10 septembre 2008

Du trou noir à la guérison: questions sur le magnétisme

Discussion tonique hier soir avec un étudiant en physique, un autre étudiant de mon école, et une amie. A partir du supposé trou noir que le CERN pourrait créer, nous sommes passé à la cohérence de la terre, à l’inversion du champs magnétique et à la guérison par magnétisme.


Magnétisme2.jpgLe trou noir, perso, j’en rigole. Les trois autres aussi. Personne ne croit à la fable anxiogène qui circule. On a déjà eu le coup de la fin du monde en 1984 - alignement planétaire exceptionnel; puis avec l’an 2000 - la peur millénariste; on nous prépare 2012 et la fin du calendrier maya; bref, les films d’angoisse font toujours recette.

Puis la discussion est passée à l’inversion possible du champs magnétique terrestre. On sait qu’il a déjà eu lieu. Cela n’a pas rayé la vie à la surface de la planète.

Et nous sommes passé au magnétisme curatif. Toute la matière est un concentré d’atomes. Ces atomes ne sont reliés par aucun support matériel, mais uniquement par une charge électro-magnétique. Donc, à part les noyaux et électrons des atomes, c’est le vide! Si tous les noyaux atomiques qui composent la terre étaient collés les uns aux autres sans vide, elle aurait la taille d’un morceau de sucre.

L’électro-magnétisme est donc à la fois un lien immatériel, mais aussi une information qui donne à l’assemblage des atomes des particularités, Magnétisme1.jpgformant des molécules différenciées et donc des éléments matériels différenciés aussi. La forme et la cohérence de la nature et de la matière dépendent de cette information électro-magnétique.

Est-ce applicable au corps humain, et partant de là à ses dysfonctionnements, et éventuellement à sa guérison? On sait que les aimants soignent certains symptômes. L’étudiant en physique pouvait l’admettre car cela a été démontré scientifiquement. Mais comment un magnétiseur pourrait-il avoir une influence sur la matière et la santé? Quel est ce magnétisme dont on parle? La limite du scientifique était atteinte, et il croyait plus à l’autosuggestion du patient qu’à une réalité physique.

Pratiquant et enseignant entre autre le magnétisme depuis des années, pour moi la question ne se pose pas. L’expérience maintes fois répétée m’a clairement montré que le magnétisme humain influence positivement les réparations tissulaires: plaies, brûlures, fractures. Les faits montrent l’accélération du processus de guérison, la poussée rapide de bourgeons de chair.

Magnétisme4.jpgL’expérience montre aussi que bien des douleurs peuvent être calmées, des stress diminués, grâce au magnétisme. Mais alors, comment cela agit-il? Est-ce une modification de l’information atomique, grâce à l’interaction entre le patient et une énergie ou un champs limite à définir utilisés par le thérapeute? Le mot magnétisme est utilisé faute de mieux. Un jour nous aurons peut-être les moyens de montrer scientifiquement ce qui se passe. La physique quantique ouvre des pistes d’exploration dans ce domaine, en parlant de champs, de transmission de l’information, et de diverses manières.

Je n’affirme rien comme une vérité absolue. J’accepte les incertitudes. Dans mes cours je suis très prudent quand au langage que j’utilise, et j'informe aussi sur les limites de cette technique. Je propose une méthode, pas une croyance, et un travail en profondeur sur le ressenti du praticien agissant comme un radar. Je n’ai de langage ni mystique ni scientifique, mais expérimental. Et dans l’expérience, le résultat doit être vérifiable. C’est mon exigence.Magnétisme5.jpg

L’étudiant en physique restant perplexe, je l’ai invité à suivre mon cours, et à en reparler après. Je suis ouvert à l’évolution de la méthode, car je suis conscient les limites du langage actuel sur le magnétisme curatif. Qui sait, peut-être apportera-il, à défaut de réponses, au moins une autre manière de poser les questions et de faire avancer la connaissance?

(Pour agrandir les images, cliquer dessus).


2trouslybieal3.jpg

14:47 Publié dans Guérison | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : magnétisme, cern, trou, noir, soins, guérison | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Beuuuh voui, le magnétisme humain, tousssaaa !

Le pauvre Maxwell doit s'en retourner dans sa tombe ...

Écrit par : Dji | 10 septembre 2008

James Maxwell a fait avancer la compréhension scientifique du magnétisme. Et si le terme de Magnétisme a été repris dans cette technique de soin, c'est parce qu'il s'agit d'une forme d'énergie transmise sans support matériel. Il y a d'autres termes, comme bioénergie, mais pour ma part je m'en tiens au terme traditionnel, en attendant qu'une avancée scientifique fasse avancer le schmilblick.

Ce n'est pas parce qu'une chose n'est pas encore démontrée par une procédure scientifique qu'elle n'existe pas. L'empirisme, ou la pratique de l'expérience, précède la plupart des grandes explications scientifique.

Écrit par : hommelibre | 10 septembre 2008

Franz-Anton Mesmer et Deepak Chopra, quel cocktail! Et si on rajoutait une petite lampée de Mary Baker-Edy? Miam!

Écrit par : Azrael | 10 septembre 2008

En parlant de traitement utilisant le champ électromagnétique terrestre, nous pouvons citer la thérapie des ongles incarnés: si vous mettez votre ongle dans un aimant à 2 pôles pendant quelques minutes, la douleur peut disparaître. (Pour certains, il faudra peut-être répéter l'application plusieurs jours de suite.) En fait, l'ongle ne va pas se redresser mais le courant "maléfique" va s'équilibrer, d'où la disparition de la sensation douloureuse.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 10 septembre 2008

Je crois Azrael que nous avons les mêmes références... négative. La théorie des fluides de Messmer me paraît limitée, et un fluide aurait déjà pu être découvert. Mais c'était le langage et le niveau de connaissances de l'époque.

Chopra n'est pas ma cup of tea. Il n'a rien inventé mais il le dit avec beaucoup de talent!... Je ne suis pas dupe, le domaine où j'exerce est un de mes lieux de prédilection pour démystifier et décaper les croyances invérifiables. Que l'on émette des hypothèses sous forme de questions ou de pistes à creuser est une chose, c'est dans cette ligne que je me place. Que l'on fasse des affirmations pour vendre très très cher san pratique comme Chopra en est une autre. Si les people ont beaucoup de fric à claquer chez ce genre de praticiens, tant mieux pour eux. N'importe quel honnête praticien en ayur-veda fera aussi bien que lui.

Quand à Mary Backer-Eddy, la science chrétienne n'est ni ma pensée ni ma conviction. Pas plus que la théosophie et tous les système pseudo-spiritualistes qui se succèdent régulièrement les uns aux autres, les derniers en dates reprenant la clientèle du précédent quand il est usé.

Je suis très pragmatique et lucide dans ma pratique et mes hypothèses. Et il est vrai que les premiers éléments de physique quantique actuels laissent entrevoir des pistes pour comprendre la transmission de l'information à distance. mais cela n'est encore, et vraiment, qu'une hypothèse. A démontrer et vérifier, sans quoi cela n'a aucune valeur explicative.

Je sais bien que l'on peut prendre des bouts de théorie, les assembler ensemble avec des bouts de ficelle, et leur faire dire ce que l'on veut. Je ne participe pas à cela. Pratiquer, voir des résultats, est une chose. En faire une théorie ou des certitudes en est une autre. Et j'ai beaucoup de question, peu de certitudes à part le constat répété des résultats.

Écrit par : hommelibre | 10 septembre 2008

FASCINANT !! Cet éclairage sur les champs magnétiques pose l'homme en relation immédiate avec la nature...

Écrit par : Micheline Pace | 10 septembre 2008

Je suis aussi fasciné de savoir que nous sommes, chaque humain, un ensemble de milliards d'atomes qui échangent des informations. Et cela donne un corps, des émotions, des pensées, une organisation sociétale, la philosophie...

Écrit par : hommelibre | 10 septembre 2008

Dommage qu'en politique vous vous soyiez laissé appater par une liste aux relents tout de même très fortement xénophobes (comment appeler autrement le délire MCG sur les frontaliers ?) parce que j'aime vraiment beaucoup votre approche.
Ayant moi-même étudié ces questions, d'abord le chamanisme (et plus exactement le bon dieu coolie, sujet de mon mémoire) en tant qu'ethnologue, puis le secret de nos montagnes sur lequel j'ai fait deux films, il me semble évident qu'il y a matière à étude scientifique et j'ai quelques projets à ce sujet.
La compréhension de ce qu'est réellement la matière, y compris la matière vivante est en cela fondamentale. Le hiatus vient peut-être de ce que plusieurs de ces phénomènes, sans être du uniquement au hasard (c'est souvent évident, mais très difficile à prouver) possèdent en eux-mêmes une forte proportion d'aléatoire, qui les rend très difficilement reproductibles dans l'état actuel de nos connaissances.
Or c'est l'une des conditions sine qua non d'acceptation d'une expérience par la communauté scientifique... Il nous faut en parler. Et peut-être que finalement deux parrallèles qui voyagent en solitaire pourront finir par avoir quelques interactions productives? En physique quantique, sait-on jamais ?

Écrit par : Philippe Souaille | 10 septembre 2008

Cher Monsieur Souaille, merci pour votre commentaire. Je suis agréablement surpris de savoir que vous vous êtes aussi interrogé sur ces questions, et que vous y avez une expérience. Appréciant vos billets en particulier sur cette Afrique que j'aime, ainsi que votre ton, je suis honoré de vous lire. A propos de l'Afrique, avec vous écouté une de mes chansons inspirée de la part de souffrance de ce continent? Elle est tout à la fin de mon billet de présentation à la Constituante (version artisanale): http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2008/09/01/constituante-je-suis-candidat-presentation-et-premieres-idee.html

Un aspect intéressant de la physique quantique est d'inclure l'observateur dans l'expérience observée, alors qu'habituellement il se pense extérieur et objectif. Ici il devient sujet. Les protocoles doivent être réinventés pour étudier la réalité et les interactions sous cet angle. Et pour moi l'approche du magnétisme curatif, du chamanisme, voire de la méditation, sont justement des phénomènes supposant une part importante d'interaction et de réalité complexe et multiniveau.

Nous n'avons pas encore les outils technologiques, ni l'état d'esprit, ni la piste pour orienter les recherches. Je me distancie nettement des approches mystiques car leur tendance est de tout vouloir expliquer en incluant des croyances invérifiables. Ce sont des systèmes fermés, et depuis longtemps j'essaie de mettre en pratique des systèmes ouverts. C'est beaucoup moins de certitudes, et beaucoup plus de liberté et de créativité. Pour moi l'apprentissage de la complexité est un des challenges de l'humanité actuelle, alors que l'expérience scientifique classique est réductrice des phénomènes à leurs composants simples. Dans mes référents intellectuels, j'apprécie beaucoup Edgar Morin.

Il me paraît important de garder dans ces approches une position intellectuelle d'ouverture et d'humilité. Constater les résultats quand ils ont lieu - et ils sont comme vous le dites sujets à une part d'aléatoire - ne donne aucun privilège d'égo ni aucune confirmation théorique. C'est pourquoi, quand j'enseigne le magnétisme, j'enseigne une méthode de travail, une exploration et un affinement du ressenti, et non pas une quelconque croyance,théorie ou cosmogonie. C'est est milieu où il y a à se battre contre ces tentations mais je suis clair, et j'apprécie beaucoup de voir que vous me rejoignez dans cette position intellectuelle nécessairement honnête - non pas que cette honnêteté intellectuelle soit ici affirmée comme une valeur morale, mais plutôt comme une condition de l'évolution des connaissances.

Côté politique, nous aurons l'occasion d'y revenir. Ce qui est certain c'est que je me sens libre sur la liste MCG, que j'adhère philosophiquement au concept de souveraineté - je le pratique dans ma vie et je le reconnais à mes semblables, et ce qui est sûr aussi, malgré ma fibre à la fois humaniste, libérale et sociale, c'est que je me sentirais très prisonnier des clivages dans une autre liste.

Bien à vous.

Écrit par : hommelibre | 10 septembre 2008

Je peux fort bien comprendre votre répulsion à l'égard des clivages inutiles, je l'éprouve également. Je crois en revanche que la liste que vous avez choisie ne vous en met pas à l'abri, bien au contraire. Ils ne sont juste pas tout à fait les mêmes que ceux que l'on rencontre dans les partis classiques.
De plus, aussi important que les clivages idéologiques, les questions de personnes et de personnalités, plombent l'activité politique. Et de ce point de vue, je suis certain que vous allez être servi.
Cela étant, votre démarche ouverte et curieuse, loin de tout mysticisme, et fondamentalement sceptique, y compris vis à vis des vérités scientifiques, me parait la seule possible. Avec vous lu la théorie de la relativité générale, selon laquelle toute description du monde (ou même d'un aspect du monde) est forcément réductrice de l'infinie complexité de ce dit monde et de ses divers aspects ?
Les implications de ce constat fondaient déjà intuitivement ma pensée avant de la lire, il y a un quart de siècle, et encore davantage après.

Écrit par : Philippe Souaille | 11 septembre 2008

Pardon j'ai écrit relativité générale, mais il s'agit de la sémantique générale, écrite par un ingénieur tchèque je crois, Alfred Korzybski ou polonais. Selon laquelle tout est relatif en ce monde. D'où le lapsus sans doute.

Écrit par : Philippe Souaille | 11 septembre 2008

Je n'ai pas lu le livre de Korzybski, mais d'autres qui à l'époque déclinaient le même thème. Je devrais me remettre à celui-ci. La démarche intellectuelle de la sémantique générale est passionnante, en effet. La deuxième moitié du 20e siècle a vu une véritable révolution culturelle dans les conceptions de l'humain, de la communication, de l'interprétation du monde. Mais cette révolution est profonde et n'est pas encore passé dans tous les domaines d'application possible. C'est comme passer d'un système bipolaire ou binaire, à un système multipolaire, ou du cerveau reptilien et limbique, au néocortex. Un saut quantique plus qu'une évolution linéaire. Ca, c'est absolument passionnant. L'intuition fait aussi partie de cette démarche, et toutes les fonctions moins rationnelle de l'humain. Mais il est important qu'elle ait aussi été formalisée, verbalisée, pour établir un pont entre les anciens système et le nouveau qui est encore en développement. Pour ma part j'ai depuis longtemps le sentiment d'une révolution dans notre conscience d'être, préparée depuis le siècle des Lumière et de Vinci, et qui s'est accélérée et dont notre époque est un tournant majeur.

Écrit par : hommelibre | 11 septembre 2008

Oui, ce n'est pas une aberration, la magnétisme existe ... et il peut guérir. Mais, nous sommes tellement sceptiques et préférons de courir à la pharmacie pour enrichir nos industries chimiques et pharmaceutiques.
(Curieux, à Bâle, l'administration fiscale et le FC Bâle se porte bien, grâce à ... tandis qu'à Zurich, grâce aux banques, ils ont plutôt triste mine).
Permettez-moi de citer le livre JF Olivier et M. Lacroix, Edition Jouvence et en particulier le Prof. Dr A. Kafka et la commercialisation révolutionnaire de BEMER 3000,la plus novatrice des thérapies par champs électromagnétiques pulsés (voir site www.therapie-bemer.ch)
Bien à vous

Écrit par : Bruno Mathis l'étoile... | 14 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.