiance, ancrée dans la rue, annulant les murs artificiels, les frontières et les lignes d’apartheid. Ils se sentent partie prenant de l’ensemble du Moyen-Orient et de ses peuples.

3° Mais force est de constater que ces dizaines ou ces centaines d’Israéliens qui vont tous les vendredis manifester contre le Mur à Bil’in sont tirés comme des lapins et roués de coups par l’armée. Tandis que 39 éminents écrivains sont transportés à Paris, rencontrent Peres et Sarkozy, et représentent Israël en tant qu’invités d’honneur à la Foire du Livre tant à Paris qu’à Turin. Ce fait montre clairement la co-existence idéologique entre Culture et Occupation. La culture en Israël est florissante actuellement, comme en Allemagne après 1933. Ce qui montre combien confortablement la Culture et l’Occupation peuvent co-exister. C’est le signe du nihilisme, que de considérer la situation actuelle comme normale. Le rôle de la Culture est désormais de fabriquer un consensus "d’honnêtes libéraux", de « bien pensants », donnant une image équilibrée et édifiante, et contribuant à une normailsation de la situation.

4° - La gauche molle

Je ne discute pas ici des groupes nationalistes et fascistes déclarés, dans la culture ou les média. Ils soutiennent explicitement l’armée, et appellent à la guerre et au nettoyage ethnique. Je préfère m’en tenir au courant dominant qu’on dit libéral, et en particulier à la « gauche molle », ceux qui se considèrent eux-mêmes comme le « Mouvement de la Paix » (« Mahaneh Hashalom »), mais qui sont en même temps des patriotes et ont le souci de traiter l’occupation d’une manière prétendument plus équilibrée, plus complexe et plus sophistiquée.

D’abord, au lieu de donner à la culture un sens politique actif, ils font le contraire : ils culturalisent la politique. Pour des écrivains comme Amos Oz et David Grossman, l’occupation est l’occasion de montrer les complexités de l’Humanisme Juif-Européen. Le cas de grossman est exemplaire. Mon fils et le sien étaient en classe ensemble, étaient amis. Au début de la dernière guerre contre le Liban, Grossman a signé une lettre en soutien à cette "juste" guerre. Le même jour où je conseillais à mon fils de refuser de servir dans cette guerre, il envoyait le sien se battre. Son fils fut tué, et grossman a désormais acquis un staut de saint, symbolisant la "via dolorosa" du mouvement de la paix israélien.

L’Occupation devient la scène d’un psychodrame, d’une psychomachie (NdT : conflit psychologique entre le mal et le bien) - et de la souffrance de la belle âme israélienne déchirée et tourmentée. En ce sens la culture sous l’Occupation crée les Héros israéliens de la Culture, crée une image libérale et lumineuse d’Israël, et sert à le légitimer.

Et ainsi, l’Occupation, avec la Shoah, entrent dans le Panthéon Européen. Il y a les fleurs, la couronne de laurier de la culture israélienne, des invités bienvenus dans les musées, dans les assemblées d’intellectuels, dans l’art et les festivals de cinéma. L’enseignement de l’éthique en Israêl se repait d’Emmanuel Levinas. Et les généraux israéliens sont fiers d’utiliser dans les camps de Jénine et de Naplouse, une tactique et des expressions qu’ils ont apprises dans les écrits de Deleuze et de Guattari.

L’Occupation fournit désormais du matériau pour l’industrie de la culture, pour les carrières universitaires, les films, les livres, les symposium. Cette culturisation est un phénomène de normalisation, et le recyclage du matériau ad nauseum sert un objectif idéologique. Il banalise les faits à force de répétition, et crée l’indifférence. Personne ne peut plus écrire et écrire encore sur les horreurs quotidienne. Cela devient démodé.

5° Thérapie

Le culte de la Shoah, les atrocités de l’Occupation, la mentalité militariste et raciste de la Colonie, et la misère due à l’économie néo libérale, ont créé en Israël une société particulière « d’idiotai » : une société du traumatisme. Les gens utilisent pour se désigner eux-mêmes « meurtris » (« srootim »). La culture comme activité thérapeutique est un moyen qui sert d’échappatoire, de sublimation, et de traitement des pensionnaires traumatisés de la Colonie.

Il faudrait ajouter que les Psychothérapeutes sont intégrés à l’armée et sont actifs dans le maintien de l’occupation. Il est attesté que l’armée a utilisé d’éminents professeurs de Psychologie et d’Ethique comme experts, alors qu’elle préparait une violente répression dans les villes de Cisjordanie et les camps de réfugiés (Opération Bouclier Défensif, en 2002). Ils ont prodigué leurs conseils pour que les soldats puissent garder le moral. Aucune organisation ni groupe de thérapeutes ne s’est montré inquiet ni pour la population civile palestinienne ni pour les jeunes soldats qu’on envoie tuer et terroriser – et n’a pris d’initiative pour protester contre l’occupation.

Je me servirai d’un seul exemple pour éclairer la manière étrange dont la thérapie agit idéologiquement, comme un déni et un déplacement. L’un des promoteurs des manifestations pro Tibet et anti Chine est un thérapeute très respectable, Nachi Allon. Il est l’ami du Dalaï Lama. On vient de découvrir (par quelqu’un qui a été sous ses ordres) que cet homme, officier en 1967 à Gaza, avait donné l’ordre de tuer de sang froid deux civils palestiniens et de molester cruellement un garçon, fils de l’un d’entre eux, qui accompagnait son père. Le fait n’a pas été démenti par Allon.

Je vis en Israël, à Tel aviv, et je dirais qu’à observer cette mascarade je me sens horrifié. A mes yeux la Culture en Israël, c’est la banalité de l’esprit au service de la banalité du mal."

Aharon Sabtai Tel Aviv 25 avril 2008

(Traduit par Carole SANDREL)

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

je voudrais aussi affirmer que le but de ce débat n'est pas pour ma part la continue de la guerre parce que comme le dit si justement (mère)les enfants les femmes et les vieillards en souffres le plus mais il faut savoir aussi que ces hommes ne font pas la résistances pour montrer leur machismes mais plutôt pour garantir une certaine liberté a leur famille coloniser

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

et pour parler des gouverneurs ,tirant ,dictateurs arabes,comme moubark en Égypte ,ben ali en Tunisie et les princes du pétroles ils ne valent pas mieux que les sionistes .
car la devise des americo-sioniste c'est de dialoguer avec nos pions.

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Une analyse de Jeff halper, coordinateur du Comité Israélien contre la destruction des maisons (ICAHD), qui fait parfaitement le point sur la politique israélienne de refus systématique de toute perspective de paix, avec l’énumération de toutes les offres de paix rejetées par Israël depuis 1948.

« Le problème avec Israël », par Jeff Halper

« Soyons honnêtes (pour une fois). Le problème au Proche-Orient ce n’est pas le peuple palestinien, ni le Hamas, ni les Arabes, ni le Hezbollah ou les Iraniens ou la totalité du monde musulman. C’est nous, les Israéliens.

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"Le Hamas est islamiste, dans le sens où il y a confusion entre l'État et la religion'',alors que la confusion est dans votre tête a vous "

Laisse tomber Amine, ta mauvaise foi est débile, le Hamas est un parti islamiste, je vois pas ce qu'il y a à rediscuter là-dessus, celà en devient totalement absurde, il n'y a aucun amalgame, Yassin était un frère musulman, tu ne peux rien faire pour étouffer les fait à part nous balancer des tonnes d'article de Gertsh et sa clique d'islamo-gauchiste du monde diplo, je ne lis plus ce canard depuis au moins 10 ans, et des types comme toi j'en ai déjà croisé trop pour comprendre que je perds mon temps.

Bye bye

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"Le Hamas est islamiste, dans le sens où il y a confusion entre l'État et la religion'',alors que la confusion est dans votre tête a vous "

Laisse tomber Amine, ta mauvaise foi est débile, le Hamas est un parti islamiste, je vois pas ce qu'il y a à rediscuter là-dessus, celà en devient totalement absurde, il n'y a aucun amalgame, Yassin était un frère musulman, tu ne peux rien faire pour étouffer les fait à part nous balancer des tonnes d'article de Gertsh et sa clique d'islamo-gauchiste du monde diplo, je ne lis plus ce canard depuis au moins 10 ans, et des types comme toi j'en ai déjà croisé trop pour comprendre que je perds mon temps.

Bye bye

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Re Bonjour,

Appartement M.Carlitos de Unamuno le sionniste vous effraye moins que l'islamisme...

Pour moi, je ne vois pas où il y a de problème, on peut être résistant et musulman, résistant et gauchiste, résistant et catholique... Et ce n'est pas parce que vous n'êtes pas d'accord avec leur idéologie que leurs actions de résistance s'en retrouve automatiquement discrédité.

Je vous demande M.Carlitos de Unamuno, Est ce que pour vous l'Etat d'Israël n'est pas un Etat colon? Est ce que vous vous M. les Palestiniens ne se sont pas fait voler leurs terres? Est ce que de ce point de vue là M. vous ne comprenez pas que les Palestiniens qu'ils soit du Hamas, du Fatha ou de rien du tout est un sentiment d'injustice envers c'est Etat d'Israël qui les regardes de haut en voulant faire comme si de rien était?

Écrit par : Madame | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

ah oui carolito tu est un Gard fanatique parce que moi j'accepte de discuter même avec les sionistes, et les fanatiques sont très bornés ,ils prennent leurs salades pour argent comptant, dommage pour tes enfants

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"Appartement M.Carlitos de Unamuno le sionniste vous effraye moins que l'islamisme..."

Évidemment, l'islamiste vient jusque chez moi poser des bombes (Remember Madrid: il n'y avait pas 2000 Arabes pour manifester à genève contre cette violence là!), le sioniste veut juste une terre pour les juifs dans une région où les juifs ont toujours été présents.

"Est ce que pour vous l'Etat d'Israël n'est pas un Etat colon?"

Pas plus que la Jordanie et le Liban qui ont été crées à la même époque, mais si vous voulez on peu redécouper la région de manière tribale.

Pour la Cisjordanie, je l'ai déjà dit: la colonisation doit cesser.

Mais si votre logique est de dire qu'Israël est un Etat illégitime qui doit disparaître, alors on va pas être du tout copains: Israël est un Etat reconnu par la communauté internationale. Après je considère que les palestiniens ont aussi droit à leur Etat, mais eux veulent la Grande Palestine (qui n'a jamais existé en tant que tel d'ailleurs)

"Est ce que de ce point de vue là M. vous ne comprenez pas que les Palestiniens qu'ils soit du Hamas, du Fatha ou de rien du tout est un sentiment d'injustice envers c'est Etat d'Israël qui les regardes de haut en voulant faire comme si de rien était?"

Disons qu'Israël à de quoi: C'est une démocratie moderne, civilisée et efficace face à une peupe définitivement enfoncé dans l'obscurantisme et la logique suicidaire. A leurs place je les regarderais aussi de haut tellement ils s'enfoncent dans une politique pathétique qui les a mené à la corruption généralisée et à la guerre civile.

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@Amine

"moi j'accepte de discuter même avec les sionistes,"

Tu ne discutes pas, tu nies...

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Madame,

Les resistants du hamas sont de la même trempe qu'Al Quaeda en Irak et les Talibans en Afghaniatan.Ils prfèrent s'en prendre aux civils qu'ils sont censés libérer.

"Je vous demande M.Carlitos de Unamuno, Est ce que pour vous l'Etat d'Israël n'est pas un Etat colon? Est ce que vous vous M. les Palestiniens ne se sont pas fait voler leurs terres?"

C'est un état démocratique,pluripartiste et constituer d'une opposition.Le Hamas n'est pas démocratique.Même si il a été élu,ce groupe islamiste méprise l'ètat de droit,n'acceptes la concurrence politique,applique la charia et méprise la condition et l'émencipation féminine.

Quand à amine est son free gaza,je vous rappel que Gaza n'est plus occupé pas Israël.Et l'on voit le remerciement des palestiniens.Au lieu de s'occuper de la populace palestinienne,le Hamas ne pense qu'à fair la guerre contre Israël en se positionnant à la frontière avec des lances roquette.

D.J

Écrit par : D.J | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

J'aime bien rappeler, quand on parle des colons israéliens, qu'ils ne sont pas les seuls ...

Dans la théologie islamique et les interprétations légales, la finalité de l'islam est d'être porté au monde entier.
Un statut est donné à chaque partie du monde pour définir son état actuel, selon les aspirations de l'islam, et pour définir la conduite possible des musulmans dans ces régions.

La Conquête arabe

Déclenchée par Mahomet et ses successeurs contre le monde non musulman, sous le nom de "Djihad" (guerre sainte), la conquête arabe s'est développée avec succès contre les territoires chrétiens (Moyen-Orient, Afrique du nord, Espagne et Gaule franque) et païen ou animiste (Afrique noire, Asie centrale et Sud-est asiatique).
Les peuples colonisés sont soumis au statut du dhimmi.

Dar al-Kufr

Dar al-Kufr (arabe : دار الكفر, "domaine des infidèles" ou "domaine de l'incroyance") est le terme utilisé par Mohammed -le prophète de l'islam- pour désigner la société de la Mecque dominé par les Koraïchites entre son voyage à Médine et son retour triomphant.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Une énonciation en arabe traditionnel attribué à Mohammed dit: "l'incroyance est une communauté", en d'autre termes, "les infidèles sont une nation", exprimant la vision que les distinctions entre différents types de non-musulmans sont insignifiantes par rapport à ce qui sépare entre musulman et non-musulman.

Pendant ses premières décennies, l'islam s'est étendu rapidement au nord-est vers l'Irak, l'Iran, la haute Mésopotamie ; et à l'ouest vers la Syrie, la Palestine et l'Égypte (les provinces les plus riches de l'empire byzantin).

L'islam pénètre le monde chrétien et gréco-romain peu après la mort du Prophète Mahomet.
Pendant le pouvoir des Omeyyades, l'expansion continue, les conquêtes territoriales se faisant par voie terrestre jusqu'au Maghreb à la fin du VIIe siècle, et jusqu'aux côtes espagnoles au début du VIIIe siècle.
En 712 ils franchissent le détroit de Gibraltar et envahissent l'Espagne.
Les Maures sont arrêtés à Poitiers en 732.

Expansion vers l'Asie centrale, Boukhara, Kaboul, et ils atteignent la frontière de l'Indus.
Contact avec l'empire byzantin, la mer Caspienne et Caucase au nord.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

La mer Méditerranée est contrôlée par l'empire byzantin donc menace sur les conquêtes arabes.
Ils construisent une flotte et attaquent Constantinople sans succès à trois reprises.
Les Byzantins restent maîtres de la mer et bloquent donc l'expansion musulmane, ainsi que le commerce avec les Arabes.
La mer reste une frontière, mais devient une mer d'échanges.
La carte ne bouge plus jusqu'au XIe siècle, après une conquête rapide (un siècle).

Quand les Arabes ont conquis un territoire, ils établissent des camps à part et vivent du fruit de leurs conquêtes et d'impôts versés par les non-musulmans, en échange de leur liberté et leur protection.
Cet impôt s'appelle la jizya ou jizaya, les musulmans quant à eux paient une autre forme d'impôts, la Zakat qui forme un des cinq piliers de l'islam.

Le VIIIe siècle est marqué par la forte résistance de l'empire byzantin, mais aussi à l'intérieur du monde arabo-musulman.
L'agitation est à la fois politique et religieuse.
On observe donc l'unification et l'arabisation de l'empire (par la langue, la monnaie, l'administration), ainsi que son islamisation (des écoles sont instituées pour apprendre le Coran, les juges sont formés pour répandre le droit musulman).

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Repères chronologiques des conquêtes musulmanes :

* 570–632 : Vie de Mohamed
* 622 : Prise de La Mecque (pacte d'Houdaibiya)
* 632-661 : Les quatre premiers califes et le début de l'expansion au Proche Orient et en Égypte
* 638 : Prise de Jérusalem
* 642 : les musulmans pénètrent en Égypte.
* 661–750 Dynastie des Omeyyades (Damas siège du califat)
* 698 : chute de Carthage
* 711 : Débarquement en Espagne, amorce de la Conquista mauresque.
* 718 : Début de la Reconquista dans les Asturies. Échec du siège de Constantinople par les Arabes.
* 771 : achèvement des conquêtes de l'Indus et de l'Espagne.
* 732 : défaite arabo-berbère contre Charles Martel à Poitiers.
* 750–1258 : dynastie des Abbassides (Bagdad siège du califat)
* 1000 : début des conquêtes en Inde par des souverains turc-musulmans.
* 1099 : prise de Jérusalem par les croisés
* 1187 : Saladin reprend Jérusalem aux croisés
* 1250–1517 : dynastie des Mamelouks en Égypte
* 1258 : destruction de Bagdad par les Mongols, fin des Abbassides. Dynastie des Ilkhans mongols.
Les Mongols de Houlagou Khan mettent Bagdad à sac (la ville compte un million d'habitants) et mettent fin au califat abbasside.
Les combattants musulmans, malgré l’intervention du calife, sont exterminés dès qu’ils ont déposé les armes.
La ville est pillée, ses monuments détruits, ses quartiers incendiés, sa population massacrée (entre 90 000 et 1 million de personnes selon les sources).
Seule la communauté chrétienne de la cité est épargnée grâce à l’intercession de la femme du khan.

* 1297 : mort du sultan Malik as-Salih de Pasai, premier royaume musulman indonésien (Sumatra).
* 1419 : Le roi de Malacca se convertit à l'islam.
* 1453–1571 : apogée de l'Empire ottoman, entre la prise de Constantinople (Istanbul) et la défaite navale de Lépante.
* 1492 : chute du Royaume de Grenade, fin de la reconquête chrétienne en Espagne.
* 1683 : échec relatif des Turcs ottomans (ils ne repartiront en effet qu'en échange d'un tribut) devant Vienne. L'empire commence un lent déclin.
* 1798 : arrivée de Bonaparte en Égypte. Celui-ci adopte une stratégie en demi-teinte, se déclarant l'ami du sultan ainsi que du peuple égyptien, mais l'ennemi des mamelouks qui se comportent comme en pays conquis, et faisant proclamer cette déclaration dans tout le pays.
* 1830 : début de la conquête française de l'Algérie.
* 1881 : début du mouvement mahdiste au Soudan. Protectorat français en Tunisie.
* 1882 : protectorat britannique sur l'Égypte.
* 1912 : protectorat français au Maroc.
* 1920 : mandat français sur la Syrie, le Liban ; mandat britannique sur la Palestine mandataire et l'Irak.
* 1921–1926 : Guerre du Rif au Maroc.
* 1922 : indépendance de l'Égypte.
* 1924 : abolition du califat en Turquie par Mustafa Kemal.
* 1928 : fondation en Égypte du mouvement des Frères musulmans.
* 1932 : les territoires conquis par Abd al-Azi ibn Saoud deviennent le royaume d'Arabie saoudite.
* 1962 : Indépendance de l'Algérie.
* 1979 : Révolution iranienne.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Carlitos de Unamuno oui mr je nie tes mensonges imbécile

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"je nie tes mensonges imbécile"

Quels mensonges? Moi je n'énonce que la Vérité, la pure Vérité.

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

oh enfin les sionistes arrivent a accepter de dire le hamas a été élu ooooooffffff!!!
je ne crois pas mes yeux mrs
de toutes les façons je vois que les yeshiva en fait leurs travailles bien vous bourrez la tete a coups de mensonges répétés :nous sommes le peuple élu et le reste c'est les goyeims bravo
et pour l'expert en copier coller wikidonkey vous êtes très fooooooooort!!!!
'''C'est un état démocratique,pluripartiste et constituer d'une opposition'''ca c'est vrais il est démocratique pour les israéliens et une dictatures pour les palestiniens ,en meme temps en dis qu'il est plus democratique pour les ashkenase parceque apparemment les sefardes c'est pas le top pour eux

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Victor, vous replacez le contexte historique, merci.

En effet si l'on considère que l'Etat hébreux est un voleur de terre, qui ne l'a pas été à un moment ou à un autre? Quelles frontières redéfinir? Où est la légitimité initiale, et a-t-elle quelque raison de survivre encore? L'Europe elle-même a vu ses frontières changer tellement de fois depuis 1'000 ans. Qu'est-ce qui est juste ou pas?

Comme l'écrit Carlos on pourrait tout redécouper. Les hébreux ont un lien historique incontestable avec la région: ils doivent donc être inclus dans un partage. Faut-il revenir aux périodes tribales (pas si anciennes) où il n'y avait pas de nation comme aujourd'hui? Cela laisse quelle place à chacun?

Qu'Israël ait une position dure, oui, mais avec raison semble-t-il. Qu'arabes et juif soient de la même famille initiale, oui. Qu'il y ait des raisons pour que chaque peuple ait une terre où vivre en sécurité et en paix, oui. Israël comme les palestiniens, et les deux ont un lien avec cette terre. Il faudra bien un jour, peut-être dans 100 ans, dans 1'000 ans, qu'ils s'entendent.

Écrit par : hommelibre | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ amine: pourriez vous cessez d'insulter sur mon blog, s'il vous plaît? Nous avons un débat certes tendu, et les positions sont difficilement conciliables, mais ici chacun de ceux qui participent acceptent le dialogue, car on ne sait jamais, un jour il peut en sortir quelque chose, d'un côté ou de l'autre.

De plus vous pouvez constater la grande liberté d'expression que je laisse sur mon blog. Pour vous comme pour chacun. Je n'ai censuré aucun de vos commentaires.

Alors, merci de laisser les insultes de côté.

Écrit par : hommelibre | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Comme si amine ne représenterait pas la propagande islamo victimaire et son bourrage de crâne.

"de toutes les façons je vois que les yeshiva en fait leurs travailles bien vous bourrez la tete a coups de mensonges répétés :nous sommes le peuple élu et le reste c'est les goyeims bravo"

Cette guerre a même un site spécial : electronic intifada.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"oh enfin les sionistes arrivent a accepter de dire le hamas a été élu ooooooffffff!!!
je ne crois pas mes yeux mrs"

Celà n'a pas pour autant amener une démocratie en Palestine.Israël comme toutes les démocraties modernes,ne se font pas la guerre entre elles.Dans chaques conflit armé,il y a au minimum une dictature,mais jamais un maximum de démocraties.

Quand les islamistes auront compris celà,la Palestine vivra en paix.

D.J

Écrit par : D.J | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Un autre exemple de colonisation arabo musulmane est la mosquée al-Aqsa qui est située sur un lieu très symbolique, puisqu'il s'agit, selon la tradition juive, de l'emplacement du temple de Salomon, reconstruit par Hérode au Ier siècle av. J.-C., avant d'être détruit en 70 par les Romains.

Le mur des lamentations témoigne de ce passé, et certains éléments montrent que la mosquée fut construite sur les ruines du bâtiment annexe (le Chanuyos) de l'ancien Temple.

Un tremblement de terre, en 1033, la détruit à nouveau.
La mosquée est, une fois de plus, reconstruite.
Jérusalem étant prise lors des croisades en 1099, la mosquée n'est pas détruite, mais sert de palais appelé « temple de Salomon » et, en 1119, elle devient le siège de l'ordre du Temple.

Suite à la reconquête musulmane de la ville en 1187, une dernière reconstruction, en 1217 - 1218, donne à l'édifice son aspect actuel : une nef centrale, surmontée d'un dôme et bordée de part et d'autre de trois travées.

Ne reste d'ancien que le mur de la qibla, toujours préservé durant les siècles, puisqu'il remployait déjà le mur préislamique au sud de l'esplanade du temple.

Et compléter le tableau, pour accéder à la mosquée, les fidèles disposent d'une unique route dont l'accès est interdit aux non-musulmans.

Tout comme à la Mecque.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"oh enfin les sionistes arrivent a accepter de dire le hamas a été élu ooooooffffff!!!"

Hitler aussi avait été élu démocratiquement... Et si on avait attaqué tout de suite l'Allemagne je suis sûr que les pacifistes de l'époque auraient hurlé au scandale. Et les Allemands ont finalement payé le prix lourds de leur élection, comme les palestiniens aujourd'hui.

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Un autre exemple : Bethléem.

D'après saint Jérôme (Epistola, 58, 3), qui vécut à Bethléem, la grotte de la Nativité du Christ était vénérée déjà du temps d'Hadrien, qui pour empêcher cette vénération y fit édifier un temple consacré à Adonis; il avait procédé de même à Jérusalem avec le Temple et le Saint-Sépulcre.

Lors de la paix de l'Église, sainte Hélène, mère de Constantin Ier, visita le lieu saint et son fils y fit construire la basilique de la Nativité.
À la fin du IVe siècle, saint Jérôme se retira dans une grotte voisine de celle de la Nativité et y traduisit la Bible hébraïque en latin: la Vulgate.

La Basilique de la Nativité fut restaurée par Justinien et fut le seul sanctuaire épargné par les Perses lorsqu'ils envahirent la Palestine.
Elle fut encore restaurée par les Croisés, au XIIe siècle.
Au XIIe et XIIIe siècle, sa protection fut confiée à l'ordre du Temple.

Depuis 1996, aux termes des accords d'Oslo, la ville est sous administration de l'Autorité palestinienne.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Toujours au sujet de la colonisation.
La conquête ottomane 1244 à XVIIIe (ottoman = turc).

* Après Saladin, aux XIIIe siècle et XVIe siècle, les Mamelouks égyptiens, créés en 1230, prennent en 1250 le pouvoir en Égypte et contrôlent la Palestine, alors que le prestige de Jérusalem s’accroît dans le monde arabe.

Durant cette période, la Palestine, accueille des réfugiés arabes chassés par l’avancée des Mongols sur l’Irak et la Syrie, et vers la fin du XVe siècle, elle accueille les réfugiés juifs chassés d’Espagne.
Beaucoup d’entre eux s’installent en Galilée, et vont être à l’origine du rayonnement intellectuel et religieux de la ville de Safed.

En 1516, le sultan turc Selim Ier de Constantinople conquiert la Palestine qui va devenir durant 4 siècles, jusqu'en 1917, une des provinces arabes de l’Empire ottoman, un an avant l'Égypte, mais il laisse aux milices mamelouks le pouvoir au niveau local, avec le titre de Bey.

Intégrée dans l’empire Ottoman, la Palestine connaît au XVIe siècle un bon développement économique, au contraire de l’Égypte.
Les cités et lieux de cultes sont rénovés, toutes les communautés voient leurs populations croître.
Les Ottomans autorisent les juifs à se réinstaller en Palestine, fuyant les persécutions (notamment d'Espagne).

Quand c'est l'islam ou encore les arabes ou encore les turcs ottoman, c'est pas grave ... c'est même normal.
Mais quand il s'agit de juifs ... alors là, les accusations pleuvent, sioniste, colons, etc.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Croyez vous que ce soit fini ? Mais non.

Bonaparte y passe, suivi d’une courte présence égyptienne.
La région subit une forte dépression économique, mais, à la fin du XIXe siècle, la Palestine redevient l’objet des convoitises, notamment européennes, et sa population voit l’arrivée massive d’Arabes de Transjordanie, tandis que les minorités chrétiennes et juives s’étendent également.

Et les guerres russo-ottomanes en Crimée et dans le Caucase qu'ont-elles fait ?
Elle ont augmentés l'immigration des arabes.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ amine (qui aime prendre la population suisse à partie).

En 1866 le Suisse Henri Dunant (1828-1910), fondateur de la Convention de Genève et de la Croix Rouge, constitue La Société Nationale Universelle pour le Renouvellement de l'Orient, et lance un appel suggérant que les colonies juives naissantes en Palestine soient déclarées diplomatiquement neutres, tout comme la Suisse.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Le 30 janvier 1923 un accord gréco-turc prévoit l’échange des populations entre les deux pays (1 500 000 Grecs et 500 000 Turcs).

Ce transfert servira aussi d'argument lors de la guerre de Palestine de 1948 pour justifier les positions israéliennes s'opposant au retour des réfugiés palestiniens et défendant un échange entre les 750 000 réfugiés arabes palestiniens de Palestine et les 800 000 réfugiés juifs du monde arabe.[

Un accord est trouvé pour les communautés turques de Thrace occidentale (Grèce) qui sont autorisées à rester sur leurs terres ancestrales en échange du même droit accordé à la communauté grecque orthodoxe d'Istanbul avec la préservation de leur patriarcat.

Après le génocide arménien de 1915, sous le commandement du ministre de l'Intérieur Talaat Pacha, une politique de déportation et de massacre contre les Arméniens ottomans, politique appelée génocide arménien, faisant entre 1 000 000 et 1 500 000 morts selon la majorité des historiens, et 300 000 victimes selon l'État turc actuel, qui refuse le terme « génocide » et préfère plutôt parler de massacres (Talaat Pacha et les autres responsables ont pourtant été condamnés par la justice turque à l'époque).

En fait, on considère qu'il s'agit du premier génocide du XXe siècle : les deux tiers de la population arménienne de l'Empire ottoman furent exterminés sans que les puissances occidentales n'interviennent.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Un autre exemple de conversion ... l'église Sainte Sophie de Constantinople, devenue mosquée en 1453.
Quatre minarets furent ajoutés sous le règne de différents sultans. Mustafa Kemal Atatürk la fit transformer en musée en 1934.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Tout comme l'église Saint-Sauveur-in-Chora (Kariye camii ou Kariye kilisesi).
Cette église, convertie en mosquée au XVIe siècle par les Ottomans, est considérée comme étant un des plus beaux exemples d’église byzantine.
Elle est située dans le district stambouliote occidental d’Edirnekapı.
Elle devint un musée en 1948 (Kariye müzesi en turc).
L’intérieur est couvert de fines mosaïques et de fresques.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Je me réjouis de tous les faits historiques rapportés par M. Dimitrescu. Elles ménagent d'agréables pauses (car le vrai savoir procure du plaisir) entre les professions de foi et les insultes d'une part et les tentatives (plutôt désespérées) pour un véritable dialogue qui prenne en compte des torts réciproques.
Merci, donc.

Écrit par : Mère | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"je voudrais aussi affirmer que le but de ce débat n'est pas pour ma part la continue de la guerre parce que comme le dit si justement (mère)les enfants les femmes et les vieillards en souffres le plus mais il faut savoir aussi que ces hommes ne font pas la résistances pour montrer leur machismes mais plutôt pour garantir une certaine liberté a leur famille coloniser"

C'est, j'imagine, ce que tous les hommes disent aux femmes sur les tombes des enfants? Peut-être est-ce ce aussi le sacrifice que les hommes, dont je faisais remarquer qu'ils détiennent le pouvoir plus ou moins exclusif selon les cultures, mais toujours largement majoritaires dans les domaines politiques, militaires et religieux, acceptent de faire pour maintenir leur pouvoir? Pauvres hommes, ils sont même obligés de se charger presque exclusivement des échanges de ce blog!

Écrit par : Mère | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Selon la Ligue Internationale pour les Droits et la Libération des Peuples, entre 1916 et 1923, près de 350 000 Grecs originaires du Pont furent massacrés.

Merrill D. Peterson indique 360 000 victimes.

Selon G.K. Valavanis, «la perte de vies humaines parmi les Grecs Pontiques, depuis la Grande Guerre jusqu’à mars 1924 peut être évaluée à 353 238 suite aux meurtres et aux pendaisons, ainsi qu’à la famine et aux maladies».

Selon Ismail Enver, un conseiller auprès de l’armée allemande, le ministre turc de la défense aurait déclaré en 1915 qu’il voulait «résoudre le problème grec…de la même façon qu’il pensait avoir résolu le problème arménien».

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Je vous soumet encore une autre piste de réflexion.

En Anatolie ottomane et dans le Caucase russe, la période qui va du milieu du XIXe siècle jusqu’à la Première Guerre mondiale a été celle de massacres à grande échelle.
À la suite des défaites militaires subies sur le front caucasien, les autorités ottomanes prétextent un complot des Arméniens contre l'Empire, dans le but de légitimer la déportation et l'extermination de ceux-ci.
Toujours dans cette optique d'épuration ethnique et religieuse, des massacres d'Assyro-Chaldéens sont déclenchés à la même période.

Ou sont allés les survivants ?

C'était avant tout des communautés souvent rurales concentrées dans leur « région-refuge » du Tur-Abdin et du Hakkari, même si des communautés existaient ailleurs ponctuellement en Mésopotamie du nord.
Les Syriaques/Assyriens vivaient donc dans la partie orientale de l'empire (les Nestoriens débordant aussi dans le nord-ouest de l'Iran autour du lac d'Orumieh).
Ils avaient donc pour voisins des populations musulmanes. Mis à part le Hakkari - et dans une moindre mesure le Tur-Abdin -, leurs communautés étaient éparpillées aux côtés des Arméniens, des Kurdes, des Arabes ou encore des Turkmènes dans cette mosaïque ethnico-religieuse aux confins des pays turcs, kurdes, arabes et arméniens.

Les Syriaques/Assyriens furent considérés comme une cinquième colonne par les fanatiques politiques qui déterminèrent la politique ottomane au tournant des XIXe et XXe siècles.

Tout comme les Arméniens, les Assyriens eux aussi ont été déportés et massacrés à grande échelle par les Ottomans et leurs sous-fifres locaux.
Les Assyriens de l'empire perse ont aussi été massacrés par les troupes ottomanes/turques en territoire perse, après que leurs corélégionnaires du Hakkari ont été pratiquement anéantis.

Les massacres des Arméniens et des Assyro-Araméens (également appelés Assyro-Chaldéens) se sont confondus pour une grande partie : les assassins ne faisaient guère de différence entre les deux groupes de chrétiens.
Les chiffres du nombre des victimes sont peu clairs, mais qu'il y ait eu des massacres importants ne laisse pas l'ombre d'un doute.

Le nombre d'Assyro-Chaldéens massacrés s'élève à environ 275 000.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

homme libre dit ""En effet si l'on considère que l'État hébreux est un voleur de terre, qui ne l'a pas été à un moment ou à un autre? Quelles frontières redéfinir? Où est la légitimité initiale, et a-t-elle quelque raison de survivre encore? L'Europe elle-même a vu ses frontières changer tellement de fois depuis 1'000 ans. Qu'est-ce qui est juste ou pas?""
mr il ya une grande différence entre changement de frontières et déplacement de populations par la force et les massacres ce qui a été l'outil préféré des sionistes,on peut pas implanter une peuplade venues de l'Europe de l'est pour une grande partie d'entre eux sur les cadavres et les ruines d'une nation qui existaient deja ,même Hitler ne la pas fait mrs n'est pas ?
il faut comme meme accepter la vérité !!
celle d'un projet religieux intégriste de crée un etat sur les cendres d'un peuple arabe chrétiens et musulman qui existait la avant même si il y avait une minorité juive sinon pourquoi pas le faire en france ou en suisse ca pourrait etre une bonne idée en plein geneve ca commencerais par un quartier puis plusieurs plus la ville toute entiere ,vous imaginez les genevois qui voient le samedi se transformer en shabbat ,bonne idée je trouve mr hommelibre .

encore une chose a (Victor DUMITRESCU )qu'est ce que vous essayer de faire ou de transmettre au lecteurs vous nous faite encore et toujours un copier coller de wikip de la soi-disant histoire de la pseudoconquette musulmane blizzard!!!!
s'il les musulman n'étaient pas justes il y aurais pas de maimonides avec ses grand livres sur la philosophie et la théologie judaïque accepter cette vérité comme même mr I want to be 1 borné!!!!!!alors arrete ta mascarade on est la pour parler de vie ou de mort dans l'immédiat parce que il y a des gens qui risque leurs vies et d'autres sont deja passés au cimetière .
ce n'est pas moi qui le dis c'est des personnes juives respectées :
Je vis en Israël, à Tel aviv, et je dirais qu’à observer cette mascarade je me sens horrifié. A mes yeux la Culture en Israël, c’est la banalité de l’esprit au service de la banalité du mal."Intervention du poète israélien Aharon Shabtai lors du séminaire qui se déroulera les 5 et 6 mai à l’Université de Sciences Politique de Turin).
prenez comme exemple les rabbins de naturei karta: qui reponde a une question poser Est-ce que Neturei Karta demande la souveraineté palestinienne sur toute la Terre Sainte?

A – Oui, absolument! Mais nous devons expliquer pourquoi. Nous sommes des juifs orthodoxes anti-sionistes. et nous sommes opposés au sionisme pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’établissement d’un Etat en Palestine est une chose qui viole la Torah, la loi religieuse juive. Il contredit les dispositions s’agissant des punitions et de l’exile decrétés par Di-u dans à l’époque du Temple. L’établissement de l’État sioniste contredit la volonté de Di-u en cherchant un remède materiél à une condition spirituelle.

En plus, le mouvement sioniste depuis des décennies se dévoue à extirper la foi traditionelle de la Torah. Tout cela se passe dans le contexte d’une méchanceté morale très grave contre le peuple palestinien, une chose qui viole gravement la Torah!

Q – Que proposez-vous?

A – Nous demandons, sans équivoque, de pacifiquement démonter l’État sioniste. Sur la question de combien de juifs resteront dans le pays, cette décision dépend uniquement des chefs et du peuple palestiniens.

pour les non sioniste voici un site officiel très très intéressent des rabbins de naturei karta :
http://www.nkusa.org/Foreign_Language/French/pamphlet3French.cfm

comme ca les personnes qui veulent connaitre la verité loin de toute prise de position pourrons le faire avec une vision plus globale,et plus objective du probleme palestien et de ses racines
merci a vous tous et mon dernier mot sera ::::::::::::::

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ amine.
Ça vous arrange bien de reprendre les propos très, très minoritaire de Neturei Karta.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

voici ce que pense les non musulmans de l'islam vrai pas celui mediatisé par les antennes de la haine et du choque des civilisations ,bonne lecture a vous ::
Nous espérons que ces citations contribueront à rétablir la vérité ainsi qu'à amorcer une approche objective de l'Islam.

* "Il (l'Islam) a substitué l'homme au moine, il a apporté l'espoir à l'esclave, la fraternité à l'humanité et a ainsi dévoilé la quintessence de la nature humaine"
Canon Taylor
Conférence au "Church Congress", Wolverhampton, 1887.
Texte cité dans "The Preaching of Islam", Londres, 1913, p. 71-72.

* "L'une des plus belles aspirations de l'Islam est la justice. En lisant le Coran, j'y ai rencontré une doctrine de vie dynamique, non une éthique mystique, mais une éthique apte à mener à bien la vie quotidienne et convenant au monde entier"
Sarajini Naidu
Conférence sur "The Ideals of Islam"
Texte cité dans "Speeches And Writings of Sarajini Naidy", Madras, 1918, p. 167.

* "L'histoire montre clairement que la légende des musulmans fanatiques, balayant le monde et imposant l'Islam par la pointe de l'épée aux races conquises est un des mythes les plus fantastiquement absurdes qui n'aient jamais été rapportés par les historiens"
De Lacy O'Leary
"Islam At The Crossroad", Londres, 1923, p. 8.

* "L'Islam a encore de nombreux services à rendre à l'humanité. Après tout, il est plus proche de l'Orient réel que ne l'est l'Europe et il possède une magnifique tradition de compréhension et de coopération inter-raciales. Aucune autre société n'a ainsi réussi à unir, en un même statut, un même objectif et un même effort, tant de races d'hommes différentes...
L'Islam a encore le pouvoir de réconcilier des éléments raciaux et de traditions apparemment irréconciliables. Si jamais il fallait remplacer l'opposition des grandes sociétés occidentales et orientales par la coopération, la médiation de l'Islam en serait une condition indispensable. Il détient la solution du problème auquel l'Europe est confrontée dans ses relations avec l'Orient. S'ils s'unissent, en rejetant cette coopération de l'Islam, ..., alors la solution ne peut qu'être désastreuse pour les deux"
H.A.R. Gibb
"Whither Islam", Londres, 1932, p. 379.

* "J'ai toujours eu haute estime pour la religion de Mohammad à cause de sa merveilleuse vitalité. C'est la seule religion qui me semble posséder cette capacité d'assimilation aux différentes étapes de l'existence. J'ai étudié cet homme merveilleux qui, à mon avis, est loin d'être un Antéchrist, et qui devrait être appelé le Sauveur de l'humanité. J'estime que si un homme comme lui devait exercer une hégémonie sur le monde moderne, il réussirait à résoudre ses problèmes de façon à lui apporter le bonheur et la paix. En parlant de la foi de Mohammad, j'ai prédit que cette dernière serait acceptée par l'Europe de demain comme elle est déjà acceptable par l'Europe d'aujourd'hui"
G.B. Shaw
"The Guenuine Islam", Vol. 1, N° 8, 1936.

* "La disparition du racisme, comme c'est le cas chez les musulmans, est l'une des réussites les plus marquantes de l'Islam et il y a dans le monde contemporain une urgente nécessité à propager cette vertu islamique..."
A.J. Toynbee
"Civilisation On Trail", New-York, 1948, p. 205.

* "L'essor de l'Islam constitue peut-être l'événement le plus étonnant de l'histoire de l'humanité. Surgissant d'une terre et d'un peuple négligés, L'Islam c'est répandu en un siècle, à travers toute la planète, ébranlant de grands empires, renversant des religions établies de longue date, reforgeant l'âme des races et construisant un monde totalement nouveau, un monde islamique.Plus on examine ce développement de près, plus il nous semble extraordinaire. Les autres grandes religions ont fait leur chemin lentement, en luttant péniblement et ont finalement triomphé grâce à l'aide de monarques puissants convertis à la nouvelle Foi. Le Christianisme avait son Constantin, le Bouddhisme son Asoka et le Zoroastrisme son Cyrus, prêtant chacun au culte de son choix la force d'une autorité séculière.
Ce n'est pas le cas de l'Islam. Émergeant d'une terre désertique habitée par une race nomade qui ne s'était jamais fait remarquer auparavant dans les annales de l'humanité, l'Islam s'est lancé dans sa grande aventure faiblement soutenu par les hommes et allant à l'encontre de forces matérielles terribles. Et pourtant l'Islam a triomphé avec une facilité apparente et deux générations ont vu le Fier Croissant porté en triomphe des Pyrénées à l'Himalaya et du désert d'Asie Centrale aux déserts d'Afrique Centrale"
A.M.L. Stoddard
Texte cité dans "Islam:The Religion Of All Prophets",Bagum Bawani Waqf, Karachi, p.56.

* "L'Islam est une religion essentiellement rationnelle dans la plus large acceptation étymologique et historique du terme. La définition du rationalisme en tant que système qui fonde les croyances religieuses sur les principes fournis par la raison lui est parfaitement applicable. Il est indéniable que bien des doctrines et des systèmes de théologie ainsi que de nombreuses superstitions, de la vénération des saints à l'utilisation de chapelets et d'amulettes, se sont greffées sur le tronc principal du credo musulman. Mais, malgré l'ampleur du développement , dans tous les sens du terme, des enseignements du Prophète, le Coran a invariablement maintenu sa place en tant que point de départ fondamental et le dogme de l'unicité de Dieu y a toujours été proclamé avec une grandeur, une majesté, une pureté inébranlables ainsi qu'avec une conviction assurée qu'il est difficile de retrouver en dehors de l'Islam. Cette fidélité au dogme fondamental de la religion, la simplicité élémentaire de la formule par laquelle il est énoncé, la preuve qu'il détient de la fervente conviction des hommes qui le propagent, sont autant de causes permettant d'expliquer le succès de la progression de l'Islam. Un credo si précis, si dénué de toute complexité théologique, et donc si accessible à la compréhension ordinaire, un merveilleux pouvoir pour se frayer un chemin dans la conscience des hommes"
Edward Montet
"La propagande chrétienne et ses adversaires musulmans", Paris 1890.
Texte cité dans "The Preaching Of Islam", Londres, 1913, p. 413-41

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

même si 'ils sont minoritaires ils peuvent dire des vérités et c'est ce qu'ont appelle vérités qui fâchent !!!!!!!!
d'ailleurs ils sont persecuter par les sionistes du monde

http://www.nkusa.org/Foreign_Language/French/pamphlet3French.cfm

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

amine, à chacune de tes interventions tu me convaincs toujours plus qu'il faut vraiment ne pas être très malin pour gober les mensonges islamo-fascistes que tu propages à coups de copier-coller.

manipulations, désinformations, victimisations, mensonges.. la recette classique des barbus fanatisés.

Écrit par : Patrice M. | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

et mon dernier message est le suivant,l'imam hassan al banna n'a de mon point de vue que essayer avec ses maigres moyens et dans son contexte difficile de reformer une société musulmane égyptienne en proie a 'ignorance ,a la colonisation et a la destruction programmé d'une culture et d'une mémoire musulmane déjà malade par des siècles de haine occidentale coloniale ,et ca démarche est celle de toute personne douée d'intelligence ,d'humanités ,de bonnetée qu'il vous plaise mrs les pro-Israël ou pas!!!.
ses reformes avez un contexte ,un terrain,s'adresser a une communautés précise ,et il n'avait ni l'intention ni les moyens de penser a une quelquonque internationalisation de l'islam comme le prétendent ses détracteurs et ils sont nombreux apparemment et surtout sionistes !!mais ce n'est pas surprenant car il a été parmi les premiers a lever le bouclier pour défendre la terre de Palestine et surtout son peuple et je dit bien son peuple avec ses origines et ses religions différentes :catholiques ,juives et musulmanes .
oui mrs car si vous sionistes vous n'avez dieu que pour vous peuples élu et les goyim (mécréants)en enfer!!!! islam est universel par parce qu'il veut convertir les autres mais plutôt parce qu'il voient en eux des êtres doués d'intelligences........
a 'opposer d'une religion qui considère ses adeptes par critère raciaux ,et ethnique .
et je voudrais rajouter une dernière chose car il est devenu courant d'accuser et de traiter l'islam de maltraitance ,sanguinaire ,lapidation ,exécution ,apostat et autres barbarie,pour ceux d'entre vous qui connaissent bien la torah
et les traités des rabbis érudits tous ces châtiments représente la grande partie de leurs œuvres de la lapidation de la femme adultère parce que dans judaïsme elle est la seule concernée au autres châtiments ,mais dans le chrestianisme aussi .
merci a vous tous et ils vous reste qu'a prendre 3 carrés de chocolat noir pur beurre de cacao(70°/°) ca va vous relaxer

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

patrice M svp une question de quels barbues fanatisés vous parlez ?ceux des yeshiva ou ceux des fromageries alpines parce que entre nous ils le sont our bcp,ils sont fous d'amour de leurs fromages affinés !!!!!!!!!!!!
(islamofasciste =gros mot =complexe =contradictoire=formuler 1ere fois par une journaliste italienne raciste=haineux);
mr patrice M CONTRAIREMENT AU TRES BON FROMAGE DE SUISSE VOTRE CERVEAU N'EST PAS ENCORE AFFINÉE'

MERCI ET BONNE NUIT
SVP PAS DE GROS MOTS REPRIS DES MEDIAS DES SALONS HOTELS PARISIENS .LOLO

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

A propos de se relaxer un peu: le ton des écrits de M. Amine rend en effet l'exercice difficile, au point que je me demande s'il ne s'agit pas, en fait, d'un agent provocateur des services secrets israéliens imitant l'Arabe caricatural fanatique et incendiaire des anciennes bandes dessinées de notre enfance, afin de nous détourner des justes griefs dont lui et ses compatriotes ou coreligionnaires pourraient se prévaloir. Je comprendrais mal sinon qu'il s'adresse ainsi à des gens majoritairement de bonne volonté (leur patience le prouve) qu'il devrait vouloir convaincre et qu'il fait tout pour retourner contre lui et sa cause.

Écrit par : Mère | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"(islamofasciste =gros mot =complexe =contradictoire=formuler 1ere fois par une journaliste italienne raciste=haineux);"

Quoi? Mais tu nous as tous traités de fachiste, alors dans ton cas c'était distingué, simple, cohérent et formulé par un brave type sans accroche avec les islamofachistes à la Al-Banna?...

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Ouille il me semble que j'ai touché un point sensible de ce cher amine..

quand aux barbus je pense que tu sais de très bien de qui je parle...

et "islamo-fascisme" n'est pas une insulte, juste une constatation objective du mode de pensée de ces précheurs de la paix de l'amour et de la tolérance...

gros-mots?? pourquoi? parcequ'il fait plus de trois syllabes?

contradictoire??? justement pas.. en plus ça sonne très bien, comme s'ils avaient été conçu pour être accolés.

haineux?? et pis quoi encore? encore une fois ce n'est que la constatation objective des "dérives" de cette croyance.

Écrit par : Patrice M. | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Lettre de félicitations des rabbi Weiss et Cohen au Hamas
Enregistré dans : Neturei Karta — Tzadik @ 21:56

Avec l’aide du Tout-Puissant

Al-Salâm Aleikum

Nous sommes (le mouvement) Neturei Karta International, qui représentons les juifs respectueux de la Torah dans le monde entier, c’est-à-dire des juifs qui observent la Torah sincèrement et sont fermement opposés au sionisme et au soi-disant Etat d’ “Israël”.

Comme vous le savez sans doute, nous, les Juifs de la Torah, nous avons toujours été entièrement solidaires du peuple palestinien.

Fidèles aux préceptes de la Torah, nous avons toujours reconnu et accepté que les Palestiniens gouvernent l’ensemble de la Palestine. De plus, conformément aux enseignements du judaïsme, quelque parti et quelque système de gouvernement que le peuple palestinien se donne, son choix a toujours été entièrement respecté, par le passé, et il est actuellement entièrement respecté, par nous, le peuple juif.

Aujourd’hui, à l’occasion des récentes élections en Palestine, nous nous joignons à nos frères de Palestine pour présenter humblement nos bénédictions et nos félicitations à vous, les dirigeants, à vous, les adhérents et à vous, les électeurs du Hamas, pour votre succès.

Les juifs fidèles à la Torah ont toujours été profondément peinés par la souffrance du peuple palestinien, causée par la création de l’Etat sioniste – l’Etat du soi-disant “Israël” – l’Etat soi-disant “juif”. Cette horrible dérive est pour les juifs de la Torah une tragédie sans pareille et une cause d’extrême embarras, à dire le moins.

Le peuple juif a été envoyé en exil, il y a près de deux mille ans, par un décret divin du Tout-Puissant. Conjointement à cet exil, Il nous a ordonné, à nous le peuple juif, d’être des citoyens loyaux, respectueux de la loi, compatissants et pacifiques dans tous les pays où nous résidons.

De plus, nous devons attendre, dans l’exil, en faisant preuve de patience, la révélation du Tout-Puissant ; c’est alors que toute l’humanité Le reconnaîtra et se mettra à Son service, dans l’harmonie et dans la joie. Toute tentative de créer notre propre Etat, dans notre présent exil de décret céleste, est expressément interdite. Cet interdit s’applique à toutes les contrées où la création d’un Etat serait envisagée, qu’il s’agisse d’une contrée peuplée ou d’une contrée désertique. L’assujettissement, l’oppression et a fortiori l’expulsion d’un peuple dans le but de réaliser l’objectif consistant à créer un Etat, associant le crime au péché, sont expressément interdits et antithétiques de tous les préceptes du judaïsme.

Les sionistes ont ignoré tout cela. Avec ce culot monstre, cette chutzpah qui les caractérise, ils se sont rebellés contre le Tout-Puissant et contre les lois de Sa Torah, en fabriquant l’idéologie sioniste et en créant et gérant l’Etat soi-disant d’ « Israël ». Ils ont expulsé des foules de Palestiniens et ils soumettent et oppriment inlassablement et impitoyablement les Palestiniens restés sur place et les juifs religieux, dans l’ensemble de la Palestine, depuis près d’un siècle.

Par conséquent, nous déclarons notre opposition totale au sionisme et à l’Etat ainsi dit d’ « Israël », et a fortiori, nous proclamons notre soutien et notre solidarité totale avec vous, les Palestiniens.

Responsables du Hamas, à l’occasion de votre élection aux responsabilités officielles de représentants de l’ensemble du peuple palestinien, nous vous offrons nos bénédictions et nous élevons une prière vers le Tout-Puissant :

« Puisse le Tout-Puissant vous guider et vous inspirer afin de vous permettre de diriger la nation palestinienne conformément à Sa volonté ;

« Puisse le Tout-Puissant unir les cœurs des Palestiniens afin qu’ils acceptent et fassent leur votre leadership, avec amour et bonne volonté ;

« Puisse le Tout-Puissant avoir pour volonté que vous méritiez de voir le démantèlement prochain et rapide de l’entité sioniste – l’Etat soi-disant d’ « Israël » et la dévolution de la gouvernance sur l’ensemble de la Terre sainte, y compris, bien entendu, à Jérusalem, à ceux à qui il revient légitimement de l’exercer, c’est-à-dire au peuple palestinien. Alors nous pourrons de nouveau vivre conformément à la volonté du Tout-Puissant, en bons voisins, Arabes et Juifs, comme nous l’avons fait pendant de si nombreux siècles jusqu’à l’apparition du sionisme ;

« Enfin, Puisse faire la volonté du Tout-Puissant que le monde entier mérite de contempler, dans un avenir proche, la révélation de Sa gloire, (car) alors toute l’humanité Le servira, dans la joie et l’harmonie. Amen »

Le Rabbin Yisroel Dovid Weiss (Neturei Karta International, Etats-Unis)

Le Rabbin Ahron Cohen (Neturei Karta, Royaume-Uni)

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Amine dit "Dada" utilise l'arsenal classique: Monde diplo, crypro-marxistes, nazis reconvertis en prêtres révisionnistes, juifs ultra-orthodoxe accourus au chevet d'Amedinejhad durant son concours de caricatures anti-juives, bref, on connaît déjà tout par coeur et il croit nous faire découvrir des nouveautés... C'est d'un ennuyeux...

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Sacré amine!

Beaucoup d'imagination..

C'est quoi la prochaine étape? Tu vas nos sortir les protocoles des sages de sion ou une blague de dieudonné??

Écrit par : Patrice M. | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

amine, vos commentaires posent de nombreuses questions. Je rejoins Mère et pense aussi que vous faites tout pour vous faire rejeter, détester, afin d'être investi de la légitimité des victimes.

Vous en faites trop et vous devenez de moins en moins crédible. Ici tous les commentaires ont accepté le dialogue, et ce que vous renvoyez est inepte. Etes-vous un agent israélien? un islamiste névrotique? Ou bien souffrez-vous d'une psychose paranoïaque?

Les massacres ont eu lieu partout, perpétrés par tous les bords. Vous citez des personnes ou des livres et sites biaisés au départ. Des factions différentes, il y en a partout. Vous croyez aux infos de votre Hamas? Mais en guerre tout le monde ment, naïf que vous êtes.

Votre style est d'ailleurs curieux: parfois très structuré, excellent, parfois limite incohérent. Etes-vous une seule personne ou plusieurs en charge de la guerre électronique? Franchement, j'ai été très mesuré tout au long de ce débat, mais là je me pose de vraies questions. Vous profitez de l'anonymat, mais qui êtes-vous réellement?

A part cela, pendant que vous faites monter une haine forte contre l'occident (qui un jour pourrait répondre par une haine identique), les palestiniens meurent, sacrifiés par le Hamas: près de 400 (principalement des soldats armés par l'Iran), soit bientôt le nombre de tués par les attentats suicides en Israël depuis 10 ans. Des femmes, des enfants, des civils israèliens qui ne vous avaient rien fait.

Avez-vous manifesté et crié votre haine à ces attentats? Avez-vous manifesté votre humanisme suite au carnade de Madrid, et de Londre, et du 11 septembre, et de Bombay, et de tant d'autres, ou bien avez-vous joui de plaisir? Combien de morts civils innocent avez-vous sur la conscience, vous et les vôtres?

Ne bafouez pas le mot humanisme: vous ignorez son sens.

Écrit par : hommelibre | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

c'est ça messieurs ou mesdames car je ne sais pas qui est qui a vrai dire!!!car j'ai l'impression de parler avec le même fanatique et qui change de pseudo!!
mais la conclusion de tout vos messages c'est vous avez raisons et le reste du monde a tort ,je comprend d'ailleurs pourquoi l'état raciste d'aucun respect pour les vies humaines palestiniennes .
je veux savoir une chose vous avez été a l'école suisse j'espère que non !!!!car si c'est le cas l'avenir de la suisse sera très sombre vu le nombre de bêtises a la seconde que vous me sortez,dites moi (je parle au sionistes bine entendue)si une guerre éclate en la suisse et Israël ,vous serez avec qui exactement ?

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Et bien, amine, un moment de lucidité? Vous avez pris vos médicaments? Votre dernière phrase dit qu'au fond vous ne pouvez analyser la situation objectivement. D'accord, c'est facile de dire cela quand on est loin des bombes. mais à Tel-Aviv aussi vous êtes loin des bombes. Si vous encensez des juifs qui refusent le sionisme (qui n'est qu'une faction), pourquoi ne condamneriez-vous pas la volonté guerrière du Hamas?

Écrit par : hommelibre | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Je te rassure tout de suite on est plusieurs.

Et oui ça ne te plaît pas que des personnes aillent des positions différentes des tiennes. Tu ne les respectent pas donc tu ne mérites aucun respect.

ça te choque de réaliser que malgré tous les efforts de manipulation simplistes de nombreuses personnes continuent à avoir une opinion objective ou tout du moins un esprit critique face au déferlement des vérités pré-machées vomies par nos médias?

Vas-y continue ton petit numéro de victimisation, pauvre caliméro.

Nous avons bien plus de respect pour les palestiniens que toi en soutenant et en défendant les actions de ceux qui leurs causent le plus de tort: les islamo-fascistes du hamas et autres djihad islamiques qui utilisent la population palestinienne et ses souffrances comme moyen pour propager leurs thèses perfides et néfastes et pour manipuler les populations crédules et naïfs de l'Occident.

En parlant d'études je crois que tu n'as aucune leçon à donner à qui que ce soit toi qui ne fait que du copier-coller sur internet et de répéter les propos des manipulateurs de l'islam.

Si le fait de s'élever contre la manipulation du hamas et soutenir la réaction légitime d'un état démocratique face à une agression permanente et lâche dirigée contre ses citoyens fait de moi un sioniste j'en suis très honoré.

Et pour quelle raison une guerre éclaterait entre la Suisse et Israël? Pour soutien actif aux groupes terroristes palestiniens mené par notre hégérie des droits humains? Pour le fait que nous hébergeons sous prétexte de ces mêmes droits humains des idéologues islamo-fascistes? Ou alors parce que certains de nos médias servent de tribunes ouvertes pour ce genre de personne?

Tu ferais bien de t'instruire un petit peu plus sur le sujet et d'essayer de désintoxiquer ton esprit ravagé par le lavage de cerveau que tu sembles avoir subi depuis très longtemps.

Écrit par : Patrice M. | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

spécialement pour le soi disant homme libre j'ai une question a vous poser et j'espère que vous allez me répondre franchement sans détour .
comment peut on régler le problème israelo palestinien ?
est ce que les palestiniens ont droit a un état souverains?
quel est le sens de la liberté pour vous ?
comment considérez vous l'attitude naturei karta ?
dite moi ce que vous pensez des territoires palestiniens actuels croyez vous que s'est vivable?''http://www.europalestine.com/spip.php?article1725''
est ce qu'il est légitime et faisable de tuer des innocents(bombardement israélien depuis des dizaines d'années avec des centaines de milliers de morts) dans une guerre?
répondez moi mr homme libre
aureste du comité laissez vos âneries pour le shabbat

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Patrice M tu regarde trop trop a mon gout la télé et apparemment ca ta fatigué beaucoup la cervelle ,il faut que tu soi modéré il faut pas tout consommer de cette façon ,c'est ta 2eme ânerie de la soirée ,le comité ta appeler a la rescousse mais apparemment tu est fait pour jouer en 5 ème division!!!!!
éteint ton pc et fait dodo ou sinon fait toi écouter enrico massias apparemment ca détend le soir

Écrit par : amine | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Je conjure tous les intervenants de ne plus répondre aux propos manifestement délirants de la personne qui signe amine. Je peux comprendre que le responsable du blog répugne à mettre fin à un échange, même si celui-ci est depuis longtemps infructueux et le restera, pour des raisons qui sont évidentes à toute personne raisonnable, mais il me semble que les limites imposées par le code explicite et l'usage implicite de ces blogs ont été largement dépassées, et qu'il en va de la crédibilité de la tribune offerte aux bonnes volontés qu'une certaine dignité soit respectée.
J'estime quant à moi que le respect pour un sujet dune telle gravité pour les victimes innocentes, car il y en a aussi, quelle que soit la position de chacun à ce propos, le demande aussi.

Écrit par : Mère | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

amine tu sembles avoir des goûts très incertains et tendancieux mais je vais quand même te rassurer j'évite justement de rester devant la télé pour ne pas trop subir le lavage de cerveau. Toi par contre tu as l'air de passer ta vie derrière ton PC a inonder les blogs avec tes inepties.

Il faut que je sois modéré comme tu l'es ? A faire l'apologie des islamo-fascistes et espérer de tout coeur que le nombre de victimes palestiniennes augmentent de façon exponentielle et que surtout les médias du hamas filment bien en gros plan les cadavres pour ensuite les envoyer directement aux agences de presses qui les refilent aux chaînes de TV qui ne vérifient bien souvent (volontairement ou pas) leurs sources et qui propagent ainsi les manipulations? Où un terroriste islamiste se transforme comme par miracle en innocente victime qui tentait de fuir les missiles que tsahal tirait délibérément sur les civils?

Je ne fais partie d'aucun comité , je suis juste un citoyen avec un esprit critique qui ne supporte pas qu'un intolérant comme toi propage sa haine et ses mensonges impunément.

Si je suis fais pour jouer en 5ème division toi tu fais définitivement partie de la ligue des champions des comiques du net.

Aller salue bien amine 2 3 4 5... de ma part et repose toi bien pour ressortir de nouvelles blagues demain, évite juste celles que tu as déjà sorti aujourd'hui.

Écrit par : Patrice M. | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@pascale : il y a bien longtemps que le CICR n'a plus guère de crédibilité. Si vous vous baladez à Gaza, vous serez surprise du luxe d'un certain nombre de villas, de la façon dont sont ravitaillées les marchés, etc. (contrairement à ce qu'affirme la propagande palestinienne omniprésente)! Par ailleurs, si on fait le calcul, par tête d'habitant, de ce que reçoivent les palestiniens comme aides européennes et américaines, il y a longtemps qu'ils auraient pu transformer leurs territoire en Eden touristique. Or ils ne le font pas, et préfèrent (en dehors d'enrichir les caciques du parti) utiliser cette manne pour acheter des armes et continuer leur tentatives de destruction d'Israêl. Pourquoi, à votre avis ?

@arkencielle
Pour mettre un bémol au nombre de civils tués: Le Hamas lui-même a reconnu que 90% des pertes concernait des cadres (traduire: terroristes) de son organisation. Et quand on sait la propension de nos "courageux" terroristes musulmans du Hamas, du Fatah-OLP, ou du Hezbollah à se fondre parmi les civils qu'ils utilisent comme boucliers humains, on ne eut que saluer la précision des opérations de Tsahal !

@amine
Vos guignols de rabbins sont les mêmes que ceux que les racistes antisémites de Durban 1 promenaient dans la pire (1) des manifestations racistes sous couvert d'antiracisme. Hitler les appelait déjà les « idiots utiles ». Comme vous pourrez le constater, ...ça ne date pas d'hier.

(1) en attendant 'Durban 2' bientôt ! Patientez donc un peu (pour le déchainement de haine antisémite et anti-occidentale, vous ne serez pas déçue !)

@toute personne de bonne foi :
Pour ceux qui veulent se réinformer un peu sur nos prétendus « palestiniens » (qui ne s'appellent pas comme ça entre eux ! « palestiniens » c'est juste un
gadget pour les gogos d'occidentaux. Entre eux, ils se considèrent comme des combattants d'Allah, à la pointe du combat contre les juifs (en attendant que ça devienne le tour des kaffirs d'Europe, des USA, de l'Inde, ...))

charte du Hamas : http://chantducoq.blogspot.com/2007/04/avez-vous-lu-la-charte-du-hamas.html

Charte de l'OLP: http://chantducoq.blogspot.com/2008/01/avez-vous-lu-la-charte-de-lolp.html

Vraies raisons du conflit: http://naibed.blogspot.com/2006/08/conflit-isralo-palestinien-les-vraies.html
(ça date un peu, mais ça n'a rien perdu de sa pertinence)

Écrit par : Naibed | 30 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Amine, je suis clair depuis le début et je ne varie pas: tout peuple a droit à vivre en paix et en sécurité dans un Etat qu'il administre. Les palestiniens y ont droit.

La question de base me semble être: qui a droit à une terre au proche-orient? Ceux qui y ont habité? Depuis quand? Sous quel mandat? Qui étaient les premiers?

On peut repasser l'histoire en revue, les choses ne sont pas si simples. Pour moi les hébreux ont habité cette terre et ils ont aussi un droit. Comment définir ce droit, soit quelle protion de cette terre? Là, je n'ai pas de réponse. Ma réponse est qu'Israël est là.

Si donc on veut avancer vers la paix et vers un Etat pour les palestiniens, la question fondamentale pour moi est: les peuples sémitiques autres que les juifs sont-ils prêts à accepter qu'Israël partage cette terre avec eux? Si la réponse est oui, tout va se débloquer, n'ayez aucun doute sur ce point.

C'est la voie de la paix.

Pour les rabbins dont vous parlez, je n'ai pas assez d'infos sur le site mentionné. Ils ne semblent pas représenter beaucoup de monde, et leur théorie manque de fondement explicite. Mais je pense que tout devrait être mis à plat si l'on veut s'en sortir.

Pour les centaines de milliers de morts que vous citez, là je ne comprends pas d'où vous tenez cette i nfo, car elle n'esdt validée nulle part. Il n'y a pas eu des centaines de milliers de morts palestiniens. Mais si vous remontez aux massacres antérieurs à la création de l'Etat d'Israël, alors ils faut remonter loin, à topus les massacres (les arméniens, etc), et tenir compte aussi de l'occupation d'une partie de l'Europe par les arabes.

Vous voyez, on ne peut remonter indéfiniment, il faut prendre un point de référence.

Je pense que ce point de référence peut être maintenant: Israël est là, les palestiniens sont là, ils doivent tous prendre un nouveau départ pour en finir avec les morts et les souffrances.

Écrit par : hommelibre | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

RAPPORT AMNESTY INTERNATIONAL 2005

Publié le 25-10-2005




ISRAEL ET TERRITOIRES OCCUPES

Janvier - décembre 2004

Plus de 700 Palestiniens, dont quelque 150 enfants, ont été tués par l’armée israélienne. La plupart ont été victimes d’homicides illégaux résultant d’une utilisation excessive de la force, de tirs inconsidérés, ou encore de bombardements aériens et canonnades visant des zones d’habitation ; d’autres ont été la cible d’exécutions extrajudiciaires. Des membres de groupes armés palestiniens ont tué 109 Israéliens, dont 67 civils parmi lesquels figuraient huit enfants. Les victimes ont été abattues ou ont trouvé la mort à la suite d’attentats-suicides ou de tirs de mortier. Les restrictions draconiennes imposées par l’armée israélienne à la liberté de mouvement des Palestiniens dans les territoires occupés ont entraîné une hausse de la pauvreté et du chômage et entravé l’accès à l’éducation et aux soins médicaux. L’armée israélienne a démoli plusieurs centaines d’habitations palestiniennes, dévasté de grandes étendues de terres agricoles et détruit des équipements. Israël a poursuivi l’expansion des colonies illégales et la construction du mur/barrière en Cisjordanie. Les Palestiniens étaient de ce fait cantonnés dans des enclaves et n’avaient plus accès à leurs terres ni aux services essentiels situés dans les localités proches. Les colons israéliens ont multiplié les attaques contre des Palestiniens et leurs biens, ainsi que contre des militants étrangers des droits humains. Certaines des violations imputables aux soldats israéliens étaient des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, notamment les homicides illégaux, les destructions massives et injustifiées de biens, les entraves aux soins, la prise pour cible du personnel médical, les actes de torture et l’utilisation de Palestiniens comme boucliers humains. Les attaques délibérées contre des civils perpétrées par des groupes armés palestiniens constituaient des crimes contre l’humanité.

Contexte

En février, le Premier ministre Ariel Sharon a annoncé la mise en œuvre du « plan de désengagement » qui prévoyait l’évacuation de toutes les colonies israéliennes de Gaza et de quatre autres en Cisjordanie. L’armée israélienne devait garder le contrôle de toutes les voies d’accès aériennes et maritimes à la bande de Gaza, ainsi que de l’espace aérien de ce territoire. En octobre, le chef de cabinet du Premier ministre a déclaré que l’évacuation des colonies israéliennes de Gaza avait pour objectif de renforcer le contrôle israélien sur la plus grande partie de la Cisjordanie, où plus de 100 colonies sont implantées. Israël a entamé la construction d’un réseau de routes secondaires et de tunnels en Cisjordanie en vue de réserver aux seuls colons israéliens les routes principales existantes. Aucune initiative n’a été prise pour mettre en œuvre la « feuille de route », un plan de paix accepté en 2003 par Israël et l’Autorité palestinienne et parrainé par les États-Unis, l’Union européenne, les Nations unies et la Russie. Après le décès, en novembre, du président de l’Autorité palestinienne, Yasser Arafat, les promoteurs de la « feuille de route » ont manifesté un regain d’intérêt pour sa mise en œuvre et ont appelé Israël et l’Autorité palestinienne à reprendre les négociations dans le cadre de ce plan de paix.

Homicides et attaques imputables à l’armée israélienne

Plus de 700 Palestiniens, dont quelque 150 enfants, ont été tués par des soldats israéliens dans les territoires occupés. La plupart ont été victimes d’homicides illégaux dus à une utilisation excessive de la force, à des tirs délibérés ou inconsidérés, mais aussi à des bombardements et des tirs d’artillerie visant des zones densément peuplées. Quelque 120 Palestiniens ont été tués en raison d’exécutions extrajudiciaires ; plus de 30 personnes qui se trouvaient là par hasard, dont des enfants, étaient au nombre des victimes. D’autres ont trouvé la mort lors d’affrontements armés avec des soldats israéliens. Des milliers d’autres ont été blessés.

En septembre et en octobre, quatre écolières palestiniennes ont été tuées par l’armée israélienne à Gaza alors qu’elles étaient dans leur salle de classe ou sur le chemin de l’école. Raghda Adnan al Assar, dix ans, et Ghadeer Jaber Mukhaymar, neuf ans, ont été tuées par des soldats israéliens alors qu’elles étaient assises à leur pupitre dans des écoles gérées par les Nations unies, dans le camp de réfugiés de Khan Yunis. Rania Iyad Aram, huit ans, a été abattue par des soldats israéliens pendant qu’elle allait à l’école. Le 5 octobre, Iman al Hams, treize ans, a été tuée à proximité de son école à Rafah. Selon un enregistrement des transmissions de l’armée et les témoignages de soldats, le commandant a tiré à plusieurs reprises à faible distance sur l’enfant alors que les soldats l’avaient décrite comme « une petite fille [...] morte de peur ». Le commandant a été inculpé d’utilisation illégale de son arme, d’obstruction à la justice, d’abus d’autorité et de comportement inconvenant. Il n’a pas été poursuivi pour meurtre ou homicide involontaire. Le 22 mars, Sheikh Ahmed Yassin, dirigeant du Hamas, a été assassiné ; âgé de soixante-six ans, paraplégique, se déplaçant en fauteuil roulant, il a été victime d’un raid aérien israélien alors qu’il sortait d’une mosquée de Gaza, après la prière de l’aube. Sept autres Palestiniens ont trouvé la mort dans cette attaque et 17 autres au moins ont été blessés. Abd al Aziz al Rantissi, son successeur à la tête du Hamas, a lui aussi été assassiné par l’armée israélienne le 17 avril. Walid Naji Abu Qamar, dix ans, Mubarak Salim al Hashash, onze ans, et Mahmoud Tariq Mansour, treize ans, étaient parmi les huit manifestants qui ont trouvé la mort le 19 mai, à Rafah (bande de Gaza), après que des chars et un hélicoptère de combat eurent tiré respectivement des obus et des roquettes pour disperser une manifestation non violente. Des dizaines d’autres manifestants non armés ont été blessés.

Boucliers humains

Les soldats israéliens continuaient d’utiliser des Palestiniens comme boucliers humains lors d’opérations militaires, les obligeant à accomplir des actes qui mettaient leur vie en danger, en dépit d’une ordonnance de la Haute Cour israélienne interdisant cette pratique. Une requête contre l’utilisation de boucliers humains - déposée en mai 2002 devant la Cour suprême par des organisations israéliennes et palestiniennes de défense des droits humains - était toujours en instance à la fin de l’année.

En avril, des soldats israéliens ont utilisé Muhammed Badwan, treize ans, comme bouclier humain durant une manifestation dans le village de Biddu, en Cisjordanie. Les soldats ont mis l’enfant sur le capot de leur jeep et l’ont attaché au pare-brise pour dissuader les manifestants de jeter des pierres dans leur direction.

Homicides et attaques imputables aux groupes armés palestiniens

Soixante-sept civils israéliens, dont huit enfants, ont été tués par des groupes armés palestiniens en Israël et dans les territoires occupés. Quarante-sept ont trouvé la mort dans des attentats-suicides, les autres ont été abattus par balle ou par des tirs d’obus de mortier. La plupart des attaques ont été revendiquées par les Brigades des martyrs d’Al Aqsa - groupe issu du Fatah - et par la branche armée du Hamas. Quarante-deux soldats israéliens ont également été tués par des groupes armés palestiniens, pour la plupart dans les territoires occupés.

Chana Anya Bunders, Natalia Gamril, Dana Itach, Rose Bona, Anat Darom et six autres Israéliens ont trouvé la mort le 29 janvier lorsqu’un Palestinien a actionné la bombe qu’il transportait dans un autobus à Jérusalem. Plus de 50 autres personnes ont été blessées. Cet attentat a été revendiqué par la branche armée du Hamas et par les Brigades des martyrs d’Al Aqsa. Tali Hatuel, enceinte de huit mois, et ses quatre filles, Hila, Hadar, Roni et Meirav, âgées de deux à onze ans, ont été tuées à Gaza alors qu’elles circulaient en voiture à proximité du groupe de colonies du Goush Katif, où elles vivaient. Les quatre fillettes et leur mère ont été abattues à très courte distance par des Palestiniens qui avaient auparavant tiré sur le véhicule, lui faisant quitter la route. Le 28 juin, Afik Zahavi, trois ans, et Mordechai Yosepov, quarante-neuf ans, ont été les premières victimes de roquettes tirées depuis la bande de Gaza en direction de la ville israélienne de Sderot par des groupes armés palestiniens. Le 29 septembre, Yuval Abebeh, quatre ans, et Dorit Aniso, deux ans, ont été eux aussi victimes de tirs palestiniens à Sderot. Les deux enfants jouaient devant la maison de membres de leur famille quand ils ont été atteints par une roquette.

Attaques contre des Palestiniens perpétrées par des colons israéliens dans les territoires occupés

Les colons israéliens ont intensifié leurs attaques contre des Palestiniens et leurs biens dans toute la Cisjordanie ainsi que contre des militants étrangers des droits humains. Des colons ont empêché les récoltes et endommagé ou détruit des arbres appartenant à des Palestiniens.

Le 27 septembre, un colon israélien a tué Sayel Jabara, un chauffeur de taxi palestinien qui transportait des passagers entre Naplouse et Salem. Le colon a affirmé qu’il avait tiré sur Sayel Jabara car il pensait que celui-ci allait l’attaquer ; le chauffeur de taxi n’était pourtant pas armé. Le colon a été remis en liberté sous caution moins de vingt-quatre heures après le meurtre. En septembre et en octobre, des colons israéliens, portant des cagoules et armés de pierres, de matraques et de chaînes, ont agressé deux ressortissants des États-Unis, membres de la Christian Peacemaker Team (CPT, organisation des volontaires chrétiens pour la paix), et des déléguées d’Amnesty International qui accompagnaient des enfants palestiniens se rendant à l’école près du village de Tuwani, au sud d’Hébron. Kim Lamberty, membre de la CPT, a eu un bras et un genou cassés et des contusions ; quant à son collègue Chris Brown, il a eu un poumon perforé et de nombreuses contusions. Les attaquants venaient de l’implantation israélienne de Havat Ma’on, qu’ils ont regagnée ensuite. Les habitants de cette colonie ont continué d’attaquer en toute impunité des enfants palestiniens qui se rendaient à l’école.

Impunité

La plupart des membres des forces de sécurité et des soldats israéliens continuaient de bénéficier de l’impunité. Les enquêtes sur des cas de violations des droits humains débouchant sur une mise en accusation et une condamnation étaient rares. À la connaissance d’Amnesty International, aucune enquête n’a été effectuée dans l’immense majorité des milliers de cas d’homicides illégaux et autres violations graves des droits humains imputables aux soldats israéliens au cours des quatre années précédentes.

Les colons israéliens responsables d’attaques visant des Palestiniens, les biens de ces derniers ou des militants étrangers des droits humains bénéficiaient également de l’impunité. Loin de prendre des mesures pour mettre un terme à ces attaques et empêcher qu’elles ne se reproduisent, l’armée et les forces de sécurité ont constamment réagi en imposant de nouvelles restrictions à la population palestinienne locale.

Destructions de biens palestiniens dans les territoires occupés

L’armée israélienne a procédé à la destruction massive d’habitations et de biens palestiniens dans les territoires occupés ; l’ampleur des démolitions a atteint un niveau sans précédent. Des centaines d’habitations ont été détruites, notamment dans la bande de Gaza, et des milliers de Palestiniens ont été privés de toit. L’armée a également détruit de vastes zones de terres cultivées, les routes, les réseaux de distribution d’eau et d’électricité ainsi que les moyens de communication. Dans la plupart des cas, les destructions étaient utilisées à titre de sanction collective contre la population locale, après des attaques perpétrées par des groupes armés palestiniens. Les démolitions d’habitations avaient généralement lieu sans avertissement et les occupants étaient expulsés sans avoir le temps d’emporter leurs effets personnels. Les agences des Nations unies et les organisations humanitaires n’étaient pas en mesure de répondre aux besoins des dizaines de milliers de Palestiniens dont l’habitation avait été détruite par l’armée israélienne au cours des quatre années précédentes.

En mai, l’armée israélienne a détruit environ 300 maisons et endommagé quelque 270 autres bâtiments dans le camp de réfugiés de Rafah (bande de Gaza), privant près de 4000 personnes d’un toit en quelques jours. Plusieurs habitants ont été coincés à l’intérieur de leur maison quand les bulldozers de l’armée israélienne ont commencé à abattre les façades ; ils ont dû creuser des trous dans les murs arrière pour sortir. Des milliers d’autres ont fui leur maison, craignant une destruction imminente. Les personnes sans abri ont été hébergées provisoirement dans des écoles gérées par les Nations unies. Ces destructions massives ont eu lieu à la suite d’une attaque menée par des Palestiniens qui avait entraîné la mort de cinq soldats israéliens. Des responsables gouvernementaux ont affirmé que ces destructions avaient pour but d’élargir la zone d’accès interdit le long de la frontière égyptienne et de mettre au jour des tunnels utilisés par des Palestiniens pour faire entrer illégalement des armes depuis l’Égypte. En octobre, après la mort de deux enfants israéliens atteints par une roquette palestinienne tirée depuis la bande de Gaza, l’armée israélienne a lancé une attaque de grande ampleur contre le camp de réfugiés de Jabaliya et ses alentours, dans le nord de la bande de Gaza. Quelque 200 habitations et autres bâtiments, ainsi que des routes et d’autres équipements essentiels, ont été détruits ou endommagés.

Sanctions collectives, bouclages et violations des droits économiques et sociaux

L’armée israélienne continuait d’imposer des restrictions draconiennes à la liberté de mouvement des Palestiniens dans les territoires occupés. Les bouclages et les postes de contrôle installés par l’armée autour des villes et villages palestiniens entravaient ou empêchaient l’accès au travail, à l’éducation et aux soins médicaux, entre autres services essentiels. Ces mesures étaient la cause principale de l’augmentation de la pauvreté et du taux de chômage. Plus de la moitié de la population environ vivait en-dessous du seuil de pauvreté et un nombre croissant de personnes souffraient de malnutrition et d’autres problèmes de santé.

Les Palestiniens devaient obtenir un permis spécial de l’armée israélienne pour se déplacer entre les villes et les villages de Cisjordanie ; il leur était interdit d’emprunter les routes principales et de nombreuses routes secondaires, réservées aux colons israéliens vivant dans les implantations illégales des territoires occupés. Les entraves à la liberté de mouvement étaient régulièrement renforcées, en représailles aux attaques perpétrées par des groupes armés palestiniens ainsi que durant les fêtes juives. De nouvelles restrictions de la liberté de mouvement ont également été imposées à des militants étrangers des droits humains ainsi qu’aux employés des organisations humanitaires dans l’ensemble des territoires occupés.

Pour faire respecter les bouclages et les autres restrictions de la liberté de mouvement, les soldats israéliens faisaient souvent une utilisation excessive et injustifiée de la force. Ils tiraient de manière inconsidérée sur des Palestiniens non armés, brutalisaient hommes, femmes et enfants ou les humiliaient et les arrêtaient arbitrairement. Ils confisquaient également les véhicules ou les endommageaient. Les malades qui devaient se rendre dans un établissement médical étaient souvent retardés ou se voyaient refuser le passage à des postes de contrôle.

La poursuite de la construction du mur/barrière à l’intérieur de la Cisjordanie empêchait un nombre croissant de Palestiniens de bénéficier de soins médicaux et de recevoir une éducation, entre autres services essentiels dispensés dans les villes et villages environnants ; des Palestiniens de plus en plus nombreux étaient également privés d’accès à leurs terres, qui constituaient leur principal moyen de subsistance. De vastes zones palestiniennes ont été encerclées par le mur/barrière. Les Palestiniens qui y vivaient ou y possédaient des terres devaient obtenir un permis spécial pour se déplacer, et notamment aller et venir de leurs terres à leur domicile. Les soldats israéliens refusaient souvent le passage dans ces zones aux résidents et aux agriculteurs. En juillet, la Cour internationale de justice (CIJ) a conclu que l’édification par Israël du mur/barrière à l’intérieur de la Cisjordanie était illégale et a réclamé son démantèlement.

Dans une décision exceptionnelle rendue en juin, la Haute Cour israélienne a ordonné une modification du tracé du mur/barrière sur une trentaine de kilomètres. L’armée israélienne a ensuite procédé à des rectifications mineures sur environ 5 p. cent du tracé.

Prisonniers et libérations

Des milliers de Palestiniens ont été arrêtés par l’armée israélienne. La plupart ont été relâchés sans avoir été inculpés, mais plus de 3000 ont été accusés d’infractions liées à la sécurité. Les procès qui se déroulaient devant des tribunaux militaires ne respectaient pas les normes d’équité internationalement reconnues. Les allégations de torture et de mauvais traitements infligés à des prisonniers palestiniens ne faisaient pas l’objet d’enquêtes sérieuses. Quelque 1500 Palestiniens ont été maintenus en détention administrative sans inculpation ni jugement.

Au mois de janvier, les autorités israéliennes et le Hezbollah (Parti de Dieu) libanais ont conclu un accord d’échange de prisonniers et d’otages ainsi que de dépouilles de soldats et de combattants. Le Hezbollah a libéré un homme d’affaires israélien et restitué les corps de trois soldats israéliens capturés au Liban en octobre 2000. Israël a libéré quelque 400 détenus palestiniens et 35 ressortissants d’autres pays arabes, des Libanais pour la plupart, et a restitué les corps de 59 Libanais tués par l’armée israélienne et enterrés en Israël. Parmi les prisonniers élargis par les autorités israéliennes figuraient quatre Libanais qui étaient retenus sans inculpation ni jugement depuis plusieurs années.

Mordechai Vanunu, ancien technicien nucléaire qui avait divulgué des secrets, a été libéré en avril à l’expiration d’une peine de dix-huit ans de détention, passée en grande partie à l’isolement. Les autorités lui ont interdit de quitter le pays et d’entrer en contact avec des étrangers ; sa liberté de mouvement a également été restreinte. Il a été interpellé et interrogé à deux reprises en novembre et en décembre.

Violences contre les femmes

La rapporteuse spéciale des Nations unies chargée de la question de la violence contre les femmes s’est rendue dans les territoires occupés en juin pour recueillir des informations sur les répercussions de l’occupation et du conflit sur les femmes. Elle a conclu que le conflit avait affecté de manière disproportionnée les femmes des territoires occupés, tant dans le domaine public que privé. Outre les femmes tuées ou blessées par les forces de sécurité israéliennes, les Palestiniennes souffraient particulièrement de la démolition de leur maison et des restrictions de leur liberté de mouvement, qui entravaient leur accès aux soins de santé et à l’éducation. Elles subissaient aussi les conséquences négatives de l’aggravation brutale de la pauvreté. L’ampleur croissante de la violence liée au conflit a également entraîné une augmentation des violences domestique et sociale, alors que les femmes étaient de plus en plus obligées de prendre en charge leur famille et de subvenir aux besoins de leurs proches.

Discrimination

En août, le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale a appelé Israël à abroger la Loi sur la citoyenneté et l’entrée en Israël, adoptée en 2003 et prolongée en juillet pour une durée de six mois. Cette loi, qui institutionnalise la discrimination raciale, prive les citoyens palestiniens d’Israël mariés à des Palestiniens des territoires occupés de leur droit de vivre avec leur conjoint en Israël, et oblige les familles à vivre séparément ou à quitter le pays.

Visites d’Amnesty International

Des délégués se sont rendus en Israël et dans les territoires occupés en mai et en septembre-octobre.

Écrit par : amine | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Mère (et sucrée?...) ... (hum, juste un zeste d'humour dans le débat...):

Je comprends votre suggestion. Je suis parfois perplexe de volir combien il faut de détours pour arriver à un petit bout de lumière, y compris des détours agressifs. C'est que le sujet suscite beaucoup plus que l'action militaire israélienne proprement dite.

A-t-on vu 2'000 manifestants à Genève à propos du Darfour? pas à mon souvenir. Et contre Mugabe? Rien. Derrière cela se jnoue aussi un épisode de plus de la tentative de démolition de la démocratie occidentale, un modèle imparfait mais le plus avancé à ce jour (à part peut-être la palabre que pratiquent encore certains africains hors des villes).

La charte du Hamas citée plus haut par Naibed est parlante: il s'agit bien d'une guerre contre Israël en particulier, contre les non musulmans en général.

C'est pourquoi je ne me permets pas d'interrompre ce débat difficile. Les paroles doivent être dites. Je sais que les stigmatisations comme les insultes sont dérangeantes, et je sonne le rappel parfois (je l'ai fait plus haut), mais pour ma part j'accepte quelques montées d'adrénaline si elles ne deviennent pas la seule teneur des échanges.

Merci de votre contribution équilibrante.

Écrit par : hommelibre | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Merci à Victor pour son cours d'histoire super intéressant.
Pour autant que ma mémoire ne me trahisse, j'ai souvenir qu'avant de s'appeller
Palestine, cette terre s'appelait Judée.
Alors quant à savoir qui a volé quoi... et à qui ?
Bonne nuit à tous

Écrit par : bidouille | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

a @HOMMELIBRE excuser moi mes les hébreux ont traverser cette terre ils ont jamais habités ,mais vous me parlez en fanatique religieux qui croit a la promesse faite a Abraham ce n'est pas très scientifique et les historiens n'ont pas trouver de preuves concrètes sur ce que vous avancez apart des reste de poteries (par des chercheurs sionistes )qui date de l'époque du roi David en périphérie de Jérusalem rien de plus .
liser ce que dire l'historien isrealien sholomo sand(jespere qu'il sera pas traiter de je ne sais quoi messieurs un peu de retenues)):
« Après que le peuple ait été exilé de force de sa terre, il lui est resté fidèle dans tous les pays de sa dispersion et n’a pas cessé de prier et d’espérer son retour sur sa terre pour y restaurer sa liberté politique » : voilà ce que déclare, en ouverture, la Déclaration d’Indépendance. C’est aussi la citation qui sert de préambule au troisième chapitre du livre de Shlomo Sand, intitulé « L’invention de l’Exil ». Aux dires de Sand, l’exil du peuple de sa terre n’a en fait jamais eu lieu.

« Le paradigme suprême de l’envoi en exil était nécessaire pour que se construise une mémoire à long terme, dans laquelle un peuple-race imaginaire et exilé est posé en continuité directe du "Peuple du Livre" qui l’a précédé », dit Sand ; sous l’influence d’autres historiens qui se sont penchés, ces dernières années, sur la question de l’Exil, il déclare que l’exil du peuple juif est, à l’origine, un mythe chrétien, qui décrivait l’exil comme une punition divine frappant les Juifs pour le péché d’avoir repoussé le message chrétien. « Je me suis mis à chercher des livres étudiant l’envoi en exil - événement fondateur dans l’Histoire juive, presque comme le génocide ; mais à mon grand étonnement, j’ai découvert qu’il n’y avait pas de littérature à ce sujet. La raison en est que personne n’a exilé un peuple de cette terre. Les Romains n’ont pas déporté de peuples et ils n’auraient pas pu le faire même s’ils l’avaient voulu. Ils n’avaient ni trains ni camions pour déporter des populations entières. Pareille logistique n’a pas existé avant le 20e siècle. C’est de là, en fait, qu’est parti tout le livre : de la compréhension que la société judéenne n’a été ni dispersée ni exilée. »

Si le peuple n’a pas été exilé, vous affirmez en fait que les véritables descendants des habitants du royaume de Judée sont les Palestiniens.

« Aucune population n’est restée pure tout au long d’une période de milliers d’années. Mais les chances que les Palestiniens soient des descendants de l’ancien peuple de Judée sont beaucoup plus élevées que les chances que vous et moi en soyons. Les premiers sionistes, jusqu’à l’insurrection arabe, savaient qu’il n’y avait pas eu d’exil et que les Palestiniens étaient les descendants des habitants du pays. Ils savaient que des paysans ne s’en vont pas tant qu’on ne les chasse pas. Même Yitzhak Ben Zvi, le second président de l’Etat d’Israël, a écrit en 1929, que "la grande majorité des fellahs ne tirent pas leur origine des envahisseurs arabes, mais d’avant cela, des fellahs juifs qui étaient la majorité constitutive du pays". »

pour vous la présence la présence d'une peuplade qui viens pour ca majeur partie après 2 guerre mondiale sur l'exodus de Europe de l'est est une preuve flagrante de la présence juive et par conséquent l'établissement d'un état bizzard le raisonnement non,??
je vais vous donner un exemple a méditer la france a coloniser l'algérien durant 132 c'est a dire de 1830 a 1962 ,a peu prés 1 siècle et 32 ans et ses barbares de colons étaient la pour les uns a la 3 eme génération ,mais la vérité l es a rattraper eu aussi ils croyaient qu'ils étaient les rois de la terre ,les possesseurs , les plus légitimes,les plus enracinés ,les plus fort ,avec leur France 4eme puissance militaire ,et il ont due plié bagages.
mr on ne peu régler l'injustice qu'a subit le peuple juif en Europe par une autre injustice ,la shoa de donne pas carte blanche pour en refaire une autre sur le peuple palestiniens desarmés ,
personne ne peut cautionner cela mr .et ce n'est pas par la force qu'on arrivera éteindre la flamme de la résistance car ne fera que s'intensifier .
mes vue les cours donnés dans les yeshiva par les rabbins intégriste le mashiah va venir est une 3 eme guerre éclatera ,et le resultat de tout ca est la mort de tous les goyiem ou non juives,dommage pour nous!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : amine | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@amine

Ah oui Amnesty ! les champions du « double standard ». Vous n'avez rien de plus récent que ce rapport de 2005 (où les gauchistes d'AI se sont pas mal discrédités d'ailleurs !)

(c'est quoi cette maladie, chez les musuls comme amine, que de pondre des diarrhées de copier-coller en lieu et place d'arguments)

Écrit par : Naibed | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Amine

Au fait, un extrait de la charte du Hamas, après vous viendrez encore me dire que ce n'est pas Allah qui gouverne chacune de leurs décisions... Fiefé hypocrite, menteur! Cervantes qui avait passé plusieures années dans les géoles algérienne n'a jamais dit qu'une seule chose sur les arabes: Ce sont des menteurs. Et perso tous les arabes que j'ai connu manquaient totalement de sincérité. Nous ne visons vraiment pas dans le même monde. Et il semble que vous soyez l'incarnation de cette vision toute particulière d'un écrivain de génie qui connaissait bien ses bourreaux...

Définition du Mouvement - Points de départ idéologiques

Article 1 : le programme du Mouvement de Résistance Islamique est l'Islam. De là, il tire ses idées, ses manières de penser et de comprendre l'Univers, la vie et l'homme. Il s'en réfère pour juger de toutes ses conduites, et il en est inspiré pour prendre des mesures.

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Amine,

Je ne sais pas où vous avez appris l'histoire, mais visiblement nous n'avons pas appris la même. Traiter les archéologues de sionistes et donc de menteurs, c'est un peu court intellectuellement.

L'histoire d'Israël est attestée par des archéologues qui ont mis à jour des habitations. Le temple de Jérusalem est une preuve matérielle de l'installation des juifs dans la région. Ancien peuple nomade comme beaucoup à l'époque, il s'est sédentarisé peu à peu.

Les chroniques romaines attestent de la présence du peuple juif dans la région, ainsi que des royaumes d'Israël et de Judée. Le nom de Palestine, qui n'existait pas à l'époque, a été donné par un empereur romain au premier siècle de notre ère.

Bien, nier la présence des juifs à l'époque dans cette région, c'est soit de la naïveté (vous croyez aveuglément ce que les maîtres à penser islamistes racontent), soit c'est de la désinformation volontaire pour entretenir et envenimer la haine. Dans tous les cas c'est du révisionnisme.

Mais au fait, comment expliquez-vous que les palestiniens, qui reçoivent 500 millions d'euros par année de l'Union européenne, plus toutes les autres subventions (ONU, pays arabes), n'aient pas su créer une économie solide? Où est passé l'argent? Car de l'argent, il y en a pour le Hamas quand il achète des armes, mais pas pour la population.

De plus, êtes-vous d'accord avec la charte du Hamas qui veut détruire purement et simplement Israël?

Écrit par : hommelibre | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Acide Amine

Et au fait Amine: Arrêtez de recopier des articles entiers, moi je ne lis plus vos interventions: soit vous essayez de synthétiser par vous-même, soit au moins vous mettez un lien, mais là "vos" billets copiés-collés interminables rendent la lecture totalement impossible!

Ensuite vous citez les nouveaux historiens israéliens, soit, bien sûr que l'histoire d'Israël comporte des zones d'ombres, mais encore une fois, on est pas ici pour débattre du droit d'Israël à exister ni des mythes nationaux israéliens, le droit à l'existence de l'Etat hébreux est acquis, et nous ne soutiendront aucun mouvement qui prétend le contraire et sous-entend qu'Israël doit disparaître, vu? Or c'est bien cette posture que l'OLP a soutenu (Avec l'aide des Etats arabes voyoux environnans encore unis par une volonté panarabiste de surface) avant de l'abandonner au Hamas dont les intentions sont très claires, et qui reflète finalement la position de la rue arabe (et gaucho-occidentale) aujourd'hui (donc la vôtre aussi).

Et vous vous n'annoncez jamais la couleur, vous avancez toujours par sous-entendus (Taqya?), alors avouez: Vous voulez bien qu'Israël disparaisse, pas vrai? Dès lors moi je comprends bien que les Israéliens, eux, veuillent garder leur Etat vieux de 60 ans! Et qu'ils y mettent tous les moyens nécessaires!

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Hommelibre

"Traiter les archéologues de sionistes et donc de menteurs, c'est un peu court intellectuellement."

Normal pour des petits gars qui ont été nourris aux "miracles du Coran et de la Sunna", une compilation de pseudo-science des plus cocasses, dès leur plus etndre enfance.

La rue arabe est devenue hermétique à la science, c'est de la faute aux salafistes et autres wahabites qui les ont convaincu que tout était dans le Coran et que tout ce qui vient de l'Occident est à bannir... Et tous ceux avec qui j'ai parlé sur le net (Une bonne centaine à ce jour) ont tous exactement le même raisonnement, la même manière fourbe d'avancer leurs arguments, et révèlent tous, au fond, la même ignorance.

Du coup mon complexe de supériorité occidental s'en est trouvé, fort à raison, décuplé...

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ amine.
Vous aimez l'islam ?
Regardez cette vidéo, elle est magnifique.
Faites nous la traduction, si vous trouvez qu'elle est incorrecte, s'il vous plaît.

www.juif.org/video/3952,le-combat-d-un-juste-musulman.php

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Victor

Magnifique, la preuve que les Lumières peuvent à réémerger en Orient et en Islam, si le peuple le voulait, et si il comprenait en quoi la laïcité est un gage de paix confessionnelle...

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ hommelibre,
Vous faites un carton avec votre blog, félicitation !
Faisons un rêve :
En Espagne, à la fin de l'ère maure (Reconquista), musulmans, juifs et chrétiens vécurent en paix. Pourquoi ce qui a été possible au 12e siècle, ne le deviendrait-il pas 9 siècles plus tard ?

Écrit par : bidouille | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ bidouille: merci. Tant mieux, c'est bien, car les événements sont porteurs d'une lutte plus vaste contre la démocratie, la paix et la liberté. Je viens d'en faire un nouveau billet ce matin.

Écrit par : hommelibre | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ bidouille encore: d'accord avec votre rêve!

@ Victor: merci pour la vidéo, je l'ai remise sur mon billet de ce matin.

Écrit par : hommelibre | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

OUH!! calmez vous bande de racistes (vicot,carlitos,dj ,m pasclae),vous n'arrêtez pas de tenir des propos honteux depuis le début de la soirée d'hier ,ayez un peu pitié pour les civils au moins .
hommelibre vous avez le droit et surtout le devoir de réguler le débat ,et d'éviter qu'il y est des paroles racistes sur le blog,votre blog est un ramassis de racistes dégénérer ,et de sionistes fanatiques doués d'une impressionnante capacité de manipuler et surtout de mentir !!!!!
pour le mythe chimérique d'un pays promis sur la chairs de palestiniens innocents,
ce n'est pas moi qui l'écrit c'est l'historien isrealien sholomo sand qui l'affirme , C’est aussi la citation qui sert de préambule au troisième chapitre du livre de Shlomo Sand, intitulé « L’invention de l’Exil ».
vous avez été éduquer dans et par le mensonge .
@mere(pseudo) :svp nullement besoin d'être materné, par contre beaucoup d'entre vous doivent être interné !!!!
et pour l'imbécile heureux qui croit a la supériorité raciale de l'occident je vous direz cela ,ca m'étonne pas du tout de la part de personnes qui ont collaborer avec le nazisme pendant la 2eme guerre et qui ce la couler douce au bord des lacs ,avec les banques pleines quant les braves resistaient dans le monde ((comme les palestiniens le font si courageusement contre l'occupant sioniste)).

@bidouille :En Espagne, à la fin de l'ère maure (Reconquista), musulmans, juifs et chrétiens vécurent en paix. Pourquoi ce qui a été possible au 12e siècle, ne le deviendrait-il pas 9 siècles plus tard ?je ne sais d'ou vous sorter cela mais apparemment votre histoire est aussi partiale que le sont ces sionistes
si vous relisez s'il vous plais l'histoire de la reconquista mr? certe l'islam a apporter la paix en andalousie mais En Espagne, les juifs commencent en 1391 à être victimes de violences meurtrières. Ceux de Castille et d'Aragon, au nombre d'environ 200.000, sont définitivement bannis en 1492, quelques semaines après que les Rois Catholiques eurent chassé le dernier roi musulman de la péninsule.

Écrit par : amine | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

et ils etaitent pas les seules les massacres des populations musulmanes ete aussi atroce vu leur nombre plus de 200000 musulman ont ete obliger de quiter les dernieres provence musulmane .

Écrit par : amine | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

source les naturei karta ,j'espère homme libre que leur site fera parti de votre blog et qu'un jour vous le mettrez sur votre blog
Le Jour de l’indépendance d’Israël est un jour de
deuil pour les juifs fidèles à la Torah

Ni par la puissance, ni par la force, mais bien par mon esprit…
Zacharie 4 :6

Lorsque les sionistes fêtent l’anniversaire de la fondation de l’État d’Israël, la communauté mondiale de(s) juifs fidèles à la Torah marque l’anniversaire comme un jour de douleur et de tragédie. Nous manifestons notre chagrin en faisant pénitence avec le sac et le cendre et en hissant des drapeaux noirs de deuil.

La fondation de l’État sioniste est en contradiction flagrante avec l’enseignement de la Torah qui interdit toute proclamation d’un État juif. La Torah nous contraint à rester en exil jusqu’à la délivrance divine qui annoncera la paix éternelle parmi toutes les nations du monde.

Le Talmud babylonien (Traité Ketoubot 111a) rapporte qu’il y a deux mille ans, lorsque le Temple de Jérusalem fut détruit, les juifs prêtèrent serment à D-eu:

de ne jamais immigrer en masse en Terre d’Israël,
de ne jamais (se) rebeller contre les autres nations et
de ne jamais tenter de terminer l’exil.

Les juifs fidèles à la Torah doivent se comporter d’une manière responsable, honnête et reconnaissante à l’égard de toutes les nations du monde qui leur offrent lieu de séjour.

L’initiative sioniste de proclamer l’État d’Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah, une révolte qui a engendré une vague interminable de violence et de souffrance. À l’occasion de la fondation de l’État hérétique, les juifs fidèles à la Torah pleurent cette tentative d’extirper les enseignements de la Torah, de transformer les juifs en une « nation laïque » et de réduire le judaïsme au nationalisme.

Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les juifs, notamment l’oubli du précepte fondamental de la Torah d’agir avec compassion.

Nous déplorons les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, notamment des déportations, l’oppression et la subjugation.

Nous déplorons le gaspillage de milliers de vies humaines dans les conflits futiles et cruels qu’ont provoqués la proclamation et le maintien de l’État sioniste.

Ce jour tragique, nous jeûnons et nous nous assemblons dans des synagogues à travers le monde et nous prions pour un démantèlement prompt et pacifique de l’État d’Israël. Que nous méritions que cette année toutes les nations, en acceptant la souveraineté divine, puissent se réjouir dans une Palestine libre et dans une Jérusalem libre! Amen.

Offert par Netouré Karta International : www.nkusa.org

Écrit par : amine | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

voici le lien de la video :
http://www.dailymotion.com/video/xods5_rabbins-antisioniste-naturei-karta_events

merci

Écrit par : AMINE | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

amine: si comme vous le demandez je régule davantage ce blog, je ferai sauter nombre de vos commentaires, car côté insultes je crois bien que vous êtes le plus fort! Mais dans l'âpreté de cette question israélo-palestinienne, j'accepte que des sentiments personnels pas toujours calmes s'expriment. Non pas pour les valider, mais parce que l'ensemble des commentaires, y compris les vôtres, est davantage un échange d'arguments et de d'analyses ou de points de vue qu'un chapelet d'insultes.

J'imaginais bien qu'un tel débat ne serait pas calme, et si je souhaitais contrôler la parole des intervenants de manière autoritaire, je n'aurais pas entamé ce débat. Or, au vu des réactions dans le monde, le débat doit avoir lieu, la parole doit être exprimée, même la vôtre.

Pour l'auteur que vous citez, et que je ne connais pas, je ne peux rien en penser. Quel est son arrière-plan politique, quelles sont ses motivations? Je n'en sais rien, donc je m'abstiens de le commenter.

Écrit par : hommelibre | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Manif contre Israël: des drapeaux d’organisations terroristes défilent à Genève

BIEN SUR MR HOMMEIVRE ?IVRE DE HAINE ET DE MÉPRIS JE COMMENCE A COMPRENDRE VOTRE DÉMARCHE ET VOTRE PRISE DE POSITION ?NUL Objectivité ?NUL DOUTE SUR L4OBJECTIF DE VOTRE BLOG.
je trouve que vous faite un bon comité de soutien des sionistes

Écrit par : amine | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ hommelibre:
En faisant allusion à une modération vigoureuse de ce blog, je ne désirais pas me prononcer en faveur de la censure pure et simple, mais imposer à ceux qui n'ont aucun contrôle sur leurs sentiments un moment de réflexion pour reformuler leurs arguments de manière plus civile et donc plus efficace à mon sens, ce qui est peut-être un voeu pieu.
Mais vous êtes maître chez vous, et je me soumets très volontiers à votre décision, d'autant plus qu'elle est argumentée.

Écrit par : Mère | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

amine tu as l'air de t'intéresser tellement à tes ennemis que tu oublies de te renseigner objectivement sur tes coreligionnaires.

un petit lien pour t'instruire un petit peu..

http://www.thereligionofpeace.com/

Écrit par : Patrice M. | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

vous n'êtes qu'un bon hypocrite avec le quel il est difficile de discuter et apparemment la paix n'est pas votre préoccupation réelle ,mais c'est normale cacher ,le ventre bien plein derrière votre ecrant de pc .
et pour :


Pour l'auteur que vous citez, et que je ne connais pas, je ne peux rien en penser. Quel est son arrière-plan politique, quelles sont ses motivations? Je n'en sais rien, donc je m'abstiens de le commenter.mes tu te permet de critiquer ceux qui défendent leur terre et leur liberté contre un envahisseur barbare et raciste sioniste



honte a vous, shlomo sand ,alain gresh, pinter h , rabbin de naturei karta les membres de free gaza , passe au moins leur vies a défendre la vies de millions de gens de palestiniens victime de la barbarie instruite dans les yeshiva
attender le mashiah il viendra !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : amine | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Mère: dur dur...

D'autres que moi sur d'autres blogs auraient peut-être tranché plus vite. Mais je suis thérapeute, et je sais ce qu'il faut parfois de détours pour trouver une piste solide. Comme animateur de groupes et coach aussi, je laisse souvent sortir les tensions avant de trouver un pallier plus calme où enfin on s'écoute. Comme humain (plutôt hypersensible) et humaniste en travail, je ne peux rester indifférent devant aucune souffrance, et je reconnais aux humains les mêmes droits pour tous. Mais cela, avant d'y arriver, il faut passer parfois par des chemins escarpés.

Ce que j'entends de ces échanges est multiple. La souffrance des uns, la crainte des autres, le désir de tous d'exister sans être menacé, la défense des cultures (la nôtre et les autres), le sentiment de la difficulté à être entendu, sont les points communs de la plupart des interventions, même celles qui sont plus agressives.

Écrit par : hommelibre | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Diplomatie et relation internationale
Suspension d’Israël des institutions internationales ! Inculper Barak, Livni et Olmert pour crimes de guerre ! (M. Warschawski)

140 morts après la première heure de l’attaque criminelle israélienne sur la population civile de Gaza. [+ 200 au total - ndp] « Ce n’est que le commencement » ont dit des hauts responsables israéliens, se promettant de continuer les bombardements de la ville la plus peuplée au mètre carré du monde !

Michel Warschawski

Alternative Information Center


Suspension d’Israël des institutions internationales ! Inculper Barak, Livni et Olmert pour crimes de guerre ! (M. Warschawski)
Nous étions une douzaine de militants Palestiniens et Israéliens assis au siège de l’AIC à Beit Sahour (Cisjordanie), discutant de la crise des partis laïcs palestiniens quand nous avons appris les nouvelles. Après quelques minutes de vrai choc, nous sommes partis chacun vers nos tâches dans une telle situation d’urgence : Ahmad J. a contacté ses amis de Gaza pour avoir les dernières infos, Connie et John sont allés au bureau de Jérusalem pour envoyer un appel à agir du mouvement social international, Sergio et Guila ont contacté les médias étrangers, Ahmad A. est allé à une réunion urgente les mouvements populaires de la zone de Bethléem, Nassar a appelé des factions politiques palestiniennes à une rencontre nationale d’urgence, et en revenant à Jérusalem, j’ai contacté les forces progressistes pour organiser pour cette soirée une protestation en commun des forces israéliennes progressistes devant la maison du Premier Ministre, mais la Coalition des Femmes pour la Paix avait déjà pris l’initiative : On se retrouvera à Tel Aviv à 18 heures.

Après avoir organisé le transport de manifestants potentiels venant de Jérusalem, il me reste deux heures avant de partir pour Tel Aviv. Je les emploie pour vous appeler, amis et camarades du mouvement social et international de solidarité avec le peuple palestinien, à répondre immédiatement à ce nouveau crime de guerre commis par mon gouvernement et mon armée : Plus que jamais, le peuple palestinien a besoin de votre mobilisation, de votre solidarité et de vos efforts. Plus que jamais vous devez faire pression sur vos gouvernements pour imposer des sanctions sur Israël et pour qu’il soit clair qu’un Etat qui viole les règles les plus élémentaires de la loi internationale doit être mis à l’écart de la communauté des nations civilisées.

L’Etat d’Israël doit être suspendu des institutions internationales, tant que Gaza sera assiégé et que l’aviation et l’artillerie israélienne continueront à massacrer sa population !

Les dirigeants politiques et militaires israéliens doivent être traînés en jugement dans un tribunal international pour crimes de guerre !

Suivons l’exemple de nos camarades britanniques, et disons clairement que où que Barak, Ashkenazi, Olmert ou Livni veuillent aller, ils seront accueillis par une inculpation pour les crimes de guerre qu’ils ont commis dans les territoires palestiniens occupés !

Pas d’impunité pour les criminels de guerre israéliens !

Diffusé par CCIPPP34 - 27 décembre 2008

Écrit par : amine | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

amine toujours dans la négation de la réalité (quand c'est pas du négationnisme tout court...).. Le hamas , djihad islmique et le hezbola sont des organisations terroristes même l'union européenne qui n'est pas vraiment reconnue pour son soutien a Israël les a inscrit sur sa liste des organisations terroristes.

Écrit par : Patrice M. | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

amine, on se calme. Il faudrait que je sois d'accord avec vous pour être considéré comme objectif? En occident nous avons appris que les différences et les oppositions sont possibles, qu'elles forment le débat.

Et si vous me relisez bien au lieu de piquer des crises, vous verriez que ma position est de défendre le droit à l'existence de tous.

Vous n'avez pas répondu à ma question plus haut, je la reformule: amine, êtes-vous prêt à accepter l'existence d'Israël, à vivre en paix en voisins, à inciter les organisations comme le Hamas et le Hezbollah à renoncer aux attentats et aux rockets?

Écrit par : hommelibre | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

"Suivons l’exemple de nos camarades britanniques, "

Mais quel comique! Connais-tu seulement la responsabilité de tes "amis" britannniques dans la situation actuelle? Eux qui avaient sciemment promis le même territoire aux deux peuples?

Peut-être que j'ai mal compris et que tu faisais allusion a tes amis britanniques qui prêchent leur haine et manipulent les musulmans pour en faire de parfait automates prêt à se sacrifier pour les thèses défendues par ces manipulateurs?

Écrit par : Patrice M. | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

amine est en train de faire une overdose de propagande et de manipulations..

Écrit par : Patrice M. | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

pour une fois patrice m t a raison je suis entrain de faire un overdose de propos sionistes ooooooof c'est très dure pour moi je préféré de loin les missiles israéliens ,mais dit moi comment des parents arrivent a inculquer une telle haine des goyeim (mécréant dans la torah) a leurs propres bout de chou

Écrit par : amine | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Pas de réponse à ma question, amine? Voulez-vous que l'Etat d'Israël soit détruit, ou acceptez-vous son existence et êtes-vous prêt à vivre en paix et en voisins?

Écrit par : hommelibre | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

hommelibre : « Mais je suis thérapeute »

Naibed: J'en suis sincèrement désolée pour vous, mais je ne pense pas pouvoir vous aider (à dire vrai, je ne sais même pas comment ça ce soigne).

hommelibre : « je reconnais aux humains les mêmes droits pour tous »

Naibed: ce qui n'est - absolument - pas le cas d'Amine (1) qui, comme ses semblables, vient ici pousser sa taqqiyya, ce terrorisme intellectuel, version soft du djihad, dont une des technique est de tenter de noyer les arguments de ses contradicteurs en faisant du « flood », c'est-à-dire, en inondant ce fil de copier-collers repris toujours aux mêmes sources, comme ses fameux rabbins des Netoureï Karta (un groupe d'intégristes juifs antisionistes préférant de loin l'ins­tauration d'un État islamique, donc religieux, à un État juif laïque... donc mécréant), dont il nous ressert les plats à chaque fois. Ou encore de sites palestinophiles islamonazis dont la désinfo est tellement flagrante, qu'elle saute à vue d'oeil.

Je commence à en avoir marre de ce flood de copier-coller d'Amine de références pourries, dont on ne va pas expliquer, à tout bout de champ, pourquoi elles sont pourries.Alors que notre musul de service se défile, à chaque fois qu'on lui pose des questions simples, comme de savoir s'il reconnait, OUI ou NON, le droit d'Israël à se défendre et à disposer d'un état qui ne soit pas menacé par ses copains « palestiniens » fanatiques.

(1) dois-je vous rappeler que lui et ses coreligionnaires agissent au nom d'un texte, le Coran, qui refuse aux non-musulmans, aux femmes, aux homosexuels, et aux apostats les mêmes droits, prétend les asservir (dhimittude et mise sous tutelle des femmes, propriété des hommes; dont ils disposent à leur gré) ou les tuer (le lot des homosexuels, des incroyants, et enfin - last but not least, les apostats, qui ont eu l'outrecuidance d'affirmer vouloir rompre avec cette secte théocratique totalitaire). Dois-je vous apprendre qu' *aucun* des 32 pays musulmans n'a jamais signé la DUDH ? Qu'ils sont en train, depuis l'initiative désastreuse de Zapatero au lendemain des attentats de Madrid, et avec la complicité de nos "élites" européenne, à préparer ce qu'ils appellent « l'Alliance des civilisations » (en fait : l'alliance de la civilisation et de la barbarie, selon les - justes - mots de Wafa Sultan, qui est pourtant - elle aussi - quelque part thérapeute, puisqu'elle est psychiatre), c'est-à-dire, ni plus ni moins que le dé-tricotage de nos normes occidentales (voir aussi c qui se passe au Canada avec les « arrangements "raisonnables" ».
------------------------------------------------------------------------
Quelques références :
Wafa Sultan : http://groups.google.fr/group/fr.soc.feminisme/msg/20f82fa2819d2b37

Dossier de controverses sur l' «Alliance » des « civilisations » : http://www.controverses.fr/Sommaires/sommaire9.htm
http://www.controverses.fr/Editoriaux/edito9.htm

(je ne saurais trop vous conseiller l'achat de cet excellente revue, si vous voulez vraiment vous réinformer, dans le brouhaha me(r)diatique de nos bandars-logs de journaleux)

Écrit par : Naibed | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Pour répondre à la question précise de l'auteur de ce blog, lisez cet article.

www.mediarabe.info/spip.php?article1607

Les Palestiniens sont sacrifiés par le Hamas au profit de l’Iran, son principal bailleur de fonds.

Les islamistes sacrifient la population pour exploiter le martyre de Gaza contre les régimes arabes modérés.

Le président syrien Bachar Al-Assad venait en effet de confirmer les souhaits de son régime de négocier directement avec Israël, sous l’égide du parrain américain.
Ce qui menacerait l’Iran et le Hezbollah.
D’où la surenchère et l’escalade du Hamas et du Hezbollah visent à empêcher toute progression du processus de paix.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Naibed: merci pour ces liens. Pour amine, en effet, silence radio sur une question pourtant simple. Je n'irai pas plus loin avec lui sans réponse à cette question, puisque c'est au fond de cela qu'il s'agit.

Oh, il doit être en train de chercher d'autres kilomètres à copier-coller pour noyer ma question qui visiblement le dérange. Il l'a forcément lue puisqu'il a mis un commentaire après que je l'aie posée la première fois.

Intéressant de vous connaître. Je suis très opposé au féminisme radical victimaire, je connais les biais anti-hommes que cela engendre (voir mon histoire sur: http://www.hommecible.com). Cela fait plaisir d'échanger avec une féministe différente. Pas forcément que nous ayons des convergences sur tout, il faudra voir si l'occasion s'en trouve, mais parce que le peu que j'ai déjà vu de votre blog est assez différent des lamentations ou de l'agression qu'on trouve habituellement.

Écrit par : hommelibre | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Victor: très intéressant article, et qui recadre peut-être le débat.

Écrit par : hommelibre | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

hommelibre: « Cela fait plaisir ...

Naibed: Vous, petit coquin ! vous êtes déjà allé faire un tour sur mon billet « Erotisme », Pavré ?

hommelibre: «...d'échanger avec une féministe différente. »

Naibed: Parce que vous n'avez jamais connu que des FBDP
(FBDP: «Féministes » Bas-De-Plafond, dans la terminologie naibedienne)

Écrit par : Naibed | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Je suis très satisfait de pouvoir recadrer le débat qui découle de votre titre.
Mon dernier article (atteignable en cliquant sur ma signature) décrit les intérêts irano-syriens pour déstabiliser toute la région, pas seulement Israël.

Je n'aime pas être hors sujet, mais pour répondre aux invectives d'amine, j'ai du faire un petit rappel historique, hier, pour remettre le débat sur les rails.
Il parlait de "colons".

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Je vois que depuis hier il y a eu du mouvement sur le "fameux" blog de M. Hommelibre...

En faite ce qui ressort de vos débats mes amis, c'est qu'en faite vous avez une dent contre l'Islam et tout ce qu'il représente et que fasse à ces sanguinaires de musulmans, le pauvre Israël (démocratique et laïque: un exemple quoi...) ne peut que ten bien que mal se défendre contre les méchants du Hamas qui sont, la cause à eux seul de tout les malheurs du peuple Palestinien et Israélien...

Ai-je bien résumé vos pensés mes amis?

Vous croyez donc au fameux "péril vert"?

Écrit par : Madame | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Carlitos de Unmauno : Le Hamas EST une secte totalitaire. Le Salafisme et le Wahabisme sont des sectes tolitaires et dangereuses (Contre lesquelles Averroes aka Ibn Rushed aurait certainement écrit des traités de raison contre l'obscurantisme et la logique biaisée)

Naibed : désolée de vous décevoir, Carlitos : j'aime bien vos interventions en général, mais ici, en ce qui concerne Averroès, ...c'est faux !

Averroès avait beau paraitre un gentil soufi « modéré », quand il reprend les bases de l'islam sur lesquelles sont fondée la sharia, il le fait en juriste musulman. Lisez des textes d'Averroès sur le Jihad (1), et vous verrez qu'il n'y a même pas l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette entre les thèses d'un Averroès et celles d'un Osama Bin Laden.

(1) Averroès, avocat du djihad : http://www.ajm.ch/wordpress/?p=41

Il n'y a malheureusement qu'un seul islam, et c'est bien celui du pire. Et c'est bien l'islam, tout l'islam, qui est à jeter !

Enfin, juste pour le plaisir de rigoler un peu : écoutez le pédant Luc Ferry l'un des ex-ministres de.. de... disons, de l' « éducation » nationale française, se faire remettre à sa place par Remi Brague (2), un éminent spécialiste de la question, après sa diarrhée de stupidités et de contre-vérités sur Averroès et sur l' « apport » - nécessairement magnifié - de la culture musulmane à l'Europe

(2) Rémi Brague vs Luc Ferry http://www.youtube.com/watch?v=LBZ3uKugGm8

Écrit par : Naibed | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

@ Naibed

"Naibed : désolée de vous décevoir, Carlitos : j'aime bien vos interventions en général, mais ici, en ce qui concerne Averroès, ...c'est faux !"

Je connais les positions d'Averroes sur le Jihad etc., mais là n'est pas la question. Les salafistes aujourd'hui se basent avant tout sur Al Ghazali (Lisez Tariq Ramadan) qui était son grand rival, et Al Ghazali à son tour basait sa théologie sur la secte dominante d'alors: Les ash'arites. Averroes a tout d'abord démonté les silogisme faux de cette secte dominante et chez Al-Ghazali, il a également proposé d'introduire la logique héritée des grecques dans la théologie musulmane, argant que si ces outils étaient valables, il était acceptable de les utiliser. Si vous lisez Tariq Ramadan aujourd'hui vous verrez qu'en ce sens Averroes faisait preuve d'une audace que lui même se refuse d'avoir, puisque TR refuse toute forme d'apport extérieur à la théologie musulmane pure (Et il critique lui aussi l'admiration des occidentaux pour Averroes!).

Or ouvrir la théologie et le droit musulman à la philosophie en général et à la logique en particulier serait une pas important vers une réforme authentique. C'était le sens de mon message, à savoir qu'Averroes aujourd'hui, s'il se montrerait sans doute solidaire des palestiniens, ne manquerait pas de relever les vices de logiqes présents chez les Wahabites et la Salafistes.

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

bidouille: En Espagne, à la fin de l'ère maure (Reconquista), musulmans, juifs et chrétiens vécurent en paix.

...tellement en paix d'ailleurs que c'est à ce moment que s'installe lentement la mentalité de croisade dans l'esprit de la reconquête chrétienne. Ce qui est le sens de Reconquista.

bidouille: Pourquoi ce qui a été possible au 12e siècle,

Naibed: justement ! ça n'a PAS été possible. Si « âge d'or arabo-andalou » il y a eu, ce ne fut qu'à l'avantage des envahisseurs arabo-musulmans. Les autres, les juifs et les chrétiens y vécurent en semi-esclavage, dans un statut de dhimmis tout juste tolérés, et sur qui pesait le poids du financancement de ce fameux « âge d'or », ainsi que des guerres musulmanes. Le reste n'est que honteuse reconstruction de l'Histoire.

bidouille: ne le deviendrait-il pas 9 siècles plus tard ?"

Naibed: Brrr... !

(et dire qu'il y a des salopards qui prétendent se servir de cette horreur pour servir de modèle à une politique multiculturelle aujourd'hui !)

Écrit par : Naibed | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

il n' y a plus place au débat parce que la je suis tombé sur un site d'une extrême droite sioniste,
j'ai une citation pour vous qu'est ce qu'un antisemite ???????????
"Un antisémite est quelqu'un qu'un juif n'aime pas".

Écrit par : amine | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

vous dérivez tous du sujet comme a l'habitude des sionistes , bornés ;le sujet est ''Gaza: quel but le Hamas poursuit-il?''c'est ça le vrai sujet et la vraie question .
2eme vous n'êtes pas apte a parler ni de la religion ni de la théologie est de toutes façon votre diarrhée pseudo intellectuelle le prouve ,relisez vos messages et vous verrez un tas conneries !!!!
il faut d'abord débattre sur les événements de gaza c'est primordial pour le débat!
vous partez dans des délires sur averroes ,ibnrushd ,alghazali ,tariq ramadan ,,,etc
votre expert en wikidonkey nous réapprend l'histoire a sa manière ou devrais je dire a la manière du nazisme(on est la race suprême,le reste au caniveaux).
je vous citerais une personnalité comme d'habitude non musulmane non palestinienne non arabe ,non gauchiste et respectivement neutre :c'est mr le
Le professeur Falk, rapporteur spécial des Nations Unies pour les Droits de l’Homme dans les Territoires Palestiniens Occupés, et professeur de droit international à l’Université de Princeton, a décrit le siège d’Israël sur Gaza, l’année dernière, quand les choses n’en étaient pas encore arrivées à ce stade, comme suit :

"Est-ce une exagération irresponsable que d’associer la façon dont son traités les Palestiniens au palmarès atroce de l’entreprise nazie ? Je ne le pense pas. Les récents développements à Gaza sont particulièrement dérangeants parce qu’ils expriment tellement l’intention délibérée de la part d’Israël et de ses alliés de soumettre une communauté humaine entière à des conditions de vie mortelles, et à la pire cruauté. Dire que comportement est un holocauste en marche, c’est lancer un appel plutôt désespéré aux gouvernements du monde entioer et à l’opinion publique internationale pour que par une action immédiate soit empêchée l’actuelle démarche génocidaire qui culminerait en une tragédie collective".

Les plus brutaux épisodes de cette "tragédie collective" sont ceux auxquels nous sommes en train d’assister aujourd’hui.

Les crimes de guerre d’Israël et les autres graves violations du droit international à Gaza comme dans le reste des Territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem, n’auraient pu se perpétrer sans la complicité directe ou indirecte des gouvernements du monde entier, plus particulièrement ceux des Etats-Unis, de l’Union Européenne, de l’Egypte et des autres régimes arabes.

Pendant que le gouvernement des Eats-Unis parrainait, finançait et protégeait largement l’apartheid organisé par Israël et sa politique coloniale contre la population autochtone de Palestine, l’Union Européenne pouvait dans le passé en appeler à un semblant de respect de la loi internationale et universelle des droits de l’homme. Cette subtilité a pris fin le 9 décembre quand le conseil de l’Europe a décidé à l’unanimité de récompenser le mépris criminel d’Israël pour la loi internationale en améliorant encore l’Accord d’association Israël-Union Européenne. Israël a évidemment conclu de cette décision que l’Europe tolérait ses activités hostiles contre les Palestiniens sous occupation. La société civile palestinienne a aussi reçu le message : le gouvernement de l’Union Européenne n’est pas devenu moins complice des crimes de guerre d’Israël que ses pairs US.
la deuxieme personnalité internationale qui a les même caractéristique que les précédents(car je n'ai fait citer que des hommes intègres,de renom sans relation ni avec la théologie musulmane,ni avec tariq ramadan ,ni alghazali,ni albanna,ni le mouvement du Hamas ,ni surtout mais surtout pas avec les néo nazis de l'an 2000(cad sionistes)!!!!!vous avez pigés alors cherchez autre chose pour justifier votre haine innée des arabes et de l'islam )
Le père Miguel d’Escoto Brockman, président de l’Assemblée Générale des Nations Unies, a exorté dans une récente communication devant cette Assemblée que pour faire des affaires avec Israël on utilise la voie morale et elle seule. "Il y a plus de 20 ans, aux Nations Unies, nous avons suivi l’exemple de la société civile, quand nous nous sommes mis d’accord pour trouver les moyens non violents de faire pression sur l’Afrique du Sud. Aujourd’hui peut-être aux Nations Unies, devons-nous suivre l’exemple d’une nouvelle génération de société civile qui réclame une identique campagne non violente de boycott, de désinvestissement et de sanctions pour que, sous la pression, Israël soit obligé de mettre fin à ses violations (de la loi internationale)".

Maintenant plus que jamais, le Comité National Palestinien pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions (BNC), en appelle à la société civile internationale pas seulement pour qu’elle manifeste et condamne le massacre sous toutes ses formes qu’Israël commet à Gaza, mais pour qu’elle rejoigne et multiplie les campagnes pour le boycott international, le désinvestissement et les sanctions (BDS) contre Israël afin que cesse son impunité et qu’il rende compte de ses violations permanentes du droit international et des droits des Palestiniens. Sans une pression soutenue et efficace des peuples de conviction à travers le monde, Israël va continuer le laminage progressif de son génocide des Palestiniens, ensevelissant toute perspective de paix sous la masse de sang et de ruines de Gaza, Naplouse et Jérusalem."

et pour revenir sur le sujet du droit de chacun a un etat ,je dirais que c'est une question bête car on ne peu accepter de donner ça maison a un intrus qui croit avoir une révélation la nuit de peur qu'il nous prenne le jardin et la voiture aussi!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
pour qu'il est une paix juste il faut d'abord que les sionistes acceptent de rendre les terres occupées d'avant 1967 ,retour de tout les réfugies pas besoins d'exodus ils peuvent venir a pieds,qu'il faut aussi reconnaitre l'humanité du palestinien ça évitera qu'il soit assassiner comme un animal ;
c'est tout je pense

svp :arrêtez de croire et de faire croire a chaque fois que c'est la faute a l'islam .que Hitler ,et que l'Europe fasciste et ses banquiers ont entrepris le massacres des juifs innocents ,voyez vous j'aurais été a votre place le sommeil m'aurais quitter pour un bon temps ,de penser que vos grandparents est participé ou admiré,ou toléré cela .

bonne année et encore une fois 3 carrées de chocolat

Écrit par : amine | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Naibed merci de tout coeur pour votre intervention qui redonne un peu de sens à ce débat.

pour amine: tu as tout découvert donc ce n'est plus nécessaire de nous inonder avec tes copier-collers, et en parlant de site d'extrême droite sioniste là tu bas tous les records. Si jamais ce site appartient à un journal qui publie (trop) souvent les pensées des frères ramadan et d'autres personnes que l'on ne peut vraiment pas qualifier de sionistes. Mais bon peut-être que c'est encore une ruse sioniste?

Écrit par : Patrice M. | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

je tiens a preciser je parle de votre blog minable par de la tribune g

Écrit par : amine | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Carlitos de Unmauno : Or ouvrir la théologie et le droit musulman à la philosophie en général et à la logique en particulier serait une pas important vers une réforme authentique.

Naibed: c'est justement ce qu'a fait Averroès, avec les résultats que l'on connaît. Et on a pu mesurer l'importance de ce soi-disant « pas important » vers une soi-disant « réforme » authentique. Et les soucis que lui ont occasionné cette réformette.

Carlitos de Unmauno : C'était le sens de mon message, à savoir qu'Averroes aujourd'hui, s'il se montrerait sans doute solidaire des palestiniens, ne manquerait pas de relever les vices de logiqes présents chez les Wahabites et la Salafistes.

Naibed: avez-vous écouté les explications du professeur Remi Braque, comme je vous l'avais demandé ?

Écrit par : Naibed | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

voici une vidéo vue qu'apparement pour certains les articles à lire c'est trop dur...

http://www.dailymotion.com/relevance/search/PALESTINE/video/x7ncjl_israel-letat-le-plus-raciste-au-mon_news

Écrit par : Madame | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Et alors, Amine(tte) ? ... On continue à polluer ?

Écrit par : Monsieur | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

amine, vous n'avez pas répondu clairement et sans ambigüité à ma question.

Au fait, votre Colombo - ah non, ce n'est pas Peter Falk! - s'est déjà illustré. Il doit être l'équivalent de notre Jean Ziegler.

Tiens, pourquoi ne parlez-vous pas de ce que subissent les palestiniens chrétiens de la part des musulmans? Voyez vous-même:

http://www.bivouac-id.com/2008/11/16/un-musulman-denonce-les-crimes-anti-chretiens-des-palestiniens/

Bon, ça commence à suffire de nous insulter, de nous traiter de nazis, de faschistes: vous êtes un malade, désolé mais je ne vois pas d'autre explication - au prochain commentaire avec une insulte, j'efface. Je n'ai plus du tout envie de rire de vos conneries, et je n'ai plus aucune patience pour votre mépris de la Suisse.

Au fait, voulez-vous la destruction d'Israël? Allez, un peu de courage enfin!

Écrit par : hommelibre | 31 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

lisez bien messieurs ces articles et vous pouvez confirmer leur sources ,aucun problème car pour la vérité! pas besoin de wikidonkey!!!!!!!
robert fisk journaliste anglais ,alors pas d'insultes sur les islamo;gaucho, droito ,marxo,fondue savoiayarde ,ni sur sa prétendu relation a ibn rushd
et pour Peter Falk il est normal que vous le mepriser l'etat sioniste l'a deja fait plusieur heures de retention a aeroport de telav

bonne annee

Écrit par : amine | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

manipulateurs comme vous etes honte a vous et honte a cette suisse qui vous reçois

Écrit par : amine | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@Naibed

Après avoir visionné la vidéo, effectivement, je ne peux que constater mon incompétence en la matière... Brillant!

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Naibed, je vous remercie pour cette magnifique vidéo (pas encore vue, avant de nous mettre à disposition le lien) qui démontre bien que Luc Ferry est d'abord un imposteur et ensuite un traître et un vendeur de la mémoire.

Bonne Année 2009 !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@ amine.
Je vous adore !
Vous êtes excellent !
Voila un arabe qui appelle au respect des Droits de l'Homme, qu'aucun pays arabe n'a signé !
N'est pas extraordinaire !?
Se servir de nos lois, qui n'ont pas été acceptés par les pays arabes (Hani Ramadan, nous a écrit un bel article sur la Déclaration Islamique Universelle des Droits de l'Homme) pour décrier la situation en sa Palestine.

"l’Union Européenne pouvait dans le passé en appeler à un semblant de respect de la loi internationale et universelle des droits de l’homme"

A quand la signature de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948, par les pays arabes ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

pour le VICTOR HUGO DES BETISES ET DES MENSONGES VOICI CE PRÉSENTS ARTICLE TRÈS INTÉRESSENT :
Ce n’est pas seulement Israël qui commet des crimes de guerre, ce sont tous les Etats qui ont ratifié les Conventions de Genève, conventions qui leur font obligation de "rechercher" et de "prendre des sanctions" contre toutes les personnes ayant commis ces crimes ou donné l’ordre de les commettre. Gilles Devers, avocat, rappelle ce qu’est la loi à un moment où tous nos gouvernements s’assoient dessus.

"Douloureux à rappeler quand Israël est en cause, mais c’est le statut du tribunal de Nuremberg qui le premier a posé la définition du crime de guerre.

En droit de la guerre, la césure reste l’Allemagne nazie. Les conventions internationales qui traitaient de la guerre, datées de 1899 et de 1907, concernaient essentiellement les soldats, et de manière indirecte les populations civiles. Avec les nazis, l’ordre des choses s’est inversé : la mort des civils est une réalité, et un but de la guerre.

D’où une première réaction, avec l’article 6 du statut du Tribunal de Nuremberg de 1945. Le crime de guerre est défini comme une violation grave des lois et coutumes de la guerre commise durant un conflit armé. L’article liste : « Assassinat, mauvais traitements ou déportation pour des travaux forcés, ou pour tout autre but, des populations civiles dans les territoires occupés, assassinat ou mauvais traitements des prisonniers de guerre ou des personnes en mer, exécution des otages, pillages de biens publics ou privés, destruction sans motif des villes et des villages, ou dévastation que ne justifient pas les exigences militaires. »

S’est imposée ensuite la volonté de pérenniser cet acquis, et ce fut l’œuvre des conventions de Genève, dont la 4°, relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre, conclue le 12 août 1949 et ratifiée à ce jour par 194 Etats dont Israël. La convention reprend la référence aux violations graves du droit de la guerre, et les liste en son article 147 : « L’homicide intentionnel, la torture ou les traitements inhumains, y compris les expériences biologiques, le fait de causer intentionnellement de grandes souffrances ou de porter des atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé, la déportation ou le transfert illégaux, la détention illégale, le fait de contraindre une personne protégée à servir dans les forces armées de la Puissance ennemie, ou celui de la priver de son droit d’être jugée régulièrement et impartialement selon les prescriptions de la présente Convention, la prise d’otages, la destruction et l’appropriation de biens non justifiées par des nécessités militaires et exécutées sur une grande échelle de façon illicite et arbitraire. »

Et l’article 146 précise que les Etats signataires « s’engagent à prendre toute mesure législative nécessaire pour fixer les sanctions pénales adéquates à appliquer aux personnes ayant commis, ou donné l’ordre de commettre, l’une ou l’autre des infractions graves à la présente Convention ». Les Etats signataires acceptent l’obligation de « rechercher les personnes prévenues d’avoir commis, ou d’avoir ordonné de commettre, l’une ou l’autre de ces infractions graves, et elle devra les déférer à ses propres tribunaux, quelle que soit leur nationalité. » Et oui, la responsabilité est personnelle, et les Etats doivent poursuivre les personnes responsables de crimes de guerre dépendant de leur autorité. Alors, chacun peut avoir l’analyse qu’il veut des évènements de Gaza, dans leurs implications militaires, diplomatiques, et de politique interne. Ce n’est pas mon propos.

En revanche, il y a des réalités objectives qui sont sous nos yeux. Je précise que si Israël contrôle les images, la chaîne Al Jazzera diffuse toute l’information suffisante pour dire l’évidence : Israël commet ces jours-ci des crimes de guerre à Gaza.

Et il y a récidive. La convention de 1949 sanctionne également à l’article 49 la construction de colonies dans des terres occupées, et à l’article 53 la destruction de propriétés en l’absence d’impératifs militaires. L’installation des colonies et l’édification du mur en territoire palestinien sont ainsi contraires à la convention, comme la Cour internationale de Justice l’a affirmé dans un avis du 9 juillet 2004. Et le massacre de Sabra et Chatila en septembre 1982 – pour ne citer que lui - n’a encore jamais été jugé.

Alors j’entends déjà : mais c’est le Hamas qui a commencé ! et que faites-vous des tirs de roquettes sur Sderot ! et Condoleezza Rice qui impute la responsabilité au Hamas ! et Mahmoud Abbas qui déplore la rupture de la trêve ! et les forces de tous les dangers qui soutiennent ce Hamas ! et ce Hamas qui divise le monde arabe… Ce n’est pas le problème. Israël n’a pas le droit de fouler au pied la convention qu’il a signée. Convention qui, pour que les choses soient bien claires, indique qu’elle est rédigée pour les temps de guerre, et que les règles fixées ne peuvent être remises en cause pour des motifs de sécurité.

L’armée d’Israël est forte, mais elle viole le droit international. Auteur de crimes de guerre, le gouvernement d’Israël, conduit par un homme destitué pour cause de corruption, en sursis car les forces politiques sont dans l’incapacité de former une coalition majoritaire, s’enfoncent dans la violence sans être capable d’offrir la moindre solution diplomatique."

Par Gilles Devers, avocat

Écrit par : amine | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@Amine

Tu es sourds? On t'a demandé de mettre des liens et d'arrêter de copier-coller comme un malade mental! On ne lit plus, tu te fatigues pour rien!

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@ Carlitos: difficile parfois de savoir à qui on a à faire. En effet plus personne ne lui répond, et pour cause. Il n'y a aucun réel débat ni dialogue avec lui, dont on ne sait s'il est en Europe (il se dit à Tel Aviv, mais va savoir). Et comme il ne répond pas à une question aussi simple que de savoir s'il veut ou non la destruction d'Israël, j'ai laissé tomber.

Mais peu importe, ce débat reste important, même si j'aurais préféré un vrai argumentaire personnel, et des vraies questions-réponses. Amine pose question, et je n'ai plus envie d'avoir de réponse.

Écrit par : hommelibre | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@hommelibre: Tiens, votre décision me rappelle quelque chose ... Ne voyez aucune méchanceté dans ce trait d'ironie, mais convenez cependant que ces forums ne peuvent ni remplacer une thérapie, ni en tenir lieu. Votre patience, je l'avoue, nous a fait apprendre un certain nombre de choses, mais je ne crois pas que ce soit vraiment grâce au dénommé (?) amine, dont le prénom, d'après la subtilité de sa démarche doit décidément être "barre" (petite vengeance mesquin pour le temps perdu et l'énervement subi, mais personne n'est parfait).

Écrit par : Mère | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@hommelibre: Si vous faites un retour dans le passé assez récents, vous vous souviendrez que vous-même, Carlitos de Unmauno, quelques autres et moi avions déjà eu à faire à ce genre d'interlocuteur (?) sur à peu près le même sujet. Vous aviez fini par le traiter d'âne bâté, si ma mémoire est bonne. J'ai rencontré le même genre de personnage sur les blogs du Marin, à l'époque où je m'y étais essayé, et j'ai constaté qu'ils sont assez vite repérables, disons après une demi douzaine de tentatives infructueuses de communication. Le tout est de ne pas perdre les vrais interlocuteurs dans l'intervalle.

Écrit par : Mère | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour Mère,

Je réponds ici aux messages sur les deux billets. En effet s'il y a des intervenants qui suivent encore le fil, je fais part de mon sentiment à la fin (provisoire) de ce débat.

Venant de votre part, l'ironie ne me dérange pas! Pour les commentaires qui patinent, raaahhh... Pour les éviter il faudrait que je modère mon blog, ce qui enlèverait de l'interactivité. Et je serais désolé pour les autres intervenants qui ont apporté leur contribution.

Pour Barre (amine), et bien je ne l'ai pas repéré aussi vite, alors que j'essaie, comme vous le signalez dans le commentaire sur l'autre billet. J'ai essayé d'aller au bout de moi, d'être en dialogue le plus loin possible, mais finalement il est allé poster ses copiés-collés ailleurs. Cela lui évitait de répondre à la question.

J'ai déjà vu plus vite des personnes un peu limite, là je me suis posé la question à mi-chemin, je crois même l'avoir écrit, mais je laissais encore le bénéfice du doute. Bon, c'est ainsi.

Pour moi ce débat n'a pas été stérile. J'ai évolué en cours de route, par les réaction, par les infos. Je réalise davantage que le droit à l'existence d'Israël reste fondamentale, mais j'ai élargi ma vision, en incluant le jeu politique qui se joue dans la région. Je relirai certaines infos pour bien me les ancrer.

A ce point du fil, je ne regrette pas d'avoir laissé aller sans trop cadrer, car il y a plus de choses utiles que je n'avais imaginé au départ. Et puis je suis si attaché à la liberté que je répugne viscéralement à limiter les autres.

Mais c'est vrai que quand on en vient aux noms d'oiseaux, cela affaiblit les échanges. De toutes façons c'était un débat limité puisque sans vrai dialogue contradictoire - car je ne peux tenir les commentaires d'amine pour un dialogue.

Merci, j'apprécie toujours vos interventions.

Écrit par : hommelibre | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@John

"En effet plus personne ne lui répond, et pour cause. Il n'y a aucun réel débat ni dialogue avec lui, dont on ne sait s'il est en Europe (il se dit à Tel Aviv, mais va savoir)."

Pour savoir où il est, c'est très simple, allez sur cette page: http://www.ip-adress.com/ip_tracer/, regardez sur ses commentaires son adresse IP, recopiez-là et vous saurez d'où il sévit...

Meilleures

Carlitos

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Carlitos, je ne suis pas arrivé à trouver quelque chose, avez-vous un mode d'emploi?

Écrit par : hommelibre | 01 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Amine écrit depuis Chypre.
Bonne Année 2009, amine !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Bravo Victor! Hé hé... Comme quoi il faut savoir écouter ses intuitions...

Écrit par : hommelibre | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

"Carlitos, je ne suis pas arrivé à trouver quelque chose, avez-vous un mode d'emploi?"

Euh, à trouver quoi? L'adresse IP?

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Amine écrit depuis Chypre.
Bonne Année 2009, amine !

ET ALORS????????????LUI ÉCRIT DE CHYPRE ET MOI DE L'ALGERIE, SI Vous avez demander nous vous le disons et nous vous épargnons cette peine.

Écrit par : djilani ftelina | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Bravo Victor! Toujours aussi calé pour trouver les secrets les plus enfouis..

Écrit par : Micheline | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@djilani ftelina: J'essaie de vous donner un début de réponse: la plupart des correspondants estiment probablement qu'écrire dans un journal d'un pays étranger et profiter de l'accueil qui vous est ainsi fait pour en insulter systématiquement les habitants (pour les détails, relisez les interventions de amine) est pour le moins inconvenant, sans compter que dans un certain nombre de pays cela vous exposerait à de sérieux ennuis. Cela n'est en aucun cas comparable au fait de commenter l'actualité internationale exposée dans tous les journaux du monde entier. De plus aucun des critiques du Hamas, pour prendre cet exemple, n'a jamais traité les habitants de Gaza dans leur ensemble de manière insultante, ni les Arabes ou les Musulmans, dont seulement certains mouvements ou dirigeants ont été critiqués.

Écrit par : Mère | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@Mère
A propos de Amine je ne sais plus d'où il écrit, Quand a moi j'écris de mon pays l'algerie(plusieurs de mes parents mort pour l'Algérie pendant la révolution de l'indépendance et mon grand père de ma mère mort par contrainte pour la France pendant la guerre mondiale)
"(pour les détails, relisez les interventions de amine)"
J'ai rien remarqué dans les interventions de Amine quelque chose qui mérite tout Ce "Cafouillage"
"profiter de l'accueil qui vous est ainsi fait pour en insulter systématiquement les habitants"
Je me rappelle pas d'avoir insulté qq soit, voulez vous me rapeller?

Écrit par : djilani ftelina | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

"Bravo Victor! Toujours aussi calé pour trouver les secrets les plus enfouis.."

QUEL SECRET? a moins que vous considérez ça comme une grande découverte qui est comparable à LOUIS PASTEUR ou CHRISTOPHE COLUMB.

Écrit par : djilani ftelina | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

très bonne année djilani ftelina ssanahilwatmarataine§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§!!!
tu est d'Algérie alors le pays des 1 million est demi de martyrs bravo a toi !!!!

les Gard sont super calé en informatique comme les espions du moossad wawwwwww.

ça été une très bonne expérience pour moi de bavarder avec eux ,même si je l'avoue il n'ont fait que lié tout en bloc ,mais le mossad est de vous camarade

Écrit par : amine | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

desolé je voulez dire il est fier de vous camarade
et petit message pour la mère moralisatrice, sortez un peu de votre statut de therapeute ou psychanalyste ,reveiller vous des gens meurt a gaza ,dechirés par les bombes israeliennes ok

Écrit par : amine | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Permettez-moi d'ajouter encore quelque chose, qui ne vous concerne peut-être pas directement, mais qui concerne la manière qu'ont certains de se croire les seuls victimes dans le monde. Il n'y a aucune doute qu'en Palestine des gens souffrent et qu'un certain nombre de d'entre eux, notamment les femmes et les enfants sont des victimes innocentes. Je n'entrerai pas dans le débat qui consiste à accuser certains de les instrumentaliser pour le bénéfice de leur propre cause, puisque cela peut être dit tout aussi bien pour les victimes israéliennes, car il y en a.
J'aimerais simplement faire une remarque à propos de la vision caricaturale de certains, comme amine, concernant la Suisse, où il n'y a selon eux que des banquiers, marchands d'armes, sionistes complices et autres gens qui surfent sur les malheurs du monde. Il y a aussi, même s'il en reste moins à l'heure actuelle, des victimes de régimes barbares de toute sorte, rescapés de camps d'exterminations nazis ou staliniens, de régime dictatoriaux chiliens ou argentins et réfugiés d'autres horreurs, dont certains vous sont plus proches, qui pleurent encore des membres de leurs famille. Pour Genève, en particulier, puisque nous écrivons dans un journal locarl, il y a les descendants d'effroyables massacres commis autrefois près de chez nous au nom de la religion.
Et il y a aussi, et c'est le cas dans le monde entier, donc nécessairement en Suisse aussi, beaucoup d'autres gens qui savent ce qu'est la souffrance: celles de la maladie et de la mort de proches et surtout d'enfants innocents frappés de maladies incurables. Innombrables sont les manières de souffrir dans le monde, même si elles n'ont pas toutes l'acuité, la soudaineté et le caractère "injuste" que celles dont nous avons parlé dans ce blog. Exprimer sa douleur, sa révolte, son impuissance est donc légitime, traiter plus ou moins collectivement tous ses contradicteurs, et à fortiori les habitants du pays dont ils sont issus, de manière insultante en est une autre.
Mon dernier point, plus discutable probablement aux yeux de beaucoup, est celui de la religion. Elles est systématiquement mis en avant (ou en arrière-plan) des événements qui nous occupent, et c'est particulièrement le cas pour l'Islam, qui se veut une dimension politique essentielle, si j'ai bien compris. A cet égard, il est frappant, pour un(e) athée comme moi, que le principal ennemi des pays Arabes est une entité appelée "Amérique de Bush", qui est certainement parmi celles d'Occident où justement les influences des mouvements religieux, en l'occurrence celle de chrétiens fondamentalistes, est la plus forte. Si cette mouvance déterminait de par sa nature, sa diffusion et son prestige la politique de l'entité en question et de ses alliés, au point où semble le faire l'Islam dans les pays qui s'en inspirent directement, nous serions probablement en guerre permanente, sinon définitive. Sil était possible de renoncer au appels au Prophète et à ses enseignements d'un côté et aux justifications morales tirés d'une lecture littérale de la Bible d'autre part (et je ne fais pas intervenir le Judaïsme pour me simplifier les choses), nous aurions enfin une mise en lumière des autres motifs de disputes et de guerres, et je ne doute pas qu'elles trouveraient beaucoup moins d'appui auprès des peuples qui en font les frais.

Écrit par : Mère | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Juste un commentaire, pour vous dire que la Shoah n'est le dernier pogrom subi par les juifs, mais c'est celui qui a tué le plus de juifs sur une très courte période.

Le terme Shoah (hébreu : השואה, « catastrophe ») désigne l'extermination par l'Allemagne nazie des trois quarts des Juifs de l'Europe occupée, soit les deux tiers de la population juive européenne totale et environ 40 % des Juifs du monde, pendant la Seconde Guerre mondiale ; ce qui représente entre cinq et six millions de victimes selon les estimations des historiens.

Ce génocide des Juifs constituait pour les nazis « la Solution finale à la question juive » (die Endlösung der Judenfrage).

Le terme français d’Holocauste est également utilisé et l’a précédé.
Le terme « judéocide » est également utilisé par certains pour qualifier la Shoah.

40 % des Juifs c'est quand même la volonté d'éradiquer tout un peuple.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@djilani ftelina. Je ne crois pas avoir dit que vous insultiez la Suisse. Mais comme vous veniez, me semble-t-il, au secours de amine, je vous ai exposé certains aspects de ce qui a mon avis rendaient ses interventions insupportables. J'en cite une partie:

lors mrs avant de sortir votre vomis haineux vide de sens,et limite raciste
"ne laissez pas vos sentiments islamophobes submergers votre humanité"
((Carlitos de Unmauno)) encore de l'intox vous êtes fort très fort en calomnie vous croyez qu' a coups de mensonges répétés vous aller changer l'histoire ,décréditer des personnes de grand talents les accuser d'être des antitermites ?!!!
et pour les sondages voyez vous ils font partie de l'arsenal du manipulateur(reste a confirmer leurs verités ).
"et pour le vrais saleguele je dirais si vous penser vraiment que les 300 morts et 1500 blessés sont des tous terroristes vous êtes bel est bien un neonazis ou plutot un sioniste !!!!!!!!"
hhhhhhhhhhhhhh apparemment je suis face a un comité de soutiens de l'état sioniste et terroriste( Carlitos de Unmauno +Pascale +Victor DUMITRESCU )!!!!!!!!!
vous êtes méprisable votre racisme et votre haine des arabes vous fait oublier les vérités celles d'une peuplade amenée de l'Europe et du Maghreb pour la grevée en Palestine sur la terre des palestiniens
pascale ))oui faite le !!car c'est le propre des facho
"vous êtes méprisable votre racisme et votre haine des arabes"
saleguele et âme sale je tiens juste a montrer que pour moi le débat est clôt avec vous car le pire de ce que je m'attendais a lire de vous ici est fait:
vue que le comité sioniste du blog est toujours aussi haineux et manipulateur
arlitos de Unamuno oui mr je nie tes mensonges imbécile
"de toutes les façons je vois que les yeshiva en fait leurs travailles bien vous bourrez la tete a coups de mensonges répétés :nous sommes le peuple élu et le reste c'est les goyeims bravo"
c'est ça messieurs ou mesdames car je ne sais pas qui est qui a vrai dire!!!car j'ai l'impression de parler avec le même fanatique et qui change de pseudo!!
mais la conclusion de tout vos messages c'est vous avez raisons et le reste du monde a tort ,je comprend d'ailleurs pourquoi l'état raciste d'aucun respect pour les vies humaines palestiniennes .
je veux savoir une chose vous avez été a l'école suisse j'espère que non !!!!car si c'est le cas l'avenir de la suisse sera très sombre vu le nombre de bêtises a la seconde que vous me sortez,dites moi (je parle au sionistes bine entendue)si une guerre éclate en la suisse et Israël ,vous serez avec qui exactement ?

Il est vrai, je le concède volontiers et je vous prie d'excuser mon extrapolation, que je n'ai pas trouvé, dans la partie que j'ai relue en tout cas, d'insulte dirigée explicitement contre le peuple suisse. Il est possible que n'étant pas habitué aux invectives et autres apostrophes agressives, que je dénonce systématiquement, quelle que soit leur origine d'ailleurs, j'ai pu me sentir en tant qu'intervenant(e) dans ce forum, atteint(e) par le chapelet d'injures dirigées contre des gens que je trouve en général fort raisonnables. Je persiste cependant à trouver les interventions d'amine grossières, insultantes et, plus grave, peu propices à défendre sa cause.
Si vous voulez donc l'aider, je pense sincèrement que c'est en le mettant au courant des moeurs et coutumes qui prévalent généralement dans ce que je continue d'appeler un pays d'accueil pour les correspondants étrangers. Cette expression n'est pas à prendre comme une manière de rabaisser ceux-ci, puisque c'est justement de l'étranger que peuvent nous venir des lumières qui nous font défaut, mais simplement comme un rappel de ce que j'ai toujours compris comme étant une qualité des plus estimables des pays du Proche-Orient, le sens de l'accueil, qui sous-entend de la part de celui qui est reçu un respect à la hauteur de celui qui lui est montré.
Merci de votre intérêt. Si vous lisez une de mes interventions précédentes, vous verrez que j'essaie de n'oublier personne dans mon appréciation de ce qu'est la souffrance des êtres humains, d'où qu'ils viennent. Cela inclut donc les terribles événements personnels auxquels vous faites allusion.

Écrit par : Mère | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Une question de masques : dji = djinius = djilani ftelina ????

Écrit par : Salomé | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Salomé,

Pour la première partie de ton équation, il faut s'adresser à Blondesen. Pour l'autre, une simple analyse de nos écrits respectif devrait suffire à t'apporter une réponse.

Écrit par : Djinus | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Salomé vous avez posé 4 points d'interrogations, le quatrième pour qui?

Écrit par : djilani ftelina | 02 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@mère et aux autres participants: Pour information, djilani ftelina n'insulte peut-être pas sur cette page,(pas le temps de tout lire), mais sur la page de jmolivier.blog "qui punira israel" on trouve, et là, je fais comme amine un copier/coller:
"Lorsque quelqu'un entouré par des salopards et proxénètes, nous rappelons le proverbe:Ali baba et les 40 voleurs, mais moi je dis: Djilani et les 40 athées suisses, où voulez vous les 40 esclaves suisses? ça vous convient?
Ecrit par : djilani ftelina | 30.12.2008"
voilà. Une lourde pierre dans son jardin, une inti-fada dans son jardin même, si on lit la suite de ses commentaires sur la page mentionnée!

Écrit par : en passant | 03 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@en passant: Merci de cette citation. Je ne regrette pas d'avoir été trop généreux, mais je retiens la leçon.

Écrit par : Mère | 03 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

"@en passant: Merci de cette citation. Je ne regrette pas d'avoir été trop généreux, mais je retiens la leçon."

Est ce que vous m'avez offert la maison ou j'habite?
C'est vous que vous m'avez adressée et j'ai répondu avec sincérité! quand à "en passant" c'est un membre de la meute et je ne sais plus son rôle dans le groupe.

Écrit par : djilani ftelina | 03 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Quel dommage que les blogs de la TG ne soient pas équipés de la fonction "ignorer" qui permet de ne pas avoir à subir la pollution du style amine ou ftelina tout en leur permettant de publier leurs immondices et de ne pas se sentir exclus.

Écrit par : Patrice M. | 03 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

En effet Patrice. Je pourrais les ôter, mais je préserve cette liberté d'expression à laquelle je tiens tant. Merci de votre patience!...

Écrit par : hommelibre | 03 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

@djilani ftelina: "Lorsque quelqu'un entouré par des salopards et proxénètes, nous rappelons le proverbe:Ali baba et les 40 voleurs, mais moi je dis: Djilani et les 40 athées suisses, où voulez vous les 40 esclaves suisses? ça vous convient?
Ecrit par : djilani ftelina | 30.12.2008"
Je juge simplement que la citation ci-dessus (la récusez-vous, a-t-elle été mal interprétée?) n'est pas de mon goût, c'est à ce propos que j'ai écrit le "trop généreux". Je ne comprends pas non plus votre allusion à "une membre de la meute", mais qu'importe.
J'essaie d'inviter tous les intervenants à privilégier les arguments raisonnables par rapport aux expressions insultantes et aux professions de foi. En parlant de générosité, je ne parlais certes pas de maison (si vous en avez une, je vous envie, car je n'ai jamais eu cette chance), mais de l'intervention citée ci-dessus et de votre affirmation selon laquelle amine (et non vous-même) n'aviez pas proféré d'insultes envers les Suisses. Je n'ai aucune qualité, morale ou autre, qui me donne plus de droit qu'à n'importe quel autre intervenant de faire la morale aux autres. Mais je trouve que si cette condition n'est pas respectée autant que faire se peut, il ne vaut pas la peine d'avoir des blogs. Je vous renvoie à mon intervention sur le blog de M. Mabut pour vous montrer que pour défendre cette idée je prends le risque de déplaire à ceux qui ont un certain pouvoir.
Je suis conscient aussi d'écrire parfois de manière trop précipitée et de porter des jugements discutables; étant donné le nombre d'années qui me restent statistiquement à vivre (ou bien n'est-ce qu'une excuse pour une certaine paresse?) j'estime ne pas avoir le temps de relire tout ce qui a été dit et de le soupeser à l'aune d'une vérité autre que relative et transitoire. Je vous laisse donc, vous-même et tous ceux avec qui vous pouvez être en conflit, juger en votre âme et conscience de la qualité de ce que vous dites et je maintiens mes paroles de compassion pour vos souffrances intimes, comme je le ferais pour toute autre être humain, même si je n'approuvais pas ses propres actions ou motivations, que je me permettrais en même temps de critiquer vigoureusement, mais sans les défauts que je dénonce.

Écrit par : Mère | 03 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

性病,
支原体,
皮肤性病,
珍珠样丘疹,
治疗尖锐湿疣,
支原体感染,
尖锐湿疣治疗,
尖锐湿疣的初期症状,
丘疹,
淋病早期症状,
阴茎癌,
梅毒治疗,
治疗性病,
霉菌感染,


早泄,
附睾炎,
睾丸肿瘤,
包皮龟头炎,
尿等待,
阳痿早泄,
什么是尖锐湿疣,
尿道口尖锐湿疣,
睾丸炎,
尖锐湿疣早期症状,
睾丸炎症状,
包皮,
淋病梅毒,
疱疹症状,


疱疹,
生殖器疱疹,
包皮过长,
前列腺癌,
精囊炎,
尿路感染,
淋病,
性欲减退,
膀胱炎,
包皮过长怎么办,
前列腺癌治疗,
性冷淡,
尿路感染的症状,
前列腺囊肿,


泌尿外科医院,
杭州医院,
精索静脉曲张,
割包皮,
包皮手术后恢复时间,
包皮环切,
什么是包皮过长,
生殖系统疾病,

Écrit par : Semyirrinly | 21 août 2009

Répondre à ce commentaire

A quoi ça sert de discourir sur le Hamas, Israël et la Palestine, bien assis en face de son ordi?

Écrit par : Marie-France de Meuron | 06 février 2010

Répondre à ce commentaire

A quoi sert de discourir sur le Hamas, Israël et la Palestine, bien assis en face de son ordi?

Pour certain à comprendre, à élargir leur perspective...
Pour d'autres, à distiller la haine, parfois injurieuse, parfois enrobée de bons sentiments compassionnistes... N'est-ce pas ?

Écrit par : gerardh | 06 février 2010

Répondre à ce commentaire

"A quoi sert de discourir sur le Hamas, Israël et la Palestine, bien assis en face de son ordi?"
Il y longtemps que les conflits ne se jouent plus que sur les champs de bataille, si cela a jamais été le cas d'ailleurs. C'est en grande partie dans l'information, la propagande et le conditionnement aussi bien des participants que des témoins que des victoires ou des défaites se préparent. La guerre du Vietnam, pour prendre un exemple lointain mais bien connu, a été perdue par les Americains autant sinon plus sur leurs campus et leur opinion publique que dans la boue des rizières asiatiques. C'est de plus en plus le cas lorsque les conflits ou les guerres sont asymétriques, opposant des moyens militaires, économiques et idéologiques sans commune mesure, et nos blogs font partie, que nous le voulions ou non, de ces luttes.

Écrit par : Mère | 06 février 2010

Répondre à ce commentaire

O przeprowadzki najczesciej mowi sie w kontekscie osob prywatnych, ktore zmieniaja miejsce zamieszkania i niejednokrotnie nie moga ukryc zdziwienia z powodu imponujacej wielkosci swojego dobytku. W miastach takich, jak lodz i Warszawa coraz glosniej mowi sie jednak rowniez o przeprowadzkach firm, nie zawsze mozna ich bowiem dokonac wylacznie za pomoca firmowych sil i srodkow. W tym miejscu oczywiscie nie sposob nie zauwazyc i tego, ze nie kazdy podmiot oferujacy przeprowadzki jest w stanie sprostac oczekiwaniom podmiotow gospodarczych. Problemu nie ma wtedy, gdy transportowany jest przede wszystkim sprzet wykorzystywany przez administracje, gdy jednak przeprowadzka jest skuteczna jedynie przy wykorzystaniu hds sytuacja robi sie bardziej skomplikowana. Na szczescie Przeprowadzki rosnace doswiadczenie podmiotow swiadczacych omawiane tu uslugi ma duzy wplyw na wzrost profesjonalizmu, z jakim wykonywane sa przeprowadzki warszawa moze wiec pochwalic sie juz dzis firmami, ktore wywiazuja sie z nich bez zastrzezen. Pomiedzy wspomnianymi tu podmiotami panuje zreszta coraz wieksza konkurencja, a co za tym idzie coraz wieksze jest prawdopodobienstwo tego, ze profesjonalne przeprowadzki firm stana sie standardem.

Écrit par : GUNNYLEMETYPE | 14 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Hei uite aici un site unde mai gasesti lucruri comice Fun News

Écrit par : funnews | 09 mars 2011

Répondre à ce commentaire

"« “Lettre ouverte aux inquisitrices, aux moralisatrices et fossoyeuses des libertes” | Page d'accueil | La charia appliquee en Suisse? » 28 decembre 2008 Gaza: quel but le Hamas poursuit-il? Le sang coule a Gaza, et c’est la meme histoire qui recommence. Le Conseil de securite enjoint a deposer les armes, quelques pays appellent a la paix, et rien, rien ne change."
Советую посмотреть тут

Écrit par : Featty | 23 mars 2011

Répondre à ce commentaire

"« “Lettre ouverte aux inquisitrices, aux moralisatrices et fossoyeuses des libertes” | Page d'accueil | La charia appliquee en Suisse? » 28 decembre 2008 Gaza: quel but le Hamas poursuit-il? Le sang coule a Gaza, et c’est la meme histoire qui recommence. Le Conseil de securite enjoint a deposer les armes, quelques pays appellent a la paix, et rien, rien ne change."
Советую посмотреть тут

Écrit par : Featty | 29 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Dans les années 1930 il aurait fallu anticiper la montée du nazisme, et l'antissémitisme, on ne l'a pas fait.

Aujourd'hui il faudrait stopper la montée de la CHARIA et ses adeptes, ainsi que l'antisémitisme, on ne le fait pas!

Abbas Président de rien, à déclaré ceci: "Dans un futur ETAT palestinien, il n'y aura aucune naissance juive"

Non à un état terroriste et raciste qui pratiquerait la Charia sur cet endroit de la planète comme partout ailleurs. Historiquement c'est un non sens.

Pour les commentaires merci de les traduire sinon c'est comme dans les mosquées on peut dire et prêcher n'importe quoi !

Écrit par : NOËL Pierre | 29 mars 2011

Répondre à ce commentaire

"Abbas Président aurait déclaré que dans un futur état palestinien, il n'y aura aucune naissance juive". Il faudrait d'abord voir dans quel contexte ce fut dit, et cela d'autant plus que les Palestiniens vivent étouffés depuis longtemps.
De toute façon, avec toutes les révoltes actuelles dans le monde arabe, les dynamiques changent et ce sera aussi valable pour eux.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 29 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Pourquoi aller chercher des "contextes" le propos ne suffit pas?

Les palestiniens ce sont étouffés eux-mêmes, l'histoire est claire à ce sujet.

Accepter ces propos racistes ou les couvrir, c'est faire preuve de naïveté ou de collusion antisémite. Des propos de ce genre auraient été tenus par le Président d'Israël, je n'aurait fait aucune différence.

Non Mme de Meuron il ne faut pas accepter cela et chercher à les justifier, sinon vous n'êtes plus crédible.

Le conflit en question peut se solutionner en ayant un langage cultivé, moderne, qui reflète une volonté de paix. Le Hamas et une minorité de palestiniens tiennent les mêmes obsènités, ce qui se traduit par des massacres d'enfants juifs pendant leur sommeil.(une famille entière FRANCO-ISRAËLIENNE) Cela ne vous choque pas? Les mots peuvent être terroristes et racistes c'est le cas.

Écrit par : NOËL Pierre | 29 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Pierre Noël,
Vous ne voulez pas chercher le contexte car vous ne voulez pas entrer dans le drame qui s'éternise pour le peuple palestinien. C'est tellement plus simple de le stigmatiser.
L'histoire est claire dans votre esprit parce que cela vous arrange, cela ne veut pas dire qu'elle soit claire en réalité.
Vous simplifiez beaucoup les chose en pointant du doigt cet horrible massacre nocturne qui est une vengeance personnelle. C'est trop facile d'en faire une affaire d'état et, en plus, de ne pas le mettre en paralléle avec tous les meurtres froidement effectués par certains Israëliens.
Vous avez deux cerveaux, deux yeux et deux oreilles alors utilisez-les!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 29 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Marie-France de Meuron

Vous avez clarifié votre situation mentale sur ce blog.

Que le peuple Palestinien se débarasse de toutes contraintes, religieuses pour un dieu dont il faut apporter des preuves de son existence, contraintes des pays racistes musulmans qui se servent du conflit afin de mieux escroquer les populations, les faux frères -chrétiens, les faux frères -musulmans, le Hamas etc...etc...

Votre religion et vos croyances vous induisent en erreur. Pas de religion=80% de guerres en moins.Des millions de victimes épargnées.

Vous devriez vous remettre en cause. Abbas pense fusionner avec le hamas organisation reconnue terroriste par l'Occident...Si le peuple est d'accord, c'est leur affaire, mais je crains le pire pour la paix..

Quant à cette famille, "c'est un règlement de compte personnel" ? Qu'elle est votre source d'information?

Écrit par : NOËL Pierre | 29 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Vitéos aurait vite trouvé la parade et c'est réel,au regard de ces querelles de bouts de papier,mais voyons le gaz c'est l'avenir,leur humour noir face à une fuite de gaze n'ayant rien à voir avec GAZA ,mais ces techniciens savent associer leur travail difficile de tous les jours tournant en galéjade tout ce qu'ils voient ou entendent,et c'est très bien ainsi pour les isolés ayant besoin d'être entendus!

Écrit par : gavroche | 29 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Il faut être courageux pour écrire un commentaire....Vivons heureux restons couché!

Écrit par : Pierre NOËL | 29 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Pierre NOËL c'est ce qu'on appelle la fuite en avant de tous les racisto-nouveaux-pro-arabes de palestine et islamistes bons à mentir, à camoufler des vérités afin de ne pas "perturber" leur propagande anti-Israël/Juifs! Un exemple criant de là où la bande de nases puise entre autres ses infos. Depuis 2003 qu'ils emmerdent le monde et la France a mis la tête dans le sable. Alors qu'elle aurait dû se réveiller dès que la "Marseillaise" a été sifflée lors d'un match de foot présidé par Jacques Chirac!

22 novembre 2003

Les sionistes voudraient que les manuels scolaires se taisent


Association Palestine en Marche


Alerte aux manuels scolaires

Nous avons entrepris une étude des manuels scolaires d’histoire de 3ème, suite à la mise en place des nouveaux programmes. Il s’agit de voir comment la question israélo-palestinienne est traitée et, plus largement, la situation internationale et les questions relatives au monde arabe.

Parmi les 6 éditions que nous avons répertoriées, 2 tiennent des propos inacceptables sur le conflit israélo-palestinien et la situation internationale depuis le 11 septembre ; il s’agit des éditions Hatier et Hachette.

* Concernant la question israélo-palestinienne :

Les Palestiniens apparaissent comme les agresseurs et les Israéliens comme les victimes, les organisations palestiniennes sont assimilées à des organisations terroristes. Il y a d’une manière générale un manque d’information qui aboutit à une présentation erronée et mensongère du conflit.

- Sur l’origine du conflit :

L’édition Hachette présente les choses ainsi : « L’Etat d’Israël est proclamé en 1948. Palestiniens et Etats arabes voisin srefusent de le reconnaître. S’ensuit une guerre … ». Rien n’est dit sur la façon dont Israël a été créé, ni sur ce qu’ont subi les Palestiniens en 1948.

- Sur le déclenchement de la 2ème Intifada et la suite des évènements :

Toujours dans l’édition Hachette, ce qui a déclenché la 2ème Intifada, à savoir la « visite » de Mr Sharon sur l’esplanade des Mosquées, n’est pas mentionnée, on a donc l’impression que les palestiniens en sont à l’origine.

Les auteurs insistent beaucoup sur les attentats suicides, avec un article du Monde fournissant des détails sanglants. Ces informations renvoient une image biaisée de la situation actuelle, car même si la colonisation de la Cisjordanie est mentionnée, rien n’est dit sur les violences perpétrées par l’Etat d’Israël sur le peuple palestinien.

Lisant de tels propos, un lecteur non averti comprendra que les israéliens sont victimes de la violence des Palestiniens. Compte tenu des rapports de force sur les plans militaire et financier, des exactions quotidiennes de l’armée israélienne, de l’enfermement progressif des Palestiniens dans des ghettos avec la construction du mur, le moins que l’on puisse dire est qu’il s’agit là d’une information mensongère.
Extrait du manuel d’histoire de 3ème, édition Hatier 2003 ( p 150 )

« Israël et les pays arabes

En 1948, les Juifs de Palestine, rejoints par les survivants de la Shoah, proclament la naissance de l’Etat d’Israël. Estimant que la Palestine est une terre arabe, les pays arabes voisins ( Transjordanie, Syrie, Egypte, Irak et Liban ) entrent en guerre contre le nouvel Etat juif.. Plusieurs guerres israélo-arabes se succèdent( 1948-1949, 1956, 1967, 1973 ). A partir de 1964, l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) de Yasser Arafat revendique un Etat pour les Arabes de Palestine ( les Palestiniens ) réfugiés depuis 1948 dans les pays arabes voisins. Depuis, un long conflit oppose Israël et les Palestiniens. Un « processus de paix » avait été engagé dans les années 1990 ( accords d’Oslo en 1993 ) mais la violence a repris depuis lors. »

Ce paragraphe comporte de graves omissions et imprécisions. En 1948, les Juifs de Palestine représentaient seulement 3% de la population ; ceux qui sont venus en 1948 n’étaient pas tous des survivants de la Shoah puisque beaucoup des colons étaient des Juifs orientaux, venant notamment du Maghreb. La venue des Juifs en Palestine en 1948 était en réalité une colonisation, qui s’inscrivait dans le cadre du sionisme. Par ailleurs, la demande d’un Etat pour les Palestiniens ne date pas de la création de l’OLP, elle existait déjà en 1948, quand ces derniers ont été dépossédés et chassés de leurs terres.


* Concernant la situation internationale depuis le 11 septembre :

Dans les deux éditions, une photo des deux tours en feu permet de frapper les jeunes esprits et de justifier un discours pro-américain et anti-arabe : en effet, rien de mieux que la peur pour désigner une catégorie de population, en l’occurrence les arabes et les musulmans, comme dangereuse et à combattre.


Extrait du manuel d’histoire de 3ème, édition Hatier 2003 ( p 244 –245 )

« Une puissance contestée

La puissance économique, culturelle, militaire des Etats-Unis fascine la population mondiale mais elle entraîne aussi des réactions de rejet, surtout en Amérique latine et au Moyen-Orient. Ce rejet peut se traduire par des manifestations hostiles au Etats-Unis ou à leur politique et aller jusqu’au boycottage des firmes et des produits américains.

Depuis les années 1990, des groupes terroristes commettent des attentats contre des Américains, leurs ambassades et leurs intérêts dans le monde : ils veulent s’attaquer à la domination américaine mais aussi aux valeurs de liberté revendiquées par les Etats-Unis et plus largement le monde occidental. »

D’après l’extrait, les Etats-Unis apparaissent comme le camp des valeurs de la démocratie et de la liberté tandis que monde arabo-musulman est assimilé au terrorisme ; d’une manière générale, ceux qui s’élèvent contre la domination américaine sont traités d’ennemis de la démocratie.

La carte ( p 245 ) et les questions s’y rapportant s’inscrivent dans une idéologie clairement pro-américaine et anti-arabe –notamment la question « Dans quelle région du monde se localisent la plupart des organisations terroristes antiaméricaines ? » - et comportent de fausses informations : certaines organisations sont répertoriées comme terroristes, alors qu’il s’agit de mouvements de résistance. Les manuels ne qualifient pourtant pas de terroriste la résistance française sous l’occupation allemande …

Hatier et Hachette présentent aux jeunes une vision du monde ethnocentriste et islamophobe, raciste et anti-arabe, pro-américaine et pro-israélienne. Cela nous semble particulièrement grave et inquiétant pour des manuels scolaires en rapport avec les Programmes Officiels de l’Education Nationale. Ainsi, l’islamophobie et l’ethnocentrisme sont tellement présents dans les médias en France, que les propos anti-arabes ne choquent même plus, ils font partie du langage commun.

Nous continuons actuellement à analyser la façon dont les manuels d’histoire traitent certains sujets comme la guerre d’Algérie, la décolonisation et d’une manière générale les rapports Nord-Sud.

Nous vous invitons à protester auprès des éditeurs concernés :

Editions Hatier, 8 rue Assas, 75006 Paris

Hachette Editions, 43 Quai de Grenelle, 75015 Paris

Écrit par : Patoucha | 13 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Pas facile de poster après Victor DUMITRESCU, qui a tout dit, mais me lance quand même pour compléter ses commentaires avec ces révélations de l'INA: (je ne connaissais pas encore le blog de la TdG)

Quand les juifs palestiniens étaient chassés de Jérusalem

Grâce aux archives de l’INA, on peut revenir sur l’épisode oublié par ceux qui réclament la partition de Jérusalem.

A la suite de l’occupation turque de la Palestine entre 1291 et 1917, les anglais occupèrent à leur tour ce territoire. Dés 1920, et malgré la promesse faite aux juifs de créer un foyer national en Palestine par la déclaration Balfour, ils offrirent aux Hachémites la partie orientale de la Palestine à l’Est du Jourdain pour créer un état arabe : La Jordanie.

Entre 1920 et 1947, toujours malgré la promesse faite aux juifs, ils entreprirent une politique limitatrice de l’immigration juive alors qu’ils laissèrent les arabes en provenance de Syrie, du Liban et de TransJordanie s’installer à l’ouest du Jourdain.

Après la guerre et ses horreurs et jusqu’en 1948, les anglais continueront d’empêcher les rescapés des camps de venir se réfugier en Palestine. Ils les parqueront dans le camp de concentration de Framagouste à Chypre, ou les ramèneront en Allemagne au camp de Poppendorf.

Les mouvements de résistance juifs en Palestine œuvreront avec héroïsme contre les troupes d’occupation britanniques .

Les anglais dos au mur en Palestine sont contraints de partir, et après le vote de l’ONU du 29 novembre 1947 validant le partage de la Palestine entre un état juif et un état arabe, dés le 11 décembre 1947 les actualités révèlent que la population arabe a réagi violemment, que des troubles ont éclaté à Jérusalem. Et que la population des quartiers juifs a commencé à fuir.

Le 25 décembre 1947 le journal télévisé rapporte les incidents violents provoqués par les arabes contre les juifs à Jérusalem.

La terreur arabe contre les juifs est à son comble et Le 4 mars 1948, à Jérusalem un attentat visant des juifs fait 50 morts et 120 blessés. C’est dans ce contexte qu’intervient le massacre inacceptable de Der Yassin perpétré par des juifs contre des arabes et condamné par le gouvernement juif provisoire. Evènement malheureux devenu le leitmotiv propagandiste des arabes palestiniens.

Les juifs proclament leur Etat en Palestine le 14 mai 1948 et 5 armées arabes se mettent en route pour détruire le jeune état juif. Le journal télévisé du 3 juin 1948 rapporte l’avancée des troupes arabes. La guerre fait rage et le 17 juin 1948 le journal fait état de la prise de Jérusalem par les jordaniens. Le 24 juin 1948, les actualités télévisées rapportent que la vieille ville de Jérusalem est conquise par les jordaniens.

La vieille ville de Jérusalem qui abrite tous les lieux saints chrétiens, musulmans et juifs restera sous occupation jordanienne jusqu’en 1967. De nombreuse églises furent saccagées et toutes les synagogues furent détruites, tous les juifs furent chassés alors qu’ils étaient là d’une manière ininterrompue depuis 3000 ans.

Depuis 1967, la population arabe de Jérusalem est passée de 70 000 à 275 000, la ville réunifiée, les lieux saints sont administrés par les autorités religieuses respectives et tous les croyants peuvent prier en Paix sous la protection de l’armée israélienne.

Bernard Darmon

----------


@ gerardh

Un blog pour vous: Demir SÖNMEZ billet "Une femme, une histoire : Madame CATHERINE TETTEH. :))))))))))))

Écrit par : Patoucha | 13 avril 2011

Répondre à ce commentaire

@Pierre NOËL

«Massacre de la famille Fogel d'Itamar, un des 2 assassins, officier des forces de sécurité de l'Autorité Palestinienne, a été arrêté. Le plus âgé des deux terroristes ayant massacré la famille Fogel d'Itamar a été arrêté, ce matin, dans le village de Talusa, au Nord de Naplouse. Ahmed Daraushe, est officier des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne et reçoit un salaire d'une agence américaine proche d'Obama qui a déjà transféré 400 millions de dollars à l'Autorité Palestinienne. Tsahal a cerné la maison du terroriste qui s'est rendu au bout de 4 heures ».

Nos folles plagiaires propagandistes islamistes de Chaillot ont mis cet assassinat sur le compte d'un "ouvrier thaïlandais" renchérit par le 1/2 neuronne "c'est un règlement de compte personnel".....

Un des massacreurs d'Itamar est un flic palestinien - par Nina

"Massacre de la famille Fogel d'Itamar :
un des 2 assassins, officier des forces de sécurité de l'AP, a été arrêté.

Le plus âgé des deux terroristes ayant massacré la famille Fogel d'Itamar a été arrêté, ce matin, dans le village de Talusa, au nord de Naplouse, en Samarie. Le terroriste, Ahmed Daraushe, est officier des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne et reçoit un salaire d'une agence américaine proche d'Obama qui a déjà transféré 400 millions de dollars à l'AP. Tsahal a cerné la maison du terroriste qui s'est rendu au bout de 4 heures."

Ce n'est pas la première fois que des hommes, des officiers de l'AP profitent de leurs armes pour tuer des israéliens. En patrouille conjointe, ils avaient déjà tué il y a quelques années des soldats de Tsahal.

Quel super homme ! Quel probité ! Il profite du fait qu'il porte un uniforme, qu'il touche un salaire bien grassouillet et qu'il soit entraîné par des américains pour aller massacrer toute une famille à la nuit tombée.

Je souhaite de tout coeur qu'ils retrouvent vite le complice de cette pourriture afin qu'ils aillent en prison. Mais pas n'importe quelle prison ! J'espère que le peuple d'Israel se lèvera pour demander et obtenir L'ISOLEMENT TOTAL et non ces prisons avec télés et portables.

Il faut qu'ils sachent ces abrutis, ces assassins, qu'en levant un couteau ou toute autre arme sur un juif, ils ne verront plus la lumière du jour.

Le système pénitentiaire dans lequel des Samir Kuntar peuvent sortir en ayant été soignés, pouvant poursuivre des études et obtenir des diplômes alors qu'il avait lui aussi massacré toute une famille israélienne doit être RÉVOLU !

Et puisque sa famille à cet ignoble assassin vit paisiblement en Judée Samarie, l'avocat des victimes devrait en tout état de cause obtenir QUE TOUTE CETTE FAMILLE SOIT EXPULSÉE VERS GAZA AU MIEUX OU BANNIE A JAMAIS D'ISRAËL !

Nina

drzz.info Jeudi 14 avril 2011


Une vidéo à voir absolument: Témoignage d'un combattant du Fatah.....

Écrit par : Patoucha | 14 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Kohlenhydrate oder Saccharide, zu denen auch die Zucker gehören, bilden eine biologisch und chemisch bedeutsame Stoffklasse. Als Produkt der Photosynthese machen Kohlenhydrate den größten Teil der Biomasse aus. Sie stellen zusammen mit den Fetten und Proteinen den quantitativ größten verwertbaren (u. a. Stärke) und nicht-verwertbaren (Ballaststoffe) Anteil an der Nahrung. Neben ihrer zentralen Rolle als physiologischer Energieträger spielen sie als Stützsubstanz vor allem im Pflanzenreich und in biologischen Signal- und Erkennungsprozessen (z. B. Zell-Zell-Erkennung, Blutgruppen) eine wichtige Rolle. Die Wissenschaft, die sich mit der Biologie der Kohlenhydrate beschäftigt heißt Glykobiologie.
Kohlenhydrate

Écrit par : KohlenHydrate | 30 mai 2011

Répondre à ce commentaire

Ich blogge häufig und ich ernsthaft schätzen Ihre Informationen. Dieser tolle Artikel hat wirklich mein Interesse geweckt . Ich werde deine Seite bookmarken und bleiben für neue Informationen über einmal pro Woche. Ich entschied mich für die in Ihren RSS-Feed als gut. |
Ja ! Endlich mal jemand schreibt über keyword1 % % . |
Kommentiere ich , wenn ich besonders gerne einen Beitrag auf einer Website oder wenn ich etwas zu der Diskussion hinzufügen. Es ist eine Folge des Brandes in dem Artikel lese ich mitgeteilt . Und nach diesem Artikel % BLOG_TITLE % . Ich war genug, um einen Gedanken :) Ich habe ein paar Fragen an Sie nicht, ob es in Ordnung ist senden Sie bewegt . Ist es nur mich oder macht es den Eindruck, wie ein paar von diesen Antworten aussehen durch hirntot Einzelnen überlassen ? :-P Und, wenn Sie an anderen Stellen schreiben, würde Ich mag , etwas Neues zu schreiben , müssen Sie folgen . Würden Sie eine Liste der vollständigen URLs all Ihrer kommunalen Seiten wie Ihre Facebook-Seite , Twitter-Feed , oder LinkedIn-Profil ? |
Danke für die gute writeup . Es war in der Tat ein Vergnügen Rechnung er . Schauen Sie erweiterte weit hinzugefügt angenehm von Ihnen ! By the way, wie können wir kommunizieren? |
Eigentlich egal, wenn jemand nicht nach, dass seine bis zu anderen Zuschauern , dass sie zu unterstützen , so ist es hier tritt kennen. |
options binaires avis
revue brokers en ligne
glossaire des options binaires en ligne
conseil en option binaire en ligne
trading en ligne
trader
simulation bourse
option binaire
jouer aux options binaires
gagner de l'argent en option binaire
trading en ligne d'options binaires
gagner en bourse
astuces en options binaires

Écrit par : BarneyEv | 13 août 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).