Valérie Garbani dans: “La saigneuse des anneaux”, grand film féministe

Dans ce temps terrible de l’humanité, dans ce sombre âge de guerre des sexes, tous les coups étaient permis. Chacun son emblème. Celui de GarbaGolum était l’étendard de la femme battue. Celui de ValéGolum, en cette année olympique, était bien sûr les anneaux, 5 précisément, dont l’image était adorée sur toute la planète. On parlait d’ailleurs des “Saints anneaux” - à ne pas confondre avec le petit 20 blanc sous la tonnelle, ni le petit rossé qui fait mâle en trifouillant les neurones fragiles.

Bande-annonce


579618994.jpgGarbaGolum: “O mon bon, aie pitié de moi, pauvre femme apeurée dans ce monde sans merci. GarbaGolum douce, gentille, perle de rosé, te regarde dans le blanc des yeux en criant à la fenêtre avant que sa voix ne suze. J’implore un sauveur, un génie sorti d’une lampe à alcool, un gin venu d’ailleurs, avant que je ne tombe sous le balcon. Où est mon Rhum-éo?"






30916607.jpgValéGolum: “Héhé, imbéciles, ValéGolum méchante. Insulter police, forcer la porte et harceler, jeter bière et quolibets, mettre la faute sur autre. ValéGolum vilaine et irresponsable.”


GarbaGolum: “Non, non, gentille GarbaGolum fera plus vilaines choses, promis, sera sage comme une image (électorale).”


ValéGolum: “Héhé... hips!... Oups... Vous m’avez crue bande d’idiots.. Héhé! ValéGolum tout se permettre! ... Hips... Oulàlàlàlà....”


Les commentateurs:

1088636487.jpgTR: “C’est terrible Jean-Michel! Terrible”

JML (hors caméra): “Tout-à-fait Thierry.”

TR: “Mais a-t-elle des preuves? Des marques de coups? Des voisins ayant entendu ses cris?”

JML: “Non, tout-à-fait pas du tout, Thierry”.

TR: “Mais y a-t-il une plainte? La police a-t-elle constaté les choses chez elle et pris des mesures d’urgence comme cela doit se faire si cela était visible? Et a-t-elle donné les informations qu’un juge lui demande?”

JML: “Non, tout-à-fait pas du tout, Thierry”.

TR: “Mais est-elle cette femme douce, sobre et responsable? Respectueuse de ses amis et de l’autorité?”

JML: “Non, tout-à-fait pas du tout, Thierry”.

TR: “Mais alors quel est son problème Jean-Michel?”

JML: “C’est une femme terriblement abattue qui n’a rien fait de vilain pour mériter cela, dit-elle.”

TR: “C’est prouvé?”

JML: “Non, tout-à-fait pas du tout, Thierry”.

TR: ”C’est terrible, terrible...”

JML: “Tout-à-fait Thierry...”


http://18.img.v4.skyrock.com/184/lacoste4050/pics/442704937.gif


PS: La traduction de la bande-annonce est sans garantie, et peut-être réalisée avec trucage, à l’image de cette affaire.


PS encore: Je ne veux pas en rajouter sur les bleus. Mais quand-même... Pour la coupe du monde de 2010 je propose une capitaine susceptible de faire enfin courir les joueurs:

2112340011.jpg
Catégories : Humour 6 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • "On ne tire pas sur ambulance", hommelibre !
    Je ne veux pas jouer au Chevalier Ajax arrivant sur mon beau destrier plus blanc que blanc, mais la petite Miss Garbani est manifestement malade, "malade" selon n'importe quelle définition.
    "yaka/elaka"...
    Personnage public, affichant une couleur rouge qui tient plus de la vigne que d'une roseraie, elle a des comportements aberrants.
    A son Parti (si humaniste, si altruiste, si prompt à vouloir le bien de tous...) et à ses amis (si elle en a encore) de l'aider et à l'encourager à se faire désintoxiquer et soigner.
    Quant à nous, laissons-la tranquille.
    Nous sommes des gentlemen courtois et galants, n'est-ce pas ?

  • Je comprends bien votre commentaire, cher Blondesen, et venant de vous il est bien reçu. J'apprécie votre esprit, je crois que vous le savez.

    Je souscris bien au terme "malade", dans une définition ou une autre - peut-être plus dans l'autre que dans l'une. J'ai eu à faire à la "maladie" avec certaines conséquences... Il est donc d'autant plus important de le dire, de dire qu'il y a visiblement "maladie". Car dans ce cas les propos d'une personne doivent impérativement être relativisés, vérifiés et recadrés.

    Je suis dérangé par le fait que l'on écrive à nouveau dans la presse qu'elle est victime de violence conjugale - tarte à la crème que l'on ne vérifie plus. D'une part on l'exonère de ses propres responsabilités. Ce n'est pas une bonne chose. A force de présenter certains cas comme des "victimes", on donne d'abord de plus en plus l'image de la femme irresponsable. Est-ce là le dernier acquis du féminisme? Les femmes veulent-elles cela?

    Un autre effet pervers de ce genre discours victimaire admis mais non vérifié, est que je connais pas mal d'hommes qui ont fait ou font encore de la prison à cause de "malades" ou non, amplifiés par des préjugés largement alimentés par la justice et une opinion publique qui n'a pas les moyens de vérifier la véracité et le détail des choses.

    Pour moi ce n'est pas un hasard si Golum n'a pas déposé plainte, pas répondu au juge, pas pu démontrer de traces d'une supposée maltraitance. Ses affirmations sont d'une fragilité incroyable, surtout juxtaposées à son propre comportement. A supposer qu'elle ait vraiment reçu des coups, qu'a-t-elle fait subir à son compagnon pour qu'il en arrive là? A quel degré de violence verbale, émotionnelle ou physique en est-elle arrivé avec lui? Et pourtant, certains journaux laissent la parole à de "doctes" experts - de la LAVI par exemple - pour qui la femme qui accuse est automatiquement victime et l'est vraiment. La LAVI, cette loi scélérate et inique, fait des dégâts.

    Et peu à peu le message qui s'installe est qu'elle est réellement victime, et que l'homme incriminé - qu'on n'entend jamais - est vraiment un agresseur. Moins on l'entend d'ailleurs, et mieux c'est, car on peut projeter sur lui tous les fantasmes irrationnels de la psychose entretenue par un certain féminisme qui en fait son fond de commerce.

    Les chiffres annoncés par certains groupes féministes sur la violence conjugale ou les agressions sexuelles, totalement déraisonnables (une femme sur 3 en serait victime au Québec... alors que les multiples statistiques policières, judiciaires, les enquêtes, parlent d'au maximum 3% de victimes femmes et moitié ou autant de victimes hommes selon les cas - à nuancer selon les types de violence), ces chiffres donc servent à instaurer une psychose sociale qui rapporte des millions aux groupes féministes. 500 millions de dollars canadiens au Québec, soit environ 500 millions de francs suisses par année.

    Nous sommes devant une stratégie de la victimisation. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas de vraies victimes, dans les deux "camps".

    Voilà, je me suis donné de dénoncer cette misandrie, au vu des dégâts qu'elle fait sur les hommes. Alors, ma foi, si Golum veut surfer sans preuve sur ce créneau, elle doit en assumer les risques. Malade elle est, très certainement, mais rien ne prouve qu'elle soit irresponsable. Je la considère donc comme responsable et décidante. Si sa "maladie" était grave au point de la rendre irresponsable, alors j'en tiendrais compte.

    Merci pour votre commentaire, et à la suite!

  • En lisant la presse, justement, j'ai pu comprendre que les déclarations de V.G. étaient à prendre avec une grande prudence: ce sont les propos d'une malade. Son compagnon "violent" n'est en fait pas mis en cause.
    C'est pour cela que je pense qu'un cas médical doit être traité par des médecins et non pas par les médias.
    Pour ce qui de vos opinions sur le féminisme ambiant et ses dérives, vous savez bien que je suis d'accord.
    ;o)

  • Oui, il y a du vrai. Le Matin par exemple a plutôt montré les contradictions de la dame et les choses non démontrées. Toutefois la présentation n'est pas égale d'un média à l'autre, et il y a encore bien des ambiguèités. Je pense à la TG d'hier qui laisse une large place à un intervenant d'un centre Lavi, pour qui le comportement de VG est une manière d'exprimer sa détresse (de femme battue)... Je sais un peu comment fonctionne la Lavi, et ces propos sont simplement inacceptables.

  • ddccclalaa

  • Oups... suis hermétique aux mystères et incantations, mon gris-gris fait écran. Ayouuuub, avez-vous le décodeur?

Les commentaires sont fermés.