Laure Manaudou: de la grâce à la glace, du dauphin volant à la femme blessée

Les images défilent. Jeux olympique d'Athènes, championnats de France, championnats du monde. Toujours cette impression de voir un dauphin volant. Comme si elle glissait quelques centimètres au-dessus du mur d'eau dans lequel ses concurrentes creusent péniblement un tunnel.

laure-manaudou1208352197.jpgDe belles émotions. La gloire. La une de tous les journaux. La championne la plus titrée de France.

Et cette sensibilité à fleur de peau, ce regard de bronze fait pour traverser l'univers. Et comment tu nous touchais par ta grâce.

Et la pression, la people-comedy à laquelle tu te prêtes pourtant, peut-être un peu ivre de ce fabuleux destin qui t'est offert. Tes épaules sont larges, mais il y a ce vague-à-l'âme qui perce, comme un écho lointain, dans les arabesques de ton sourire.

Et puis ces humeurs perceptibles dans tes paupières. Et ces changements dans ta vie, ce parcours qui perd sa linéarité. Avec Lucas, Philippe le Grand, c'est la guerre des étoiles. Avec Luca, le petit Marin, c'est la guerre qui salit, les méthodes basses que tu subis de plein fouet. Comme on s'en fout de ta vie privée, tu es libre Laure, libre de faire ce qui te plaît! Laisse les cons hypocrites se vautrer sur les photos volées. Moi je m'en fous. Tu es toi, c'est tout.

De dehors, de loin, sans te connaître, on perçoit des lignes brisées, des ruptures de rythme. On se demande si tu suis la bonne piste.

Et puis Pékin. La faille est visible. Ton corps tendu au sortir de la piscine, serviette sur les épaules, cache mal ton coeur pris dans la glace.manaudou2.jpg Quelle que soit la raison, tu es une championne et une femme blessée, et quelle difficile blessure que celle que l'on s'inflige à soi-même. Tous les commentaires tentent de comprendre. Il y a ceux qui, jaloux, jouissent de ta chute. Et ceux dont je fais partie qui te regardent avec une ombre douce dans les yeux, une tristesse pour partager la tienne, pour rendre ta déception moins corrosive.

La vie va, Laure. Quand tu te regarderas dans la glace, ce matin du 13 août 2008, puissent nos yeux habiter les tiens. Puisses-tu te voir aussi belle, aussi touchante que nous te voyons. Quel que soit ton avenir, rien n'enlèvera cette grâce que tu nous as offerte généreusement. Tu restes cette femme si belle, si volontaire, si enthousiaste que nous avons connue.

Bon vent, Laure, bon vent, dauphin volant!

 

 

 

 

Manaudou3.jpg






















Et toujours une pensée pour les otages suisses en Lybie. 


FromBig.jpg
Catégories : sport 35 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Laure Manaudou est une jeune femme qui a su prendre sur elle pour atteindre ses ojectifs sportifs.
    Elle nous a emerveillés avec ses histoires d'amour, ses peines de coeurs, mais surtout par son acharnement à ne jamais accépter la fatalitée.
    C'est une femme pour qui j'ai beaucoup de respect.
    Elle a éjéctée son entraineur qui lui tapais sur le système et aujourd'hui, elle doit gagner pour fermer le clapet à tous ceux qui la donne perdante.
    Une femme indépendante, ça dérange, mais c'est tellement plus "imprévisible", hors des carquants dans lesquels on a essayé de la classer.
    Tout mon soutien à une sportive de haut niveau hors du commun des mortels.
    Sportive et Femme! Alliance gagnante.

    Sarah Emonet

  • On peut pas toujours surfer sur la vague du succès car la compétition est très exigente. La pression est énorme. Elle reste une grande championne et une jeune fille qui veut vivre une autre vie. Les médias français sportifs se sont un peu emballés avec les résultat des sportifs (kayak,judo, natation,...), ils oublient que les autres nations ont aussi les mêmes rêves de médailles.

  • Moi j'aime Laure. Elle est superbe. Elle est authentique.
    Je lui envoie des pensées de Courage et de Force.
    Que sa vie soit belle et pleine de lumière et de paix.

  • Une nouvelle fois, la presse et les "people" ont fait une victime avec leurs articles et leurs images..........
    C'est dégeulasse....... Triste époque........... !

  • Loulou, je partage entièrement votre sentiment. En plus d'être une championne exceptionnelle, elle nous a fait rêver! Cela, personne jamais ne pourra lui enlever, et je la remercie pour cette part de rêve qu'elle nous a offerte.

    @ Sarah:

    "Une femme indépendante, ça dérange, mais c'est tellement plus "imprévisible", hors des carquants dans lesquels on a essayé de la classer.", "Sportive et Femme! Alliance gagnante."

    Vous faites de Laure Manaudou une icone féministe, maintenant? Parce qu'elle est indépendante? On dirait que cela vient de sortir... Rappelez-vous Amantine Aurore Lucile Dupin, qui était elle aussi indépendante, qui avait même pris un nom d'homme, portait le pantalon: rappelez-vous c'était Georges Sand. Pendant combien de milliers d'années allez-vous nous sortir une icône féministe pour chaque femme indépendante? Ma mère en était une, qui voyageait seule à travers l'Europe avant la seconde guerre mondiale. Alexandra David-Neel, qui est allée seule découvrir le Tibet à une époque pas facile facile... Et toutes les femmes qui ont fait ou aidé la Résistance en France contre les nazis... etc, etc, j'en oublie. Faites vite une mise à jour, Sarah, là vous retardez un peu.

    Et puis on pourrait faire place aussi à quelques icônes masculinistes, tiens, par souci d'égalité: Nelson Mandela, 25 ans de prison pour avoir défié la dictature et l'oppression de l'apartheid; Félix Kersten, qui a sauvé la vie de dizaines de milliers de juifs pendant la seconde guerre mondiale: il était le guérisseur d'Himmler, et à ce titre - au péril de sa vie quand-même - a obtenu de sauver ces gens; et Jesse Owens, petit-fils d'esclaves noirs, qui a gagné tant de médailles d'or au JO de Münich en 36 devant Hitler le raciste; etc, etc... Sportif et homme, Alliance gagnante!

    Si chaque femme indépendante par rapport au système et à l'oppression culturelle ou sociale est une icòne féministe, il va y avoir du monde sur votre liste. Et si chaque homme indépendant par rapport au système et à l'oppression culturelle ou sociale est une icône masculiniste, là aussi il y aura du monde.

    J'aime beaucoup Laure Manaudou, mais ce n'est pas franchement sa vie amoureuse qui me passionne. Elle semble en avoir plutôt souffert, y compris avec ce petit imbécile de Luca Marin qui vend des photos privées pour faire saliver la presse people et les gros porcs... Je pense qu'avec son côté entier, passionnée, elle aussi a dû faire souffrir. C'est l'apprentissage de la vie. Et elle reconnaît elle-même qu'elle n'a pas un caractère facile. Mais peu importe, c'est sa vie. Il est vrai que vivre sa propre vie en étant à son niveau de compétition, ce ne doit pas être facile.

    Laure, peu m'importe maintenant qu'elle gagne encore ou pas, j'admire ce qu'elle a fait et comment sa grâce à illuminé les bassins. C'est une femme super. Une belle humaine, ce qui est plus vaste et complet qu'une simple icône féministe. Ne trouvez-vous pas, Sarah, que cela devient réducteur de n'être qu'une icône? Non, non, pas d'icône: mieux que ça elle a simplement sa place, une vraie et belle place, dans la communauté humaine.

  • @ coucou: oui, ces méthodes de presse people sont à vomir. Laure les a subie, alors que sa vie privée ne nous regarde pas et qu'elle fait ce qu'elle veut, quoi. C'est quoi ce voyeurisme hypocrite et vaguement moralisateur? C'est quoi cet acharnement sur elle, alors qu'elle est humaine, avec ses réussite et ses doutes, et vraiment cette presse-là est à vomir.

    Que cela nous serve. Leçon No 1: Ne jamais croire la presse people; leçon No 2: ne jamais hurler avec les loups; leçon No 3: soyons fidèles au gens qui nous ont touché et enthousiasmé, même si après ils changent et réussissent moins. Ils ont aussi le droit de ne pas tout réussir. leçon No 4: Chacun sa vie, point barre. leçon No 5: il est permis d'utiliser un exemplaire de cette pseudo-presse aux WC quand on a oublié de racheter du papier hygiénique.

  • @ Sarah encore:

    Ce regard féministe qui fabrique des icônes dessert les femmes, à mon avis. C'est une lunette qui empêche de voir l'ensemble. Je pense à toutes les femmes, aux millions et milliards de femmes qui depuis des milliers d'années ont assuré, en mettant au monde des enfants dans des conditions parfois difficiles, et dont certaines en sont mortes. A toutes ces femmes qui ont assuré aux côtés de leurs hommes, ou en leur absence quand ils étaient par exemple morts à la guerre. A toutes ces femmes qui s'investissent pleinement dans leur vie, qu'elles soient ou non rebelles à l'ordre établi.

    Cette lunette "icônisante féministe" évacue trop de femmes solides, femmes de courages, partenaires. Et évacue aussi tous ces hommes qui ont assuré, protégé leur famille, oeuvré pour la justice, ont refusé les systèmes de domination, et j'en passe.

    Un icône féministe devient un produit culturel semble-t-il valorisant, au détriment de toutes et tous les être de courage dont on ne parle jamais et qui restent dans l'ombre. Une icône n'est qu'un produit de consommation courante du star-system...

  • Sympathique dialogue entre John et Laure...
    Vous auriez du prévenir le lecteur, que votre article est un hommage particulier addresé à Laure...ou bien fermer les commentaires sur cet article...seulement.

    En tant que membre du club des 6, vous méritez notre soutien, dans la petite guéguerre des commentaires...

    Permettez moi de saluer le goût de l'homme qui sommeille en vous, John...

  • Merci Victor, pour apprécier ce billet à sa juste valeur. Mais en fait, je me permets de tutoyer Laure sans la connaître. Le vouvoiement me semblait trop éloigné pour lui témoigner ma sympathie et mon affection amicale. Je ne sais pas si elle lira ce billet un jour, c'est déjà bien de lui envoyer du coeur et du soutien. Je pense qu'elle en a besoin, et besoin de savoir qu'elle reste appréciée et aimée pour qui elle est. Peu importe pour moi ses résultats de Pékin. Et comme d'autres souhaitent peut-être aussi lui rendre hommage, j'ai laissé les commentaires. Mais si un commentaire méchant venait, je pense que je ne le laisserais pas. Laure ne mérite pas cela!

  • Une des prérogatives du club des 6 est la protection de ses membres, comme dans la mafia, la camorra, exception faite des ... "contributions" ... pécunières ...

    Non, à titre humain, Laure, mérite toute l'estime et la sympathie que l'on puisse accorder à n'importe quel sportif (de haut niveau, ou pas), pour son entrainement assidu, performances ou pas, à la clé...

    Sa vie privée (à la manière des "Inconnus") ne nous regarde pas...
    S'immiscer dans le lit, voir foufoune des gens...ne dégoûte visiblement pas la plèbe...

    Voir étalé son cu! dans la presse, ne doit pas faire rêver le moindre pékin...c'est plutôt des cauchemars, qui se présentent la nuit, dans les bras de Morphée...

    Sportifs de tous pays, unissez-vous ! (contre les paparazzis)...

  • Hello à tous?
    Me voila jugée féministe, et non mise jour, sympat comme acceuil.
    Je disais juste que Laure est Hors du commun, c'est tout.
    Vous avez vu mon cher hommelibre, chez blondesen!!!
    Vous y êtes aussi!!
    Sarah

  • "Hommelibre
    Vous dite:
    "Une des prérogatives du club des 6 est la protection de ses membres, comme dans la mafia, la camorra"

    Vous oubliez de dire:
    "Et de couller, discréditer, tous ceux qui n'en font pas partie"

    Vous,Hommelibre, vous êtes le plus sympa du club des 6, avec stéphane bien sûr.
    Les autres faut pas trop les contredirs, sous peine de voire les 6 autre venir prendre sa défense.

    sarah

  • Coucou Sarah-Xéna, la phrase que vous citez n'est pas de moi. Mais il faut y voir de l'humour provoc, à mon avis. D'ailleurs à ma connaissance c'est un club d'affinités, pas un vrai... et de plus je ne pourrais prendre position contre qui que ce soit juste parce qu'on me le demande. Je reste un indécrottable indépendant d'esprit!.

    Pour ce que je vous ai dit sur votre féminisme, ce sont vos 2 phrases citée plus haut qui laissent entendre cela: "Une femme indépendante, ça dérange, mais c'est tellement plus "imprévisible", hors des carquants dans lesquels on a essayé de la classer.", "Sportive et Femme! Alliance gagnante." Femme indépendante qui dérange, Sportive et femme alliance gagnante, n'est-ce pas le discours féministe revendicatif et icônisant? Si je me suis trompé dites le moi.

    Mais où est passée votre verve? Votre dynamisme provocateur? Allons Sarah que vous arrive-t-il? Vous vous êtes tellement attachée à Blondesen? Est-il d'autant plus attractif qu'il ne vous répond pas ou vous regarde de loin? Fonctionnez-vous comme cela?

    Ah, Sarah, que de questions, mais bon je ne vous demande pas de réponse trop perso, pas de souci.

    Par contre je devrais vous inviter à regarder un épisode de Xéna, avec un petit apéro, cela vous remettrait en forme! Une bonne lutteuse qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, et en plus séduisante... mmmm... bon mélange...

    Bien à vous.

  • @hommelibre
    Ha vous me rassurer, j'ai eu peur, le temps d'un instant que vous êtiez devenu "méchant", au nom des 6.
    Quand je parle de laure, je parle du monde trés fermé des sortifs, elle est différence et ça lui va si bien

  • Sarah, les yeux, c'est comme le cu!, ça se lave...ne confondez pas John et Victor, je vous prie...

    "Hommelibre
    Vous diteS:
    "Une des prérogatives du club des 6 est la protection de ses membres, comme dans la mafia, la camorra"

    Je vous écris ce commentaire, parce que vous avez fait exprès d'oublier la fin de MA phrase..."exception faite des ... "contributions" ... pécunières ..." et surtout y avoir donné un avis tout personnel...

    "Vous oubliez de dire:
    "Et de couLer, discréditer, tous ceux qui n'en font pas partie"
    Nullement, les intentions du club des 6...

    Je vous ai écris, qu'avec le temps, votre adhésion pourrait être rediscutée...malheureusement, vous ne l'avez pas compris ainsi.
    Vous avez continué d'irriter un membre fondateur du club, ce qui lui permet d'opposer son véto, quant à votre adhésion.

    Dommage.

  • Ok Sarah, je comprends mieux. Oui elle a voulu vivre aussi sa propre vie. Je ne sais pas dans quelle mesure cela lui coûte aujourd'hui, quel influence cela aura eu sur sa préparation. N'étant pas spécialiste je ne peux évaluer. Mais il est vrai que beaucoup de sportifs sacrifient toute vie perso pour leur sport. C'est un choix difficile j'imagine, mais ils ont certainement la comprensation de vivre leur passion, et aussi financière à un certain niveau.

  • Suis navré pour les fautes de frappe, je vérifierai mieux mes commentaires...

  • Quelle vulgaritée victor!!!

  • Décidément et malgré mon conseil avisé, vous vous arrêtez sur...un rien...
    Même débat éternel entre le fond et la forme, donc...

  • Les loulous tournent autour de la belle sirène...

  • @Hommelibre

    Pour info:
    "Non plus...
    Le club des 6 est composé de :
    Blondesen (membre fondateur, avec Victor, à l'instigation de Micheline).
    De Stéphane Valente, celui que nous aiderons à devenir Président !
    Victor et madame
    John Goetelen (alias "hommelibre").

    Voila la liste, pour vous éviter d'éventuelles questions prochaines...

    Bien à vous,

    Ecrit par : Victor DUMITRESCU | 13.08.2008 "

    Maintenant je connaîs votre nom-prénom et vous le mien, on se connait mieux quoi!!!

  • Ah, Sarah, vous pouviez les trouver dans ma présentation, je ne suis pas dans la nuit profonde et impénétrable de l'identité pseudonymique, mais plutôt dans la nuit profonde des étoiles et des galaxies...C'est là qu'est ma maison, mon pays, ma terre, ma famille, mon repos et mon éveil, mes supermarchés où les caissières sont toute très jolies, très sympa et très bien payées, et vendent une délicieuse purée d'amande pour mettre sur mes pommes rapées... où toutes les Sarah du monde se retrouvent pour n'en faire qu'une, multiple et unique, qui danse nuits et jours pour animer le mouvement de l'univers... . Vous pouvez regardez dans "à propos" sous ma photo.

    A propos d'autre chose, finalement, Sarah, êtes-vous féministe ou non? J'ai eu l'impression que vous étiez un peu contradictoire, d'un blog à l'autre. Mais peut-être que vous vous cherchez encore. Ou que vous êtes féministe pour certaines choses, et pas pour d'autres.

    "N'être qu'un, oui, mais lequel?" (Alphonse Allais)

  • être féministe à la façon de Lily Tiger, ça me plais!
    Voilà, je ne suis pas militante féministe dans l'âme, mais j'aimes défendre notre condition, dans ce monde où il y a encore tant a faire pour que le droit des femmes soit respectée et qu'elle puisse atteindre touts les niveaux hiérachique sans discrimination.
    J'aimes la justice!!!

  • C'est bien Sarah. Je suis d'accord avec vous: les femmes doivent atteindre tous les niveaux hiérarchiques, comme les hommes.

    Par exemple, autant de femmes éboueurs que d'hommes. Autant de femmes soldates qui se font arracher les jambes sur des mines. Autant de femmes que d'hommes dans tous les niveaux hiérarchiques! Ce n'est pas cela? Vous vouliez parler uniquement des niveaux où il y a beaucoup d'argent à se faire et de supposé prestige social?

    Je crois que vous venez de me faire comprendre le féminisme: c'est une stratégie de conquête du pouvoir et de l'argent. Car dans votre explication ce n'est que cela dont il est question, non? Ou bien me serais-je encore trompé?

    Mais vous avez raison, il faut des femmes pour défendre les droits des femmes. Et moi comme homme "j'aime défendre notre condition, dans ce monde où il y a encore tant a faire pour que le droit des hommes soit respecté".

    Par exemple une justice égale pour les hommes et les femmes. Embauche égale d'hommes et de femmes dans les administrations, l'enseignement, les crèches, etc. La possibilités pour le 99% des hommes employés, ouvriers, subalternes, esclaves, d'accéder à tous les postes hiérarchiques. Je suis pour la justice, moi aussi, comme vous. Nous sommes d'accord.

  • Je ne parlais pas de pouvoir économique, mais d'évolutions au seins des entreprises.
    On est mal barré, si on veut que homme et femme aie des droit en même temps, les hommes on eut leurs période de règne, maintenant, c'est notre tour!!!!!

  • Période de règne... Pffff.... votre vision déformée est sans commentaire, ou presque... Les hommes ont bossés non pas pour "régner", mais d'abord pour nourrir leur famille. Ils ont fait pendant longtemps les gros, les sales boulots. Allez travailler dans les mines, chère Sarah, on en recausera. Vous avez de la chance que le féminisme se développe à une époque où on peut bosser au bureau avec ses petits talons, ses petites jupes ou son tailleur chanel, et garder les mains propres... Et il y a autant de femmes que d'hommes voire plus dans beaucoup d'entreprises. Sauf au niveau des PDG. Donc vous voulez simplement avoir la place de PDG? C'est bien ce que je disais: stratégie de prise du pouvoir. Et pourquoi remplacer les hommes? Ne font-ils pas bien leur boulots? Sont-ils moins compétents que vous? Ont-ils moins de mérite? Non, il ont "régner"... Comme si leur seul but avait été de prendre tout l'argent pour eux et de laisser leurs familles crever de faim.

    Ohé, Sarah, il faut vous réveiller. Ou alors, si vous virez féministe-marxiste, dites-le franchement, on n'aura plus tout-à-fait les mêmes dialogues.

    Car comme vous pouvez le constater, le langage que vous tenez est juste du marxisme de la lutte des classes recollé sur le féminisme. La lutte des classes devient la lutte des genre, comme disent les féministes québecquoises. Vous voulez amplifier la guerre des sexes?

    Non merci, très peu pour moi. Mais ça n'est pas très sérieux. Ou alors nous hommes pourrions faire pareils: Nous allons systématiquement vous priver des enfants, vous avez assez régné sur les enfants et l'éducation, vous avez assez formaté l'humanité par votre éducation, voyez le monde que cela a donné...

    C'est formidable comme en un jour vous pouvez autant changer de position. Sarah-girouette?

  • Hommelibre est tellement enthousiste de ses propres propos qu'il situe les J.O de 1936...à Munich. Il aura rectifié de lui-même.

  • Oui Berlin désolé... Autant pour moi... pfff je n'avais l'esprit qu'à Laure.

  • Quand un grand champion ne gagne pas comme "prévu", ou il est voué aux gémonies ou on lui trouve toutes les excuses possibles. Ce qui est valable pour Laure Manaudou le sera pour Roger Federer et bien d'autres.

    Au delà cependant de tous les commentaires et insanités que l'on peut lire au sujet des champions, ce qui en fait des champions, justement, ce sont leurs capacités à surmonter la déception et la frustration que constituent leurs défaites.

    En résumé, ou bien on accepte la défaite ou on envoie les médailles par la poste avant même de concourir puisque qu'il semble anormal qu'un champion, un favori puisse perdre...

  • Michel, oui, pourtant perdre fait partie aussi du risque et du jeu. Le public est très consommateur, quand le spectacle baisse d'intensité il zappe. C'est très cruel. Federer peut aussi subir le même sort. Plus mûr que Manaudou, il peut avoir peut-être plus de recul. La déception de Laure montre aussi finalement son humanité. Elle est faillible, comme nous tous.

    Je me souviens de Lance Armstrong, gagnant 7 fois de suite le Tour de France. Exploit, sans doute, même s'il court des rumeurs de dopage. Mais il semblait tellement infaillible, indestructible, que le public français le boudait, lui en voulait presque. Il gagnait trop bien, mécanique trop huilée. Pourtant il a bossé pour cela.

    Pour Manaudou, j'ai vu quelques journaux français aujourd'hui, l'un disant par exemple qu'elle redevenait comme tout le monde. Mais pourquoi la presse en avait-elle fait une surhumaine? Finalement, je lui souhaite de prendre un peu de recul, de sentir ce qu'elle veut faire, de digérer cela. Elle pourrait rebondir dans 4 ans. Ou bien simplement vivre sa vie.

    Pour moi je me souviens de l'avoir vue nager à Athènes, et après, et j'étais fasciné par sa manière de presque survoler l'eau. Et je voulais lui rendre cet hommage à un moment où certains la descendent en flèche.

  • Sarah, un simple clic ici...vous aurez bien éclairée...

    http://hommelibre.blog.tdg.ch/about.html

  • Je m'immisce dans vos dialogues et je suis très surpris par les propos de Sarah !
    En effet, de tout temps et jusqu'à maintenant il y a eu des femmes merveilleuses, magnifiques et égales aux hommes :
    -Impératrices / aviatrices / savantes / ingénieures / médecins / avocates / procureurs / directrices d'entreprises / écrivains / chauffeurs poids-lourds / maçons / journalistes en chef / rédactrices / saintes au service des pauvres / politiciennes etc....etc.....
    Pourquoi ce complexe d'infériorité et ces "attaques" par des propos ridicules et inutiles contre les hommes ?, alors qu'il y a bien et bien longtemps que des femmes, certes courageuses, ont déjà effectué des tâches d'hommes, avec beaucoup de mérite, de considération, avec diplômes à la clé !!!!!

  • Coucou, merci pour votre commentaire. Le féminisme a une légitimité sur bien des aspects. Mais ce discours-ci est un auto-dénigrement des femmes par les femmes elles-mêmes. Je ne comprends pas que cela ne soit pas plus évident. On doit cesser de traiter les femmes comme des sous-êtres, et de démolir les hommes en même temps. C'est une impasse.

    Comme vous le dites, il y a eu de longue date des femmes actives, responsables, solides, des vraies professionnelles dans différents domaines. Il y a eu aussi des périodes où des lois absurdes comme le code napoléon les ont exclues socialement, et c'était une injustice. Mais autant je n'accepte pas la culpabilisation à outrance des hommes, autant je ne peux considérer les femmes comme des êtres infériorisés par volonté. Seraient-elles si bêtes?

    Bien sûr il y a eu des inégalités, des violences, et d'ailleurs contre les hommes aussi. Mais le passé n'est pas la caricature que l'on en fait: des hommes avides de domination soumettant par principe des êtres indigents. Car l'image de la femme véhiculée actuellement pas le féminisme est celle d'une indigente.

    Moi je n'ai pas vu cela. Ma mère, qui a été secrétaire de médecin avant de se marier, a été une femme indépendante; pendant la guerre de 40 elle se débrouillait pour trouver du charbon, du beurre, etc; elle a élevé correctement ses 6 enfants; ma grand-mère l'a élevée seule dès qu'elle a eu 4 ans (mort de son mari); mon arrière grand-mère tenait son commerce sans son mari; et j'en aurais encore toute une liste, là je ne parle que de ma famille.

    A l'arrière des fronts de guerres les femmes étaient très actives et très intelligentes pour aider les soldats ou faire marcher le monde. Mes images de la femme sont des images fortes, solides, actives. Pas des indigentes soumises et dévalorisées.

    Si je parle un peu de ma famille c'est pour sortir des théories et regarder un peu plus le réel. Le féminisme radical est devenu une caricature. Mais n'oublions pas que nombre de marxistes se sont recyclées dans ce féminisme et lui ont imprimé les théories de la lutte des classes en la collant sur les relations hommes-femmes. Dans certains départements politiques tenus par des femmes, à Genève ou ailleurs, on n'engage presque plus que des femmes, y compris un nombre important de femmes enceintes, par militantisme. Ce féminisme-là est devenu un communautarisme excluant les hommes.

    Ce n'est pas par hasard, le discours tenu par Sarah:
    "les hommes ont eu leur période de règne, maintenant c'est notre tour". Il faut faire payer aux hommes ce qu'ils sont supposés avoir fait pour humilier les femmes depuis la nuit des temps... C'est un discours revanchard imprégné de guerre des sexes, en fait une stratégie de domination des hommes, et cela se fait comme vous le dites bien même au prix de dénigrer les femmes.

  • Bruno M, un petit bonsoir en passant. Pas trop de pluie sur l'alpage? Pouvez-vous suivre nos débats de là-haut? Je vous souhaite tout de bon.

  • bravo Laure tu mérites notre respect ;tu n'es pas une machine :maintenant fais ce qu'il te plait ,garde tes bons amis :bravo encore une fois ,merci pour les bons moments que tu nous a fait passés ,je t'embrasse :je ne félicite pas l'ex entraineur

Les commentaires sont fermés.