L’amer Noël de Ségolène Ubu

Une très, très mauvaise perdante . Où est-elle, celle qui disait: “Nous allons faire de la politique autrement”, ou bien: “Aimez-vous les uns les autres”?

royal-segolene.1184951816.jpgDisparu le vernis, le masque au sourire crispé devant les caméras. Disparu le langage messianique d’illuminée. Ségolène apparaît telle qu’en elle-même. (Cliquer sur les images pour les agrandir).

Hier c’était le refus des propositions de Martine Aubry – elle ne lui a sans doute pas proposé sa place. Aujourd’hui ce sont les insultes, par la voix de son petit soldat Vincent Peillon: “Parti totalitaire”, “régression intellectuelle”. Bref même les oiseaux n’y trouvent plus leur nom.

Mais enfin, elle n’a pas été élue. Mais elle veut la visibilité totale. N’a-t-elle pas de meilleure cible qu’Aubry? Il faut s’y faire: quand elle attaquait Sarko et parlait de la France d’en bas, c’était surtout pour se mettre au-dessus.

Elle se moque de la France et de tout, sa seule idée est d’être Présidente. Point barre. Son ambition par-dessus tout, être la première, la star, la showgirl, la nouvelle Mitterrand, la première femme à ce poste. Régler ses comptes avec les hommes et avec son père, et aujourd’hui avec cette femme qui a l’outrecuidance de passer devant elle, cornegidouille.

Allez Madame Ubu, votre autoritarisme est cette fois démasqué. Vous mettre à l’écart et ensuite jouer la victime, ça va, on a donné. Mais je crois qu'elle ne sait rien faire d'autre qu'être victime.

Elle devrait être prof en maternelle, avec le fouet et la punition, et se placer en mère-la-morale. Histoire de préparer les gosses à la grossièreté de ce monde, grossièreté qu’elle endosse aujourd’hui sans scrupule.Ségonoël.jpg

C’est l’amer Noël de Ségolène.

Catégories : Politique 2 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Tout ça était déjà évident avant même l'élection présidentielle. Elle ne sera jamais élue. Elle n'a aucun charisme. Du vent.

  • bien avant sa campagne présidentielle je l'avais jugée impossible en politique c'est une femme qui parle trop et qui n'obtient aucun résultat.
    on a envie de lui dire quand elle parle soit belle et tais-toi


    je l'avais surnommée la peste ,le choléra c'est nabo

Les commentaires sont fermés.