Ségolène: “Je vais sauver le Tibet et rétablir le régime des curé jaunes!”

Si Ségolène se taisait cela ferait une humoriste de moins en France. Heureusement elle parle. Cela faisait un moment qu’elle ne nous avait pas fait part de sa grande intellegitude Elle répétait sans doute son nouveau sketch.

segoconan.jpgCe sketch vient coller formidablement à l’actu: elle a rencontré le dalaï lama. Et reçu une écharpe blanche - cela manquait à sa panoplie de madone. Cette fois, elle prévoit d’aller prochainement sauver le Tibet. Ni plus ni moins. C’est elle qui le dit:

“...dès la semaine prochaine je vais demander aux autorités chinoises un visa pour me rendre au Tibet, je crois que les choses pourront ainsi bouger".


Oui, grâce à sa visite prochaine “les choses vont bouger” au Tibet et en Chine. Incroyable! Formidable! Mission quasi divine dont elle se sent investie. Puissance exceptionnelle qu’elle s’attribue elle-même de changer le gouvernement chinois. Mais que n’y est-elle allée plus vite? Par exemple lors de sa visite en Chine avant la présidentielle, où du haut de sa bravitude elle a rendu hommage à la justice chinoise:

“J'ai rencontré un avocat qui me disait que les tribunaux chinois sont plus rapides qu'en France. Vous voyez : avant de donner des leçons aux autres pays, regardons toujours les éléments de comparaison.” http://www.dailymotion.com/video/xzq26_segolene-loue-la-justice-chinoise

Un seul avocat? Pas un collectif? Pas une étude documentée? C’est ainsi qu’elle prend position, sur la parole d’un seul avocat? Elle doit être sûre de ChineSégo1.jpgcet avocat, et en effet la réalité lui donne raison: il semble que la justice chinoise soit très rapide et que la comparaison est vite faite... 


Lors de cette opération de marketing (chacun faisant la pub de l’autre) le dalaï lama a déclaré: “Je considère que ceux qui soutiennent notre cause n'apportent pas un soutien pro-tibétain mais pour la justice". Donc Ségo oeuvre pour la justice. Alors si elle dit que la justice chinoise n’a pas de leçons à recevoir, c’est que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, coco. Mais alors, où est le problème tibétain?


Suite à son entrevue avec le lama elle n’a pas hésité à exiger des autorités chinoises un peu plus de dialogue: “ La Chine retrouverait une respectabilité internationale si elle tenait sa parole (...) de renouer le contact et le dialogue avec le dalaï lama".

Des si, du conditionnel: “retrouverait”, “si elle tenait”. Cela ne mange pas de pain, n’est-ce pas, c’est très gentil: “M’dame la Chine, si vous auriez la gentillesse de parler gentiment avec le dalaï, ça s’rait sympa”. Ségo, fidèle à son habitude, surfe sur le sentiment populaire.

Je propose à Ségo un nouveau slogan digne de Fernand Raynaud:

“La bravitude oui, la téméritude, non!”



Et puis elle défend un régime dont nous ne voudrions jamais chez nous. Car le Tibet n’était pas une démocratie mais une théocratie, où les religieux étaient au pouvoir. Le bouddhisme tibétain est hiérarchique, politique, contraignant, un peu comme l’église catholique. Et en plus parasitaire car les curés jaunes ne travaillent pas, ils vivent sur le dos des pauvres qui croient gagner des points dans leur karma en leur donnant la dîme.

A propos, les tibétains qui ont fui le régime chinois ont toujours un gouvernement en exil, au nord de l’Inde, narguant ainsi la Chine et rajoutant de l’huile sur le feu tout en jouant les victimes apolitiques chez nous.

Pas politique le dalaï? Réveillez-vous! Il est très politique. Je l’aime pourtant bien, ce lama, mais je ne suis pas dupe: son attitude politique a contribué à la tension dans cette région et à faire des dizaines de morts lors des émeutes de mars dernier.

Il faut peut-être sauver le peuple tibétain de la Chine des dictateurs en cravate, mais aussi des lamas en robe longue... Décidément, les religieux comme les dictateurs sont des gens infréquentables.



Et une pensée pour nos otage en Lybie:
demilibrestripoliuf2.jpg
Catégories : Politique 10 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Coluche le disait bien...

    "Ça fait beaucoup marrer les gens de voir qu'on peut se moquer de la politique, alors que dans l'ensemble, c'est surtout la politique qui se moque de nous."

    Révélateur ?

  • "Heureusement elle parle."
    Pour ma part, ma stratégie consiste à ne pas effrayer, mais amadouer...le gibier.

    "Ce sketch vient coller formidablement à l’actu: elle a rencontré le dalaï lama."
    Étonnant de la part d'une femme (féministe); socialiste (anticléricale, athée); démocrate (à vérifier) qui discute avec un ... religieux ... chef suprême ...

    “...dès la semaine prochaine je vais demander aux autorités chinoises un visa pour me rendre au Tibet, je crois que les choses pourront ainsi bouger".
    Bob Dennard réssuscité(e) ... la voila maintenant ... Xéna ...


    “J'ai rencontré un avocat qui me disait que les tribunaux chinois sont plus rapides qu'en France. Vous voyez : avant de donner des leçons aux autres pays, regardons toujours les éléments de comparaison.”
    Et pas de prison...juste une balle...pour une dame qui défend l'abolition de la peine de mort...(bien choisi la photo ;o)

    Voudrais-t-elle que le Pape soit le chef suprême ... ?

  • "Et puis elle défend un régime dont nous ne voudrions jamais chez nous. Car le Tibet n’était pas une démocratie mais une théocratie, où les religieux étaient au pouvoir. "

    Théocratie médiévale où 95% de la population était constituée par des serfs, que l'on hésitait pas à mutiler si ils se montraient trop récalcitrants à payer leur taxes aux bonzes... Oui...

  • Et oui, et il me semble important de rappeler la réalité du Tibet ancien, même si cela ne va pas dans le sens du courant actuel, courant un peu trop émotionnel. Ce qui ne veut pas dire que j'approuve ce qu'y fait la Chine. En aucun cas.

  • L'apport le plus important du present Dalai Lama est precisement d'avoir mis des civils dans son gouvernement en exil.

    Le plus grand dommage que Segolene Royale peut faire c'est agacer encore plus les chinois et augmenter la pression sur ce peuple opprime dont leur seul handicap est de ne pas avoir de puissant lobby derriere lui pour denoncer cette horreur, ce genocide.

    Pire le lobby dont je parle est le premier a commercer avec les chinois car il y fait d'enormes profits. C'est la seule chose qui interesse ce lobby.

    Bravo pour la photo est devrait rappeler a ceux qui font partie de ce lobby les heures sombres qu'ils nous rabachent sans cesse.... lorsque cela arrange leurs affaires, bien entendu!

  • je me fais une copie pour étudier dans d'autres cieux. Toutefois, je me permets de produire un texte de ma plume d'avril dernier. Ségolène a besoin de se démarquer, vu qu'elle n'a pas réussi à envahir l'Elisée!

    Bienvenue au Tibet
    Tashi deleg, bienvenue au Tibet, pays 30 fois plus grand que la Suisse ! Ce n’est malheureusement pas le cas pour tout le monde.
    En 1959, Tenzin Gyatso, le 14e Dalaï Lama, né le 6 juillet 1935 dans une famille modeste, a dû se réfugier au risque de sa vie au Nord de l’Inde. Le président Nehru lui a accordé l’exil et depuis Dharamsala, ce dernier tente avec ses disciples à améliorer sans cesse la situation de son peuple.
    Le drame des tibétains est que ce pays de … paix est envahi de plus en plus par les Chinois Han et les Musulmans, occupant les postes clés dans l’administration et dans la gestion. Ces « envahisseurs » désirent moderniser le Tibet, région autonome depuis 1965, au nom de leur loi, conférant aux indigènes rétrogrades (à leurs yeux) des cours d’éducation patriotique, au fouet si nécessaire.
    Que le Tibet doive faire sa mue pour entrer dans le 21e siècle est une réalité que même le Dalaï Lama souhaite. Mais pas en piétinant les Droits humains ! L’obstination de vouloir démolir la culture tibétaine, m’offusque (comme tant d’autres) au plus haut degré.
    Nul connaît mieux que le Dalaï Lama les subtilités des Chinois, ayant eu d’innombrables pourparlers – avec plus ou moins de succès - avec leur gouvernement, allant même jusqu’à rencontrer en 1956 à Pékin le puissant Mao Zédong.
    Homme de dialogue, le sage du Tibet est devenu pour des millions porteur d’espoir ! Perdant patience, quelques uns de ses acolytes renégats ont semé le trouble, en saccageant tout sur leur passage. Pas étonnant, la riposte chinoise ne s’est pas fait attendre. Qui sème la violence, récolte la violence. Bien naïfs, ceux qui croyaient être à l’abri, avec l’ouverture de la fenêtre olympique vers le Monde.
    Chinois, piqués à vif ; il ne faut surtout pas gâcher leur fête, fête qu’ils attendent avec impatience depuis belle lurette ; est-ce pour pouvoir affirmer leur suprématie sur le monde actuel ? (C’est un peu comme si le monde occidental et libre voulait casser leur jouet).

    Ne serait-ce pas la plus belle des médailles que la Chine puisse récolter, en acceptant la culture tibétaine et reconnaissant le Dalaï Lama, comme chef spirituel, à l’image du Saint-Père Benoît XVI pour les catholiques ? Ainsi, le Potala à Lhassa pourrait devenir le Vatican des tibétains.
    Je lui tiens les pouces pour qu’il réussisse ses pourparlers, au moment propice des Jeux Olympiques, avec les oppresseurs du Tibet.
    (Insulter le guide spirituel tibétains, en allant jusqu’à suggérer sa démission (TdG 2.04.2008) est certainement la dernière chose à faire. Ce Bernésien, très mal inspiré, doit être mal informé ! Je considère S.S. Dalaï Lama comme un des plus grands Hommes du 20e et 21e siècle et je ne suis pas le seul.)
    Onex, le 30 avril 2008 Bruno Mathis b.mathis@tele2.ch

  • "porteur" voilà le maître-mot !
    Le Tibet et S.S. le Dalaï-Lama sont "porteurs".
    Ségolène Royal se fout du Tibet et du Dalaï-Lama comme de l'An 40, mais ce sont des concepts "porteurs" (de suffrages et de voix).
    "Râtisser large avec des concepts porteurs", c'est ça le truc.
    Est-ce que quelqu'un pourrait lui parler de nos deux otages en Lybie ?
    Ici en Suisse, il semblerait que ce concept ne soit pas très "porteur".

  • Oui c'est le bon mot: "porteur". Ségolène ne s'est jamais manifestée pour le Tibet jusqu'à présent. Pourvu qu'elle soit visible dans un concept porteur émotionnellememnt, qu'elle puisse nous faire encore son numéro de bandante sèche... et de manipulatrice en chef avec son ton de faux-cul moralisatrice... Le dalaï lui prend tout ce qu'il trouve, ne dit non à personne, pourvu d'exister lui aussi.

    Allez Ségolaï et le dalène, ratissez, ratissez, faites-nous ne numéro du coeur qui suinte, des esprit ressassés, des intentions bonnes à revendre d'occasion. Tout le monde se fout du Tibet pourvu que ça ratisse.

    Mais quelle bande de faux-culs! Ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah..... (rire toni-truand...)

  • Il est evidemment bien plus facile de demander lextradiction de Milosevic que des dirigeants chinois.

    Et pourtant c'est par centaines de milles que les tibetains sont abattus et tortures.

    Ceux qui ne reclament pas la mise sur pied d'une commission d'enquete internationale sont tous des faux culs, les conseillers federaux en premier.

    Un bien triste monde et de bien pietres personnes qui nous gouvernent.

  • attention!
    occidentaux, nous prenons souvent nos désirs pour des réalités.
    Le dalaï lama n'est pas le pape du bouddhisme!
    Hypermédiatisé en raison d'un langage politiquement correct dans l'air du temps, il ne représente pourtant qu'un courant minoritaire dans le bouddhisme.
    Le bouddhisme tibétain est différent de ce qui se passe majoritairement ailleurs dans les pagodes en Asie.
    Cette image télévisuelle trompeuse est précisément ce qui attire les politiques comme Ségolène.

Les commentaires sont fermés.