Betancourt: Ségolène Royal reine des fantômes

Or doncques, dame Ségo avait disparu des écrans et se lamentait, larmoyait comme d'habitude - sauf à prendre sa voix illuminée ou celle de maîtresse d'école - et se morfondait en sa solitude médiatique. En bref elle mangeait son chapeau de frustration.

Une rivale!

segolene-royal.jpgEt oui, Ségolène n'était plus la première dame de France. Elle avait une rivale!

Je ne parle pas de Carla. Carla est certes devenue la première dame de France en épousant Nico, mais enfin, une ex-top modèle, une saltimbanque, ne pouvait réellement rivaliser avec la haute autorité intellectuelle, morale et politique de Ségo. "Cette blondasse opportuniste n'est qu'une midinette", se disait-elle en comptabilisant les temps de passage télé de Carla comparés aux siens.

Non, la vraie rivale venait occuper tout le terrain, avec un langage intelligent, une émotion crédible, une aura mondiale, une séduction tellement plus efficace parce que plus discrète. C'était Ingrid!

"Ingrid, est-ce que tu ... touches?" se demandait Ségo enrageant du silence média où elle était confinée. "Est-ce que tu touches à l'état de grâce, est-ce que tu vas devenir une femme politique française?"


La reine des fantômes

La grande angoisse de Ségo était d'être réléguée au rang de vielle icône déclassée par la puissance d'image et de valeur d'Ingrid. Elle proféra donc une de ces conneries dont elle a le secret, et plutôt que de se réjouir de la libération d'Ingrid venue récolter ses dividendes en terre de France, elle lâcha quelques propos cyniques à l'encontre de Nico et de la France elle-même. Des propos d'un manque d'intérêt total, royal oserais-je dire... Des propos montrant en filigrane sa déception à l'idée que cette femme devenait tellement importante.

Ségo, elle, devenait un fantôme, la reine des fantômes, invisible et impalpable.

Il fallait donc qu'elle caquette, qu'elle rabaisse, qu'elle fasse sa pincée habituelle...

varroa2.JPGBref, du Ségo pur miel avarié d'abeilles attaquées par le varroa et soignées aux pesticides.


Ségo, ou comment s'en débarrasser? Une solution humanitaire pour sauver la France du fiel Ségolesque: qu'Ingrid se présente en 2012, à la présidence française.

Ingrid, les français vous ont soutenue et aidée: aidez-les à votre tour, sauvez la France de la marâtre acariâtre!
Catégories : Politique 25 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Tribune de Genéve c'est aussi un torche-cul? Comme si on n'en avait pas assez en France...Franchement ce genre de billet vous pouvez vous le garder et vous occuper de vos banques à numéros et de nos riches expatriés qu'on vous laisse bien volontiers...

  • Lisez ce lien
    http://afp.google.com/article/ALeqM5jvqM-prM2ajr6oNLfcC_5iks0_5w
    et vous verrez que Tribune de Genève ou pas Tribune de Genève, cela ne change rien à tous les éditos qui ont été publiés et qui établissent le même constat: SegolHAINE Royal, la reine des fantômes ! Je crois qu'on peut résumer cet histoire à cette merveilleuse réplique: "une petite fille dans la cour des grands"...

  • @ asse42:

    Mais pourquoi diable défendre implicitement Ségo? N'y a-t-il pas en France des personnages politiques plus intelligents, nuancés, réfléchis et disposant d'un minimum d'honnêteté intellectuelle, même à gauche?

  • Mais par pitié nous parlons de choix politiques et pas de l'émotion suscitée par cette libération. Oui moi aussi j'ai été content puis ému de voir cette femme libérée mais j'en attends plus du politique! Je me fiche que de buffet à sarko en passant par jack lang ou bayrou tout le monde soit ému et content mais qu'on m'explique pourquoi cette libération? Pourquoi maintenant? Comment?
    Le choix de la négociation privilégié par la France jusqu'alors n'a apparemment jamais porté ses fruits contrairement à la méthode plus directe d'Uribé. Et si à la question : "la france (et dc sarko) a-t-elle joué un role dans cete libération?" la réponse est non je ne vois pas ce qu'il y a de mal à le dire. ça n'enleve en rien à l'importance de la mobilisation autour de la cause..
    Et pour information ségolène royal, dont je ne partage pourtant pas souvent les positions, n'est pas la seule : je peux citer un article de marianne lu avant cette déclaration disant la même chose ainsi qu'un article dans le JDD relatant l'analyse d'un spécialiste de la Colombie à Sciences Po. Etonnant nous n'avons pas les mêmes lectures... PS : vous remarquerez que sur un sujet aussi important je n'ai pas fait part de mon désamour le plus total pour notre président, contrairement à l'auteur de ce torchon qui ne nous livre aucun élément d'analyse mais qui se laisse aller comme tous à un lynchage systématique quant il s'agit de ségolène royal! Elevons le débat...

  • "Ségolène Royal, bien qu'elle s'en défende, a commis une faute par obsession partisane. La France qu'a dit tant aimer Ingrid Betancourt n'est pas forcément celle-là", commente sévèrement La République du Centre.

    Dire du mal de qui que ce soit, rien que idéologie, sans aucune analyse au préalable nous démontre ce dont sont capables les politiciens de la gauche, peu importe le pays.

    Diaboliser peu importe qui, une icône de la Liberté fut-elle ("pas encore statue mais déjà icône de la liberté", selon La Montagne.) est le programme politique de celle qui aurait pu être la première femme Président(e) de la France.

    Voila ce à quoi, les français ont échappés, en votant Nicolas Sarkozy.

    Quant à nous, autres suisses, nous avons bien mieux à faire, que de nous occuper des émigrés fiscaux...qu'on nous laisse...mais qu'on aimerait bien revoir chez soi...Johnny, où êtes vous ?

    "Franchement ce genre de billet vous pouvez vous le garder et vous occuper de vos banques à numéros et de nos riches expatriés qu'on vous laisse bien volontiers..."

  • L'auteur de ce "torchon", comme vous dites, constate que l'humour grinçant et polémique n'est pas votre tasse de thé. Dont acte. J'imagine que vous ne devez pas apprécier le Canard Enchaîné. Quand aux clichés sur la Suisse, bôf... Et s'il vous plaît n'incriminez pas la Tribune de Genève qui accueille ces blogs. Elle n'est pas responsable de mes propos, et d'autre part elle fait preuve d'un grand respect de la liberté d'expression et de la diversité des points de vue, ce qui doit un peu gratter outre-Jura. La France, en matière d'information, n'est-elle pas un peu le "dernier pays soviétique d'Europe"? N'ayez crainte, j'aime la France, j'aime l'esprit français, je cite seulement les propos de plusieurs amis français.

    Mais revenons à Ségolène. Vous avez bien compris que je ne la porte pas dans mon coeur, en effet. Plusieurs raisons à cela. Les moins "graves" pour commencer:

    - son côté Madame Propre, alors qu'elle emploie les mêmes ficelles opportunistes et manipulatrices que d'autres;

    - ses propos régulièrement déplacés, comme sur la libération de Madame Bétancourt. Pas un mot dans ses premières interventions pour se réjouir de la fin du calvaire de l'ex-otage. Juste des propos pour démolir;

    - son étonnement le lendemain, en ne comprenant pas la polémique autour de ses déclarations. Mais alors, est-elle inconsciente de ce qu'elle dit?

    - sa manière de s'appuyer toujours sur les autres: mon programme sera le vôtre, ma position sur l'entrée de la Turquie dans l'Europe sera la vôtre, mes propos sur la libération de Bétancourt sont ceux de tout le monde... Quand aura-t-elle le courage d'avoir un avis à elle?

    - son communautarisme féministe. On n'élit pas un homme ou une femme pour leur appartenance sexuelle, mais pour leurs compétence (enfin j'espère).

    Maintenant le grave:

    - suite à sa circulaire de 1997 aux directeurs d'établissements scolaires, où elle recommandait de faire suivre aux procureurs même les simples rumeurs d'abus sur enfants, il y a eu une explosion de dénonciations, des centaines d'enseignants hommes poursuivis, cassés, avec des suicides, des pertes de travail, des cassures familiales, etc. Or, on sait que 73% de ces accusations étaient fausses (voir le livre de Marie-Monique Robin: "L'école du soupçon"). Il a fallu qu'en 2002 Jack Lang corrige le tir pour que cela s'arrête. Elle ne s'en est jamais expliqué et n'a jamais présenté ses regrets aux victimes des fausses accusations. Et sur ce thème des fausses accusations, j'en connais un bout.

    Voilà pour Ségolène.

  • Cocorico...le coq gaulois est toujours le seul animal qui arrive à chanter les pieds dans la merde ?
    Visiblement, les français n'ont rien compris, depuis que les autres francophones leur ont sorti cet adage.

    Ils sont encore sous l'emprise de la SégolHAINE, la Jeanne d'Arc socialiste, ils la protègent, même lorsqu'elle fait des bourdes de ce genre...

    Comprendront-ils un jour ? J'en doute d'autant + à la lecture de commentaires, comme celui de asse42.

  • Le socialisme sème toujours les graines qui conduisent à sa propre destruction.

  • Un billet aussi crasseux que celui-là, il fallait le pondre!!!

    Je mets ce billet, qui n'est qu'un déchet à la poubelle, par respect pour l'environnement, que je n'ai pas envie de voir polluer.

    Vive Ségolène Royal.

  • La Chèvre du Poitou au Québec là-bas bêle
    Dans la voyagitude elle pique de l’aile
    Au balcon le problème est Ingrid libérée
    Retraite et coût de vie sont des crottes de nez ?

    Sur ce coup-là d’ailleurs SARKO est bonne graine
    Je ne le ferai plus je votais Ségolène
    Quelles difficultés les frontières passer !
    Son cerveau serait-il en douane confisqué ?

    ROYAL est favorite au prix de la Gourdasse
    Qui sera décerné accompagné de liasses
    Demain sur TF1 qui en fera soirée
    Par Chazal bien sûr chez elle présentée

  • Quel talent! Bon, heureusement il y a d'autres chaînes que tf1.

  • D'accord avec vous. Sego la reine des bourdes et des occasions de se taire ratées est une punaise. Elle n'a rien à apporter si ce n'est une pratique de la politique procédurière et étriquée, sans objet réel. A gauche, il esixte pourtant des personnages plus perspicaces, nuancés, avec une conscience éthique et disposant d'un minimum d'honnêteté intellectuelle.

    Ce qu'elle a fait avec l'éducation nationale est proprement scandaleux. Heureusement que les profs ne l'ont pas soutenue en 07 !!!!

  • Oui, par exemple j'apprécie Elisabeth Guigou, bien qu'elle manque un peu de punch, ou Martine Aubry - quoique pas toujours très claire, mais je crois courageuse. Et d'autres. Ségo, pffff....

  • Aubry : bof! elle est un pur produit, fille à papa, qui a profité de son staut initial mais n'apporte rien. Guigou : oui, elle est compétente, performante, courageuse et elle n'a pas été vraiment toujours récompensée. La vertu n'attend pas la rançon de la récompense?

    Pour être paritaire, un homme de gauche très valeureux : Delanöe. Le seul à avoir compris le libéralisme en politique, qui n'a rien à voir avec l'arrogance d'une certaine droite conservatrice paradoxalement et rien à voir la gauche traditionnelle, procéduraliste, mesquine.

  • Pour Hubert Vedrine, à part moi,...,personne ?

  • Oui Delanoë, belle intelligence et finesse, avec plus d'ambition que l'on n'imagine - ce qui est une qualité. Et en effet il sort des clivages habituels. Pour ce qui est du libéralisme, à voir à l'oeuvre, mais je pense qu'il reconnaît que c'est un passage obligé, alors qu'un Hollande continue sur la schizophrénie (à gauche toute dans l'économie de marché). Perso, je ne crois plus assez à la gauche. La juge d'instruction et de proc adjoint dans mon affaire sont socialistes, et j'ai vu les dégâts de leur idéologie. J'aimerais mieux une droite avec du social et un Etat régulateur, tout en laissant une part à l'initiative individuelle et au marché. Mais pas au marché devenu presque purement financier, ce qui fausse toutes les données.

  • Une économie de marché en roue libre, sans état régulateur, c'est la guerre de tous contre tous, le vol légitimé (on en trouve à droite comme à gauche). Mais un état très fort servi par des petits soldats mesquins, égoïstes, utilisant toutes les procédures pour emmerder l'administré, le tout basé sur un système du tout légiférer, c'est aussi suicidaire.

    Moi aussi, j'ai eu affaire à des socialistes côté boulot, plus pourri(e)s et bêtes que ça, tu meurs! Aucune justice dans les décisions d'attribution des postes, une poitique préférentielle en faveur de l'incompétence, le merdique, ce sur les deniers publics, bien sûr! Je n'ai pas non plus confiance dans cette gauche étriquée, malhonnête, qui dit ce qu'elle ne fait pas. Mais je suis aussi déçue de certains à droite qui favorisent l'héritage et les parachutes dorés sans que les attributions de postes ne se fondent sur le mérite.

    Le juste milieu, il faut encore l'inventer ...

  • Nous sommes d'accord.

  • Betancourt par si et encore par là c'est bon on a compris quoi! Son nom est dans toutes les bouches, laissez là vivre en paix auprès de ses enfants.
    Pour ce qui est de Ségolène Royal, comme dit Bianco pour certains de gauche et pour la droite elle représente une menace ! Il est certain que les socialistes doivent être solidaires entre eux, Dray et Bianco on pris la défense de Ségolène c'est très bien! Si seulement ils étaient plus nombreux à entreprendre cette démarche. Ségolène a peut-être commis des erreurs, mais quel homme ou femme politique de gauche ou de droite n'en a jamais commises ? Personne!
    Même nous citoyens commettons parfois des erreurs, et c'est logique car nous sommes humain !
    Le travail qu'elle fait en Poitou Charente est remarquable, et celui qu'elle effectue pour aider son parti aussi! Les leçons, les critiques ça suffit !
    Je lui souhaite beaucoup de courage, même si je sais qu'elle n'en manque pas.

  • Sego, du bon travail en Poitou Charente? Un peu facile. Elle a tout de même fait perdre à sa région la manne due à une célèbre entreprise de lingerie. Elle a une vue très "administrative" de la chose publique! Autre preuve de son absence de vision politique : en provoquant la délation pour soupçon de pédophilie tout azimut au sein de l'éducation nationale ainsi que les drames humains qui s'en sont suivis, elle n'a fait que dévaloriser le métier d'enseignant pour donner encore plus de pouvoir aux petits soldats du "mammouth". La société de demain, elle s'en fout!

  • OK, OK, OK, Ségo a gâché la fête, et Sarko avait toutes les bonnes raisons (d'Etat) de venir renifler d'émotion à l'aéroport en accueillant IB. Toutes, sauf une: avoir contribué personnellement un tantinet soit peu à sa libération. Donc, sur ce point-là, elle n'avait pas tort, non, la mère Royal?

  • @ Bégé:

    Pas sûr qu'il n'ait servi à rien, honnêtement on ne sait pas les tenants et les aboutissants. Ses prises de positions fortes et publiques ont très bien pu accentuer la pression sur le président colombien, donc accélérer indirectement la libération des otages.

  • Ah ouais, indirectement, bien sûr... On peut peut-être arriver à s'en convaincre. Pour moi, ça ressemble d'abord à du Sarkozy de base: 1) un petit rideau de fumée émotionnel et bien coloré pour détourner l'attention des vrais sujets qui fâchent, 2) de l'émotion authentique, humaine mais une fois de plus totalement déplacée en regard de sa fonction qui devrait être plus perceptible que l'homme (on attend toujours) et 3) la mise en culture d'un petit mensonge habile, qui finira par se développer tout seul et devenir grand, à coup de suppositions, de "ont très bien pu" et d'"indirectement". Rien à affirmer, il suffit d'attendre que le buzz se développe tout seul.

  • Aucune option n'étant vérifiable, soit on n'en parle pas, ni dans les journaux ni ailleurs (donc plus aucune spéculation pour ou contre telle ou telle option), soit les opinions se côtoient sans pouvoir être ni confirmées ni infirmées, et chacun garde la sienne. Dans les faits, c'est d'ailleurs ce qui se passe.

  • je ne saurais qui implorer , mais fichtre que de couardise dans ce tollé pour une simple phrase qui réfletait l'exacte réalité
    allons ,politiciens de droite, médias aseptisés revenez aux vrais problemes de la france et si vous n'avez pas assez de subtilité pour voir ce qu'il y avait d'indecent dans cette mise en scene autour de la liberation d'Ingrid B et sur le rôle que veut se donner ce president si peu representatif , eh bien taisez vous, pour une fois , ça nous reposera!!

Les commentaires sont fermés.