Egalité et parité à l’Université... et ailleurs

La TdG a présenté hier un long article sur l’inégalité dans la répartition des postes de professeurs entre hommes et femmes à l’université. Plusieurs causes sont analysées: culture, éducation, maternité. Peut-être est-il utile de compléter ces informations.

Egalité.jpgL’égalité est un principe qualitatif. Il se manifeste entre autres par l’égalité de droits et de valeur. L’égalité de devoirs elle, n’est pas mise en avant: pourtant dans le principe d’égalité les femmes devraient être astreintes à l’armée.

La parité, soit l’égalité numérique, est une application quantitative. Et là il s’agit d’un dogme et non d’une liberté supplémentaire. On sait que le droit européen, s’il accepte la parité, refuse d’en faire une obligation intangible.

Je constate que le bureau dit de l’égalité ne mentionne pas le fait que dans l’école primaire, les enseignants sont très majoritairement des femmes. Pourquoi pas, me direz-vous? Mais encourage-t-on les hommes à se former et postuler? Si l’on va vers la parité de professeurs à l’Université, on doit aller aussi vers la parité dans l’enseignement primaire. Ainsi que dans l’éducation en général, et dans les professions de la santé: médecins, infirmières.

Pourquoi y a-t-il moins d’hommes que de femmes dans l’éducation? Est-ce culturel? Qui s’en soucie? A l’évidence, l’égalité ne concerne que les femmes et que les postes de pouvoir ou de prestige. Cherchez le biais.

Autre dogme: les tâches ménagères. On veut imposer le partage total, quasi-chiffré. Mais jusqu’où ira-t-on dans le contrôle de la vie privée? Chaque couple s’organise comme il l’entend. D’ailleurs bien des femmes ne laissent pas faire leur conjoint car elle vivent cela comme une dépossession. Et puis, à force d’avoir lavé les cerveaux avec l’idée féministe extrémiste que les tâches ménagères sont dévalorisantes, à force d’avoir présenté les femmes comme des esclaves domestiques, croyez-vous vraiment que cela fasse envie aux hommes? Et bien non! Normal, non?

Mais allons plus loin, car il y a un biais caché: donc les femmes font plus de tâches ménagères que les hommes? Bien. Prenons maintenant connaissance de ceci:

“En 2004, le Département de l’Intérieur de la Confédération publiait un rapport sur la situation de la famille. Ce document traite de l’ensemble des aspects reliées à la vie familiale dont celui concernant l’activité professionnelle, les tâches domestiques et familiales. A ce chapitre, on peut lire :

« La charge totale résultant de l’activité professionnelle et des tâche domestiques et familiale dépend de la situation familiale et non du sexe. Si l’on additionne le temps consacré à l’exercice d’une activité lucrative et celui investi dans les tâches domestiques et familiales, on obtient la charge de travail totale. Elle atteint son sommet lorsque les enfants sont en bas âges. Les mères comme les pères vivant en couple comptabilisent en moyenne 70 heures de travail hebdomadaires ». “

http://www.pptg.ch/chroniques.php?themechro=10


Ainsi, toutes tâches confondues, les hommes en font autant que les femmes!

Donc la question des tâches ménagères doit être prise dans un ensemble et non isolément.

Bref, si l’on veut établir l’égalité sous sa forme paritaire à l’université, que l’on commence aussi, dès maintenant, à l’établir dans le primaire, dans la santé, dans l’éducation, et partout où il y a plus de femmes que d’hommes.

Etablissons aussi l’égalité entre le père et la mère dans l’éducation après un divorce, par l’autorité parentale conjointe et par la garde alternée.

Etablissons aussi l’égalité hommes-femmes devant les tribunaux.

Je suis un total partisan de l’égalité. Je rappelle simplement que l’égalité doit être réciproque. Donc, la balle est dans le camp du bureau de l’égalité: travaillez vraiment pour l’égalité, ne vous contentez pas d’être un bureau féministe officiel subventionné.

Voir l'article TdG: http://www.tdg.ch/geneve/actu/egalite-universite-progresse-mieux-faire-2008-11-03


7LybieTime.jpg
Catégories : société 25 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • "L’égalité de devoirs elle, n’est pas mise en avant: pourtant dans le principe d’égalité les femmes devraient être astreintes à l’armée."$

    On va dire que c'est pour compenser le fait que vous ne pouvez pas porter d'enfants et ne le pourrez jamais... il faut bien qu'il y ait une justice non? ;)

    Pour le reste je n'ai pas eu le temps de tout lire mais je reviendrais... :)

  • Boo, vous savez quoi? Je vous apprécie beaucoup! J'aime votre humour un peu acidulé, votre belle réactivité, votre affirmation.

    C'est toujours un plaisir de vous lire, y compris quand vous n'êtes pas d'accord.

    (:o)

  • ces 2 temps, je n'ai pas beaucoup de temps, mais je prend le temps.
    Avec tout le respect que je dois à la gent féminine, elle ne sera jamais l'égal de l'homme, comme l'homme ne sera jamais l'égal de la femme. Une femme enfante, élève l'enfant et l'homme seconde la femme, en donnant la sécurité et l'autorité.
    Je ne comprend pas les femmes qui désirent absolument être égal. Que l'homme aide est normal, mais chacun sa tâche. Parcontre, je suis d'accord, travail égal, salaire égal si cette situation se présente.
    Je suis un homme du centre et condamne tout extrême et je crois que je ne suis pas loin de l'homme libre!?

    Alors, pourquoi les femmes veulent toujours l'égalité partout?

    Parole aux féministes, qui voulaient même gouverner l'armée!(Maria Roth-Bernasconi). Il n'y a que ridicule qui tue, quoique ...
    Bien à vous

  • Ben, avant même d'avoir lu la réponse de BOO, je trouvais bien bizarre que tu t'inquiètes de l'égalité des femmes à l'armée et pas dans l'enfantement et l'allaitement.........il y a un hic, non?
    Je ne suis pas toujours ton raisonnement....
    Et puis, ce n'est pas parceque les choses commencent à se stabiliser en Europe concernant le partage des tâches qu'il faut oublier que jusqu'é très récemment, le rôle assigné des femmes était la tenue de la maison et celui de l'homme le soutien familial. L'école ménagère existait encore dans les années soixante.
    A l'école, c'était couture pour les filles et travaux manuels pour les garçons...
    On n'a pas tout inventé, et que finalement les femmes réagissent un peu trop par rapport à cette servitude est parfaitement compréhensible.

    Les femmes continuent d'être moins payées que les hommes même dans la plupart des pays européens....c'est un constat....

    Alors, il faut peut-être mettre la pédale douce en critiquant le féminisme...

    J'ai du mal parfois à voir où tu veux vraiment en venir....

    Bien sûr, que les femmes ont étées abaissées et maltraitées pendant des siècles, et le sont encore dans nombre de pays! Pas de droit de vote pendant des siècles, pas voix au chapitre pendant des siècles (le mari était le chef de famille jusqu'à récemment, en Suisse).

    Et celles qui se sont battues pour plus de liberté se font aujourd'hui railler par des hommes qui trouvent qu'elles en font trop? Si elles avaient fait moins, où en serions-nous?

    J'ai quand même du mal à suivre, là.

    Dénoncer des injustices et des grosses exagérations, bien sûr qu'il faut le faire, mais s'attaquer à toute mention de différences hommes-femmes, ça sent un tout petit peu l'amalgame entre le vécu et les généralités....

    Bon...aller...je signerai ce soir par

    Femmelibre

  • Ark, je constate que malgré toi tu es contaminée par le marxisme féministe. Où veux-je en venir? A dire qu'il y en a parfois marre de voir les femmes nanties réclamer uniquement des postes de pouvoir et d'argent sur le dos du féminisme. Jamais elle ne réclament d'être éboueuses. Marre d'entendre que les hommes sont des fainéants exploiteurs. Marre d'entendre que la répartition des rôles qui a prévalu avant n'était qu'exploitation et domination des femmes.

    Les femmes n'avaient pas le droit de vote? Les hommes non plus, jusqu'au début du 20e siècle. Avant le vote était un privilège des quelques-uns. Et avant pas du tout. Les hommes comme les femmes subissaient la loi des détenteurs du pouvoir. Que 150 ans de code Napoléon ait privé les femmes des droits sociaux, c'est inadmissible. Mais en faire une théorie multimillénaire est un jugement qui ne correspond pas aux différentes époques et cultures.

    On assignait le ménage aux femmes? Et alors? Cela est-il honteux, déshonorant? Est-ce un esclavage? Non, c'est un rôle très important. Ce n'était pas un esclavage. C'était une forme d'organisation. D'ailleurs, qu'assignait-on aux hommes? De bosser dur et parfois de s'exiler pour nourrir leur famille. D'assurer, d'être responsables. De se faire tuer à la guerre à 25 ans pour défendre leur pays et éviter que leurs femmes ne soient violées et réduites en esclavage. Les mères éduquaient les hommes à être des guerriers, elles le voulaient - à moins de considérer que les femmes étaient des connes. Et maintenant on reproche aux hommes de ne pas faire ce qu'il faut. J'ai bien compris que les femmes ont toujours raison et les hommes toujours tort. Mais je ne prends pas, surtout pas venant d'une famille où les femmes étaient dominantes et autonomes depuis le 19e siècle. Sans pour autant être des bourgeoises nanties comme De Beauvoir. Pas ouvrières, mais commerçantes, couturières, etc. Et je n'ai pas envie que l'on s'immisce dans mes affaires de couple pour me dire si je fais assez d'heures au ménage pour être considéré.

    Je n'accepte pas que l'égalité ne soit que pour les femmes. Ou bien on fait la parité partout, comme je l'ai dit, et l'on fait comme Micheline Calmy-Rey avec les candidats ambassadeurs il y a deux ans: on vire les hommes surnuméraires. Mais cette dictature ne m'intéresse pas. Ou bien on relâche un peu et on laisse les goûts, les désirs, les envies des uns et des autres se réaliser sans stresser.

    La question du salaire, d'accord, mais pas besoin de faire du marxisme pour prôner cette égalité-là. Et que l'on réalise aussi l'égalité que je réclame. Franchement je préfèrerais me voir faire ma vie seul plutôt que d'être dans ces calculs d'épicerie et ces contraintes, et ce discours discriminant à l'encontre des hommes.

  • Et puis, Ark, si tu signes Femmelibre ce soir par rapport à l'oppression qu'ont vécue des femmes (et il y a du vrai), moi je signe homme libre par rapport à l'oppression que vivent les hommes! Mais si dire que ça sent l'amalgame entre le vécu et la réalité, je te renvoie la même balle. S'il n'y avait pas eu une réalité d'oppression sur quoi je suis solidaire des femmes, il n'y aurait pas eu le féminisme. Pareil dans l'autre sens: l'oppression est là aussi, et celle que cela fait rigoler sont juste des pétasses (ce n'est pas mon voc habituel, mais là je me le permets). Parce que j'en lis et entends régulièrement qui rigolent, et qui sont dérangées parce que c'est aux femmes d'être victimes, c'est le rôle qu'elles se donnent parce que cela rapporte. Au congrès de Bruxelles, le groupuscule était outré, parce qu'un organisme d'Etat a donné une petite subvention, subvention qui d'habitude nourrit les tenantes du discours sur l'homme-prédateur. Ici sur ce blog, Salika Wenger me disait il y a quelques temps que l'homme est un prédateur, point barre. C'est du n'importe quoi! Ce féminisme là est une très mauvaise idée, très mauvaise pour les femmes et les hommes.

    PS: Finalement qu'y a-t-il de plus moche, salissant et déshonorant: être traité de prédateur ou de pétasse?

  • "PS: Finalement qu'y a-t-il de plus moche, salissant et déshonorant: être traité de prédateur ou de pétasse?"

    Ma réponse est "pétasse", sans aucun doute.

    "moi je signe homme libre par rapport à l'oppression que vivent les hommes!"

    Désolé, mais je ne vis pas et n'ai jamais vécu cette "oppression". C'est très dangereux de généraliser.

    Et finalement, si certains hommes et la société de manière générale oppressent les femmes, c'est que les femmes sont le sexe fort.
    Faut bien chercher à prendre sa revanche, non?

    Combien gagne une caissière à la Migros Genève par mois pour 42 heures de travail par semaine?

    C'est tellement honteux, que bien sûr aucun homme ayant une charge de famille ne pourrait accepter de travailler à ce "prix"-là. C'est une oppression bien concrète.

    Quant à nommer quelqu'un à un poste de responsabilité, seule la compétence devrait entrer en ligne de compte, et en aucun cas le sexe des candidats.

  • Bigre, t'as pas la forme! C'est bien la première fois que je me fais traiter de marxiste, rires!

    Je ne peux être d'accord avec cet acharnement, pas plus qu'avec l'acharnement des féministes pures et dures anti-mecs.

    Mais je n'ai pas envie de me prendre la tête sur le sujet non plus. Je connais malheureusement plusieurs hommes qui ont tout simplement tout fait pour ne pas payer de pension, quitte à ne plus voir leurs enfants...et au vu des dossiers de la scarpa, je pense que le problème est récurrant.

    Il y a autant de salauds que de pétasses, je crois....et chacun voit le monde de son balcon, normal. Je connais des mecs en or, et d'autres peu fréquentables...
    en fait, c'est con, mais j'accorde je crois , peu d'importance au sexe des personnes que je rencontre, ce sont surtout les personnalités qui m'attirent...
    Chui fatiguée, là, alors,

    Bonne nuit quand même!

    Ark

  • Bonne nuit Ark! (:o)

    Si au contraire j'ai la forme. Mais je ne défends pas les hommes pour qu'ils ne paient pas de pension. Il y a des irresponsables. Il y a aussi des hommes qui n'ont plus rien, ruinés dans un studio. Et des hommes qui ne voient plus leurs enfants malgré la décision du tribunal, et la justice s'en fout. Et des hommes qui sont l'objet de chantage aux enfants de la part de leur ex-femme. C'est hélas fréquent. Alors: garde alternée, pas de pension ni pour l'un ni pour l'autre, et les enfants ne seront plus un enjeu.

    Bonne nuit!

  • @ Johann: d'accord sur le fait que ce devrait être la compétence, quel que soit le sexe.

  • Ben chouette alors, ouf, tout le monde est d'accord...j'peux aller me coucher en paix.....:=))

    Gooooooooood niiiiiiiiiiiiight à tous!
    Ark

  • *Arkenciel, la pluie à la rencontre du soleil. Que dois-je lire? Les féministes à la MCR aimeraient partout la parité, or ce n'est pas le sexe, mais la capacité qui doit primer. Quand je lis qu'on évince au nom de l'équilibre hommes/femmes des hommes valables, cela me fait dresser les cheveux sur la tête et quand j'apprends que Maria Roth Bernasconi désirerait une générale à la tête de l'armée suisse, à la place de Naef, je ne trouve plus de voix.
    A l'UNI, il faudrait éjecter 40 % de professeurs et engager autant de professeuse pour trouver la parité.
    Les féministes feraient bien de soigner un peu mieux leur charme et leur féminité, au lieu de vouloir s'imisquer à tout prix dans les affaires d'hommes.
    Par ailleurs, elles sont prédestinées pour élever les enfants, à commencer par l'enfantement et l'allaitement. Ensuite, elle doivent gérer l'éducation et le ménage, avec l'appui de l'homme, qui a la première fonction de subvenir aux besoins matériels et nourriture pour sa famille.
    Partage de travail, oui, mais à chacun sa fonction.
    Vous me direz que les femmes deviennent hommes et les hommes femmes. Je suis contre l'homosexualité et autres déviations (il y aurait moins de Sida), car je trouve ceci comme une sorte de maladie. Cette opinion m'appartient et vous lecteurs-lecteuses ou lectrices n'êtes obligé-e-s de l'épouser.

    Pour revenir à l'UNI, je ne connais peu de femmes qui désireraient de suivre l'enseignement jusqu'au stade académique pour enseigner. En principe, la famille et év. enfants priment.

    Je sais, on parle toujours de la minorité et certaines femmes-hommes manifestent pour avoir plus de droits, plus de liberté, plus d'indépendance.
    Pourquoi toujours regarder les mauvaises herbes le long du chemin de la vie, au lieu de nous focaliser sur les fleurs?
    En principe, l'homme a reçu - d'après l'histoire savante - une compagne qui collabore et le seconde et non le contraire! Mais, est-ce que les principes ont toujours cours?

    Pour conclure, je dis: the wright man or women ... on the wright place !
    La femme libre n'est-elle pas d'accord avec cela, et l'homme libre?

  • *Arkenciel, j'aimerais ajouter:
    il y a des salauds et des saloppes dans la vie, et cela depuis la nuit des temps, mais avouez, on parle d'une minorité, car on ne peut quand-même pas mettre tous/toutes dans le même sac !

  • Bon... euh... je vais poster un commentaire et je reviens...

    OU EST LE MODERATEUR POUR EFFACER LES COMMENTAIRES DE CET IMBECILE QUI SE FAIT APPELLER ETOILE FILANTE???????

    Hommelibre... je suis pas toujours d'accord avec vous... mais franchement vous abusez de laisser ce gars avoir un droit de parole dans votre blog!!! Il abuse!!!!

  • Etoile filante, les deux compagnes avec qui j'ai eu une vie commune et durable travaillaient toutes les deux. Avec la première nous avons eu un enfant et nous nous sommes autant que possible partagé le temps de soin et d'éducation - j'aimais cela. Pour le ménage, chacun faisait ce qu'il avait envie de faire, sans calculer. Et chacun avait des domaines et compétences que l'autre n'avait pas. De plus deux salaires sont souvent nécessaires aujourd'hui pour boucler les budgets familiaux. Donc, que la femme travaille comme l'homme est pour moi un fait acquis. D'ailleurs, la femme a travaillé dans le passé aussi: aux champs, à l'usine.

    Je ne dirai donc pas que les femmes qui veulent prendre plus de place dans la société sont de "mauvaises herbes". Ce qui n'était pas normal c'est par exemple que pendant les 150 ans qu'a duré le code Napoléon les femmes qui le souhaitaient n'avaient pas accès à une place politique, ni à une liberté de gérer leurs revenus. Rien ne justifiait cela sauf la misogynie de Napoléon.

    Ma critique dans ce billet est plus à l'encontre du dogme de la parité.

    D'une part l'exigence d'avoir plus de femmes aux postes de pouvoir et de prestige n'est pas balancée par plus d'hommes dans les postes où les femmes sont surnuméraires. En poussant le bouchon (réclamer la parité dans l'enseignement primaire, par exemple), je montre à l'absurde que vouloir tout régler par un dogme est une contrainte de plus, et contraire aux notions de liberté et de compétence. Le fait d'ailleurs que ce soient les postes de prestige qui soient demandés montre que la revendication, sous couvert d'égalité, est d'avoir le pouvoir, tout simplement. Pourquoi pas, me direz-vous? En effet, mais alors que cela soit dit clairement: Les femmes veulent les postes de pouvoir, parce qu'elles veulent du pouvoir. Ce que l'on reproche si souvent aux hommes (le goût du pouvoir) deviendrait valorisé chez les femmes, je veux le souligner. Il y a un biais culturel sur ce sujet. De plus les hommes passent souvent par des fourches caudines pour accéder à ces postes, eux aussi, donc pas si simple. Je préfère que chacun fasse ses preuves de compétences, car attribuer un poste juste parce que l'on est d'un genre ou d'un autre est assez effarant. Mais s'il y a des injustices au préjudice des femmes dans l'attribution des postes, ce n'est pas normal.

    D'autre part je critique le discours sur le partage des tâches ménagères. Comme démontré, hommes et femmes bossent 70 h par semaine, toutes activités comprises, mais pas forcément les mêmes pour chacun. Et puis d'entendre que l'on veut imposer à l'homme des choses dont la femme ne veut pas (esclavage du ménage...) me semble une mauvaise campagne de comm, une pub contre-productive. Enfin laissons les couples vivre leur vie sans tenir un registre qui les contrôle dans leur quotidien. Hommes et femmes sont assez grands pour discuter ensemble et s'organiser comme ils en ont envie.

    Donc en final l'option que je soutiens est: compétences, compétences, peu importe le genre. Je pars du principe que chacun bosse pour soi mais pour les autres aussi.

  • Boo, (:o))))).... !!!

    Je m'attendais bien à votre réaction!
    Mais ma foi c'est son opinion, et tant qu'elle n'est pas injurieuse, je ne l'efface pas. Mais le débat est ouvert et je n'effacerai pas non plus les commentaires qui descendraient en flèche son point de vue!

    Là-dessus vous connaissez un peu mon objectivité: chaque parole est libre et a sa place - dans le respect.

  • @ Etoile filante... apparement vous venez d'atterir sur la terre... ou alors vous avez vécu toute votre vie avec votre tête enfoncée dans votre trou de balle!!! "Parole aux féministes, qui voulaient même gouverner l'armée!(Maria Roth-Bernasconi). Il n'y a que ridicule qui tue, quoique ..." L'armée c'est une entreprise à diriger comme une autre... et des femmes à la tête d'entreprises j'en connait pleins!! c'est quoi votre problème??? "Les féministes feraient bien de soigner un peu mieux leur charme et leur féminité, au lieu de vouloir s'imisquer à tout prix dans les affaires d'hommes." Pardon pardon... donc en dehors d'être jolie, niaise et blonde on ne peut rien être d'autre?? "s'imisquer" (déjà c'est immiscer pauvre tâche!!) dans quoi?? qu'est ce qui est du ressort des hommes uniquement SVP?? L'éducation de nos enfants à l'Uni on peut pas y participer??? P-e que vous aussi vous devriez vous occuper de votre pénis et vous assurer que vous êtes fertile et amasser PLEIN d'argent pour nous!! (d'après vos dires c'est à ça que vous servez non???) Et... le meilleur pour la fin... "Je suis contre l'homosexualité et autres déviations (il y aurait moins de Sida), car je trouve ceci comme une sorte de maladie." C'EST QUOI CES CONNERIES MON GARS???!!!! faut vous réveiller!!! vous avez cru quoi??? que les gens se réveillaient un beau matin avec une envie folle de se taper qqn du mm sexe et HOP chez le médecin et HOPprescription d'une petite tisane et c'est passé????? être contre l'homosexualité c'est la même chose que d'être contre les Noirs les Blancs les Jaunes les petits les grands ... etc... c'est un état de fait pas une MALADIE!!! sérieux vous venez d'où?? c'est pas possible vous habitez pas sur cette planète!!!??? Encore une chose... au lieu de bêtement cantonner les femmes au rôle de mère et les hommes au rôle de pourvoyeur SACHEZ qu'il y a des gens DIFFERENT!! (Ca choque non?) il y aura des femmes qui voudront faire une carrière, d'autres une famille, d'autres l'armée et d'autres des cours de couture.... il y aura des hommes au foyer, des hommes carriéristes et d'autres qui feront le ménage pendant que leur femme bricolera la table à manger.... Tout ce que nous désirons c'est AVOIR LE CHOIX au même titre que vous... et arrêter avec les préjugés qui nous obligent à demeurer dans une place qui ne nous convient peut-être pas...

  • @ Etoile filante... apparement vous venez d'atterir sur la terre... ou alors vous avez vécu toute votre vie avec votre tête enfoncée dans votre trou de balle!!! "Parole aux féministes, qui voulaient même gouverner l'armée!(Maria Roth-Bernasconi). Il n'y a que ridicule qui tue, quoique ..." L'armée c'est une entreprise à diriger comme une autre... et des femmes à la tête d'entreprises j'en connait pleins!! c'est quoi votre problème??? "Les féministes feraient bien de soigner un peu mieux leur charme et leur féminité, au lieu de vouloir s'imisquer à tout prix dans les affaires d'hommes." Pardon pardon... donc en dehors d'être jolie, niaise et blonde on ne peut rien être d'autre?? "s'imisquer" (déjà c'est immiscer pauvre tâche!!) dans quoi?? qu'est ce qui est du ressort des hommes uniquement SVP?? L'éducation de nos enfants à l'Uni on peut pas y participer??? P-e que vous aussi vous devriez vous occuper de votre pénis et vous assurer que vous êtes fertile et amasser PLEIN d'argent pour nous!! (d'après vos dires c'est à ça que vous servez non???) Et... le meilleur pour la fin... "Je suis contre l'homosexualité et autres déviations (il y aurait moins de Sida), car je trouve ceci comme une sorte de maladie." C'EST QUOI CES CONNERIES MON GARS???!!!! faut vous réveiller!!! vous avez cru quoi??? que les gens se réveillaient un beau matin avec une envie folle de se taper qqn du mm sexe et HOP chez le médecin et HOPprescription d'une petite tisane et c'est passé????? être contre l'homosexualité c'est la même chose que d'être contre les Noirs les Blancs les Jaunes les petits les grands ... etc... c'est un état de fait pas une MALADIE!!! sérieux vous venez d'où?? c'est pas possible vous habitez pas sur cette planète!!!??? Encore une chose... au lieu de bêtement cantonner les femmes au rôle de mère et les hommes au rôle de pourvoyeur SACHEZ qu'il y a des gens DIFFERENT!! (Ca choque non?) il y aura des femmes qui voudront faire une carrière, d'autres une famille, d'autres l'armée et d'autres des cours de couture.... il y aura des hommes au foyer, des hommes carriéristes et d'autres qui feront le ménage pendant que leur femme bricolera la table à manger.... Tout ce que nous désirons c'est AVOIR LE CHOIX au même titre que vous... et arrêter avec les préjugés qui nous obligent à demeurer dans une place qui ne nous convient peut-être pas.

  • Pas grave... je vous like toujours hommelibre... loool

    bon si jms pardon j'ai envoyé 2x le mm post

    tutti frutti

  • Ah.. et ça bugait un peu par chez vous alors il n'y a plus d'espaces pour les lignes et tout... enfin

  • Je vous like ossi Boo §;o) ...

    tutti quanti! (:o)

  • M'enfin Boo, zêtes sûre que c'est pas vos doigts un peu énervés qui ont stressé le clavier? (:o)))

  • *Boo, ce n'est pas beau du tout. Ton gars te répond: Soumise, pourquoi vous exiter? Votre langue a un peu trop fourché! Féministe jusqu'aux ongles?
    Primo, je ne réponds pas aux insultes par des insultes. Parcontre, je vais justement informer le Moderateur que vous citez.

    Vous avez dépassé le code de politesse, resp. les bornes en me traitant d'IMBECILE.
    En plus, vous enfoncez le clou en me l'adressant 2 x. Pourquoi cette haine?

    J'espère que ce soit de l'inadvertance et non de l'imbécillité de votre part.
    C'est quoi votre QI? A vous lire, j'ai desérieuses doutes.
    Bon, vous descendez de Venus et moi de Mars, mais ce n'est pas une raison d'être aussi agressive. J'espère que Jean-François Mabut, modérateur-chef, aura appréciera à sa juste valeur! On dit, la bave du crapot n'atteint pas la blanche collombe!

    Pour clore, vous voulez placer une femme à la tête de l'armée Suisse!??? Bien sûr, il y a des femmes capables aux postes supérieurs, mais il faudrait déjà commencer par le commencement, c'est à dire l'obligation pour toutes les femmes de servir le pays dans l'Armée, ne pensez-vous pas?

    Veuillez vous instruire sur le texte d'homme libre, qui a trouvé les mots justes et je suis en harmonie avec son argumentation.

    Quant aux homos ... j'ai jeté une pierre dans la mare, mais je ne veux par respect insulter personne. Avec moins de sexe sauvage, il y aurait moins de Sida, c'est une vérité qui blesse et j'ai nullement épousé les pensées du Pape qui est scandaleusement contre le préservatif et traite l'Aids de maladie honteuse.

    Bon, je vais me promener dans la nature pour calmer mes esprits et je vous recommande vivement de faire de même.

  • Pour commencer... TANT MIEUX!!! MAIS TANT MIEUX MON GARS!!!! votre message ne veut rien dire et vos phrases sont tellement mal structurées que je ne vais pas commencer à débattre avec vous... clairement votre Q.I est inversément proportionnel au taux de conneries que vous avez débité jusqu'ici...

    "Quant aux homos ... j'ai jeté une pierre dans la mare, mais je ne veux par respect insulter personne. Avec moins de sexe sauvage, il y aurait moins de Sida, c'est une vérité qui blesse et j'ai nullement épousé les pensées du Pape qui est scandaleusement contre le préservatif et traite l'Aids de maladie honteuse."

    Excusez moi... quand je couche avec mon mec sans vouloir faire de gamins c'est aussi du sexe sauvage??? Vous savez avez vos préjugés à la con vous semblez avoir oublié que si chez les homos il y a autant de relation pour le cul (comme chez nous d'ailleurs) il y en a ausi énormément basé sur des SENTIMENTS et de L'AMOUR (non non ce ne sont pas des animaux je vous promet...) ou alors soyez cohérent... et arrêtez aussi d'avoir des relations sexuelles si ce n'est pas pour faire des enfants (si c'est déjà le cas la frustration sexuelle serait une bonne excuse à vos commentaires débiles...)
    Et enfin... ENCORE HEUREUX que vous ne suivez pas les conseils de ce pédophile refoulé et frustré!!! Manquerait plus que ça tient!!!

    Bonne promenade... en espérant que le grand air vous remettra les idées en place

  • Oui, la société semble bien ne pas avoir la possibilité de se débarasser jamais de ses atavismes tenant leurs issues peut-être dans les tmps les plus lointains mais dont le fardeau est assez difficile à alléger même à l’étape actuelle.

Les commentaires sont fermés.