Hommes: n'émigrez plus au Québec!

A moins de vouloir finir en prison sans savoir pourquoi ni comment. En effet la misandrie, déployée par les mouvements féministes radicaux, a contaminé la justice et l'Etat à un point rare.

prison.jpgD'abord, les immigrantes sont coachées par des féministes dès leur arrivée au Québec. Elle reçoivent en guise d'avertissement un faux tube de rouge à lèvres. Dedans il y a un message alarmiste et paranoïaque sur ce qu'elle doivent faire pour échapper aux monstres de violence et de sadisme que sont les hommes. Elles doivent immédiatement faire des doubles de leurs papiers à mettre en lieu sûr, ouvrir un compte en banque secret, acheter à double les jouets des enfants et en entreposer un jeu chez une amie, avoir sur elles le numéro de téléphone de la police et d'une maison d'accueil, etc.

Ensuite une campagne du ministère de la condition féminine affirme qu'une femme sur trois subit dans sa vie une agression sexuelle. Donc qu'un homme sur trois est un violeur. Ce chiffre n'est confirmé par rien, il est même totalement infirmé par les statistiques judiciaires, policières, et par les enquêtes officielles fouillées. Mais ce ministère s'en moque. Il faut savoir qu'un simple regard un peu prolongé d'un homme sur une femme est déjà considéré comme une agression sexuelle. Hommes, marchez les yeux baissés dans la rue, comme des esclaves castrés! Au fait, quel est le pourcentage d'hommes qui passeront en prison une fois dans leur vie pour de fausses accusations?

Il faut ensuite savoir que si vous entretenez une relation avec une femme, elle peut passer un simple coup de fil à la police, dire qu'elle se sent menacée, sans même comparaître physiquement ni apporter le moindre témoignage, et la police vous emprisonne rapidement. Elle recevra l'usage de la maison ou de l'appartement, la voiture, bref vous n'aurez plus rien. Et en général vous serez condamné sans preuve. Si c'est vous qui êtes battu ou menacé, ne téléphonez pas à la police, c'est vous qu'elle embarque de toutes façons.

Les centres d'hébergement pour femmes sont des centres d'entraînement idéologique féministes, violement anti-hommes. Une ancienne travailleuse dans le centre du Saguenay, Anne Vaillancourt, en a témoigné publiquement lors d'une interwiew radiophonique. Elle a dénoncé ces pratiques et l'idéologie, après des années de travail.

Des milliers d'hommes sont chaque année dépouillés, accusés faussement, condamnés sans preuves, par une justice totalement misandre. Le féminisme reçoit, en plus de cette industrie criminelle, environ 500 millions de francs suisses par an pour entretenir ses centres, ses associations et ses idéologues.

Hommes, si vous tenez à votre peau, n'émigrez plus au Québec!

Catégories : société 12 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Pour infos complémentaires, voici le lien d'une interwiew qui démonte le mensonge d'une femme sur trois cité plus haut.

    http://fr.youtube.com/watch?v=-9yv0w-Ej8M&feature=related

    Egalement, le lien vers l'interwiew d'Anne Vaillancourt

    http://garscontent.com/2008/Quart%202/06-Juin/04/vaillancourt10.wma

    et celui vers une interwiew de la ministre concernée (et consternante):

    http://extrait.le933.net/2008/Mai/01/2008-05-01-LE-933-Bouchard-En-Parle-Christine-St-Pierre-Avoue-1-Sur-3-Femmes-Agression-Sexuel-Sondages.mp3


    Il faut savoir que les féministes du Québec parlent ouvertement de la "classe" des femmes contre la "classe" des hommes. Un marxisme dérivé sur le couple, qui ne se cache même plus.

  • Eh bien ?
    Qu'attendent les hommes, au Québec, pour se cacher sous une burqa ou dans un sac-poubelle ?
    Toutes les études, toutes les statistiques démontrent que, pour les femmes, ça marche comme ça en Afghanistant et dans quelques autres pays ; je ne vois vraiment pas pourquoi ça ne marcherait pas pour les hommes au Québec !

    :o)

  • La burqua pour les hommes du Québec... mais c'est bien sur... ils pourront épier les femmes derrière leurs grilles, on n'y verra que du feu... en plus cela ouvre un marché.

  • Si ce n'était que le problème du féminisme! Jugez plutôt:
    http://www.le-pays-sans-volets.com

  • Bravo, John,

    Je découvre avec plaisir que l'on commence à parler sur l'Internet du Pays sans Volets aux Volets jamais clos…

    Ce plaisir n'est pas l'expression d'une vanité mal placée, mais du soulagement, que partageront beaucoup d'immigrés francophones au Québec, de voir que la vérité sur ce pays dingo et malsain va finir par éclater.

    En tant que naturopathe et thérapeute, vous auriez certainement beaucoup de travail ici, et sans doute beaucoup de succès, pour autant que vous puissiez exercer — chose a priori impossible: l'immigrant ne doit pas songer à tirer parti de ses diplômes et de ses compétences au pays où on l'attire par le mensonge organisé. Sans compter que si, de sexe masculin, il espère y faire des rencontres galantes voire, qui sait, découvrir l'amour, qu'il se prépare au pire en essuyant la bave des viragos du cru à l'esprit dérangé. Vous l'avez bien vu et ne manquerez pas de regarder non plus www.ImmigrerContact.com.

    Bien à vous,

    F.O.

    P.S.: Pour ne pas soutenir le féminisme décadent dont la perversion de notre belle langue est un des poisons, renoncez à dire "la" ministre: en français, ce mot n'a pas de féminin. (Essayez "ministresse", ça n'est pas mal…)

  • Visitez aussi le site de l'après-ruptude, édifiant!
    www.lapresrupture.qc.ca

  • -Pays dingo et malsain-? Je ris de vous lire.

    Et puis, ce n'est pas nous le peuple champion des antidépresseurs...

  • Mon dieu, il y a de la frustration et de la rage dans ces propos

  • Enfin quelqu'un qui ose dire tout haut ce que beaucoup d'hommes lucides pensent tout bas au Québec.

    Je suis moi-même une victime d'une femme qui m'a accusé d'avoir agressé son enfant de 4 ans par dessus le marché. Il n'y avait aucune preuve (pas de sperme, pas de lésion , pas de lieu, pas d'époque, pas d'histoire , pas de description de fait, on'na jamais su qui avait agressé qui en fait)

    Il n'y avait que quelques mots à connotations sexuelles .

    Si j'avais été une femme, jamais on n'aurait accusé avec des verbalisations rapportées si ambigues. L'enfant n'a même pas à témoigner. AUcune identification n'est faite.

    LE Québec et son système judiciaire sont dangeureux car la femme et l'enfant sont crus et on leur déroule le tapis rouge. Pas besoin de grosses enquêtes difficiles, même si on n'a pas de preuve, on se base sur la parole de la supposée victime (crue automotiquement) contre la vötre.

    N'immigrer pas au QUébec ou si vous le faites soyez prudent à l'extrême et je conseille pendant que vous êtes avec votre conjointe et des enfants de monter un dossier contre elle en cas de séparation pendant que ça va bien.

    C'est une société qui se fait plaisir à démoniser les hommes et en faire des bouc émissaires pour tout.

  • @ Plerre... j'ai pas compris... vous avez fait des avances sexuelles à un enfant de 4ans (qu'il ne peut affirmer ou infirmer vu son jeune âge...)? Ou vous avez tenté d'avoir une discussion sur le sexe... avec un enfant de 4ans? ou quoi? j'ai pas très bien saisi...

  • 8 ans au Québec, 5 de trop (les 3 premières années sont toujours merveilleuses).
    Si vous tenez à votre fierté, à vos écomomies et surtout à votre famille, ne partez pas au Québec. Cette province est une farce et vous etes la dinde.
    Si vraiment vous tenez à quitter votre pays, optez plutot pour le reste du Canada.

  • Malheureusement, toute ça c'est parfaitement vrai. J'ai immigré au Québec il y a cinq ans; j'ai eu deux dossiers faits par mon ex-venue avec moi au Québec. Le deuxième - pour extorsion d'une pension alimentaire et un partage du patrimoine familial. J'ai été même condamné grâce à mon avocat, un imbécile. J'ai envie de vomir quand j'entant d'égalité ici...

    http://sites.google.com/site/lagrandeextorsion/

Les commentaires sont fermés.