18 septembre 2008

Hommage à une femme de courage

C’est l’histoire d’une femme, qui m’a été racontée tout-à-l’heure, et qui m’a touchée. C’est une histoire que je raconte à mon tour. Pour que quelque part, dans l’espace de quelques coeurs, il y ait une solidarité vers elle.


FemmeCourage1.jpgCette femme avait une fille jeune, mariée, avec des enfants. Il y a plusieurs années, un jour que rien ne laissait prévoir, le mari a assassiné sa fille. Un jour de fête, un jour qui devait être de paix.

Le drame a été terrible. Le mari a été arrêté, jugé, et emprisonné. Les enfants n’avaient que cette femme, leur grand-mère, pour famille. Elle les a donc élevés. Elle a traversé des étapes invraisemblables. Des psychologues et psychiatres lui déniant sa souffrance, la provoquant inutilement. Et aussi la protection de l’enfance, avec des fonctionnaires froids, incompétents et stupides, pétris d’idéologie et sans plus aucune humanité.

Elle a accompagné la maladie puis le décès de son mari. Elle-même a traversé une grave maladie. Elle a toujours tenu. Seule, elle a continué à élever ses petits enfants, qui malgré le drame ont pu se construire positivement avec leur grand-mère. Ils sont aujourd’hui adolescents.

Cette femme a pris sur elle pendant toutes ces années, jamais remise du drame et si peu et si mal écoutée que tout est encore accumulé et à vif en elle. Mais elle tient autant qu’elle le peut, avec courage, s’oubliant même, pour que ses petits enfants aient une vie digne et la plus heureuse possible.

Voilà. Volontairement je ne donne aucun élément géographique, temporel ou personnel qui permettrait de l’identifier. Ce n’est pas l’important.

Ce qui est important c’est son courage, sa détermination, son dévouement, son amour pour ses petits-enfants.

Et si quelque part dans l’espace de quelques coeurs il y a une place pour elle, qui sait, peut-être cela lui donnera un peu de force dont elle a besoin. Qui sait, cela marche parfois.


2trouslybieal3.jpg

14:16 Publié dans Guérison | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : femme, courage | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

chapeau
(les minuscules, c'est parce qu'on se sent tout petit, à côté de tels événements).

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 18 septembre 2008

La force, elle l'a puisé et trouvé dans l'amour pour ses petits-enfants. Que cet amour soit récompensé.

Écrit par : Bruno Mathis l'étoile... | 18 septembre 2008

admirable.comme quoi quand on veut on peu.de tout coeur avec elle.

Écrit par : deleze c. | 18 septembre 2008

Dans le même ordre d'idées:

http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/09/17/boris-cyrulnik-batisseur-d-espoir_1096220_0.html

ou si le lien est tronqué:

http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/09/17/
boris-cyrulnik-batisseur-d-espoir_1096220_0.html

Par exemple:

"A six ans et demi, j'avais clairement perçu que les hommes étaient fous, et que leur folie était dangereuse. Pour vivre, il fallait comprendre les autres."

Chapeau le gamin! Moi je n'ai jamais voulu grandir pour la même raison...

Écrit par : Johann | 19 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.