Crise énergétique: l’énergie solaire par satellite?

20minutes.ch nous informe ce matin, sous la plume de Giuseppe Melillo, qu’un ancien collaborateur de la Nasa propose de capter l’énergie solaire à haute altitude et de la renvoyer sur Terre.

Energie.jpgA la hauteur des satellites, cette énergie est quatre fois plus plus puissante. Et selon les calculs, une dizaine de modules permettrait de capter l’équivalent de la production française d’électricité.

Serait-ce une solution majeure pour répondre à une bonne partie de nos besoins? Il y a encore des questions techniques à régler, comme la transmission de cette électricité vers la Terre. La transmission par micro-ondes semble privilégiée. Il semble que les années 2020 verront cette filière se développer de façon rentable.

Une société prétend même être capable de le faire dès 2012.

Ma foi, on ne peut que souhaiter une réalisation rapide de cette filière, qui outre son aspect non polluant (sauf bien sûr pour la fabrication et l’envoi des satellites), serait un pas important vers une indépendance énergétique.


http://www.enerzine.com/603/3369+Dans-un-futur-proche-l-energie-viendra-de-l-espace+.html

7LybieTime.jpg
Catégories : société 9 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Je ne voudrais pas vous decevoir, mais ce concept n'est vraiment pas nouveau. Ca doit faire minimum 30 ans qu'on en parle. En plus ça a quelques inconvenients majeurs qui rendent le nucleaire gentillet a côté:

    1) La faune, principalement les oiseaux, qui travers le faisceau micro-onde de transmission seront cuits.

    2) Si le faisceau devie vers un centre ville, il est cuit aussi.

    3) Accessoirement ça pourrait donc être utilisé comme arme de terreur absolue par les grandes puissances.

    4) Pas contre ça plait beaucoup l'industrie en place du secteur énérgie. Parce que ça perpetue le modèle de production centralisé et necessite de très très gros moyens pour rentrer sur le marché (idem petrole ou nucleaire). Donc possibilité d'entente sur les prix et consomateur captif.

    AF

  • Merci pour vos précisions. Elles montrent l'importance du débat. Sur les points 1 à 3, rien à redire. Sur le point 4, je suis personnellement pour l'autonomie la plus grande des individus et des groupes, donc pas très favorable à une trop grande centralisation. Par contre, et pour autant qu'il y ait un contrôle, une certaine centralisation reste fonctionnelle. Par exemple je ne suis pas par principe contre le nucléaire, bien que la plus grosse question qui est celle des déchets n'est pas vraiment résolue.

  • Je precise que le point 4 était un peu ironique. Moi aussi personnelement je crois aux vertues de la production distribuée.

    Pour ce qui est des centrales, qui ont aussi leur raisons d'être, mon option favorite serait les reacteurs a fusion d'Helium-3.

    AF

  • Je crois qu'une erreur s'est glisée dès le début de votre article, en effet, vous avez écrit "20minutes.ch nous informe[...]"

  • ouille j'aurais bien trop peur d'être cuite!

    Les déchets nucléaires sont un VRAI problème que tout le monde préfère ignorer. Je crois qu'il faut sortir du nucléaire tant qu'on n'a pas trouvé de solution aux déchets.

  • Solaire = Indépendance énergétique ?
    L'indépendance énergétique n'existe pas !!
    Le jour où il n'y aura plus de soleil, on est mal, très mal... (mais vraiment mal !!).

  • Oui, quoiqu'il y a encore du temps d'ici là...

  • Moi, je fais bien mon enjeu sur l’énergie maritime, l’énergie de la marée. Surtout quand notre pays peut bien se realisé à une pleine force dans ce champs d’action. C’est vrai que après la pluie vient le beau temps mais on ne peut pas se confier toujours aux dictons.

  • merci pour cet article il explique beaucoup d echoses !

Les commentaires sont fermés.