30 octobre 2008

Nombre de femmes dans la Constituante: un faux problème.

L'un des grands débat d'après-Constituante est le nombre de femmes élues. Que d'imprécations! Que d'analyses fâchées. Pourtant, c'est un faux problème. Il n'y a là aucun débat, je vais tenter de le démontrer.


FemmesPol3.jpgJe comprends que bien des femmes qui désirent s'investir dans la vie politique soient déçues du résultat de la Constituante. Je pense que ce serait pareil si le rapport était inversé: les hommes seraient déçus. La question de la parité va encore servir de serpent de mer pendant longtemps. Mais n'oublions pas que ni la parité ni les quotas ne sont compatibles avec le droit européen s'ils sont obligatoires. Donc si on les instaurait il faudrait prévoir des dérogations, ce qui les rendrait inopérants.

L'idée des deux bulletins suggérée par François Brutsch est donc une manière de contourner cet obstacle. Mais en instituant une nouvelle discrimination qui, très probablement, serait elle aussi contraire soit aux lois sur la non discrimination en suisse, soit sur des lois européennes auxquelles la Suisse a souscrit. Et je rejoins Alain fernal dans un commentaire sur un autre blog: si l'on veut établir cette forme de discrimination de genre sans que c'en soit vraiment une, il faudra inclure toutes les variations ethniques, ou d'âge, sans quoi l'égalité recherchée aboutirait à ce paradoxe de démontrer qu'il n'y a justement pas d'égalité. En effet, en instituant cette discrimination, on reconnaîtrait justement qu'il n'y a pas d'égalité, et surtout il n'y aurait plus de liberté.

Bref, tout cela est vraiment le serpent qui se mord la queue. Mais la cause de fâcherie contre le manque d'élues femmes n'est pas clairement exprimée. On se fâche contre un système, alors que le système n'est pas en cause. Le système permettrait qu'il y ait plus de femmes que d'hommes si plus d'entre elles étaient présentées sur les listes. Donc cela ne dépend que des décisions des partis et non du système.

Mais, dites-moi, les femmes ont voté, non? Personne ne les en a empêché? Elle n'ont pas été refusées à l'entrée des bureaux de vote? Donc les femmes ont décidé! Et elles ont décidé me mettre plus d'hommes que de femmes parmi les élus. C'est aussi simple que cela. La vraie cible de cette fâcherie est donc contre les femmes! Mais oui, ce sont elles les fautives, les déloyales, les idiotes qui votent pour des hommes. On leur reproche silencieusement de ne pas avoir voté plus pour leur consoeurs. On leur reproche leur déloyauté, et cette revendication sous couvert de féminisme est à la fois une baffe qu'on leur envoie et un appel à la discrimination.

Mesdames qui avez voté, vous avez eu tort, vous avez mal voté! Voilà ce que veulent dire les commentaires effarouchés sur le nombre de femmes élues à la Constituantes. Bien sûr on me dira que de toutes façons il n'y avait pas autant de femmes que d'hommes sur les listes. Mais, même ainsi, toutes les femmes auraient pu être élues si toutes les citoyennes avaient voté pour des femmes. D'ailleurs le résultat de la liste femmes est parlante: les votantes n'en ont pas vraiment voulu. 


Encore une fois, le système n'y est pour rien, n'empêche rien. Les femmes ont décidé librement, comme les hommes. Et comme on sait que beaucoup d'hommes votent par principe pour des femmes, cela signifie qu'il y a encore plus de femmes qu'on n'imagine qui ont voté pour des hommes. Ces femmes sont-elles libres, intelligentes, responsables? Oui ou non? Si oui, alors il faut arrêter ce faux débat et se taire maintenant. Si non, dites-leur franchement que ce sont des idiotes...

J'ai l'impression  que ceux qui s'indignent du manque d'élues prennent vraiment les femmes qui votent pour des connes! C'est un mépris de leur liberté et de leur souveraineté.


Cela dit, plus de femmes ou plus d'hommes: pour moi ce sont les idées, les convictions et les compétences qui priment. Et je trouve que ce débat a quelque chose de très arrogant et de dévalorisant pour les femmes. Par contre le vote des citoyennes est réconfortant: les femmes genevoises sont libres et décident comme elles l'entendent. N'est-ce pas là la plus belle victoire de l'égalité?

Et vivent les femmes! (ça c'est pour la démagogie ambiante). Et vivent les hommes (ça c'est pour l'égalité).

23:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : constituante, femmes, politique, féminisme, parité, quota | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Raaaahhhhhhh mon cher Homme-cible / Hommelibre! Votre perspicacité nous laissera toujours pantois(e)s. Non seulement l'image proposée reflète une parité parfaite mais en plus vous expliquez si justement que les femmes ne sont pas plus connes que les hommes.

Pour terminer sur une note provocante, tout le problème se résume au fait que majoritairement les hommes votent pour les hommes et les femmes aussi votent majoritairement pour des hommes!

Cordialement

Écrit par : Micheline Pace | 30 octobre 2008

Hello hommelibre !
"le serpent qui se mord la queue", oui c'est surtout ça.
Ce qui est vraiment regrettable, c'est le manque d'intérêt des Genevoises et des Genevois pour cette Constituante.
Peut-être que les Autorités auraient dû mieux informer la population sur les enjeux ?

Un peu de démagogie, je peux...?

Je rappelle à mes amies, à mes copines et à mes lectrices chéries que MA liste déposée dans MON enveloppe contenait une MAJORITÉ (euh... on dit "majoritée" en salernien ?) de femmes !

Vive Genève et vive les Genevoises !

:o)

Écrit par : Blondesen | 30 octobre 2008

Blondesen, votre démagogie est sympathique, surtout quand elle ne se cache pas. Mais quand-même, un petit truc qui me chicane... raaahhhh, trois fois rien, non..... juste, quand vous rappelez à *vos amies, vos copines, vos lectrices", ça en fait du monde, ça, ça en fait des femmes... je ne les crois pas si partageuses... Puis-je vous faire une suggestion: dites simplement "Je rappelle à MA préférée..." (comme cela toutes se sentiront concernées et unique!!!....).

Enfin, ce que j'en dis, moi, c'est juste pour votre bien, parce que qu'un troupeau d'éléphantes fâchées ça fait mal (bon, là il faut vous avoir lu il y a quelques mois pour comprendre, petit clin d'oeil à ceux et celles qui savent...)

):o)

Écrit par : hommelibre | 30 octobre 2008

Merci hommelibre, je saisis tout à fait la pertinence de votre suggestion et je corrige illico:

"Je rappelle à MA préférée qui se reconnaîtront facilement... etc."

C'est mieux comme ça ?

mdr!

;o)

Écrit par : Blondesen | 31 octobre 2008

Blondie c'est parfait, vous avez tout compris!....... (:o)))))

Écrit par : hommelibre | 31 octobre 2008

Comment dit-on ? Derrière chaque homme, il y a une femme.
Combien parmi les élus hommes, sont mariés ?
Et combien parmi les élus mariés ... écoutent leurs femmes ?

Influence féminine ?
Certainement.

Pourquoi s'offusquer alors qu'on a rien à y perdre ?
Mais tout à y gagner ... le salon et la télé pour soi et les copines ... les soirées à s'amuser dehors, pendant que le mari-élu est en train de pondre une nouvelle constitution ...

Que des avantages !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 31 octobre 2008

Petit commentaire supplémentaire à mon billet. Des femmes sont déçues. Je comprends, et je respecte leur rêve déçu. Mais la déception est la même pour tous. Les non-élus de gauche ou de droite sont aussi déçus. Si on décide à l'avance combien il doit y avoir de femmes élues - c'est-à-dire autant que d'hommes dans le système de M. Brutsch, pour qu'il n'y ait pas de déçu-e-s, alors on doit aussi décider à l'avance le nombre d'élus pour chaque parti. Et pour ne pas faire de déçus, on attribue à l'avance le nombre d'élus par partis qui se présentent. Logique, non? Le genre n'est pas plus important que les idées, sinon c'est de la discrimination inversée (positive, il paraît). Les idées sont même plus importantes que le genre puisque ce sont elles qui formeront les décisions futures. Mais oui: s'il y a des femmes et des hommes dans un même parti pour défendre les mêmes idées, c'est que les idées sont plus importantes que le genre! Ce sont les idées qui font la décision de vote.

En fait on n'aura plus besoin de voter, cela fera des économies... ):o)

Écrit par : hommelibre | 31 octobre 2008

Monsieur "homme libre",

A force de vouloir démontrer que vous avez raison en tout , il me semble que vous perdez en crédibilité. Certes, dans la foulée de ce qu'affirme Micheline Pace, "les femmes ne sont pas plus connes que les hommes". Je le dirais peut-être différemment: elles sont aussi bêtes que ces derniers.

Cela étant que dire d'une société qui s'incarne dans la représentation de la moitié de sa population par moins d'un quart d'élues? Par ailleurs, que penser d'une assemblée dont la moyenne d'âge se situe à 56 ans?

L'élection des dinosaures datant de l'ère du jurassique ou du crétacé est à mes yeux tout aussi inquiétante que la sous représentation des femmes. Certes, la société vieillit, mais les vieux crabes de la politique sont-ils vraiment ceux qui peuvent valablement écrire la constitution du XXIe siècle? Je me permet d'en douter fortement.

Quant aux idées, la vie politique genevoise a bien démontré, et depuis longtemps, que ses tenants en manquaient cruellement - à l'instar, d'ailleurs, des propos de tous bords tenus régulièrement sur ces blogs.

Tout cela est affligeant.

Écrit par : cndavid53 | 31 octobre 2008

Merci cndv53 pour le fun du matin.

Mais j'ai quand même un doute: C'est serieux ou c'est une caricature au 1er degré que vous nous faites là ?

Écrit par : Alain Fernal | 31 octobre 2008

@ cndv53: Je donne mon point de vue, et un regard différent de la pensée unique dominante. Je ne prétends pas avoir raison, et j'admets volontiers que sur ce thème il y ait d'autres angles de vue.

Sur le fond de votre commentaire, le fait que notre société ne soit représentée que par 1/4 d'élues femmes est un fait, sans plus. Ce serait seulement 1/4 d'élus hommes, j'aurais la même position. Le peuple vote et décide, et si les élu-e-s sont compétents je ne vois pas le problème. Je pars du principe que les élus travaillent pour l'ensemble de la communauté, quel que soit leur genre. C'est la valeur de notre démocratie.

Sur les dinosaures, ce sont des humains à part entière me semble-t-il, et qui plus est dotés d'expérience, et pour un certain nombre riches encore de rêves. Je ne pratique pas l'exclusion, ni en âge ni en genre. Je ne mésestime pas les citoyens, quelles que soient leurs données.

Je n'ai pas de dogme sur la représentation, à chacun de proposer et de convaincre. C'est notre immense liberté.

Sur les idées des politiques, je vous rejoins en partie. Soit dit en passant, je connais autant de jeunes que de vieux, d'hommes que de femmes, qui n'ont pas vraiment d'idées... Et votre appréciation sur le contenu des blogs, je la regrette. C'est un forum. Chacun s'exprime. On peut ne pas être d'accord, trouver que certains manquent d'idée ou d'analyse, mais c'est ainsi. Je lis régulièrement des billets dont je ne partage pas le point de vue, sans forcément commenter, mais j'essaie autant que possible de ne pas juger en m'estimant meilleur, mais de voir s'il y a des arguments. Par exemple ce billet-ci est fait suite à la lecture du billet d'hier de F. Brutsch sur la gazette de la Constituante. Je ne suis pas d'accord avec lui, je le dis, mais je ne dis pas pour autant que son niveau est affligeant.

Un peu moins de jugement serait bienvenu.

Écrit par : hommelibre | 31 octobre 2008

Ah, homme prétendûment "libre",

Quelles magnifiques idées... "je n'ai pas de dogme sur la représentation"... "un peu moins de jugement"... Avez-vous seulement relu le titre de votre billet? "Je pars du principe que les élus travaillent pour l'ensemble de la communauté, quel que soit leur genre"... Quelle niaise naiveté...

Ne prenez pas ceux qui réagissent à vos propos pour des abrutis, je vous en supplie.

Certes, les dinosaures sont des êtres humains... pourtant, leur humanité reste à démontrer, surtout lorsque l'on parle des Grobet, Vanek et autres vestiges du stalinisme pur et dur. S'agissant des tenants de la droite obscure et gériatrique, même constat. Heureusement, tous seront sans doute solubles dans le capitalisme et dans la médiocrité ambiante.

Bonne nuit.

Écrit par : cndavid53 | 31 octobre 2008

Monsieur cndavid,
Bof....franchement, dans un monde où l'on vit de plus en plus âgé, vous trouvez que 56 ans, c'est "dinosaure" ? C'est tout juste l'âge de la sagesse.....rires!

Drôle de monde....on est ado jusqu'à 25 ans, on est jeune jusqu'à 40, et on est vieux à 56 ans? quand donc sommes nous adultes? :=))

Une moyenne de 56 printemps me paraît raisonnable pour allier la fougue de la jeunesse à la sagesse et l'expérience des personnes mûres...

Bonne journée!

Ark

Écrit par : arkencielle | 31 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.